Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (1-6 avril 2020)

Véhicule israélien heurté par une pierre lancée près de la localité de Nili (Ouest de Ramallah) (Israel Neki, 5 avril 2020)

Véhicule israélien heurté par une pierre lancée près de la localité de Nili (Ouest de Ramallah) (Israel Neki, 5 avril 2020)

Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l'équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d'Israël (Wafa, 5 avril 2020)

Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l'équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d'Israël (Wafa, 5 avril 2020)

Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l'équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d'Israël (Wafa, 5 avril 2020)

Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l'équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d'Israël (Wafa, 5 avril 2020)

  • Dans la bande de Gaza et en Judée-Samarie, un calme relatif continue de régner, à l’exception des tirs de pierres et de cocktails Molotov de “routine” sur les véhicules circulant sur les routes (bien qu’il y ait eu une diminution de leur importance cette semaine).
  • L’AP et le Hamas se sont principalement concentrés sur la lutte contre le virus Corona:
  •  Dans l’AP, le nombre de patients est passé à 222 (au 5 avril 2020). Jusqu’à présent, le taux de propagation du virus est rapide. La plupart des patients (environ 90%) viennent des districts de Ramallah, Jérusalem et Bethléem. L’AP continue sa campagne accusant les Israéliens d’avoir propagé délibérément le virus, d’échouer à le traiter et d’échouer à traiter les terroristes palestiniens emprisonnés en Israël.
  • Dans la bande de Gaza, 12 patients atteints du virus Corona ont été identifiés à ce jour, dont cinq ont guéri jusqu’à présent. Les responsables du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien poursuivent leur campagne de menaces contre Israël. Yahya Sinwar, chef du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, a affirmé cette semaine que si les Palestiniens de la bande de Gaza ne reçoivent pas les respirateurs dont ils ont besoin, “nous ferons cesser de respirer six millions de colons israéliens”. Ziad Al-Kaleh, le secrétaire général du JIP, a déclaré qu’Israël pouvait choisir entre descendre aux abris et “lever le siège” et libérer les prisonniers.
Tirs de roquettes et d’obus de mortier sur Israël
  • Cette semaine, aucun tir de roquette ni d’obus de mortier n’a été identifié en Israël.
Répartition mensuelle des tirs de roquettes

Répartition mensuelle des tirs de roquettes

Répartition annuelle des tirs de roquettes

Répartition annuelle des tirs de roquettes

Menaces des responsables du JIP
  • Ziad Al-Kaleh, le secrétaire général du Jihad Islamique Palestinien, a déclaré qu’Israël devait choisir entre les abris et la fin du “siège” et la libération des prisonniers palestiniens, ajoutant qu’Israël devait revoir ses illusions et choisir entre la descente aux abris et la levée du blocus et la libération des prisonniers (Al-Aqsa, 5 avril 2020).
Incidents sur le terrain
  • Malgré le confinement dans la plupart des régions de Judée-Samarie en raison du virus Corona, des tirs de pierres et de cocktails Molotov ont continué de viser des véhicules israéliens en Judée-Samarie, bien que cette semaine ait vu une légère baisse du nombre d’événements. Le 1er avril 2020, des gardes-frontières opérant à Issaia à Jérusalem-Est ont arrêté deux suspects qui avaient tenté d’agresser les forces de police (Porte-parole de la police, 1er avril 2020).
  •  Voici les principaux événements :
    • Le 5 avril 2020 : Des pierres ont été lancées sur des véhicules entre Pisgat et Beit El (à l’Est de Ramallah), sans faire de victime. Des dommages aux véhicules ont été signalés (Rescue Without Borders, 5 avril 2020).
    • Le 5 avril 2020 : Des pierres ont été lancées sur des véhicules à Tekoa (Nord-Est de Hébron). Il n’y a pas eu de victime (Rescue Without Borders, 5 avril 2020).
    • Le 4 avril 2020 : Des cocktails Molotov ont été lancés sur des véhicules au Sud d’Ofer (Nord-Est de Ramallah). Il n’y a pas eu de victime (Rescue Without Borders, 4 avril 2020).
    • Le 1er avril 2020 : Des pierres ont été lancées sur des véhicules sur la Route des Tunnels (Nord de Bethléem). Il n’y a pas eu de victime (Rescue Without Borders, 1er avril 2020).
    • Le 1er avril 2020 : Deux tirs (en moins d’une heure) de cocktails Molotov sur des véhicules sur la route Jérusalem-Gush Etzion entre la jonction Al-Khader et la jonction Efrat (sud-ouest de Bethléem) ont été signalés. Il n’y a pas eu de victime (Rescue Without Borders, 1er avril 2020).

