Syrie

Pleins feux sur le jihad mondial (11-17 juillet 2019)

L’offensive terrestre de l’armée syrienne contre les organisations rebelles dans la région d’Idlib est toujours dans l’impasse. Cette semaine, les organisations rebelles, dirigées par le Siège de Libération d'Al-Sham, ont réussi à s'emparer d'Al-Hamamiyat et de Tal Hamamiyat, la colline la plus proche (à environ 30 km au Nord-Ouest de Hama). Cependant, l'armée syrienne a repris le contrôle moins de 24 heures après leur chute entre les mains des rebelles. Les deux parties ont subi de lourdes pertes.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 juillet 2019)

Dans l’arène syrienne, l’opération terrestre de l’armée syrienne contre les organisations rebelles dans la région d’Idlib, qui se déroule depuis près de deux mois et demi, est toujours enlisée. Cette semaine, les organisations rebelles ont mené une attaque à grande échelle sans succès contre les forces syriennes à Hamamiyat, au Nord de la zone de contrôle des rebelles (à 32 km au Nord-Ouest de Hama). Dans l'Est et le Nord-Est de la Syrie (dans les zones contrôlées par les Kurdes), l'Etat islamique a accru ses activités terroristes et ses activités de guérilla. Ses attaques sont concentrées dans la région de la ville d'Al-Mayadeen, dans la vallée de l'Euphrate, et dans la région d'Al-Hasakah, située au cœur de la zone de contrôle kurde.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (27 juin – 3 juillet 2019)

L'offensive terrestre syrienne contre les organisations rebelles dans la région d'Idlib, qui dure depuis environ deux mois, ne progresse toujours pas. Cette semaine également, l'armée syrienne a mené plusieurs attaques contre les organisations rebelles autour du village de Tal Malah (Nord-Ouest de Hama). Les attaques ont été repoussées par les organisations rebelles et, selon les rapports des organisations rebelles, l'armée syrienne aurait subi de lourdes pertes.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (20-26 juin 2019)

L’offensive terrestre de l’armée syrienne contre les organisations rebelles, qui dure depuis près de deux mois, est toujours dans l’impasse. Cette semaine, deux autres attaques de l'armée syrienne contre les organisations rebelles dans la région de Tal al-Malah (à l'Est de la partie Sud de la plaine d'Al-Ghab) ont été repoussées, l'armée syrienne subissant de lourdes pertes. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans cette région, où sont principalement déployés ses efforts, transférant les forces de la 4e division. Auparavant, la 4ème division opérait dans la région de Kabanah, dans les montagnes kurdes (où se déroulait l'effort secondaire de l'offensive terrestre syrienne).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (13-19 juin 2019)

Arène syrienne : Dans la région d’Idlib, les combats se poursuivent entre l’armée syrienne et les organisations rebelles, dirigées par le Siège de Libération d’Al-Sham. Le cessez-le-feu obtenu (12 juin) s'est effondré en quelques jours. Le 15 juin, l'armée syrienne a lancé une contre-attaque visant à reprendre la région de Tal al-Malah, à l'Est de la partie Sud de la plaine d'Al-Ghab, qui avait été reprise par les organisations rebelles.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (5-12 juin 2019)

Environ un mois après le début de l'offensive de l'armée syrienne dans la région d'Idlib, les groupes rebelles, dirigés par le Siège de Libération d'Al-Sham, ont lancé une contre-attaque. L’offensive a été menée en trois temps, dans le but de reprendre plusieurs villages à l’Est de la plaine méridionale d’Al-Ghab et de couper la route 56 qui relie Hama à la plaine d’Al-Ghab et de là à Idlib. L'armée syrienne a réussi à repousser les attaques, en dehors de l'effort du Sud, où les organisations rebelles ont réussi à prendre le contrôle de plusieurs villages. Les organisations rebelles et l'armée syrienne ont subi de lourdes pertes.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2019201820172016201520142013201220112009200820072006

Syrie

La Syrie soutient depuis de nombreuses années les organisations terroristes palestiniennes et le Hezbollah. Les sièges de plusieurs organisations terroristes palestiniennes, dont le bureau politique du Hamas, le Jihad Islamique Palestinien et d’autres groupes œuvrant depuis la Syrie se trouvent en Syrie. Au-delà d’un refuge politique, la Syrie leur octroie également un soutien dans le domaine de la formation, du financement et des armements. Les dirigeants des organisations reçoivent de la Syrie une protection et le gouvernement de Syrie leur permet également d’organiser des rencontres et des conférences tout en utilisant les installations officielles.
La Syrie soutient également physiquement et politiquement le Hezbollah qui agit en coopération avec son allié l’Iran. La preuve des liens entre la Syrie et le Hezbollah se retrouve avec la mort d’Imad Mughnieh, le responsable opérationnel du Hezbollah, à Damas, la capitale de la Syrie.
La Syrie a été classée pays soutenant le terrorisme par le Département d’Etat américain en 1979.