Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (22-28 juillet 2020)

Taysir Abu Sneina, maire de Hébron, avertit les résidents locaux de suivre les instructions du gouvernement pendant la fête de l'Aïd al-Adha (Page Facebook de la télévision palestinienne, 27 juillet 2020).

Taysir Abu Sneina, maire de Hébron, avertit les résidents locaux de suivre les instructions du gouvernement pendant la fête de l'Aïd al-Adha (Page Facebook de la télévision palestinienne, 27 juillet 2020).

Résultats de l'incendie de la mosquée et graffitis sur le mur de la mosquée (Page Facebook du site al-Hadath, 27 juillet 2020)

Résultats de l'incendie de la mosquée et graffitis sur le mur de la mosquée (Page Facebook du site al-Hadath, 27 juillet 2020)

Distribution d'argent du Qatar dans les succursales de la banque de poste à Gaza (Page Facebook du Comité national du Qatar pour la reconstruction de Gaza, 25 juillet 2020)

Distribution d'argent du Qatar dans les succursales de la banque de poste à Gaza (Page Facebook du Comité national du Qatar pour la reconstruction de Gaza, 25 juillet 2020)

Distribution d'argent du Qatar dans les succursales de la banque de poste à Gaza (Page Facebook du Comité national du Qatar pour la reconstruction de Gaza, 25 juillet 2020)

Distribution d'argent du Qatar dans les succursales de la banque de poste à Gaza (Page Facebook du Comité national du Qatar pour la reconstruction de Gaza, 25 juillet 2020)

Une délégation du service d'information du Hamas visite les bureaux de Ma'an TV à Gaza (Safa, 23 juillet 2020)

Une délégation du service d'information du Hamas visite les bureaux de Ma'an TV à Gaza (Safa, 23 juillet 2020)

Le marché aux moutons de Hébron en préparation de l'Aïd al-Adha (Wafa, 24 juillet 2020)

Le marché aux moutons de Hébron en préparation de l'Aïd al-Adha (Wafa, 24 juillet 2020)

  • La semaine dernière, la bande de Gaza est restée relativement calme. En Judée-Samarie, une mosquée a été incendiée et des graffitis en hébreu ont été écrits sur les murs. Le Premier ministre de l’Autorité Palestinienne (AP) et d’autres hauts responsables ont condamné Israël et l’ont considéré comme responsable d’un “crime de haine raciste” et d’une “agression” contre les Palestiniens. Les Palestiniens continuent de lancer constamment des pierres et des cocktails Molotov sur les véhicules israéliens sur les routes de Judée-Samarie.
  • Isma’il Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, a déclaré que dans le cadre de “l’accord du siècle”, le Hamas s’était vu offrir 15 milliards de dollars pour la construction d’un port maritime, d’un aéroport et d’autres projets économiques. Cependant, a-t-il dit, le Hamas a rejeté l’offre parce qu’il ne voulait pas payer ce qui serait nécessaire en retour, principalement le démantèlement des branches armées et le désarmement de la bande de Gaza (y compris les roquettes). Il s’agit d’un autre exemple montrant que le renforcement militaire et la campagne contre Israël sont les principales priorités du Hamas, et non le développement économique de la bande de Gaza et le bien-être des gens qui y vivent.
Judée-Samarie[1]

L’augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 en Judée-Samarie se poursuit. Cependant, l’augmentation du nombre de guérisons est récemment devenue plus importante que le nombre de nouveaux cas. Au cours des dernières 24 heures, 481 nouveaux cas ont été détectés et 537 patients se sont rétablis. Le nombre de cas actifs s’élève désormais à 6091 (à l’après-midi du 28 juillet 2020). Il y a 3 653 cas actifs dans le district de Hébron, soit 60% du nombre total de cas actifs en Judée-Samarie. Les infections continuent d’augmenter à Jérusalem-Est, où le nombre de cas actifs s’élève à 1 729, soit 28% du nombre total (selon les rapports de l’Autorité Palestinienne). Quatorze cas sont graves ou critiques, trois sont sous ventilateurs et il y a eu 81 morts. Depuis l’apparition initiale de la maladie, 10 853 cas actifs ont été vérifiés. Le nombre de cas actifs dans la bande de Gaza s’élève à cinq (Page Facebook du ministère de la Santé de l’Autorité Palestinienne, 27 et 28 juillet 2020).

