Pleins feux sur le jihad mondial (27 février – 4 mars 2020)

Roquettes du Siège de Libération d'Al-Sham lancée sur des cibles des Forces du Tigre sous le commandement du Colonel Suhail Hassan dans le Sud de la région d'Idlib (Ibaa, 29 février 2020)

Roquettes du Siège de Libération d'Al-Sham lancée sur des cibles des Forces du Tigre sous le commandement du Colonel Suhail Hassan dans le Sud de la région d'Idlib (Ibaa, 29 février 2020)

Roquettes du Siège de Libération d'Al-Sham lancée sur des cibles des Forces du Tigre sous le commandement du Colonel Suhail Hassan dans le Sud de la région d'Idlib (Ibaa, 29 février 2020)

Roquettes du Siège de Libération d'Al-Sham lancée sur des cibles des Forces du Tigre sous le commandement du Colonel Suhail Hassan dans le Sud de la région d'Idlib (Ibaa, 29 février 2020)

Système antiaérien russe de l'armée syrienne dans la zone de combat (SANA, 1er mars 2020).

Système antiaérien russe de l'armée syrienne dans la zone de combat (SANA, 1er mars 2020).

Force de la mobilisation populaire motorisée lors d'une opération contre l'Etat islamique (al-hashed.net, 28 août 2020)

Force de la mobilisation populaire motorisée lors d'une opération contre l'Etat islamique (al-hashed.net, 28 août 2020)

Force conjointe de la mobilisation populaire et de l'armée irakienne lors d'activités contre l'Etat islamique au Nord-Est de Fallujah (al-hashed.net, 29 août 2020)

Force conjointe de la mobilisation populaire et de l'armée irakienne lors d'activités contre l'Etat islamique au Nord-Est de Fallujah (al-hashed.net, 29 août 2020)

