Syrie

Pleins feux sur le jihad mondial (6-16 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Ces préparatifs comprennent le renforcement continu du Nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne par les différentes parties (l'armée syrienne, l'armée turque, le Hezbollah et les milices chiites gérées par l'Iran). En même temps, la Russie et l'armée syrienne, concentrées dans le Sud de la région d'Idlib, ont mené des attaques aériennes et des attaques d'artillerie intensives. Dans la région d'Idlib et dans la zone rurale à l'Ouest d'Alep, des manifestations à grande échelle ont été organisées en faveur des organisations rebelles.
Lire la suite...

Plein feux sur le jihad mondial (30 août – 5 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations rebelles continuent de renforcer les lignes de front face à l'armée syrienne, en mettant l'accent sur la zone du Sud et du Sud-Ouest d'Idlib. L’armée syrienne s’emploie à perturber les préparatifs des rebelles et tire des pièces d’artillerie sur les postes rebelles et les forces rebelles en mouvement. En outre, l'armée de l'air russe aurait effectué des frappes aériennes à Idlib et dans la région située au Sud. Cependant, l’offensive terrestre de l’armée syrienne n’a pas encore commencé.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (23-29 août 2018)

Dans la région d'Idlib, les parties belligérantes poursuivent leurs préparatifs pour la campagne. L’armée syrienne continue de renforcer ses troupes tandis que le Siège de Libération d’Al-Sham renforce ses positions dans les zones où l’attaque syrienne devrait avoir lieu. Le Siège de Libération d’Al-Sham a mis en place une force d’élite dont les membres suivent un entraînement rigoureux afin de pouvoir traverser les lignes de défense de l’ennemi et opérer derrière les lignes ennemies.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (16-22 août 2018)

In Kairo fanden Gespräche zur Beendigung der gewalttätigen Ereignisse im Gazastreifen statt. Politik der kontrollierten Gewalt der Hamas setzt sich dennoch fort. Angriff eines israelischen Arabers aus Umm al-Fahm auf einen Grenzpolizisten in der Altstadt von Jerusalem. Zentralrat der PLO berief eine Sonderkonferenz ein.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (15-21 août 2018)

Au Caire, des entretiens ont eu lieu cette semaine avec la participation du Hamas, du Jihad Islamique Palestinien et de plusieurs petites organisations terroristes, dans le but de parvenir à un accord qui conduirait à la fin des violences dans la bande de Gaza. Les grandes lignes de l'arrangement sont basées sur les accords conclus à l'issue de l'Opération Bordure Protectrice (2914) et de l'Opération Pilier de Défense (2012). Il s’agit d’un accord minimaliste qui comprend la cessation des hostilités, l’ouverture des terminaux, l’agrandissement de la zone de pêche et l’introduction de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza. La délégation du Fatah n’a pas participé aux pourparlers en raison de l’opposition de principe de Mahmoud Abbas à tout accord qui ne serait pas conclu par le biais de l’Autorité Palestinienne.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (9-15 août 2018)

La campagne de l'armée syrienne pour reprendre l'enclave de l'Etat islamique au Nord-Est d'As-Suwayda est sur le point de se terminer. Les membres de l'Etat islamique ont été repoussés dans le quartier d'Al-Safa, leur principal bastion, et sont maintenant encerclés et coupés de fournitures. La reprise attendue de l'enclave marque la fin de la campagne de l'armée syrienne dans le Sud du pays et lui permettra de porter son attention sur la région d'Idlib, dernier avant-poste important des organisations rebelles en Syrie.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

201820172016201520142013201220112009200820072006

Syrie

La Syrie soutient depuis de nombreuses années les organisations terroristes palestiniennes et le Hezbollah. Les sièges de plusieurs organisations terroristes palestiniennes, dont le bureau politique du Hamas, le Jihad Islamique Palestinien et d’autres groupes œuvrant depuis la Syrie se trouvent en Syrie. Au-delà d’un refuge politique, la Syrie leur octroie également un soutien dans le domaine de la formation, du financement et des armements. Les dirigeants des organisations reçoivent de la Syrie une protection et le gouvernement de Syrie leur permet également d’organiser des rencontres et des conférences tout en utilisant les installations officielles.
La Syrie soutient également physiquement et politiquement le Hezbollah qui agit en coopération avec son allié l’Iran. La preuve des liens entre la Syrie et le Hezbollah se retrouve avec la mort d’Imad Mughnieh, le responsable opérationnel du Hezbollah, à Damas, la capitale de la Syrie.
La Syrie a été classée pays soutenant le terrorisme par le Département d’Etat américain en 1979.