  • Des mesures préventives pour la fête de l’Aïd al-Adha ont été annoncées lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement palestinien (Télévision palestinienne, 27 juillet 2020) :
    • Les magasins resteront ouverts jusqu’à la fête. Le confinement se poursuivra dans tous les villages, camps de réfugiés et quartiers où il y a des cas de coronavirus actifs. Du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août, il y aura un confinement général.
    • Les prières dans les espaces clos seront interdites. Les prières auront lieu dans des lieux publics, à l’extérieur, avec des masques et des distances sociales.
    • Les Palestiniens vivant en territoire israélien sont priés de ne pas visiter les territoires de l’AP. Les travailleurs palestiniens de retour d’Israël devront suivre les directives de santé publique et s’isoler chez eux. Le travail dans les implantations est interdit.
    •  La tenue de mariages et l’érection de tentes de deuil sont interdites, de même que les déplacements dans les restaurants et tous les autres rassemblements.
Taysir Abu Sneina, maire de Hébron, avertit les résidents locaux de suivre les instructions du gouvernement pendant la fête de l'Aïd al-Adha (Page Facebook de la télévision palestinienne, 27 juillet 2020).  La réunion hebdomadaire du gouvernement de l'AP présidée par Muhammad Shtayyeh (Wafa, 27 juillet 2020).
Droite : La réunion hebdomadaire du gouvernement de l’AP présidée par Muhammad Shtayyeh (Wafa, 27 juillet 2020). Gauche : Taysir Abu Sneina, maire de Hébron, avertit les résidents locaux de suivre les instructions du gouvernement pendant la fête de l’Aïd al-Adha (Page Facebook de la télévision palestinienne, 27 juillet 2020).
La bande de Gaza
  • Contrairement à la situation dans l’Autorité Palestinienne, l’administration du Hamas a largement réussi à faire face à la pandémie. La semaine dernière, deux nouveaux cas actifs ont été détectés à Gaza, tous deux des Palestiniens qui sont retournés dans la bande de Gaza par le terminal d’Erez. Le nombre de cas actifs est de cinq.
  • Compte tenu de la situation relativement favorable à Gaza, des préparatifs sont en cours pour faire face aux milliers de Palestiniens qui devraient quitter ou retourner dans la bande de Gaza. Tawfiq al-Na’im, secrétaire général du ministère de l’Intérieur à Gaza, a déclaré que le terminal de Rafah pourrait ouvrir après l’Aïd al-Adha pour permettre aux habitants de la bande de Gaza de rentrer. L’ouverture du passage, a-t-il dit, dépend des circonstances et du moment, et exige une planification. Il a ajouté qu’ils construisaient actuellement un camp de quarantaine dans le centre de la bande de Gaza qui pourra accueillir 500 personnes. Sa construction devrait être achevée dans un proche avenir (Agence de presse al-Ra’i, 27 juillet 2020).
Report de la flottille prévue à Gaza
  • Le Comité international de lutte contre le siège, dirigé par Zaher Birawi, a annoncé qu’il reportait la flottille dans la bande de Gaza prévue pour cet été en raison de la pandémie de COVID-19 et des restrictions mondiales sur les voyages et les rassemblements (Dunia al-Watan, 24 juillet 2020). La Freedom Flotilla Coalition a également annoncé le report de son projet de flottille (Site Internet de la Freedom Flotilla Coalition, 22 juillet 2020).
Tirs de roquettes et d’obus de mortier sur Israël
  • La semaine dernière, aucun tir de roquette n’a été identifié en territoire israélien.
Répartition mensuelle des tirs de roquettes et d’obus de mortier

Répartition mensuelle des tirs de roquettes et d'obus de mortier

Répartition annuelle des tirs de roquettes

Répartition annuelle des tirs de roquettes

Lancers de ballons de la bande de Gaza
  • La police israélienne a reçu un rapport faisant état d’un ballon avec un objet suspect attaché trouvé dans une zone ouvert dans l’Ouest du Néguev. La police et un expert en démolitions ont examiné l’objet, qui s’est avéré être un engin piégé (Unité du porte-parole de la police israélienne, 27 juillet 2020).