Aperçu général
  • Cette semaine, des batailles de haute intensité ont eu lieu dans la région d’Idlib entre l’armée syrienne et les forces qui la soutiennent (y compris le Hezbollah libanais) et le Siège de Libération d’Al-Sham et les autres organisations rebelles. Les combats se sont concentrés sur deux domaines. Dans la région Nord-Est d’Idlib, les organisations rebelles ont réussi à reprendre la ville de Saraqeb (la réalisation la plus importante à ce jour). Cependant, trois jours plus tard, l’armée syrienne a repris la ville et la zone rurale environnante (relativement facilement) et a repris le contrôle de l’autoroute M-5 (l’autoroute Damas-Alep). Dans le même temps, des batailles ont eu lieu dans le Sud de la région d’Idlib. Les deux parties ont enregistré des succès locaux, mais la tendance générale est de continuer à “ronger” les zones contrôlées par les organisations rebelles.
  • Dans le contexte des combats intensifs dans la région d’Idlib, les affrontements entre l’armée syrienne et l’armée turque se sont intensifiés cette semaine. Le 27 février 2020, 33 soldats turcs ont été tués lors d’une frappe aérienne syrienne. En réponse, l’armée turque a mené de vastes attaques contre des cibles syriennes. Après la mort des soldats turcs, le ministre turc de la Défense a annoncé le début de l‘opération Spring Shield, une opération militaire contre l’armée syrienne. Le Président turc Erdoğan a souligné que l’opération était dirigée contre des cibles du régime syrien et que la Turquie ne visait pas la Russie et l’Iran.
  • Dans le même temps, les pourparlers diplomatiques entre la Russie et la Turquie se poursuivent, au cours desquels il a été convenu que les Présidents russe et turc se rencontreraient à Moscou le 5 mars 2020.
  • Dans la vallée de l’Euphrate, les attaques intensives de l’Etat islamique se sont poursuivies, tandis qu’en Irak, une baisse relative de son activité a été signalée. Il convient de noter l’intensification du contre-terrorisme et de l’activité préventive des forces de sécurité irakiennes. Cette semaine, elles ont localisé des cachettes de l’Etat islamique, arrêté des membres et saisi des armes.
  • Ci-après les activité notables dans les provinces de l’Etat islamique à l’étranger au cours de la semaine écoulée : activité intensive de la province du Sinaï (tir de sniper, activation d’engins piégés) au cours de laquelle un officier de l’armée égyptienne ayant le grade de lieutenant-colonel a été tué. Au Nigéria, des membres de l’Etat islamique ont repoussé plusieurs attaques de l’armée nigériane; Au Yémen, les attaques de l’Etat islamique contre les rebelles houthis se sont poursuivies; Au Bangladesh, un engin piégé a été activé contre le personnel de police; Dans le Sud des Philippines, des membres de la province d’Asie de l’Est ont échangé des coups de feu avec l’armée philippine; et en Afghanistan, des membres de l’Etat islamique ont fait exploser deux motos à la bombe parmi une foule de chiites à Kaboul, la capitale.
Région d’Idlib
Combats dans la ville de Saraqeb
  • Le 27 février 2020, les organisations rebelles ont pris le contrôle de la ville de Saraqeb, située à 15 km au Sud-Est d’Idlib, au carrefour de la M-5 (autoroute Damas-Alep) et de la M-4 (Autoroute Alep-Lattaquié). De plus, les organisations rebelles ont repris plusieurs villages de la zone rurale de Saraqeb (Khotwa, 27 février 2020). La prise de contrôle de Saraqeb et le blocage de l’autoroute M-5, récemment ouverte à la circulation, ont été la réalisation la plus importante des organisations rebelles au cours des dernières semaines. Cependant, le 2 mars 2020, l’armée syrienne, avec le soutien aérien russe, a réussi à reprendre Saraqeb. L’armée syrienne a repris plusieurs villages et villes de la zone rurale de Saraqeb, élargissant ainsi sa zone de contrôle. Il a été signalé que lors de sa prise de contrôle de Saraqeb, l’armée syrienne était appuyée par des renforts de combattants libanais du Hezbollah (Observatoire syrien des droits de l’homme, 2 mars 2020).
  • Selon nous, la prise de contrôle de Saraqeb par l’armée syrienne s’est à nouveau effectuée relativement facilement, sans aucun effort significatif de la part du Siège de Libération d’Al-Sham et des autres organisations rebelles pour défendre la ville. En la reprenant, l’armée syrienne a repris le contrôle de la section de l’autoroute M-5 traversant la partie Est de la ville (Khotwa, 3 mars 2020).
Combats dans la partie Sud-Est de la région d’Idlib
  • Le 27 février 2020, l’armée syrienne a pris le contrôle d’une zone dans la région Sud-Ouest d’Idlib, à l’Est de la plaine d’Al-Ghab. Au total, l’armée syrienne a pris possession de quelque 18 villes et villages de cette région (Khotwa, 27 février 2020).

Zones de bataille entre l'armée syrienne et les organisations rebelles (27 février 2020): Rouge : Zone contrôlée par l'armée syrienne. Verte : Zone contrôlée par le Siège de Libération d'Al-Sham et les autres organisations rebelles. Turquoise : La ville de Saraqeb et ses environs, reprise par les organisations rebelles et libérée trois jours après. Violet : La zone dans la région Sud-Ouest d'Idlib, reprise par l'armée syrienne. Jaune : Une zone où les combats se sont poursuivis. Les autoroutes M-5 et M-4 sont marquées d'une ligne bleue. Drapeau
Zones de bataille entre l’armée syrienne et les organisations rebelles (27 février 2020): Rouge : Zone contrôlée par l’armée syrienne. Verte : Zone contrôlée par le Siège de Libération d’Al-Sham et les autres organisations rebelles. Turquoise : La ville de Saraqeb et ses environs, reprise par les organisations rebelles et libérée trois jours après. Violet : La zone dans la région Sud-Ouest d’Idlib, reprise par l’armée syrienne. Jaune : Une zone où les combats se sont poursuivis. Les autoroutes M-5 et M-4 sont marquées d’une ligne bleue. Drapeau turc : Poste d’observation turc (Khotwa, 27 février 2020)

