Pleins feux sur le jihad mondial (12 -18 septembre 2019)

Le cessez-le-feu unilatéral dans la région d'Idlib déclaré par l'armée syrienne (31 août 2019) a été généralement maintenu et parfois interrompu par des frappes aériennes et des tirs d'artillerie syriens (et peut-être aussi russes). Les organisations rebelles craignent la reprise des mouvements terrestres de l’armée syrienne dans la région d’Idlib. Dans la vallée de l’Euphrate, les activités de guérilla de l’Etat islamique se sont poursuivies entre Al-Raqqah et Abu Kamal, visant les forces des FDS.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (4 -11 septembre 2019)

À l'exception de plusieurs incidents de tir locaux, au 10 septembre 2019, le cessez-le-feu unilatéral annoncé par l'armée syrienne dans la région d'Idlib était maintenu. Les camps profitent apparemment de cette accalmie pour améliorer leurs positions et se préparer pour les prochains combats.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (29 août – 4 septembre 2019)

Le 31 août au matin, un cessez-le-feu unilatéral est entré en vigueur dans la région d'Idlib. Le cessez-le-feu a été annoncé par l'armée syrienne, avec la participation de la Russie. À l'exception d'incidents de tirs sporadiques, au 3 septembre 2019, le calme a été maintenu dans la région. Les organisations rebelles ne se sont pas prononcées sur le cessez-le-feu mais s'y seraient opposées. Bouthaina Shaaban, conseillère politique et médiatique du Président syrien Bashar Assad, a clairement indiqué qu'il s'agissait d'un cessez-le-feu temporaire, après quoi la campagne d'Idlib se poursuivra dans le cadre de la stratégie visant à libérer la Syrie du "terrorisme" et des forces occupantes.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 février 2019)

La "poche" des membres de l’Etat islamique le long de l’Euphrate, qui fait quelques kilomètres carrés, se rétrécit. Des batailles féroces se déroulent actuellement dans le village d’Al-Baghouz Fawqani, le dernier bastion de l'organisation. Selon les forces des FDS, "les membres de l'Etat islamique respirent leur dernier souffle". Parallèlement, les pourparlers entre les membres de l'Etat islamique et les FDS se poursuivent, l'objectif étant de parvenir à un accord de reddition qui leur permettrait de quitter la "poche". Aucun résultat n'a été obtenu à ce jour.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (20-26 décembre 2018)

L’événement le plus important de la semaine a été l’annonce par les États-Unis de leur intention de retirer leurs forces de Syrie. Le retrait sera lent, coordonné et prendra plusieurs mois. Selon de «hauts responsables américains», dans le cadre de la décision de se retirer de la Syrie, les frappes aériennes cesseront également. Le Président Trump a déclaré que les États-Unis avaient vaincu l'État islamique en Syrie et que, par conséquent, rien ne justifiait la poursuite des activités militaires des forces américaines.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 décembre 2017)

Cette semaine, le Président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie. Au cours de la visite, il a annoncé que la mission de lutte contre le terrorisme en Syrie "a été en grande partie achevée." Par conséquent, "une part significative" des forces russes en Syrie va retourner en Russie, mais les forces russes vont continuer à opérer dans les bases de Hmeymim et Tartous.
Lire la suite...

Portrait du groupuscule jihadiste salafiste “Tawhid wal-Jihad” de la bande de Gaza, responsable de l’attentat du 18 juin 2012 à la frontière israélo-égyptienne qui a coûté la vie à un civil israélien.

Le 18 juin 2012, une fusillade a été perpétrée à la frontière israélo-égyptienne et devait inclure l’explosion d’une charge. Un civil israélien a été tué dans l’attaque, dont la responsabilité a été revendiquée par un réseau regroupant les groupuscules jihadistes salafistes de la bande de Gaza et appelé le “Conseil de la shura des combattants
Lire la suite...