Pleins feux sur le jihad mondial (9-15 janvier 2020)

Le 12 janvier 2020, un cessez-le-feu conclu entre la Turquie et la Russie est entré en vigueur dans la région d'Idlib. Même après la déclaration du cessez-le-feu (13 et 14 janvier 2020), les frictions militaires se sont poursuivies entre le Siège de Libération d'Al-Sham et les forces syriennes. Selon nous, il est très douteux que le cessez-le-feu survivra longtemps parce que les forces combattantes sur le terrain n'ont aucun intérêt réel à le maintenir dans le temps. Lors d'un sommet à Moscou, organisé par des responsables du renseignement de Russie, de Syrie et de Turquie, le représentant syrien Ali Mamlouk a déclaré que la Syrie était déterminée à continuer de lutter contre le "terrorisme" jusqu'à la libération de toute la région d'Idlib et l'application de la souveraineté syrienne dans ce pays.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (2-8 janvier 2020)

Les événements dramatiques survenus cette semaine, en particulier l'élimination du commandant de la force Qods Qassem Soleimani et le tir de missiles en réponse sur deux bases américaines en Irak, pourraient, selon nous, nuire à l'efficacité de la campagne dirigée par les États-Unis contre l'Etat islamique. Cela se reflète dans l'annonce faite cette semaine par l'armée américaine qu'elle a suspendu ses activités militaires contre l'Etat islamique, car elle s'est maintenant engagée à donner la priorité à la défense des bases irakiennes qui abritent les forces de la coalition.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (26 décembre 2019 – 1er janvier 2020)

L'attaque de l'armée syrienne contre le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations rebelles, qui a commencé le 20 décembre 2019, s'est affaiblie cette semaine et s'est terminée (temporairement) le 26 décembre 2019. Les forces de l'armée syrienne sont maintenant déployées à la périphérie de la ville de Maarat Nu'man, au Sud d'Idlib, et se préparent à la reprendre. Selon nous, les raisons de l'échec de l'armée syrienne à avancer étaient le temps orageux et peut-être aussi l'intervention russe à la suite de l'activité politique de la Turquie, qui estimait que ses intérêts étaient compromis par l'avance de l'armée syrienne vers Idlib.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 février 2019)

La "poche" des membres de l’Etat islamique le long de l’Euphrate, qui fait quelques kilomètres carrés, se rétrécit. Des batailles féroces se déroulent actuellement dans le village d’Al-Baghouz Fawqani, le dernier bastion de l'organisation. Selon les forces des FDS, "les membres de l'Etat islamique respirent leur dernier souffle". Parallèlement, les pourparlers entre les membres de l'Etat islamique et les FDS se poursuivent, l'objectif étant de parvenir à un accord de reddition qui leur permettrait de quitter la "poche". Aucun résultat n'a été obtenu à ce jour.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (20-26 décembre 2018)

L’événement le plus important de la semaine a été l’annonce par les États-Unis de leur intention de retirer leurs forces de Syrie. Le retrait sera lent, coordonné et prendra plusieurs mois. Selon de «hauts responsables américains», dans le cadre de la décision de se retirer de la Syrie, les frappes aériennes cesseront également. Le Président Trump a déclaré que les États-Unis avaient vaincu l'État islamique en Syrie et que, par conséquent, rien ne justifiait la poursuite des activités militaires des forces américaines.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 décembre 2017)

Cette semaine, le Président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie. Au cours de la visite, il a annoncé que la mission de lutte contre le terrorisme en Syrie "a été en grande partie achevée." Par conséquent, "une part significative" des forces russes en Syrie va retourner en Russie, mais les forces russes vont continuer à opérer dans les bases de Hmeymim et Tartous.
Lire la suite...

Portrait du groupuscule jihadiste salafiste “Tawhid wal-Jihad” de la bande de Gaza, responsable de l’attentat du 18 juin 2012 à la frontière israélo-égyptienne qui a coûté la vie à un civil israélien.

Le 18 juin 2012, une fusillade a été perpétrée à la frontière israélo-égyptienne et devait inclure l’explosion d’une charge. Un civil israélien a été tué dans l’attaque, dont la responsabilité a été revendiquée par un réseau regroupant les groupuscules jihadistes salafistes de la bande de Gaza et appelé le “Conseil de la shura des combattants
Lire la suite...