  • Le 29 février 2020, des membres du Siège de Libération d’Al-Sham ont pris le contrôle d’une zone dans le Sud de la région d’Idlib (au Nord-Est de la zone prise par l’armée syrienne le 27 février). Au total, six villes et villages ont été repris (Khotwa, 29 février 2020). Le Siège de Libération d’Al-Sham a annoncé que ses membres avaient repris la zone des Forces du Tigre sous le commandement du colonel Suhail Hassan et que des dizaines de soldats syriens avaient été tués (Ibaa, 29 février 2020). Selon l’agence de presse syrienne, lors de l’attaque, le Siège de Libération d’Al-Sham a reçu le soutien de l’artillerie de l’armée turque (SANA, 29 février 2020).

La zone dans le Sud de la région d'Idlib (turquoise) qui a été reprise par le siège pour la libération d'Al-Sham et les autres organisations rebelles le 29 février 2020 (Khotwa, 29 février 2020)
La zone dans le Sud de la région d’Idlib (turquoise) qui a été reprise par le siège pour la libération d’Al-Sham et les autres organisations rebelles le 29 février 2020 (Khotwa, 29 février 2020)

  • Le 1er mars 2020, le Siège de Libération d’Al-Sham et les autres organisations rebelles ont repris deux zones supplémentaires au Sud et au Sud-Ouest de la région d’Idlib (voir carte). Des drones turcs auraient attaqué des renforts de l’armée syrienne qui auraient été envoyés dans les zones de combat. Lors des attaques de drones, des APC de l’armée syrienne ont été détruits et plusieurs soldats ont été tués (Khotwa, 1er mars 2020).

Les zones du Sud et du Sud-Ouest de la région d'Idlib qui ont été reprises par le Siège de Libération d'Al-Sham et les autres organisations rebelles le 1er mars 2020. Jaune : Zone où les combats se sont poursuivis (Khotwa, 1er mars 2020)
Les zones du Sud et du Sud-Ouest de la région d’Idlib qui ont été reprises par le Siège de Libération d’Al-Sham et les autres organisations rebelles le 1er mars 2020. Jaune : Zone où les combats se sont poursuivis (Khotwa, 1er mars 2020)

Escalade des combats entre les armées syrienne et turc

En raison des combats intensifs dans la région d’Idlib, qui se sont concentrés sur la région de Saraqeb, il y a eu une escalade des affrontements entre les armées syrienne et turque. Les combats comprenaient des frappes aériennes de drones et des tirs d’artillerie, avec des dizaines de soldats tués de chaque côté. Les médias syriens ont rapporté que l’armée turque avait apporté un soutien aérien aux attaques lancées par les organisations rebelles. Pendant les combats, plusieurs avions de chasse syriens et un certain nombre de drones de l’armée turque ont été abattus.

  • Le 27 février 2020, les Turcs ont annoncé qu’au moins 33 soldats turcs avaient été tués et des dizaines d’autres blessés lors d’une frappe aérienne à la frontière entre la Syrie et la Turquie (Reuters, 27 février 2020). Selon le ministère turc des Affaires étrangères, la frappe aérienne a été effectuée bien que la localisation des soldats turcs ait été coordonnée avec de hauts responsables russes (Hürriyet Daily News, 27 février 2020). Le ministère russe des Affaires étrangères et le ministère de la Défense ont démenti cette affirmation. Selon la version russe, aucune frappe aérienne n’a été effectuée dans la zone où les soldats turcs ont été tués (TASS, 29 février 2020).
  • En réponse, les 27 et 28 février 2020, l’armée turque a attaqué des cibles du régime syrien et des forces qui le soutiennent. Le ministre turc de la Défense a déclaré que plus de 300 soldats syriens avaient été tués lors de ces attaques. Les Turcs ont publié des vidéos documentant des tirs de roquettes de l’armée turque et des frappes aériennes contre des chars, des APC et les forces de l’armée syrienne dans la région d’Idlib (Anadolu; Reuters, 28 février 2020). Lors des attaques turques, un poste de commandement du Hezbollah a été bombardé près de Saraqeb. Dix membres du Hezbollah, dont deux commandants, auraient été tués lors des attaques et plusieurs dizaines ont été blessés (Observatoire syrien des droits de l’homme; Zaman Al-Wasl; Araby 21, 28 février 2020).
Un drone de l'armée turque en feu après avoir été touché par des tirs de l'armée syrienne dans l'espace aérien au-dessus de Saraqeb (SANA, 1er mars 2020)      Système antiaérien russe de l'armée syrienne dans la zone de combat (SANA, 1er mars 2020).
Droite : Système antiaérien russe de l’armée syrienne dans la zone de combat (SANA, 1er mars 2020). Gauche : Un drone de l’armée turque en feu après avoir été touché par des tirs de l’armée syrienne dans l’espace aérien au-dessus de Saraqeb (SANA, 1er mars 2020)

