Pleins feux sur le jihad mondial (24-30 décembre 2020)

Comme chaque année, les partisans de l'Etat islamique ont publié des affiches sur les réseaux sociaux menaçant de mener des attaques contre les chrétiens du monde entier à l'approche de Noël. Dans la pratique, aucune attaque terroriste de ce type n'a été menée à ce jour par des membres de l'Etat islamique ou leurs partisans. Dans l'État de Borno, dans le Nord-Est du Nigéria, l'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'incendie de maisons et d'églises dans des villages chrétiens (bien qu'il ne soit pas clair si cela a été fait dans le contexte de Noël).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (17-23 décembre 2020)

Les attaques de routine se sont poursuivies dans les différentes provinces de l'Etat islamique en Syrie, en Irak et dans toute l'Afrique et l'Asie. En Syrie, les activités de routine se sont poursuivies dans la région de Deir al-Zor et d'Al-Mayadeen et dans la région désertique à l'Ouest de la vallée de l'Euphrate. Les principaux modes de fonctionnement des attaques de l'Etat islamique comprenaient des éliminations ciblées et l'activation d'engins piégés contre des véhicules et des soldats des FDS et de l'armée syrienne.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (10-16 décembre 2020)

Les affrontements se poursuivent entre l'Etat islamique et l'armée syrienne et les forces qui la soutiennent dans la région désertique de l'Est de la Syrie. Des avions de combat russes et syriens auraient fourni un soutien aérien aux forces syriennes. L’activité intensive de l’Etat islamique dans la vallée de l’Euphrate s’est poursuivie, sous la forme d’activation d’engins piégés, de tirs sur des véhicules, d’éliminations ciblées et d’attaques sur des positions militaires).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (3-9 décembre 2020)

En Irak, les membres de l'Etat islamique ont poursuivi leurs attaques, sous la forme d'engins piégés, de tirs de tireurs d'élite, d'éliminations ciblées et d'attaques contre les forces de sécurité irakiennes et leurs installations. Il convient de noter qu'une fusillade a été menée contre le quartier général de Kataeb Hezbollah, une milice chiite opérant en tant que mandataire de l'Iran, à environ 40 km au Sud de Bagdad (une zone chiite où l'Etat islamique opère rarement).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial 26 novembre – 2 décembre 2020

Dans la région d'Idlib, les incidents se sont poursuivis entre l'armée syrienne et les organisations rebelles, principalement Hay'at Tahrir al-Sham (HTS). Ces derniers mois, la région désertique de l’Est de la Syrie est devenue l’épicentre de l’activité de l’Etat islamique dans la province syrienne. L’armée syrienne et les forces qui la soutiennent ne parviennent pas à apporter une réponse efficace à l’intense activité de guérilla de l’Etat islamique. La semaine dernière, l’activité de l’organisation a été caractérisée par des embuscades, la pose de mines et l’activation d’engins piégés contre des véhicules et des convois de l’armée syrienne et des forces qui la soutiennent. L'armée syrienne a mené des recherches pour les escouades de l'Etat islamique avec le soutien aérien syrien et russe. L'Etat islamique a fait état de dizaines de morts et de blessés parmi les forces syriennes.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 décembre 2017)

Cette semaine, le Président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie. Au cours de la visite, il a annoncé que la mission de lutte contre le terrorisme en Syrie "a été en grande partie achevée." Par conséquent, "une part significative" des forces russes en Syrie va retourner en Russie, mais les forces russes vont continuer à opérer dans les bases de Hmeymim et Tartous.
Lire la suite...

Portrait du groupuscule jihadiste salafiste “Tawhid wal-Jihad” de la bande de Gaza, responsable de l’attentat du 18 juin 2012 à la frontière israélo-égyptienne qui a coûté la vie à un civil israélien.

Le 18 juin 2012, une fusillade a été perpétrée à la frontière israélo-égyptienne et devait inclure l’explosion d’une charge. Un civil israélien a été tué dans l’attaque, dont la responsabilité a été revendiquée par un réseau regroupant les groupuscules jihadistes salafistes de la bande de Gaza et appelé le “Conseil de la shura des combattants
Lire la suite...