Ballon avec objet suspect attaché trouvé dans le Néguev occidental (Unité du porte-parole de la police israélienne, 27 juillet 2020)
Ballon avec objet suspect attaché trouvé dans le Néguev occidental
(Unité du porte-parole de la police israélienne, 27 juillet 2020)

Condamnations de l’incendie d’une mosquée à Al-Bireh
  • Dans la nuit du 26 juillet 2020, une mosquée d’al-Bireh, près de Ramallah, a été incendiée par des inconnus. Des graffitis en hébreu étaient écrits sur les murs. Selon des sources palestiniennes, les incendiaires étaient des résidents des implantations. Le ministère palestinien des Affaires religieuses a qualifié l’événement de crime de “haine raciste”, ajoutant que le gouvernement israélien en était pleinement responsable. Au début de la réunion hebdomadaire du gouvernement, le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Muhammad Shtayyeh a condamné l’incendie, le qualifiant de “méprisable et raciste”. Il a accusé Israël d’être responsable de la violence accrue [présumée] des résidents des implantations (Wafa, 27 juillet 2020).
  • Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité Palestinienne a accusé le gouvernement et le Premier ministre israéliens d’être pleinement et directement responsables de “l’acte d’agression” et de tous les actes [présumés] d’agression contre les Palestiniens, leurs droits et leurs biens. Il a appelé l’ONU et le Conseil de sécurité à fournir aux Palestiniens une protection internationale, et a appelé les pays du monde entier à inscrire les résidents des implantations sur leurs listes d’organisations terroristes et à les empêcher d’entrer sur leurs territoires (Wafa, 27 juillet 2020).
  • Saeb Erekat, secrétaire du Comité exécutif de l’OLP, a déclaré que l’incendie de la mosquée était du “racisme” et de “l’apartheid” (Compte Twitter de Saeb Erekat, 27 juillet 2020). Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a condamné l’incendie et a déclaré qu’il était le résultat de l’incitation des “sionistes” et des “politiques racistes” contre les Palestiniens. Il a appelé les habitants de Judée-Samarie à résister aux crimes et à confronter [ceux qui les ont commis] (Site Internet du Hamas, 27 juillet 2020).
 Résultats de l'incendie de la mosquée et graffitis sur le mur de la mosquée (Page Facebook du site al-Hadath, 27 juillet 2020)     Résultats de l'incendie de la mosquée et graffitis sur le mur de la mosquée (Page Facebook du site al-Hadath, 27 juillet 2020)
Résultats de l’incendie de la mosquée et graffitis sur le mur de la mosquée
(Page Facebook du site al-Hadath, 27 juillet 2020)
Lancers de pierres et de cocktails Molotov sur des véhicules israéliens
  • En Judée-Samarie, les Palestiniens ont continué à lancer des pierres et des cocktails Molotov sur les véhicules civils israéliens et les forces de sécurité israéliennes. Les événements les plus importants ont été les suivants (tous rapportés par Rescue Without Borders en Judée et Samarie, sauf indication contraire):
    • Le 27 juillet 2020 – Des pierres ont été lancées sur un bus civil israélien au Nord-Est de Hébron. Aucune victime n’a été signalée.
    • Le 26 juillet 2020 – La police de la circulation a arrêté une voiture palestinienne au Sud-Ouest de Bethléem. Pendant que la police rédigeait un procès-verbal pour une infraction, un passager est sorti de la voiture et a tenté de saisir l’arme de l’un des policiers. La police l’a surmonté et détenu (Unité du porte-parole de la police de Judée-Samarie, 26 juillet 2020).
    • Le 26 juillet 2020 – Des pierres ont été lancées sur un autobus scolaire israélien au nord de Hébron. Aucune victime n’a été signalée.
    • Le 26 juillet 2020 – Des pierres ont été lancées sur un véhicule civil israélien au Sud-Ouest de Naplouse. Aucune victime n’a été signalée.
    • Le 26 juillet 2020 – Des pierres ont été lancées sur un bus civil israélien au Nord-Ouest d’Ariel. Le conducteur du bus a été blessé à l’œil par des éclats de verre.
    • Le 22 juillet 2020 – Des pierres ont été lancées sur un véhicule civil israélien au Sud de Naplouse, aucune victime n’a été signalée.
    • Le 21 juillet 2020 – Des pierres ont été lancées sur un véhicule civil israélien au Nord-Est de Ramallah. Aucune victime n’a été signalée.
    • Le 21 juillet 2020 – Des Palestiniens de Bayt Umar ont lancé quatre cocktails Molotov sur la clôture de la localité de Karmei Tsur (au Nord de Hébron). Aucune victime n’a été signalée.
    • Le 21 juillet 2020 – Des Palestiniens ont lancé un cocktail Molotov sur un véhicule civil israélien au Sud-Est d’Ariel. Aucune victime n’a été signalée.
Principales attaques en Judée-Samarie[2]