Après la mort des soldats turcs, le ministre turc de la Défense a annoncé (1er mars 2020) l’ouverture d’une campagne militaire contre l’armée syrienne, appelée Opération Spring Shield. Le ministre a souligné que la Turquie agirait contre le régime attaquant en vertu de son droit de légitime défense. Cependant, la Turquie n’a aucune envie d’affronter la Russie (TRT World, 1er mars 2020; Anadolu, 2 mars 2020). Le Président turc Erdoğan a annoncé que la Turquie ne viserait pas la Russie et l’Iran et ne les attaquerait pas. Le but de l’opération est de détruire des cibles du régime syrien, dont les forces attaquaient les forces turques (TRT World, 1er mars 2020). Dans le même temps, il a été convenu de tenir une réunion entre les Présidents russe et turc à Moscou le 5 mars 2020.

  • Les Turcs ont annoncé que dans le cadre de l’opération Spring Shield, l’armée turque avait ciblé 2 557 soldats syriens, détruit 135 chars, plus de 40 véhicules blindés, 45 canons, 44 lance-roquettes, 12 systèmes antichars, 29 systèmes antiaériens, deux avions de chasse, huit hélicoptères et un drone (Anadolu, 2 mars 2020). D’autre part, l’armée syrienne a annoncé qu’elle avait abattu cinq drones de l’armée turque les 1er et 3 mars 2020 (SANA, 3 mars 2020).
La vallée de l’Euphrate
Principales activités de l’Etat islamique

Cette semaine également, l’activité de l’Etat islamique en Syrie s’est concentrée sur la région d’Al-Mayadeen-Abu Kamal, dans la vallée de l’Euphrate. Cette semaine, les attaques les plus importantes ont consisté à poser des engins piégés, à tirer sur des points de contrôle et des véhicules et à tuer des cibles. Ci-après les principales attaques de l’Etat islamique (selon les déclarations de responsabilité de l’organisation).

