Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (12-18 juin 2019)

Le vendredi 14 juin 2019, la marche du retour s'est déroulée comme d'habitude le long de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Le nombre de participants était relativement faible (environ 4 300) et le niveau de violence était relativement faible (tentatives de sabotage de la barrière de sécurité et de passage de la frontière en territoire israélien, lancer d'engins piégés et de grenades). En outre, la semaine dernière, deux roquettes ont été tirées sur Israël. L'un des engins a touché une école talmudique dans la ville de Sderot, dans le Sud du pays. Le Hamas a nié toute implication et a annoncé qu'il avait arrêté deux "rebelles" responsables du tir.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (5-11 juin 2019)

Le vendredi 7 juin 2019, la marche du retour n'a pas eu lieu à cause de l'Aïd al-Fitr. Des responsables du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien (JIP) ont menacé de reprendre l'escalade si Israël ne mettait pas en œuvre ce qu'ils appellent les "compréhensions de l'accalmie". Ils faisaient référence à l'escalade de la violence des marches du retour et à l'augmentation du nombre de ballons incendiaires lancés en territoire israélien.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (24 mai – 4 juin 2019)

Lors des manifestations de la marche du retour, le 31 mai 2019, le thème était "Journée mondiale de Jérusalem". Environ 7 300 Palestiniens ont participé à la marche, moins que les attentes du Jihad Islamique Palestinien (JIP) et du Hamas. Bien que le Hamas ait maîtrisé les manifestants, les actes de violence se sont poursuivis : deux tentatives de pénétration en territoire israélien ont été signalées. Un engin piégé et deux grenades ont été lancés sur la barrière.
Lire la suite...

L’Etat islamique : Portrait d’une organisation terroriste *

Cette étude examine la nature de l’Etat islamique en Irak et dans la Grande Syrie (ci-après “l’Etat islamique”), une organisation terroriste islamique salafiste jihadiste fondée il y a une dizaine d’années comme branche d’Al-Qaïda en Irak, qui s’est établie au cours de la lutte contre les États-Unis dans les régions sunnites de l’Est de l’Irak
Lire la suite...

Les besoins civils de la bande de Gaza face à ses besoins militaires : les priorités stratégiques du Hamas selon Khaled Mashaal, le chef du bureau politique du Hamas, un an après l’Opération Plomb Durci

La question de la reconstruction de la bande de Gaza après l’Opération Bordure Protectrice devrait se retrouver à l’agenda politico-arabe et international une fois l’opération terminée. A ce sujet, il est intéressant de rappeler les propos de Khaled Mashaal, le chef du bureau politique du Hamas, un an après l’Opération Plomb Durci.
Lire la suite...

Célébrations de l’anniversaire de la fondation du Fatah dans les universités et collèges de Judée-Samarie en glorifiant les chahids et en encourageant le terrorisme

Le 1er janvier 2018 a marqué le 53ème anniversaire de la fondation du Fatah. Diverses manifestations ont eu lieu en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza à cette occasion. Les universités et collèges de Judée-Samarie ont également célébrer l'occasion par des événements qui ont été organisés par les mouvements étudiants du Fatah, avec des défilés, des manifestations et des expositions.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (27 décembre 2017 – 2 janvier 2018)

Après une courte interruption, les tirs de roquettes et d'obus de mortier de la bande de Gaza ont repris cette semaine. Un engin s'est abattu dans un terrain inhabité d'une des localités du conseil régional d'Eshkol. Trois obus de mortier ont été tirés (sciemment?) à proximité d'un rassemblement en mémoire du soldat Oren Shaul, dont le corps est détenu par le Hamas. Un des engins s'est abattu dans le secteur du conseil régional de Shaar Hanéguev et a causé des dégâts à un bâtiment. En riposte, des appareils de l'armée de l'air ont frappé deux positions du Hamas au Nord de la bande de Gaza.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (18-25 avril 2018)

L'événement principal de la semaine a été l'expansion du contrôle du régime syrien sur la région de Damas. Le 19 avril 2018, l'armée syrienne et les forces qui la soutiennent ont lancé une campagne de reprise des quartiers Sud de Damas, qui sont sous le contrôle de l'Etat islamique. Après une attaque aérienne et des tirs d'artillerie, les forces syriennes ont lancé une attaque visant apparemment la partie Nord du camp de réfugiés de Yarmouk.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien ( 9-15 août 2017)

La semaine dernière, une attaque au couteau a été commise Porte de Naplouse dans la vieille ville de Jérusalem ainsi qu'une tentative d'attaque à l'arme blanche près du Caveau des Patriarches à Hébron. Une roquette a été tirée à partir de la bande de Gaza et s'est abattue au Sud de la ville côtière israélienne d'Ashkelon.
Lire la suite...

Données générales sur le terrorisme

Un long et sanguinaire conflit se déroule entre Israël et les organisations terroristes palestiniennes. Ce combat s’exprime principalement par les attentats terroristes, qui ont fait jusqu’ici de nombreuses victimes. Il est difficile de savoir exactement à quel moment les terroristes ont commencé à commettre des attentats contre Israël. Cependant, il est possible de dire que la Guerre des Six Jours a été un tournant après lequel les organisations terroristes palestiniennes se sont renforcées et les attentats terroristes ont pris de l’ampleur en Israël et à l’extérieur contre des cibles israéliennes et juives.
Dans les années 1970, les attentats terroristes étaient principalement des détournements d’avion, effectués par des terroristes du Front. Après les évènements de Septembre noir (1970), les principaux attentats terroristes ont été commis à l’étranger par des terroristes du Fatah (sous le nom de Septembre noir), le principal étant l’attentat contre la délégation israélienne aux Jeux olympiques de Munich. De même, des attentats terroristes ont été commis depuis la frontière (attentats de la frontière jordanienne jusqu’en 1970 puis attentats de la frontière libanaise), une partie visant des cibles civiles. Dans les années 1990, les attentats suicide sont devenus la méthode de combat principale des organisations terroristes palestiniennes, au départ par des organisations islamiques radicales dont le Hamas, suivies par les organisations laïques qui ont également commis des attentats terroristes. 
Une hausse conséquence des attentats suicide a été notée durant le combat terroriste palestinien (l’Intifada al-Aqsa, 2000-2005) durant lequel de nombreux attentats terroristes ont été commis, notamment des attentats suicide qui ont perturbé la vie en Israël et ont menacé les principales villes.
La diminution des attentats terroristes a débuté après l’Opération Plomb Durci et s’est confirmée avec la construction de segments de la barrière de sécurité.