Pleins feux sur le jihad mondial (5-11 juillet 2018)

L'armée syrienne enregistre des réalisations dans la campagne de reprise du Sud de la Syrie : elle a achevé la reprise de l'enclave des organisations rebelles à l'Est de Daraa et ses forces, ainsi que la police militaire russe, ont repris le terminal de Naseeb entre la Syrie et la Jordanie. L'armée syrienne a repris plusieurs avant-postes le long de la frontière syro-jordanienne et est déployée dans des villages à la périphérie du bassin de Yarmouk, contrôlé par l'Etat islamique. La ville de Daraa est entourée de tous les côtés, et la majorité de son territoire est contrôlée par l'armée syrienne et les forces qui la soutiennent.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (28 juin – 4 juillet 2018)

La semaine écoulée a été marquée par les progrès de l'armée syrienne dans l'enclave orientale des organisations rebelles (à l'Est et au Nord-Est de Daraa) avec le soutien des forces russes et syriennes. L'armée syrienne a indiqué qu'elle se trouvait maintenant à 7 km du poste frontière d'Al-Naseeb entre la Syrie et la Jordanie.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (21-27 juin 2018)

Les combats dans le Sud de la Syrie ont débuté : Après plusieurs semaines de préparatifs, l'armée syrienne a lancé une attaque contre les organisations rebelles dans le Sud de la Syrie. L'attaque est concentrée sur une enclave contrôlée par les rebelles au Nord-Est de Daraa, qui s'étend de la frontière syro-jordanienne à une distance d'environ 70 km vers le Nord. L'objectif de l'attaque, selon nous, est de diviser l'enclave en prenant le contrôle du village de Basr al-Harir (situé à environ 40 km de la frontière syro-jordanienne).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (16-23 mai 2018)

Après un mois de combats, l'armée syrienne a pris le contrôle de l'enclave de l'Etat islamique au Sud de Damas. En conséquence, le régime syrien a déclaré la région de Damas "zone sans terrorisme". Avant cela, environ 1.600 membres de l'organisation et leurs familles ont été évacués des quartiers Sud de Damas vers le désert syrien, et 600 autres familles ont été évacuées vers Idlib (suite à un accord d'évacuation non officiel avec le régime syrien)
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (10-15 mai 2018)

En dépit des tensions entre l'armée israélienne et les forces iraniennes, les combats se poursuivent entre l'armée syrienne et les forces des FDS contre l'Etat islamique sans interruption dans deux arènes principales : dans les quartiers du Sud de Damas, l'armée syrienne et les forces qui l'aident ont conquis des parties du camp de réfugiés d'Al-Yarmouk et le quartier d'Al-Hajar Al-Aswad, au Sud. La zone contrôlée par l'Etat islamique se rétrécit. Dans la basse vallée de l'Euphrate, les FDS occupent une importante place forte de l'Etat islamique au Sud-Est d'Abu Kamal et leurs hommes se dirigent vers la frontière syro-irakienne où ils ont été rejoints par les forces irakiennes.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 décembre 2017)

Cette semaine, le Président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie. Au cours de la visite, il a annoncé que la mission de lutte contre le terrorisme en Syrie "a été en grande partie achevée." Par conséquent, "une part significative" des forces russes en Syrie va retourner en Russie, mais les forces russes vont continuer à opérer dans les bases de Hmeymim et Tartous.
Lire la suite...

Portrait du groupuscule jihadiste salafiste « Tawhid wal-Jihad » de la bande de Gaza, responsable de l’attentat du 18 juin 2012 à la frontière israélo-égyptienne qui a coûté la vie à un civil israélien.

Le 18 juin 2012, une fusillade a été perpétrée à la frontière israélo-égyptienne et devait inclure l’explosion d’une charge. Un civil israélien a été tué dans l’attaque, dont la responsabilité a été revendiquée par un réseau regroupant les groupuscules jihadistes salafistes de la bande de Gaza et appelé le « Conseil de la shura des combattants
Lire la suite...