Principales attaques en Judée-Samarie

Répartition des fonds de soutien
  • Mohammed al-Emadi, président du Comité national du Qatar pour la reconstruction de Gaza, a déclaré que les fonds de secours destinés aux familles nécessiteuses avaient atteint la bande de Gaza et qu’ils seraient disponibles dans toutes les succursales des bureaux de poste à partir du 25 juillet. 2020. La somme de 100 $ par famille sera remise à 100 000 familles nécessiteuses entre le 25 et le 29 juillet 2020 (Sawa, 23 juillet 2020). Al-Emadi a déclaré que le comité qatari et ses équipes ont été déployés dans les centres de distribution et supervisent le paiement des fonds (Site Internet du comité qatari, 25 juillet 2020). Le ministère du Développement social de Gaza a publié des instructions sur les conditions de réception des fonds, notant que l’argent ne serait pas donné aux familles ne figurant pas sur la liste (Dunia al-Watan, 24 juillet 2020).
  • Le ministère du Développement social de Gaza a annoncé que le 28 juillet 2020, des allocations seraient versées aux blessés et aux familles des personnes tuées lors des marches du retour[3]. Les paiements seront effectués dans les agences de la poste (Page Facebook du ministère du Développement social à Gaza, 27 juillet 2020). Une annonce similaire a été faite par le ministère du Trésor à Gaza (Page Facebook du ministère du Trésor à Gaza, 28 juillet 2020). En réponse aux annonces, les internautes se sont plaints qu’aucun lien n’a été publié vers le site Internet pour vérifier l’éligibilité à la réception des fonds.
Entretien avec Ismail Haniyeh
  • Isma’il Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, a été interviewé par le quotidien qatari Lusail. Il a déclaré que dans le cadre de “l’accord du siècle”, le Hamas s’était vu offrir par “divers agents [non spécifiés]” soutenus par les grandes puissances, 15 milliards de dollars pour la construction d’un port maritime, d’un aéroport et autres projets économiques. En échange, le Hamas devrait démanteler les branches armées des différentes organisations opérant dans la bande de Gaza, les intégrer aux forces de police et désarmer la bande de Gaza. Il a déclaré que le Hamas avait rejeté l’offre parce que le Hamas voulait lever le [soi-disant] “siège” de la bande de Gaza, mais pas au prix de l’abandon de ses armes ou de la “résistance” [cf., le terrorisme contre Israël], de la reconnaissance d’Israël, de l’abandon de la Palestine “du fleuve [du Jourdain] à la mer [Méditerranée], du [soi-disant]” droit au retour “, de la libération des prisonniers et de la création d’un État palestinien avec Jérusalem pour capitale (Lusail, 27 juillet 2020).
  • Lors d’un rassemblement organisé dans la bande de Gaza, le porte-parole du Hamas, Abd al-Latif al-Qanua, a déclaré que le public était venu au rassemblement pour montrer son soutien à la “résistance” et aux positions et décisions du Hamas, dont l’objectif était de préserver les droits et les principes des Palestiniens. Il a déclaré que le Hamas ne permettrait pas que la cause palestinienne soit lésée et que le Hamas ne renoncerait pas à ses droits, à ses capacités ou aux “armes de la résistance”. Le Hamas, a-t-il dit, a adhéré au “projet de résistance” et au “projet de retour et de libération” (Al-Aqsa TV, 27 juillet 2020).
Haniyeh fait l’éloge des enfants des chahids
  •   L’Association des familles des chahids[4] a organisé un événement pour les enfants des chahids ayant réussi leur baccalauréat. Un discours enregistré par Isma’il Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, a été diffusé sur vidéo, donnant le parrainage du Hamas à l’événement. Il a félicité les élèves pour avoir réussi leurs examens et a dit qu’il avait promis aux chahids de suivre leur chemin jusqu’à la “libération des terres et des lieux saints palestiniens”. Haniyeh a également annoncé que chaque enfant d’un chahid dont la note finale était de 90 recevrait 500 shekels (environ 145 dollars) (al-Aqsa, 21 juillet 2020).
