Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 avril 2019)

Les forces des FDS ont fini de nettoyer la région d’Al-Baghouz de la présence de membres de l’Etat islamique. Les membres de l'Etat islamique qui étaient restés dans des tunnels, des tranchées et des grottes se seraient eux-mêmes livrés aux FDS. L’activité de guérilla de l’Etat islamique dans l’arène syrienne est maintenant concentrée dans les régions d’Al-Mayadeen et de Deir ez-Zor.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (17 septembre – 3 octobre 2018)

Le 17 septembre 2018, le Président russe Vladimir Poutine et le Président turc Recep Tayyip Erdoğan se sont rencontrés à Sotchi, en Russie. Les entretiens ont porté sur l’attaque prévue par le régime syrien contre les organisations rebelles dans la région d’Idlib, dont les préparatifs sont presque terminés. Selon l'accord conclu, une zone démilitarisée de 15 à 20 km de large sera créée dans la région d'Idlib, séparant les zones contrôlées par l'armée syrienne des zones contrôlées par les organisations rebelles. Selon l'accord, la zone démilitarisée sera établie d'ici le 15 octobre 2018 et les armes lourdes des organisations rebelles seront retirées le 10 octobre.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (6-16 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Ces préparatifs comprennent le renforcement continu du Nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne par les différentes parties (l'armée syrienne, l'armée turque, le Hezbollah et les milices chiites gérées par l'Iran). En même temps, la Russie et l'armée syrienne, concentrées dans le Sud de la région d'Idlib, ont mené des attaques aériennes et des attaques d'artillerie intensives. Dans la région d'Idlib et dans la zone rurale à l'Ouest d'Alep, des manifestations à grande échelle ont été organisées en faveur des organisations rebelles.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (28 mars – 3 avril 2019)

Même après la chute de "l'enclave" de l'Etat islamique dans la région d'Al-Baghouz, les forces des FDS continuent de nettoyer le village et ses environs. Un certain nombre de membres de l'Etat islamique se cachent dans des tranchées et des tunnels et tentent parfois d'attaquer les forces des FDS.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (27 mars – 2 avril 2019)

Les événements de la semaine dernière ont été consacrés à la marche du retour organisée le samedi 30 mars 2019, date du premier anniversaire de la marche du retour ainsi que de la Journée de la terre. Environ 40 000 manifestants palestiniens ont assisté à la marche. Au cours des événements, le niveau de violence était relativement moins élevé qu'au cours des dernières semaines, principalement en raison des mesures restrictives prises par le Hamas.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (16-22 janvier 2019)

La semaine dernière, le niveau de violence durant la "marche du retour" était relativement faible (environ 14 000 participants). Les médias de Gaza ont annoncé que les manifestants avaient reçu pour instruction de faire preuve de retenue et de discipline. Selon nous, c’est en raison de l’arrivée prévue de la troisième tranche d’argent du Qatar destinée aux salaires de Gaza. Cependant, les médias arabes ont rapporté que le Hamas avait envoyé des messages menaçant Israël que s'il ne respectait pas ses engagements en matière d'accalmie (transfert de fonds, élargissement des frontières de pêche, autorisation d'entrée de matériel dans la bande de Gaza), le Hamas intensifierait les événements sur le terrain.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (9-15 janvier 2019)

Au cours de la semaine écoulée, de nombreuses violences ont été signalées pendant la "marche du retour". Le nombre de participants à la "marche" a augmenté, des engins piégés et des grenades ont été lancés sur des soldats de Tsahal et sur la barrière de sécurité. De nombreuses tentatives ont été faites de franchir la barrière de sécurité et de pénétrer en territoire israélien. De hauts responsables du Hamas ont déclaré que les marches se poursuivraient et qu'ils envisageaient d'intensifier les méthodes des "marches de retour".
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (21-26 mars 2019)

Le secteur du village d'Al-Baghouz est tombé cette semaine aux mains des forces des FDS, mettant fin à la campagne qui a duré plus de six mois pour s'emparer de la zone de contrôle de l'Etat islamique dans la vallée du Bas-Euphrate. Les combattants des FDS effectuent des patrouilles et des chasses à l'homme pour les membres de l'Etat islamique qui se cachent dans la région.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (14-20 mars 2019)

La bataille pour la reprise de l'avant-poste de l'Etat islamique à Al-Baghouz s'achève. Selon le porte-parole des forces des FDS, le village et la concentration de membres de l'Etat islamique à l'extérieur (camp d'Al-Baghouz) auraient été repris par les FDS. Selon lui, des membres de l'Etat islamique ont été repoussés dans une bande étroite le long de l'Euphrate. Dans le camp d'Al-Baghouz, les FDS ont capturé des centaines de membres de l'Etat islamique malades et blessés, qui ont été transférés dans des hôpitaux militaires.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (14-20 février 2019)

