Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (4-10 juillet 2018)

Le 6 juillet 2018, la "marche du retour" du vendredi n'a réuni que quelques milliers de Gazaouites. L'un d'entre eux a été tué lorsqu'une grenade à main a explosé, apparemment déclenchée par erreur par un émeutier à proximité. Comme d'habitude, la "marche du retour" a été accompagnée de violences qui comprenaient un certain nombre de tentatives de sabotage de la barrière de sécurité et d'attaque des soldats de Tsahal. Le terrorisme incendiaire a continué sans relâche.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (14-20 mars 2018)

Au cours de la semaine écoulée, deux attentats terroristes mortels ont été perpétrés, provoquant la mort d'un civil et de deux soldats de Tsahal : une attaque à la voiture bélier a été menée dans le Nord de la Samarie contre un groupe de soldats sur le bord de la route près d'un poste de garde. Une attaque à l'arme blanche a été effectuée dans la vieille ville de Jérusalem visant un piéton rue Hagai.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (7-13 mars 2018)

La semaine dernière, il y a eu trois tirs sur des positions de Tsahal en Samarie et dans la région de Benjamin. Aucune victime ou dommage n'a été signalé. Une attaque à l'arme blanche a été déjouée au terminal de Shuafat ainsi que le recours à des engins piégés à l'entrée du tribunal militaire de Samarie.
Lire la suite...

Incitation et délégitimation

Un long et sanguinaire conflit se déroule entre Israël et les organisations terroristes palestiniennes. Ce combat s’exprime principalement par les attentats terroristes, qui ont fait jusqu’ici de nombreuses victimes. Il est difficile de savoir exactement à quel moment les terroristes ont commencé à commettre des attentats contre Israël. Cependant, il est possible de dire que la Guerre des Six Jours a été un tournant après lequel les organisations terroristes palestiniennes se sont renforcées et les attentats terroristes ont pris de l’ampleur en Israël et à l’extérieur contre des cibles israéliennes et juives.
Dans les années 1970, les attentats terroristes étaient principalement des détournements d’avion, effectués par des terroristes du Front. Après les évènements de Septembre noir (1970), les principaux attentats terroristes ont été commis à l’étranger par des terroristes du Fatah (sous le nom de Septembre noir), le principal étant l’attentat contre la délégation israélienne aux Jeux olympiques de Munich. De même, des attentats terroristes ont été commis depuis la frontière (attentats de la frontière jordanienne jusqu’en 1970 puis attentats de la frontière libanaise), une partie visant des cibles civiles. Dans les années 1990, les attentats suicide sont devenus la méthode de combat principale des organisations terroristes palestiniennes, au départ par des organisations islamiques radicales dont le Hamas, suivies par les organisations laïques qui ont également commis des attentats terroristes. 
Une hausse conséquence des attentats suicide a été notée durant le combat terroriste palestinien (l’Intifada al-Aqsa, 2000-2005) durant lequel de nombreux attentats terroristes ont été commis, notamment des attentats suicide qui ont perturbé la vie en Israël et ont menacé les principales villes.
La diminution des attentats terroristes a débuté après l’Opération Plomb Durci et s’est confirmée avec la construction de segments de la barrière de sécurité.