Cérémonie organisée pour les enfants de chahids qui ont réussi leurs examens d'inscription. Gauche : Isma'il Haniyeh prononce un discours enregistré (Site Internet du Hamas, 22 juillet 2020)  Cérémonie organisée pour les enfants de chahids qui ont réussi leurs examens d'inscription. Gauche : Isma'il Haniyeh prononce un discours enregistré (Site Internet du Hamas, 22 juillet 2020)
Cérémonie organisée pour les enfants de chahids qui ont réussi leurs examens d’inscription. Gauche : Isma’il Haniyeh prononce un discours enregistré (Site Internet du Hamas, 22 juillet 2020)
Des responsables du Hamas visitent les bureaux de la chaîne de télévision Ma’an
  • Une délégation du bureau d’information du Hamas, comprenant Musheir al-Masri, membre du Conseil législatif palestinien et Taher al-Nunu, conseiller d’Isma’il Haniyeh, a visité les bureaux de Gaza de la chaîne de télévision Ma’an basée à Bethléem et de la chaîne de télévision al-Najah al-Akhbari, basée à Naplouse. Musheir al-Masri les a remerciés pour leur contribution et le rôle qu’elles jouent dans la stratégie nationale concernant l’annexion et “l’accord du siècle” (Ma’an, 23 juillet 2020).
  • Selon nous, la visite faisait partie d’un effort visant à atténuer les récentes critiques du Hamas en raison de ses attaques contre les journalistes et les médias opérant dans la bande de Gaza. La semaine précédant la visite, la chaîne saoudienne al-Arabiya a rapporté que le Hamas avait empêché les Gazaouis de regarder al-Arabiya et al-Hadath après avoir diffusé des informations exclusives sur la défection d’un haut responsable du Hamas vers Israël. La direction de la chaîne à Gaza a été informée de la fermeture de ses bureaux et de ceux d’al-Hadath. Les agences de publicité de la bande de Gaza ont été averties de ne pas faire de publicité sur l’une ou l’autre chaîne (Compte Twitter al-Arabiya, 15 juillet 2020).
Un responsable du Hamas tenté positif au Corona
  • Le Hamas a annoncé que Maher Salah, responsable du Hamas à l’étranger et chef de son bureau des relations internationales, qui vit en dehors de la bande de Gaza, a été testé positif au virus. Il a été testé après avoir été en contact avec plusieurs cas actifs. Le Hamas a déclaré que Salah prenait toutes les précautions médicales et s’auto-isolait, continuant ses activités depuis son domicile, et qu’il se sentait bien (Site Internet du Hamas, 26 juillet 2020).
L’économie de l’AP
  • L’Autorité Palestinienne s’emploie à redémarrer son économie, qui a subi un coup dur suite au coronavirus. Khaled al-Asili, ministre de l’Économie de l’Autorité Palestinienne, a rendu compte d’un certain nombre de mesures que le gouvernement avait décidé de mettre en œuvre pour les entreprises privées afin de leur permettre de reprendre leurs activités. Il a déclaré que les mesures coûteraient plusieurs centaines de millions de dollars, que le gouvernement avait obtenus auprès de groupes locaux et internationaux. Il a déclaré que le gouvernement avait également obtenu des sources de prêts à des conditions faciles. En outre, la Banque islamique de développement fournit 25 millions de dollars, tout comme la Fondation palestinienne d’investissement, et il y a aussi des fonds de l’UE. Il a déclaré que le gouvernement avait l’intention d’exploiter un grand nombre d’entreprises qui produisent à moins de 50%, y compris des entreprises qui produisent pour l’exportation, notant que les exportations n’ont pas besoin d’être coordonnées avec Israël (al-Ayam, 26 juillet 2020).
  • Le porte-parole de l’UE Shadi Othman a déclaré que l’UE donnerait à l’Autorité Palestinienne 23,5 millions d’euros d’aide économique pour lui permettre de verser des paiements aux familles nécessiteuses en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza (Sawa, 23 juillet 2020).
  • La situation économique difficile a provoqué les plaintes des éleveurs de moutons. Ils ont déclaré que la crise des coronavirus avait sérieusement influencé la situation économique des résidents locaux et que leurs difficultés financières les empêchaient d’acheter des moutons pour l’Aïd al-Adha, même si les prix étaient inférieurs à ceux de l’année dernière (Wafa, 24 juillet 2020).