Région d’Al-Mayadeen et Abu Kamal
  • Le 3 mars 2020, un engin piégé placé dans la maison d’un agent des renseignements des FDS a été activé à Al-Susah, à environ 6 km au Nord-Est d’Al-Mayadeen. La maison a été endommagée (Telegram, 3 mars 2020).
  • Le 2 mars 2020, un poste de contrôle des FDS a été pris pour cible par des tirs de mitrailleuses à Bariha, dans la région d’Al-Basira, à environ 14 km au Nord d’Al-Mayadeen. Un combattant des FDS a été tué et trois autres blessés (Telegram, 3 mars 2020).
  • Le 1er mars 2020, un bus transportant des combattants des FDS a été pris pour cible par des tirs de mitrailleuses à Diban, à environ 5 km à l’Est d’Al-Mayadeen. Plusieurs combattants des FDS ont été tués ou blessés (Telegram, 1er mars 2020).
  • Le 1er mars 2020, un engin piégé a été activé contre un véhicule de renseignement des FDS dans le village d’Al-Izba, à environ 10 km au Nord-Est de Deir ez-Zor. Trois des passagers ont été tués et un autre a été blessé (Telegram, 2 mars 2020).
  • Le 29 février 2020, une bombe collante a été activée contre un véhicule à Hajin, à 25 km au Nord d’Abu Kamal. Le véhicule transportait l’un des membres du conseil local de Hajin et deux combattants des FDS. Tous les trois ont été blessés (Telegram, 1er mars 2020).
  • Le 29 février 2020, plusieurs engins piégés ont été activés dans la maison de l’un des combattants des FDS à Darnaj, à environ 14 km au Sud-Est d’Al-Mayadeen. La maison a été endommagée (Telegram, 1er mars 2020).
  • Le 25 février 2020, un agent du renseignement des FDS a été pris pour cible par des tirs de mitrailleuses dans la région d’Al-Basira, à environ 14 km au Nord d’Al-Mayadeen. L’agent des renseignements et une femme qui était avec lui ont été blessés (Telegram, 27 février 2020).
  • Le 26 février 2020, un véhicule des FDS a été visé par des tirs de mitrailleuse à environ 10 km au Nord-Est de Deir ez-Zor. Les passagers ont été tués ou blessés (Telegram, 26 février 2020).
  • Le 27 février 2020, un agent du renseignement de l’armée syrienne a été pris pour cible par des tirs de mitrailleuses à Darnaj, à environ 14 km au Sud-Est d’Al-Mayadeen. Il a été tué (Telegram, 27 février 2020).
  • Le 27 février 2020, un combattant des FDS chargé des postes de contrôle a été pris pour cible par des tirs de mitrailleuses à Al-Izba, à environ 10 km au Nord-Est de Deir ez-Zor. Il a été tué (Telegram, 27 février 2020).
Activités antiterroristes des FDS et de la coalition internationale
  • Le 1er mars 2020, les Forces spéciales des FDS en collaboration avec les forces de la Coalition internationale ont attaqué une cachette de l’Etat islamique à Abu Hamam, à environ 30 km au Sud-Est d’Al-Mayadeen. Deux membres de l’Etat islamique qui avaient récemment mené des attaques contre des civils et des combattants des FDS ont été arrêtés. Des armes légères, un ordinateur portable et des documents appartenant à l’Etat islamique y ont été trouvés (SDF Press, 1er mars 2020).
Armes légères et documents trouvés en possession des deux membres de l'Etat islamique (SDF Press, 1er mars 2020)     Deux membres de l'Etat islamique détenus par les FDS (SDF Press, 1er mars 2020).
Droite : Deux membres de l’Etat islamique détenus par les FDS (SDF Press, 1er mars 2020). Gauche : Armes légères et documents trouvés en possession des deux membres de l’Etat islamique (SDF Press, 1er mars 2020)
La région d’Al-Raqqah
  • Le 26 février 2020, un engin piégé a été activé contre la maison d’un chef de commune dans l’Ouest d’Al-Raqqah . La maison a été endommagée (Telegram, 26 février 2020).
L’arène irakienne
Activités de l’Etat islamique au cours de la semaine

Cette semaine, l’activité relative de l’Etat islamique en Irak a connu une baisse relative par rapport à la semaine dernière. Dans le même temps, les forces de sécurité irakiennes faisaient manifestement un effort à grande échelle pour localiser les armes et les “maisons d’hôtes” utilisées par l’Etat islamique dans les différentes provinces irakiennes.