Véhicule israélien heurté par une pierre lancée près de la localité de Nili (Ouest de Ramallah) (Israel Neki, 5 avril 2020)
Véhicule israélien heurté par une pierre lancée près de la localité de Nili (Ouest de Ramallah) (Israel Neki, 5 avril 2020)

Principaux attaques en Judée-Samarie [2]

Principaux attaques en Judée-Samarie

Aide économique à la bande de Gaza
  • Jamal Al-Khecheri, membre du Conseil législatif et président du Comité populaire de lutte contre le siège, a déclaré que les pertes économiques dans la bande de Gaza suite aux mesures prises dans la lutte contre la propagation du virus Corona en Mars et à la suite du blocus de Gaza sont estimées à 200 millions de dollars. Le Hamas dans la bande de Gaza a déclaré que la communauté internationale est actuellement confrontée à un nouveau test et doit mettre fin immédiatement au “siège” de la bande de Gaza (Site Internet du Hamas, 3 avril 2020).
  • Dans la bande de Gaza, une campagne Internet intitulée “Le blocus est une épidémie” vise à faire pression sur Israël pour qu’il supprime le “blocus” de la bande de Gaza dans le contexte du virus Corona et ses implications pour la santé, l’économie, l’environnement et d’autres secteurs. La campagne est définie comme une campagne humanitaire internationale et ses politiques ont été initiées par plusieurs institutions arabes et internationales des droits de l’homme (Sawa, 2 avril 2020).
Propos d’Ismail Haniyeh
  •  Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, a eu des entretiens avec un certain nombre de dirigeants arabes, de hauts responsables de divers pays et des responsables de l’ONU. Dans ses entretiens, il a souligné la nécessité de l’unité du peuple palestinien dans la guerre contre le virus Corona en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à l’étranger. Il a souligné la situation des prisonniers dans les prisons israéliennes et a affirmé que cette question devrait être suivie et que la plupart des efforts pour les protéger et libérer devraient être faits (Site Internet du Hamas, 4 avril 2020).
  •  Ismail Haniyeh a également parlé au Premier ministre iranien Ali Larjayani. Lors de la conversation. Haniyeh a exprimé son intérêt pour la santé de Larjayani après qu’il a été infecté par Corona et lui a souhaité bon rétablissement (Site Internet du Hamas, 4 avril 2020).
Discours de Mahmoud Abbas
  • Le 4 avril 2020, Mahmoud Abbas a prononcé un court discours, pour la première fois depuis environ un mois, le but du discours était d’annoncer la prolongation de la situation d’urgence dans l’Autorité Palestinienne pour une nouvelle période de trente jours. Il a appelé les travailleurs rapatriés d’Israël à faire preuve de responsabilité nationale, à rester isolés et à ne pas entrer en contact avec quiconque. À la fin du discours, le Premier ministre de l’Autorité Palestinienne Mohammad Ashatiya a convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il a officiellement annoncé la prorogation du règlement d’urgence. Selon la réglementation de l’ensemble du système éducatif, les passages frontaliers vers les territoires de l’Autorité Palestinienne continueront d’être fermés et aucun mouvement entre les villes et les régions ne sera possible (Télévision palestinienne, 4 avril 2020).
Réactions palestiniennes à la déclaration du ministre israélien de la Défense
  • Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité Palestinienne a fermement condamné les déclarations du ministre de la Défense Naftali Bennett corrélant le transfert d’équipements médicaux dans la bande de Gaza pour lutter contre le virus Corona au du retour des personnes disparues israéliennes dans la bande de Gaza. Selon le ministère des Affaires étrangères, les remarques de Bennett représentent une position de “racket bon marché et contraire à l’éthique”, en particulier lors d’un test qui affecte toute l’humanité. Le communiqué indique également que cette position israélienne a également été exprimée dans une tentative de saper les efforts officiels palestiniens pour lutter contre le virus, ainsi que la façon dont les autorités israéliennes et les employeurs traitent les travailleurs palestiniens, la décision intentionnelle du Service pénitentiaire de ne pas fournir de mesures de sécurité aux prisonniers palestiniens et le “siège” des Palestiniens de la bande de Gaza qui empêche les besoins de base nécessaires au maintien de leur santé et de leur bien-être (Page Facebook du ministère palestinien des Affaires étrangères, 2 avril 2020).
  • Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré que les propos de Bennett étaient inhumains et qu’il s’agissait de l’exploitation de la crise de Corona. Il a noté que la question des soldats israéliens entre les mains des brigades Izz al-Din al-Qassam n’est actuelle que dans le cadre d’un accord d’échange (Agence Anatolie, 3 avril 2020).
Don de la Banque mondiale
  • La Banque mondiale a approuvé un don de cinq millions de dollars pour aider la Judée-Samarie et la bande de Gaza. Le montant est destiné à répondre à des besoins de santé urgents. Le don devrait soutenir les efforts visant à prévenir la propagation du virus et à améliorer le traitement et la gestion de la maladie. Le financement actuel s’ajoute aux 800 000 $ déjà alloués par la Banque mondiale le 6 mars 2020 (Banque mondiale, 5 avril 2020).