Le marché aux moutons de Hébron en préparation de l'Aïd al-Adha (Wafa, 24 juillet 2020)
Le marché aux moutons de Hébron en préparation de l’Aïd al-Adha
(Wafa, 24 juillet 2020)

Poursuite de la campagne de l’AP contre l’intention d’Israël d’annexer des territoires

Malgré le report de l’intention d’Israël d’annexer des territoires de Judée-Samarie, et malgré le fait que la majeure partie de l’attention de l’Autorité Palestinienne soit consacrée au traitement du COVID-19, l’AP poursuit sa campagne contre l’annexion. Le Hamas et le Fatah s’efforcent de montrer un front uni, dont la principale expression sera un rassemblement conjoint à Gaza.

Contacts diplomatiques
  • Mahmoud Abbas poursuit son activité diplomatique avec les chefs d’État du monde entier. La semaine dernière, il s’est entretenu avec le Premier ministre norvégien. Il lui a dit que si Israël abandonne son plan d’annexion de territoires, l’AP sera prête à retourner à la table des négociations sur la base des décisions des organisations internationales et avec le parrainage du Quatuor international. Il l’a remercié pour le soutien de la Norvège à la solution à deux États et son opposition au plan d’annexion d’Israël (Sawa, 23 juillet 2020). Mahmoud Abbas s’est également entretenu avec le Président de la Turquie et l’a remercié pour la position de la Turquie contre le plan d’annexion d’Israël et son travail avec des groupes internationaux (Wafa, 26 juillet 2020).
  • Ziyad al-Nakhalah, chef du Jihad islamique palestinien (JIP), a tenu une série de réunions au Liban avec des représentants des organisations palestiniennes. Tous ceux qui ont assisté aux réunions ont exprimé leur opposition au plan d’annexion d’Israël et la nécessité d’unir leurs efforts et leurs positions contre lui (Filastin al-Yawm, 22 juillet 2020; Dunia al-Watan, 23 juillet 2020).
Manifestation conjointe Fatah-Hamas
  • Le Fatah et le Hamas sont en contact pour organiser un rassemblement conjoint à Gaza (une date n’a pas encore été fixée). Jibril Rajoub, secrétaire du Comité central du Fatah, a déclaré qu’ils prévoyaient d’organiser le rassemblement dans un proche avenir et qu’il se tiendra à Gaza en raison de la propagation du COVID-19 en Cisjordanie, pas pour une autre raison (al-Hawar , 22 juillet 2020). Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré que les pourparlers avec le Fatah se poursuivaient concernant une “manifestation nationale” qui aurait lieu dans un proche avenir (Sawa, 22 juillet 2020).
  • Selon Jibril Rajoub, le rassemblement conjoint enverra deux messages principaux : l’un, la fin du schisme interne palestinien, et deux, un message à la communauté internationale selon lequel les Palestiniens sont unis contre les tentatives de détruire la cause palestinienne en tant que cause politique (Télévision palestinienne, 20 juillet 2020). Le porte-parole du Fatah, Usama al-Qawasmeh, a déclaré que l’évènement enverra des messages positifs sur la réconciliation palestinienne et que pendant la manifestation, ils annonceront un plan de “lutte populaire” contre “l’accord du siècle” et le plan d’annexion (Dunia al-Watan, 23 juillet 2020).