Province de Kirkuk
  • Le 28 février 2020, des membres de l’Etat islamique ont tiré avec des mitrailleuses sur deux camps de l’armée irakienne, l’un à environ 30 km au Sud de Kirkouk et l’autre à environ 60 km à l’Ouest de Kirkouk. Quatre soldats ont été tués dans les deux incidents (Telegram, 1er mars 2020). De plus, un membre de l’Etat islamique a été blessé (Al-Sumaria, 28 février 2020).
  • Le 25 février 2020, un engin piégé a été activé contre un véhicule de police irakien à environ 40 km au Sud-Ouest de Kirkouk. Le véhicule a été endommagé (Telegram, 27 février 2020).
Province de Diyala
  • Le 1er mars 2020, un colonel de l’armée irakienne a été pris pour cible par des tirs de mitrailleuses à environ 40 km au Nord-Est de Baqubah. Il a été tué (Telegram, 2 mars 2020).
  • Le 26 février 2020, un camp de l’armée irakienne a été ciblé par des tirs de mitrailleuses à environ 60 km au Nord de Baqubah. Un soldat a été tué et un autre blessé (Telegram, 27 février 2020).
Province de Salah al-Din
  • Le 2 mars 2020, la maison d’un officier de la police fédérale irakienne a été incendiée à environ 20 km au Nord de Bagdad. La maison a été endommagée (Telegram, 3 mars 2020).
  • Le 28 février 2020, des membres de l’Etat islamique ont attaqué un poste de contrôle de la mobilisation tribale à environ 15 km au Nord-Ouest de Bagdad. Trois combattants ont été tués. Des armes ont été saisies (Telegram, 29 février 2020).
Province d’Erbil
  • Le 1er mars 2020, un engin piégé a été activé contre un véhicule de l’armée irakienne dans la région de Makhmur, à environ 50 km au Sud-Ouest d’Erbil. Deux soldats ont été tués (Telegram, 2 mars 2020).
  • Le 26 février 2020, des engins piégés ont été activés contre deux véhicules de la mobilisation tribale à environ 60 km au Sud-Ouest d’Erbil. Quatre combattants ont été blessés (Telegram, 28 février 2020).
Activités antiterroristes des forces de sécurité irakiennes

Province de Kirkuk

  • Le 26 février 2020, une force du ministère irakien de l’Intérieur a localisé deux “maisons d’hôtes” de l’Etat islamique dans la province de Kirkouk. Un membre de l’Etat islamique a été blessé au cours de l’opération. Des roquettes, des munitions pour armes légères et des talkies-walkies ont été trouvés (Al-Sumaria, 26 février 2020).

Des roquettes trouvées par une force du ministère irakien de l'Intérieur dans des "maisons d'hôtes" de l'Etat islamique dans la province de Kirkouk (Al-Sumaria, 26 février 2020)
Des roquettes trouvées par une force du ministère irakien de l’Intérieur dans des “maisons d’hôtes” de l’Etat islamique dans la province de Kirkouk (Al-Sumaria, 26 février 2020)

Province d’An-Anbar

  • Le 28 février 2020, une force de la mobilisation populaire a capturé cinq terroristes recherchés (vraisemblablement des membres de l’Etat islamique) dans la province d’Al-Anbar, à environ 30 km au Sud-Est de la frontière irako-syrienne (al-hashed.net, 28 février 2020).
  • Le 29 février 2020, une force conjointe de la mobilisation populaire et de l’armée irakienne a encerclé une “maison d’hôtes” de l’Etat islamique où plusieurs des membres de l’organisation étaient retranchés, à environ 15 km au Nord-Est de Fallujah. Cinq membres de l’Etat islamique ont été tués. Des armes, des munitions et des explosifs y ont été trouvés (al-hashed.net, 29 février 2020).

Province de Salah al-Din

  • Le 28 février 2020, une force de la mobilisation populaire a localisé une cachette de l’Etat islamique à l’Ouest de Samarra (à environ 100 km au Nord-Ouest de Bagdad). Des armes ont été saisies. La cachette a été utilisée comme point de départ pour mener des attaques contre les forces de sécurité irakiennes et les civils (al-hashed.net, 28 février 2020).
Des membres de la mobilisation populaire retirant un conteneur en plastique, à l'intérieur duquel des armes de l'Etat islamique étaient cachées (al-hashed.net, 28 février 2020)   Des membres de la mobilisation populaire retirant un conteneur en plastique, à l'intérieur duquel des armes de l'Etat islamique étaient cachées (al-hashed.net, 28 février 2020)
Des membres de la mobilisation populaire retirant un conteneur en plastique, à l’intérieur duquel des armes de l’Etat islamique étaient cachées (al-hashed.net, 28 février 2020)
  • Le 29 février 2020, les forces de sécurité irakiennes opérant à l’Ouest de Samarra (à environ 100 km au Nord-Ouest de Bagdad) ont localisé 38 engins piégés à l’intérieur des conteneurs. Les engins ont explosé de manière contrôlée (Page Facebook du ministère irakien de la Défense, 29 février 2020).
Les forces irakiennes à proximité des engins piégés qui étaient cachés dans des conteneurs en plastique (Page Facebook du ministère irakien de la Défense, 29 février 2020)    Les forces irakiennes à proximité des engins piégés qui étaient cachés dans des conteneurs en plastique (Page Facebook du ministère irakien de la Défense, 29 février 2020)
Les forces irakiennes à proximité des engins piégés qui étaient cachés dans des conteneurs en plastique (Page Facebook du ministère irakien de la Défense, 29 février 2020)

