Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 octobre 2018)

Les membres du Front de libération nationale (affiliés à l'Armée syrienne libre et opérant sous la protection de la Turquie et avec son soutien) ont commencé à mettre en œuvre l'accord russo-turc et à retirer les armes lourdes de la région d'Idlib, qui été déclarée zone démilitarisée. Les forces de patrouille turques ont commencé à pénétrer dans la zone. À l’heure actuelle, on ignore si les autres organisations de l’opposition s’efforcent de remplir leur part de l’accord et de retirer leurs forces.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (17 septembre – 3 octobre 2018)

Le 17 septembre 2018, le Président russe Vladimir Poutine et le Président turc Recep Tayyip Erdoğan se sont rencontrés à Sotchi, en Russie. Les entretiens ont porté sur l’attaque prévue par le régime syrien contre les organisations rebelles dans la région d’Idlib, dont les préparatifs sont presque terminés. Selon l'accord conclu, une zone démilitarisée de 15 à 20 km de large sera créée dans la région d'Idlib, séparant les zones contrôlées par l'armée syrienne des zones contrôlées par les organisations rebelles. Selon l'accord, la zone démilitarisée sera établie d'ici le 15 octobre 2018 et les armes lourdes des organisations rebelles seront retirées le 10 octobre.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (6-16 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Ces préparatifs comprennent le renforcement continu du Nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne par les différentes parties (l'armée syrienne, l'armée turque, le Hezbollah et les milices chiites gérées par l'Iran). En même temps, la Russie et l'armée syrienne, concentrées dans le Sud de la région d'Idlib, ont mené des attaques aériennes et des attaques d'artillerie intensives. Dans la région d'Idlib et dans la zone rurale à l'Ouest d'Alep, des manifestations à grande échelle ont été organisées en faveur des organisations rebelles.
Lire la suite...

Plein feux sur le jihad mondial (30 août – 5 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations rebelles continuent de renforcer les lignes de front face à l'armée syrienne, en mettant l'accent sur la zone du Sud et du Sud-Ouest d'Idlib. L’armée syrienne s’emploie à perturber les préparatifs des rebelles et tire des pièces d’artillerie sur les postes rebelles et les forces rebelles en mouvement. En outre, l'armée de l'air russe aurait effectué des frappes aériennes à Idlib et dans la région située au Sud. Cependant, l’offensive terrestre de l’armée syrienne n’a pas encore commencé.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (23-29 août 2018)

Dans la région d'Idlib, les parties belligérantes poursuivent leurs préparatifs pour la campagne. L’armée syrienne continue de renforcer ses troupes tandis que le Siège de Libération d’Al-Sham renforce ses positions dans les zones où l’attaque syrienne devrait avoir lieu. Le Siège de Libération d’Al-Sham a mis en place une force d’élite dont les membres suivent un entraînement rigoureux afin de pouvoir traverser les lignes de défense de l’ennemi et opérer derrière les lignes ennemies.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (21-27 février 2018)

En Judée-Samarie et dans la bande de Gaza, les manifestations se sont poursuivies dans une moindre mesure. A Jéricho, un Palestinien a été tué durant une opération des forces de sécurité israéliennes. Tsahal et les Palestiniens ont des versions différentes des circonstances de l'incident. La presse israélienne a annoncé que la police militaire avait ouvert une enquête pour élucider les circonstances de la mort du Palestinien.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (15-21 février 2018)

Dans la région de l'Euphrate au Nord d'Abu Kamal, les membres de l'Etat islamique ont poursuivi leurs activités de guérilla contre les forces des FDS et les forces syriennes. Dans la région d'Idlib, les forces syriennes n'ont effectué aucune activité significative cette semaine. Les combats ont été essentiellement concentrés dans la zone à l'Est de Damas (Ghouta orientale), où les Syriens et les Russes ont procédé à des frappes aériennes massives contre les bastions des organisations rebelles (faisant des centaines de morts).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (16-22 août 2018)

In Kairo fanden Gespräche zur Beendigung der gewalttätigen Ereignisse im Gazastreifen statt. Politik der kontrollierten Gewalt der Hamas setzt sich dennoch fort. Angriff eines israelischen Arabers aus Umm al-Fahm auf einen Grenzpolizisten in der Altstadt von Jerusalem. Zentralrat der PLO berief eine Sonderkonferenz ein.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (9-15 août 2018)