  • Cependant, malgré les déclarations optimistes, le Fatah et le Hamas semblent avoir du mal à parvenir à des accords. Les médias palestiniens ont rapporté que les organisations se heurtent à deux obstacles principaux. Il est difficile de tenir le rassemblement. L’un est le désaccord sur le lieu du rassemblement. Les représentants du Hamas insistent pour que le rassemblement se déroule dans une zone fermée, tandis que le Fatah souhaite qu’il se déroule dans un espace ouvert afin que le grand public puisse y assister. L’autre obstacle est la question des orateurs. Le Fatah exige que Mahmoud Abbas parle en tant que représentant du peuple palestinien, tandis que le Hamas exige qu’Isma’il Haniyeh parle également (al-Ayam, 27 juillet 2020).
  • La visite d’une délégation de hauts responsables de l’OLP et du Fatah au cheikh Hassan Yousef, haut responsable du Hamas, qui a été libéré après 15 mois de détention administrative, témoigne également des tentatives locales de rapprochement entre le Hamas et le Fatah (Safa, 23 juillet 2020). Parmi ses visiteurs étaient Azzam al-Ahmed, membre du Comité exécutif de l’OLP et du Comité central du Fatah; et Wasel Abu Yusuf, membre du Comité exécutif de l’OLP (Dunia al-Watan, 25 juillet 2020). Une autre délégation, celle-ci dirigée par Jibril Rajoub, secrétaire du Comité central du Fatah; et Qudri Abu Bakr, président de l’autorité de l’AP pour les prisonniers et les prisonniers libérés, a également visité le cheikh Hassan Yousef (Page Facebook de Jibril Rajoub, 25 juillet 2020). Au cours des visites, les délégations ont souligné la nécessité d’unité pour lutter contre le plan d’annexion.
Jibril Rajoub (deuxième à gauche) et Qudri Abu Bakr rencontrent le cheikh Hassan Yousef (extrême gauche) (Page Facebook de Jibril Rajoub, 25 juillet 2020)     Une délégation de hauts responsables de l'OLP et du Fatah rencontre le cheikh Hassan Yousef (deuxième à gauche) (Page Facebook officielle du Fatah, 25 juillet 2020).
Droite : Une délégation de hauts responsables de l’OLP et du Fatah rencontre le cheikh Hassan Yousef (deuxième à gauche) (Page Facebook officielle du Fatah, 25 juillet 2020). Gauche : Jibril Rajoub (deuxième à gauche) et Qudri Abu Bakr rencontrent le cheikh Hassan Yousef (extrême gauche) (Page Facebook de Jibril Rajoub, 25 juillet 2020)

[1] A ce sujet, voir notre article (en anglais) du 27 juillet 2020 intitulé "The Spread of COVID-19 in Judea, Samaria and the Gaza Strip (Updated to July 27, 2020).
[2] Une attaque significative est définie comme impliquant des tirs, une attaque au véhicule bélier, l'utilisation d'engins piégés ou un combinaison de ce qui précède. Les pierres et les cocktails Molotov lancés par les Palestiniens ne sont pas inclus.

[3] Apparemment, il s'agit de l'allocation mensuelle versée par le ministère du Trésor de la bande de Gaza.

[4] L’Association des familles des chahids a été créée dans la bande de Gaza en 2019. Son président est Muhammad, le fils d'Abd al-Aziz Rantisi. Le vice-président est Hamza, le fils d'Isma'il Abu Shanab (Palinfo, 14 septembre 2019).