Province de Diyala

  • Le 29 février 2020, une force de la mobilisation populaire a localisé et détruit deux maisons d’hôtes de l’Etat islamique à la périphérie de Khanaqin (à environ 100 km au Nord-Est de Baqubah). Ses membres ont trouvé du matériel pour fabriquer des engins piégés, des armes et du matériel logistique (al-hashed.net, 29 février 2020).
La péninsule du Sinaï
  • Cette semaine, le champ d’activité de la province du Sinaï de l’État islamique a augmenté. L’activité principale était la suivante:
    • Le 3 mars 2020, des soldats égyptiens ont été pris pour cible par des tirs de tireurs d’élite à deux postes de contrôle à l’Ouest de Rafah. Un soldat a été tué et l’autre a été blessé (Telegram, 3 mars 2020).
    • Le 2 mars 2020, des soldats égyptiens ont été pris pour cible par des tirs de tireurs d’élite à un poste de contrôle au Sud de Rafah. Un soldat a été tué et l’autre a été blessé (Telegram, 3 mars 2020).
    • Le 2 mars 2020, un engin piégé a été activé contre une patrouille à pied de l’armée égyptienne à l’Ouest d’un point de contrôle au Sud de Rafah. Plusieurs soldats ont été tués ou blessés (Telegram, 3 mars 2020).
    • Le 25 février 2020, des membres de l’Etat islamique ont activé un engin piégé contre des commandos égyptiens à Karam al-Quadis, à l’Est d’Al-Arish. Quatre soldats ont été tués, dont un officier de grade de muqaddam (lieutenant-colonel). Deux autres soldats ont été blessés (Telegram, 26 février 2020).

Muqaddam (lieutenant-colonel) de l'armée égyptienne Ahmed Shahata, tué par un engin piégé de l'Etat islamique (Page Facebook Anbaa Sinaa, 25 février 2020)
Muqaddam (lieutenant-colonel) de l’armée égyptienne Ahmed Shahata, tué par un engin piégé de l’Etat islamique (Page Facebook Anbaa Sinaa, 25 février 2020)

  • Le 25 février 2020, un APC de l’armée égyptienne a été pris pour cible par balles près du port de Rafah. L’APC a été mis hors service. De plus, une roquette a été lancée dans un camp de l’armée égyptienne (Telegram, 27 février 2020).
  • Le 27 février 2020, des membres de l’Etat islamique ont fait prisonnier un soldat de l’armée égyptienne à l’Est de Sheikh Zuweid. Après avoir été interrogé, il a été exécuté (Telegram, 28 février 2020).
  • Le 27 février 2020, un soldat égyptien a été pris pour cible par des tirs de sniper sur un poste de contrôle au Sud de Rafah. Il a été tué (Telegram, 28 février 2020).
Activités des provinces de l’Etat islamique en Afrique et en Asie
Afrique

