Pleins feux sur le jihad mondial (6-12 décembre 2018)

Dans l’Est de la Syrie, les forces des FDS, avec l’appui aérien et l'artillerie des pays de la coalition, ont lancé une attaque contre l’Etat islamique dans la ville de Hajin, fief de l’Etat islamique dans l’enclave au Nord d’Abu Kamal. Après plusieurs jours de combats, les FDS ont réussi à prendre le contrôle de l'hôpital situé au Nord de la ville, qui servait de zone de combat pour les membres de l'Etat islamique, ainsi que de la banlieue à l'Ouest de la ville. Les combats sont toujours en cours. Si les combattants des FDS parviennent à s’emparer de la ville de Hajin et de ses environs, cela risque d’affaiblir considérablement le contrôle de l’Etat islamique dans la région située au Nord d’Abu Kamal.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (17 septembre – 3 octobre 2018)

Le 17 septembre 2018, le Président russe Vladimir Poutine et le Président turc Recep Tayyip Erdoğan se sont rencontrés à Sotchi, en Russie. Les entretiens ont porté sur l’attaque prévue par le régime syrien contre les organisations rebelles dans la région d’Idlib, dont les préparatifs sont presque terminés. Selon l'accord conclu, une zone démilitarisée de 15 à 20 km de large sera créée dans la région d'Idlib, séparant les zones contrôlées par l'armée syrienne des zones contrôlées par les organisations rebelles. Selon l'accord, la zone démilitarisée sera établie d'ici le 15 octobre 2018 et les armes lourdes des organisations rebelles seront retirées le 10 octobre.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (6-16 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Ces préparatifs comprennent le renforcement continu du Nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne par les différentes parties (l'armée syrienne, l'armée turque, le Hezbollah et les milices chiites gérées par l'Iran). En même temps, la Russie et l'armée syrienne, concentrées dans le Sud de la région d'Idlib, ont mené des attaques aériennes et des attaques d'artillerie intensives. Dans la région d'Idlib et dans la zone rurale à l'Ouest d'Alep, des manifestations à grande échelle ont été organisées en faveur des organisations rebelles.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (29 novembre – 5 décembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les affrontements se sont poursuivis, principalement entre l'armée syrienne et les organisations jihadistes. Les médias syriens ont rapporté que l'armée syrienne avait envoyé des renforts dans la région d'Idlib comme une étape préliminaire vers une offensive contre les rebelles. L'envoyé du Président russe en Syrie a déclaré que la Russie serait prête à prendre part aux combats contre le Siège de Libération d'Al-Sham, soulignant que les combats contre lui et contre l'Etat islamique se poursuivraient jusqu'à l'élimination de ces organisations.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (22-28 novembre 2018)

Dans la région d'Idlib et à l'Ouest d'Alep, les incidents ont continué entre l'armée syrienne et les organisations rebelles. Les incidents ont principalement consisté en des échanges de tirs d'artillerie entre les parties. L'incident le plus grave s'est produit le 24 novembre 2018, lorsque des obus contenant du chlore gazeux auraient été tirés aux abords de l'Ouest d'Alep (faisant des dizaines de blessés).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (28 novembre – 4 décembre 2018)

Le 4 décembre 2018, l'Opération Northern Shield a commencé le long de la frontière entre Israël et le Liban. Son objectif est de révéler et de neutraliser les tunnels d’attaque terroriste du Hezbollah pénétrant du Liban vers le territoire israélien. Selon le porte-parole de Tsahal, les forces de Tsahal ont localisé un tunnel allant de la partie Sud du village de Kafr Kila à 40 mètres en territoire israélien (à la périphérie de la ville de Metulla, dans le Nord du pays). Il a ajouté qu'il existe de plus grands tunnels dans la région. Selon Tsahal, l'opération durera plusieurs semaines.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (21-27 février 2018)

En Judée-Samarie et dans la bande de Gaza, les manifestations se sont poursuivies dans une moindre mesure. A Jéricho, un Palestinien a été tué durant une opération des forces de sécurité israéliennes. Tsahal et les Palestiniens ont des versions différentes des circonstances de l'incident. La presse israélienne a annoncé que la police militaire avait ouvert une enquête pour élucider les circonstances de la mort du Palestinien.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (15-21 novembre 2018)

Le nombre d'incidents survenus entre l'armée syrienne et les organisations rebelles, en particulier le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations jihadistes, continue d'augmenter dans la région d'Idlib, y compris dans la zone démilitarisée. Les incidents se caractérisent par des échanges de tirs d'artillerie et des attaques terrestres sporadiques. Selon un rapport russe, plus de 530 violations du cessez-le-feu ont été signalées depuis l'annonce de la création de la zone démilitarisée (l'accord de Sotchi).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (1-7 novembre 2018)

Les porte-parole russes et le ministre turc des Affaires étrangères ont annoncé que la mise en œuvre de l'accord de Sotchi (entre la Russie et la Turquie) se déroulait comme prévu, sans interruption significative. En pratique, le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations jihadistes ont refusé de quitter la zone démilitarisée, et sa mise en place est toujours difficile. Il semble que les déclarations optimistes visaient à gagner du temps supplémentaire afin d’empêcher ou au moins de différer, dans la mesure du possible, le lancement d’une campagne de l’armée syrienne pour conquérir la région d’Idlib.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (25-31 octobre 2018)