Contacts entre de hauts responsables palestiniens et des responsables des organisations dans la bande de Gaza
  • Compte tenu de la propagation du virus Corona, plusieurs entretiens ont eu lieu entre les responsables de l’Autorité Palestinienne et de hauts responsables des organisations de la bande de Gaza :
    • Muhammad Ishtiya, Premier ministre palestinien, s’est entretenu avec Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas. Les deux hommes ont discuté de la question de la propagation du virus dans la bande de Gaza et dans le territoire palestinien. Ishtiya a promis à Haniyeh que le gouvernement palestinien fournirait tout ce dont il aurait besoin à la bande de Gaza. Haniyeh, pour sa part, a félicité l’Autorité Palestinienne pour les mesures qu’elle a prises pour empêcher la propagation du virus (Felesteen al-Yom, 5 avril 2020).
    •  Le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas s’est entretenu avec Ziad Al-Nakhala, le secrétaire général du Jihad Islamique Palestinien. Au cours de la conversation, Al-Nakhala a déclaré à Abbas qu’il était calme quant à la situation du peuple palestinien suite à la propagation du virus Corona. Il a salué les mesures préventives prises par l’Autorité Palestinienne pour assurer la sécurité des Palestiniens. Abbas s’est dit prêt à aider à traiter Abdullah Ramadan, l’ancien secrétaire général de l’organisation (Agence de presse Wafa, 4 avril 2020).
La question des prisonniers palestiniens
  •  Parallèlement aux activités visant à faire face à l’expansion du virus Corona, la rue palestinienne est inquiète quant au sort des prisonniers palestiniens séjournant dans les prisons israéliennes. Des responsables de l’Autorité Palestinienne et de la bande de Gaza demandent la libération des prisonniers pour empêcher l’incarcération massive dans les prisons. Selon les Palestiniens, Israël ne prend pas les mesures nécessaires pour empêcher la propagation du virus dans les prisons et met en danger la vie des détenus. Des hauts responsables ont abordé la question avec des responsables internationaux afin de leur permettre de libérer immédiatement dans la première phase environ 1 000 prisonniers, dont des malades, des adultes, des femmes et des enfants, ainsi que des détenus administratifs. Dans la pratique, le Service pénitentiaire israélien a pris une série de mesures visant à prévenir le déclenchement du virus entre les murs de la prison et jusqu’à présent aucun prisonnier palestinien infecté par le virus n’a été trouvé.
  • Yahya Sinwar, chef du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, a fait allusion à la possibilité d’une dérogation partielle si Israël libérait les prisonniers malades âgés et les enfants en prison. Il a dit que cette question est à l’ordre du jour des dirigeants politiques et militaires du Hamas et qu’ils surveillent de près l’état de santé des prisonniers palestiniens. Il a même menacé le Hamas de prendre des mesures importantes si Israël négligeait leur santé (Shehab, 2 avril 2020).
Interdiction d’introduire de l’équipement d’occasion en provenance d’Israël
  •  Le ministre palestinien de l’Économie, Khaled Al-Asili, a publié une directive interdisant l’utilisation d’équipements usagés d’Israël dans l’Autorité Palestinienne, afin d’empêcher la propagation du virus au sein de l’Autorité Palestinienne (Agence de presse Wafa, 5 avril 2020). Suite à cela, les forces de sécurité palestiniennes ont commencé à appliquer la directive et ont détruit du matériel et des meubles d’occasion sortis clandestinement d’Israël (Agence de presse Wafa, 5 avril 2020).
Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l'équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d'Israël (Wafa, 5 avril 2020)     Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l'équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d'Israël (Wafa, 5 avril 2020)
Les forces de sécurité palestiniennes détruisent l’équipement à Dura (Sud de Hébron) et les meubles usagés sortis clandestinement d’Israël (Wafa, 5 avril 2020)
Sondage d’opinion publique au sujet du virus Corona
  • Dans une enquête publiée par l’Institut AWRAD le 31 mars 220, concernant l’effet du virus Corona sur l’Autorité Palestinienne, les résultats suivants sont ressortis : 82% des sondés ont exprimé leur confiance dans la gestion par l’Autorité Palestinienne de la crise. Le ministère de la Santé a obtenu un score de 7 sur 10. Parmi les personnes interrogées, 60% ont déclaré qu’elles respectaient pleinement les directives de l’autorité, dont 70% de femmes et 50% d’hommes. 40% craignent une exacerbation de la violence domestique 10% rapportent une perte de sources de revenus (AWRAD, 31 mars 2020).
  • Une autre enquête menée par l’Institut JMCC auprès de 600 résidents de Judée-Samarie a révélé que 96% des personnes interrogées ont exprimé leur confiance dans la gestion par l’Autorité Palestinienne de la crise et 96% étaient en faveur d’une mise en quarantaine complète.

[*] En raison des fêtes de Pessah, le prochain bulletin des Nouvelles du terrorisme et du conflit israélien-palestinien paraîtra dans deux semaines.
[2] Une attaque significative est définie comme impliquant des tirs, une attaque au véhicule bélier, l'utilisation d'engins piégés ou un combinaison de ce qui précède. Les pierres et les cocktails Molotov lancés par les Palestiniens ne sont pas inclus.