Nigéria

  • Les 25, 27 et 29 février 2020, des membres de l’Etat islamique ont repoussé plusieurs attaques de l’armée nigériane à Baga, à environ 25 km au Sud-Ouest de la frontière nigéro-tchadienne (dans l’Etat de Borno, dans le Nord-Est du Nigeria). Pendant les attaques, des échanges de tirs ont eu lieu entre l’armée nigériane et des membres de l’Etat islamique, et des membres de l’Etat islamique ont activé des engins piégés. Selon l’Etat islamique, plusieurs soldats nigérians ont été tués ou blessés lors des attaques (Telegram, 26, 27, 29 février 2020).
Somalie
  • Le 28 février 2020, la province somalienne de l’Etat islamique a publié une vidéo intitulée Answer to Call [Number] Three. La vidéo est destinée à recruter de nouveaux agents, notamment des Somaliens et des Éthiopiens. Elle comprend des documents sur la formation des agents de la province de Somalie, y compris l’entraînement physique, l’entraînement aux armes légères, les agressions et l’alpinisme (Telegram, 28 février 2020). La vidéo montre un agent masqué du nom de code Abu Mus’ab l’Ethiopien, qui souligne l’importance du jihad dans l’islam, tel que perçu par l’Etat islamique. Un autre agent, un Somalien du nom de code Jibril de Mogadiscio, appelle les musulmans du monde entier à rejoindre l’Etat islamique (Telegram, 28 février 2020). La vidéo se termine par la documentation des attaques menées contre le gouvernement somalien et l’exécution du personnel de sécurité et des collaborateurs des autorités somaliennes (Telegram, 28 février 2020).
  • Selon nous, la mention spéciale des agents éthiopiens dans la vidéo découle de l’intérêt de la province de Somalie à les recruter pour étendre l’influence de l’Etat islamique dans de nouvelles régions et pour faire face au nombre limité de partisans et d’agents de l’Etat islamique en Somalie (où l’organisation jihadiste est Al-Shabab, qui est affiliée à Al-Qaïda).
Formation aux armes légères des agents de la province de Somalie (Télégramme, 28 février 2020)     Entraînement physique des agents de la province somalienne de l'Etat islamique.
Droite : Entraînement physique des agents de la province somalienne de l’Etat islamique. Gauche: Formation aux armes légères des agents de la province de Somalie (Télégramme, 28 février 2020)

Exécution d'un agent des forces de sécurité somaliennes (Télégramme, 28 février 2020)
Exécution d’un agent des forces de sécurité somaliennes
(Télégramme, 28 février 2020)

Yémen
  • Le 25 février 2020, des membres de l’Etat islamique ont attaqué un camp de rebelles houthis à Qifah , dans le Nord-Ouest de la province d’Al-Bayda (à environ 100 km au Sud-Est de Sanaa). Un combattant houthi a été tué et trois autres grièvement blessés (Telegram, 26 février 2020).
  • Le 25 février 2020, un engin piégé a été activé contre un véhicule des rebelles houthis à Qifah, dans le Nord-Ouest de la province d’Al-Bayda. Les passagers ont été blessés (Telegram, 27 février 2020).
Bangladesh
  • Le 28 février 2020, un engin piégé a été activé contre la police bangladaise dans la ville de Chittagong, à environ 200 km au Sud-Est de la capitale Dhaka. Trois policiers et deux officiers ont été blessés (Telegram, 29 février 2020).
Philippines
  • Le 25 février 2020, des membres de la province d’Asie de l’Est de l’Etat islamique ont échangé des coups de feu avec l’armée philippine sur l’île de Jolo, dans le Sud-Ouest des Philippines. Deux soldats philippins ont été tués (Telegram, 26 février 2020).
Afghanistan
  • La province de Khorasan de l’Etat islamique a fait exploser deux motos piégées parmi une foule de chiites dans la capitale Kaboul. Selon l’Etat islamique, trois chiites ont été tués ou blessés (Telegram, 27 février 2020). Selon le ministère afghan de l’Intérieur, une personne a été tuée et six autres blessées lorsqu’un engin piégé attaché à un vélo a explosé dans la ville (Khaama Press, 27 février 2020).
  • Selon un porte-parole des forces américaines opérant en Afghanistan, les forces américaines ont éliminé 18 membres de l’Etat islamique dans la province de Kunar entre le 27 février et le 3 mars 2020. 42 autres membres se sont rendus aux forces gouvernementales afghanes (3 mars 2020). Le 2 mars 2020, six membres de l’Etat islamique, dont des commandants supérieurs, auraient été tués lors d’une frappe aérienne américaine dans la province de Kunar (Khaama Press, 2 mars 2020).
  • L’opération contre l’Etat islamique est menée à la lumière du renouvellement de l’activité de l’Etat islamique dans la province de Kunar après plusieurs mois d’inactivité en Afghanistan.