Dans l'enclave d'Idlib, la création de la zone démilitarisée ne progresse toujours pas. Des affrontements locaux ont lieu entre l'armée syrienne et les organisations rebelles. Alors que des personnalités syriennes continuent de déclarer la détermination de la Syrie à ramener Idlib au pouvoir, la Russie et la Turquie continuent de faire des déclarations apaisantes faisant état de prétendus progrès en matière de suppression des armes lourdes et des "terroristes" de la zone démilitarisée.
Lire la suite...

Plein feux sur le jihad mondial (30 août – 5 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations rebelles continuent de renforcer les lignes de front face à l'armée syrienne, en mettant l'accent sur la zone du Sud et du Sud-Ouest d'Idlib. L’armée syrienne s’emploie à perturber les préparatifs des rebelles et tire des pièces d’artillerie sur les postes rebelles et les forces rebelles en mouvement. En outre, l'armée de l'air russe aurait effectué des frappes aériennes à Idlib et dans la région située au Sud. Cependant, l’offensive terrestre de l’armée syrienne n’a pas encore commencé.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (17-23 octobre 2018)

Les événements de la "marche du retour" du vendredi 19 octobre 2018 ont été relativement moins violents, le Hamas craignant une réaction aux tirs de roquettes contre Israël. Cependant, les émeutes se poursuivent, avec en parallèle des tentatives de franchir la barrière de sécurité, l'utilisation d'engins piégés près de la clôture, la poursuite des mini-flottilles accompagnées de manifestations et d'émeutes près des côtes, ainsi que le terrorisme incendiaire.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 octobre 2018)

Les membres du Front de libération nationale (affiliés à l'Armée syrienne libre et opérant sous la protection de la Turquie et avec son soutien) ont commencé à mettre en œuvre l'accord russo-turc et à retirer les armes lourdes de la région d'Idlib, qui été déclarée zone démilitarisée. Les forces de patrouille turques ont commencé à pénétrer dans la zone. À l’heure actuelle, on ignore si les autres organisations de l’opposition s’efforcent de remplir leur part de l’accord et de retirer leurs forces.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (19-27 septembre 2017)

L'État islamique se désintègre en Syrie et en Irak. Ses zones de contrôle en Irak et en Syrie tombent l'une après l'autre aux mains de la coalition, bien que dans certaines places fortes, les membres de l'organisation mènent des combats tenaces.
Lire la suite...

L’Etat islamique : Portrait d’une organisation terroriste *

Cette étude examine la nature de l’Etat islamique en Irak et dans la Grande Syrie (ci-après « l’Etat islamique »), une organisation terroriste islamique salafiste jihadiste fondée il y a une dizaine d’années comme branche d’Al-Qaïda en Irak, qui s’est établie au cours de la lutte contre les États-Unis dans les régions sunnites de l’Est de l’Irak
Lire la suite...

Le terroriste soupçonné de la fusillade au Musée juif de Bruxelles a été identifié comme un Français musulman « vétéran » des combats en Syrie.

La France et la Belgique sont les deux principaux pays d’où sont issus des bénévoles rejoignant les rangs d’Al-Qaïda et du jihad mondial en Syrie (plusieurs centaines chacune). La personnalité de Mehdi Nemmouche correspond au profil du volontaire français, européen en général, au potentiel terroriste et subversif. Le cas de Nemmouche témoigne des premiers signes
Lire la suite...

Les Etats-Unis ont récemment désigné le Hezbollah comme l’un des cinq principaux groupes criminels internationaux et ont approuvé des projets de loi renforçant les sanctions imposées au Hezbollah et à ces partisans

En Octobre 2018, l'administration américaine a adopté une série de mesures législatives et répressives contre le Hezbollah et tous ceux qui le soutiennent. Ces mesures ont rencontré un large soutien au Congrès et ont été approuvées par le Président Trump. Ces mesures fournissent aux forces de l’ordre une "boîte à outils" améliorée dans la lutte contre le Hezbollah et le crime international dans lequel il est impliqué. Au niveau politique, ces mesures reflètent l’engagement profond de l’administration Trump de donner une priorité élevée à la lutte contre le Hezbollah dans le cadre de la campagne globale contre l’Iran.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (18-24 octobre 2018)

Dans l'enclave d'Idlib, la mise en place de la zone démilitarisée n'a toujours pas progressé, même après l'extension de la mise en œuvre de l'accord de Sotchi. Le Siège de Libération d'Al-Sham, qui est la force dominante dans la région d'Idlib, refuse de retirer ses armes lourdes de la zone démilitarisée et l'a annoncé publiquement. La situation sur le terrain est généralement calme. Les parties rivales profitent de ce répit pour se préparer à la possibilité que la campagne syrienne pour la reprise d'Idlib commence.
Lire la suite...