Syrie

Pleins feux sur le jihad mondial (16-22 mai 2019)

Dans l'arène syrienne, l'offensive de l'armée syrienne dans la région d'Idlib s'est poursuivie avec l'appui aérien de la Russie. Du point de vue d'Abu Mohammad al-Julani, chef du Siège de Libération d'Al-Sham (l'organisation jihadiste dominante de la région d'Idlib), l'attaque de l'armée syrienne visait à prendre le contrôle de la plaine d'Al-Ghab et d'empêcher de nouveaux tirs d'artillerie sur la base aérienne russe de Hmeymim.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (8-15 mai 2019)

Cette semaine, l’événement principal dans l’arène syrienne a été une offensive terrestre de l’armée syrienne dans la région d’Idlib, contrôlée par les organisations rebelles jihadistes. L’objectif de cette mesure est apparemment de prendre le contrôle des zones situées au Sud-Ouest de la région d’Idlib (à l’Est de la plaine d’Al-Ghab) et au Nord-Ouest (dans la région de Jisr al-Shughur). Jusqu’à présent, l’armée syrienne, avec l’appui aérien russe, a pris le contrôle d’un certain nombre de villes et de villages au Nord-Ouest de Hama (où se déroule l’attaque principale selon nous).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (2-7 mai 2019)

Dans l'arène syrienne, la plupart des combats ont eu lieu entre les organisations jihadistes et l'armée syrienne dans la région d'Idlib. La semaine dernière, l'intensité des incidents dans la région a augmenté : l'armée syrienne a attaqué les bases du Siège de Libération d'Al-Sham dans la région méridionale d'Idlib. En outre, des avions russes et syriens ont effectué des frappes aériennes intensives contre des cibles rebelles dans les zones rurales de Hama, Idlib et Alep. Les organisations rebelles (encore une fois) ont lancé des roquettes sur des avions russes à la base aérienne de Hmeymim et ont attaqué des cibles de l'armée syrienne à l'aide de drones armés.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (18 avril – 1er mai 2019)

A la lumière des difficultés rencontrées par l’Etat islamique en Syrie et en Irak, l’organisation a, au cours du dernier mois, accru la portée de ses attaques à l’étranger, tant en termes de «qualité» que de quantité. Cela s'est manifesté lors de l'attaque terroriste au Sri Lanka (21 avril 2019); la vague d'attentats coordonnés et soigneusement chronométrés après la chute d'Al-Baghouz (8-11 avril 2019); la guérilla intensive et les activités terroristes au Nigéria et dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest; et les attentats terroristes perpétrés dans de nouvelles arènes où l’Etat islamique n’a pas de provinces (Tunisie, Congo, Bangladesh et Arabie Saoudite).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 avril 2019)

Dans l'arène syrienne, les combats en cours sont maintenant concentrés dans la région d'Idlib. La semaine dernière, des échanges de tirs à haute intensité se sont poursuivis entre l'armée syrienne et les organisations rebelles jihadistes, principalement le Siège de Libération d'Al-Sham. Selon les médias russes et iraniens, des avions de combat russes ont effectué des frappes aériennes sur des cibles du Siège de Libération d'Al-Sham dans la zone rurale d'Idlib.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 avril 2019)

Les forces des FDS ont fini de nettoyer la région d’Al-Baghouz de la présence de membres de l’Etat islamique. Les membres de l'Etat islamique qui étaient restés dans des tunnels, des tranchées et des grottes se seraient eux-mêmes livrés aux FDS. L’activité de guérilla de l’Etat islamique dans l’arène syrienne est maintenant concentrée dans les régions d’Al-Mayadeen et de Deir ez-Zor.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2019201820172016201520142013201220112009200820072006

Syrie

La Syrie soutient depuis de nombreuses années les organisations terroristes palestiniennes et le Hezbollah. Les sièges de plusieurs organisations terroristes palestiniennes, dont le bureau politique du Hamas, le Jihad Islamique Palestinien et d’autres groupes œuvrant depuis la Syrie se trouvent en Syrie. Au-delà d’un refuge politique, la Syrie leur octroie également un soutien dans le domaine de la formation, du financement et des armements. Les dirigeants des organisations reçoivent de la Syrie une protection et le gouvernement de Syrie leur permet également d’organiser des rencontres et des conférences tout en utilisant les installations officielles.
La Syrie soutient également physiquement et politiquement le Hezbollah qui agit en coopération avec son allié l’Iran. La preuve des liens entre la Syrie et le Hezbollah se retrouve avec la mort d’Imad Mughnieh, le responsable opérationnel du Hezbollah, à Damas, la capitale de la Syrie.
La Syrie a été classée pays soutenant le terrorisme par le Département d’Etat américain en 1979.