Syrie

Pleins feux sur le jihad mondial (1-14 octobre 2020)

Dans la région d'Idlib, il y a eu une augmentation de l'intensité des incidents entre Hay'at Tahrir al-Sham (HTS) et l'armée syrienne au cours de la première quinzaine d'Octobre 2020. Dans le même temps, HTS mène une activité militaire intensive contre des groupes jihadistes rivaux dans le but de renforcer son contrôle dans la région d'Idlib.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (24-30 septembre 2020)

Dans la région d'Idlib, les incidents se sont poursuivis, se manifestant principalement par des échanges d'artillerie entre l'armée syrienne et le Siège de Libération d'Al-Sham. Les provinces de l'Etat islamique en Afrique et en Asie ont poursuivi leurs activités de routine. Cette semaine, une attaque a été menée par des militants de la province ouest-africaine qui ont attaqué un convoi des forces de sécurité nigérianes, qui accompagnait les résidents rentrant chez eux, et tué des dizaines de soldats et de policiers.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (17-23 septembre 2020)

Dans la région d'Idlib, il y a eu une augmentation de l'intensité des incidents cette semaine. Il s’agissait principalement d’échanges de tirs d’artillerie entre l’armée syrienne et Hay’at Tahrir al-Sham (HTS). Il y a également eu une augmentation du nombre de tentatives de pénétration locale par l'armée syrienne et les forces qui la soutiennent dans les zones contrôlées par HTS et d'autres organisations rebelles.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (10-16 septembre 2020)

Des membres de l'Etat islamique ont tendu une embuscade à une force de la Brigade Al-Quds menant des recherches dans la région désertique à l'Ouest de Deir ez-Zor. De nombreuses victimes ont été signalées. La Brigade Al-Quds a été créée pendant la guerre civile pour servir à l'appui de l'armée syrienne. Elle comprend principalement des Palestiniens avec un niveau de compétence relativement élevé.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (3-9 septembre 2020)

Dans la région d'Idlib, les incidents de routine se sont poursuivis, consistant principalement en des échanges de tirs d'artillerie entre l'armée syrienne et les organisations rebelles, principalement le Siège de Libération d'Al-Sham. Les provinces de l’Etat islamique en Afrique et en Asie ont poursuivi leurs attaques de routine.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (27 août – 2 septembre 2020)

Les provinces d'Asie et d'Afrique de l'Etat islamique poursuivent leurs activités courantes. Les principaux événements de la semaine dernière ont été les suivants : La province d'Irak : L'Etat islamique poursuit ses attaques intensives faisant exploser des engins piégés, menant des éliminations ciblées, tirant des mortiers et attaquant des postes et des installations des forces de sécurité irakiennes. Des membres de l'Etat islamique ont tué un général de brigade de la Mobilisation populaire (après avoir tué trois colonels de l'armée irakienne au cours du dernier mois et demi). L'Etat islamique a fait exploser deux voitures piégées aux barrages routiers des forces de sécurité irakiennes. L'activité de l'Etat islamique au cours de la semaine dernière est une indication supplémentaire de l'amélioration de ses capacités opérationnelles dans l'arène irakienne.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20202019201820172016201520142013201220112009200820072006

Syrie

La Syrie soutient depuis de nombreuses années les organisations terroristes palestiniennes et le Hezbollah. Les sièges de plusieurs organisations terroristes palestiniennes, dont le bureau politique du Hamas, le Jihad Islamique Palestinien et d’autres groupes œuvrant depuis la Syrie se trouvent en Syrie. Au-delà d’un refuge politique, la Syrie leur octroie également un soutien dans le domaine de la formation, du financement et des armements. Les dirigeants des organisations reçoivent de la Syrie une protection et le gouvernement de Syrie leur permet également d’organiser des rencontres et des conférences tout en utilisant les installations officielles.
La Syrie soutient également physiquement et politiquement le Hezbollah qui agit en coopération avec son allié l’Iran. La preuve des liens entre la Syrie et le Hezbollah se retrouve avec la mort d’Imad Mughnieh, le responsable opérationnel du Hezbollah, à Damas, la capitale de la Syrie.
La Syrie a été classée pays soutenant le terrorisme par le Département d’Etat américain en 1979.