La campagne menée par les forces des FDS contre l'enclave de l'Etat islamique, qui dure depuis plus de cinq mois, touche à sa fin. Dans le village d'Al-Baghouz Fawqani, à l'Est d'Abu Kamal, plusieurs centaines de membres de l'Etat islamique sont toujours pris au piège dans une zone d'environ un demi-kilomètre carré. Les forces des FDS rencontrent de nombreuses difficultés au fur et à mesure de leur progression dans le village en raison de mines et de tirs de tireurs isolés, ainsi que de l'utilisation de tunnels et de terroristes suicide par l'Etat islamique. Les forces se préparent maintenant pour une attaque qui déterminera la bataille et éliminera finalement la "poche" où se trouvent encore les membres de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 février 2019)

La "poche" des membres de l’Etat islamique le long de l’Euphrate, qui fait quelques kilomètres carrés, se rétrécit. Des batailles féroces se déroulent actuellement dans le village d’Al-Baghouz Fawqani, le dernier bastion de l'organisation. Selon les forces des FDS, "les membres de l'Etat islamique respirent leur dernier souffle". Parallèlement, les pourparlers entre les membres de l'Etat islamique et les FDS se poursuivent, l'objectif étant de parvenir à un accord de reddition qui leur permettrait de quitter la "poche". Aucun résultat n'a été obtenu à ce jour.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 mars 2019)

La semaine dernière, les Palestiniens ont continué de manifester un niveau élevé de violence lors de la "marche du retour" et les jours suivants. Les principales manifestations de violence ont consisté à lancer des engins piégés et des grenades, des ballons, à pénétrer quotidiennement en territoire israélien et à mener des activités de harcèlement nocturne. En outre, trois roquettes ont été tirées en territoire israélien. En réponse, des avions de l'armée de l'air israélienne ont attaqué des cibles du Hamas.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (6-12 mars 2019)

La semaine dernière, les Palestiniens ont continué de manifester un niveau élevé de violence lors de la "marche du retour" et les jours suivants. Les principales manifestations de violence ont consisté à lancer des engins piégés et des grenades, des ballons, à pénétrer quotidiennement en territoire israélien et à mener des activités de harcèlement nocturne. En outre, trois roquettes ont été tirées en territoire israélien. En réponse, des avions de l'armée de l'air israélienne ont attaqué des cibles du Hamas.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (19-27 septembre 2017)

L'État islamique se désintègre en Syrie et en Irak. Ses zones de contrôle en Irak et en Syrie tombent l'une après l'autre aux mains de la coalition, bien que dans certaines places fortes, les membres de l'organisation mènent des combats tenaces.
Lire la suite...

L’Etat islamique : Portrait d’une organisation terroriste *

Cette étude examine la nature de l’Etat islamique en Irak et dans la Grande Syrie (ci-après “l’Etat islamique”), une organisation terroriste islamique salafiste jihadiste fondée il y a une dizaine d’années comme branche d’Al-Qaïda en Irak, qui s’est établie au cours de la lutte contre les États-Unis dans les régions sunnites de l’Est de l’Irak
Lire la suite...

Le terroriste soupçonné de la fusillade au Musée juif de Bruxelles a été identifié comme un Français musulman “vétéran” des combats en Syrie.

La France et la Belgique sont les deux principaux pays d’où sont issus des bénévoles rejoignant les rangs d’Al-Qaïda et du jihad mondial en Syrie (plusieurs centaines chacune). La personnalité de Mehdi Nemmouche correspond au profil du volontaire français, européen en général, au potentiel terroriste et subversif. Le cas de Nemmouche témoigne des premiers signes
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (28 février – 6 mars 2019)

Le 1er mars 2019, les forces des FDS ont entamé la bataille décisive dans le village d'Al-Baghouz, dans la vallée du Bas-Euphrate. Il y a actuellement environ 1 000 membres de l'Etat islamique dans le village. Les forces d'attaque bénéficient d'un soutien aérien des États-Unis et des pays de la coalition. Des batailles féroces se déroulent dans le village. Les membres de l'Etat islamique ont fréquemment utilisé des voitures piégées et des terroristes suicide pour repousser l'attaque. Le 3 mars 2019, une accalmie a été convenue, au cours de laquelle des milliers de personnes, dont la plupart des civils, ont été évacuées (des évacués comprenaient également environ 200 membres de l'Etat islamique qui se sont rendus aux FDS). Les combats ont repris le 4 mars 2019.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (21-27 février 2019)

Les forces kurdes des FDS se préparent à l'attaque décisive contre ce qui reste de l'Etat islamique (plusieurs centaines de membres) qui tiennent le village d'Al-Baghouz Fawqani. Ces derniers jours, des signes de dégradation du moral des membres restants ont été observés. Il semble que l’un des facteurs ayant retardé le début de l’attaque est la présence de centaines de civils dans le village, dont la plupart sont des proches des membres de l’Etat islamique (femmes et enfants). Ces membres de la famille et les membres de l’organisation qui parviennent à s’enfuir du village sont soumis à une brève procédure de sélection, à la fin de laquelle ils sont envoyés en prison (les hommes, dont la plupart sont des combattants étrangers) et dans des camps de transit au cœur de la ville, au coeur de la zone de contrôle kurde.
Lire la suite...