La campagne de l'armée syrienne pour reprendre l'enclave de l'Etat islamique au Nord-Est d'As-Suwayda est sur le point de se terminer. Les membres de l'Etat islamique ont été repoussés dans le quartier d'Al-Safa, leur principal bastion, et sont maintenant encerclés et coupés de fournitures. La reprise attendue de l'enclave marque la fin de la campagne de l'armée syrienne dans le Sud du pays et lui permettra de porter son attention sur la région d'Idlib, dernier avant-poste important des organisations rebelles en Syrie.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (10-15 mai 2018)

En dépit des tensions entre l'armée israélienne et les forces iraniennes, les combats se poursuivent entre l'armée syrienne et les forces des FDS contre l'Etat islamique sans interruption dans deux arènes principales : dans les quartiers du Sud de Damas, l'armée syrienne et les forces qui l'aident ont conquis des parties du camp de réfugiés d'Al-Yarmouk et le quartier d'Al-Hajar Al-Aswad, au Sud. La zone contrôlée par l'Etat islamique se rétrécit. Dans la basse vallée de l'Euphrate, les FDS occupent une importante place forte de l'Etat islamique au Sud-Est d'Abu Kamal et leurs hommes se dirigent vers la frontière syro-irakienne où ils ont été rejoints par les forces irakiennes.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (17 septembre – 3 octobre 2018)

La tendance à l'escalade se poursuit dans la bande de Gaza, avec une augmentation de la fréquence des émeutes et des événements de propagande et du niveau de la violence qui les accompagne. Cela a accru les frictions entre les émeutiers et les soldats de Tsahal, entraînant une augmentation du nombre de victimes palestiniennes. Apparemment, la situation sur le terrain a été influencée par un sentiment de frustration face à l’absence de progrès dans les tentatives de parvenir à un accord de réconciliation, ce qui est susceptible d’entraîner une nouvelle vague d’escalade.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (22-28 août 2018)

Les "marches du retour" ont eu lieu à la frontière entre Israël et la bande de Gaza vendredi dernier avec un nombre relativement restreint de participants (environ 5 000, la moitié par rapport aux semaines précédentes). Le niveau et l'intensité de la violence étaient relativement faibles et l'ampleur du terrorisme incendiaire s'est réduite. Par conséquent, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a décidé de rouvrir le terminal d'Erez (Nord de la bande de Gaza).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (19-27 septembre 2017)

L'État islamique se désintègre en Syrie et en Irak. Ses zones de contrôle en Irak et en Syrie tombent l'une après l'autre aux mains de la coalition, bien que dans certaines places fortes, les membres de l'organisation mènent des combats tenaces.
Lire la suite...

L’Etat islamique : Portrait d’une organisation terroriste *

Cette étude examine la nature de l’Etat islamique en Irak et dans la Grande Syrie (ci-après « l’Etat islamique »), une organisation terroriste islamique salafiste jihadiste fondée il y a une dizaine d’années comme branche d’Al-Qaïda en Irak, qui s’est établie au cours de la lutte contre les États-Unis dans les régions sunnites de l’Est de l’Irak
Lire la suite...

Le terroriste soupçonné de la fusillade au Musée juif de Bruxelles a été identifié comme un Français musulman « vétéran » des combats en Syrie.

La France et la Belgique sont les deux principaux pays d’où sont issus des bénévoles rejoignant les rangs d’Al-Qaïda et du jihad mondial en Syrie (plusieurs centaines chacune). La personnalité de Mehdi Nemmouche correspond au profil du volontaire français, européen en général, au potentiel terroriste et subversif. Le cas de Nemmouche témoigne des premiers signes
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (5-11 juillet 2018)

L'armée syrienne enregistre des réalisations dans la campagne de reprise du Sud de la Syrie : elle a achevé la reprise de l'enclave des organisations rebelles à l'Est de Daraa et ses forces, ainsi que la police militaire russe, ont repris le terminal de Naseeb entre la Syrie et la Jordanie. L'armée syrienne a repris plusieurs avant-postes le long de la frontière syro-jordanienne et est déployée dans des villages à la périphérie du bassin de Yarmouk, contrôlé par l'Etat islamique. La ville de Daraa est entourée de tous les côtés, et la majorité de son territoire est contrôlée par l'armée syrienne et les forces qui la soutiennent.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 juin 2018)

Cette semaine, l'armée syrienne a attaqué une enclave de l'Etat islamique à quelque 68 km au Nord-Est d'As-Suwayda. Selon une source militaire syrienne, les membres de l'Etat islamique qui ont fui les quartiers Sud de Damas ont trouvé refuge dans cette région. Les Syriens sont apparemment préoccupés par le fait que les membres de l'Etat islamique établissent une présence qui pourrait constituer une menace pour la région de Daraa, que le régime syrien s'apprête actuellement à reprendre.
Lire la suite...