Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 novembre 2019)

Environ deux semaines après la mort du chef de l’Etat islamique Abu Bakr al-Baghdadi, l'organisation poursuit ses activités intensives en Syrie, de même que les activités de routine dans d’autres régions. Les provinces de l’Etat islamique à travers le monde continuent de prêter serment d’allégeance au nouveau dirigeant, Abu Ibrahim al-Qurashi. Cette semaine, des engagements d'allégeance de la part de membres en Syrie, en Tunisie, en Afrique de l'Ouest, en Afrique centrale, en Asie de l'Est (Philippines) et au Tadjikistan ont été publiés.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (31 octobre – 6 novembre 2019)

Le 31 octobre, quatre jours après la mort du calife Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l'Etat islamique, le nouveau porte-parole de l'organisation a officiellement annoncé la nomination d'un nouveau calife, Abu Ibrahim al Hashimi al-Qurashi. Son vrai nom n'a pas été rendu public, selon nous, pour des raisons de sécurité. Une nouvelle cassette audio publiée par le nouveau porte-parole de l'Etat islamique appelle les musulmans du monde entier à prêter allégeance au nouveau chef de l'Etat islamique et à se rassembler autour de lui.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (24-30 octobre 2019)

L'événement principal de la semaine a été l'élimination du chef de l'Etat islamique Abu Bakr al-Baghdadi par une force d'élite de l'armée américaine dans le Nord-Ouest de la Syrie, près de la frontière avec la Turquie. Sa mort est sans aucun doute un coup dur pour l’Etat islamique, car il était un leader charismatique et autoritaire qui a été une figure dominante de la direction de l’organisation.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 février 2019)

La "poche" des membres de l’Etat islamique le long de l’Euphrate, qui fait quelques kilomètres carrés, se rétrécit. Des batailles féroces se déroulent actuellement dans le village d’Al-Baghouz Fawqani, le dernier bastion de l'organisation. Selon les forces des FDS, "les membres de l'Etat islamique respirent leur dernier souffle". Parallèlement, les pourparlers entre les membres de l'Etat islamique et les FDS se poursuivent, l'objectif étant de parvenir à un accord de reddition qui leur permettrait de quitter la "poche". Aucun résultat n'a été obtenu à ce jour.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (20-26 décembre 2018)

L’événement le plus important de la semaine a été l’annonce par les États-Unis de leur intention de retirer leurs forces de Syrie. Le retrait sera lent, coordonné et prendra plusieurs mois. Selon de «hauts responsables américains», dans le cadre de la décision de se retirer de la Syrie, les frappes aériennes cesseront également. Le Président Trump a déclaré que les États-Unis avaient vaincu l'État islamique en Syrie et que, par conséquent, rien ne justifiait la poursuite des activités militaires des forces américaines.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 décembre 2017)

Cette semaine, le Président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie. Au cours de la visite, il a annoncé que la mission de lutte contre le terrorisme en Syrie "a été en grande partie achevée." Par conséquent, "une part significative" des forces russes en Syrie va retourner en Russie, mais les forces russes vont continuer à opérer dans les bases de Hmeymim et Tartous.
Lire la suite...

Portrait du groupuscule jihadiste salafiste “Tawhid wal-Jihad” de la bande de Gaza, responsable de l’attentat du 18 juin 2012 à la frontière israélo-égyptienne qui a coûté la vie à un civil israélien.

Le 18 juin 2012, une fusillade a été perpétrée à la frontière israélo-égyptienne et devait inclure l’explosion d’une charge. Un civil israélien a été tué dans l’attaque, dont la responsabilité a été revendiquée par un réseau regroupant les groupuscules jihadistes salafistes de la bande de Gaza et appelé le “Conseil de la shura des combattants
Lire la suite...