Le conflit israélo-palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (5-16 septembre 2018)a

Alors que les contacts pour des arrangements sont enlisés, le Hamas a récemment intensifié le niveau de violence contre Israël. Lors des événements de la "marche du retour" (14 septembre 2018), il y a eu plus de violence que la semaine dernière. Pendant la marche, des grenades et des bombes artisanales ont été lancées sur les soldats de Tsahal. Les jours suivants, des grenades et des bombes artisanales ont été lancées et des engins piégés ont été posés près de la barrière de sécurité. En outre, les incendies se sont poursuivis (des ballons incendiaires ont été découverts dans une aire de jeux dans la ville israélienne de Kiryat Gat, à environ 50 km de la bande de Gaza).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (29 août – 4 septembre 2018)

Les "marches du retour" et les flottilles de Gaza se sont poursuivies vendredi dernier. Les émeutiers ont lancé des pierres, brûlé des pneus et pénétré en territoire israélien dans le Nord de la bande de Gaza. À l’un des sites, une grenade a été lancée sur une force de Tsahal. Une autre flottille de bateaux a quitté le port de Gaza; le voyage en mer s'est terminé sans incidents. Entre-temps, les efforts égyptiens se sont poursuivis en vue d'un accord, mais l’Autorité Palestinienne insiste sur le fait qu’une réconciliation interne palestinienne doit précéder l’arrangement.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (22-28 août 2018)

Les "marches du retour" ont eu lieu à la frontière entre Israël et la bande de Gaza vendredi dernier avec un nombre relativement restreint de participants (environ 5 000, la moitié par rapport aux semaines précédentes). Le niveau et l'intensité de la violence étaient relativement faibles et l'ampleur du terrorisme incendiaire s'est réduite. Par conséquent, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a décidé de rouvrir le terminal d'Erez (Nord de la bande de Gaza).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (15-21 août 2018)

Au Caire, des entretiens ont eu lieu cette semaine avec la participation du Hamas, du Jihad Islamique Palestinien et de plusieurs petites organisations terroristes, dans le but de parvenir à un accord qui conduirait à la fin des violences dans la bande de Gaza. Les grandes lignes de l'arrangement sont basées sur les accords conclus à l'issue de l'Opération Bordure Protectrice (2914) et de l'Opération Pilier de Défense (2012). Il s’agit d’un accord minimaliste qui comprend la cessation des hostilités, l’ouverture des terminaux, l’agrandissement de la zone de pêche et l’introduction de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza. La délégation du Fatah n’a pas participé aux pourparlers en raison de l’opposition de principe de Mahmoud Abbas à tout accord qui ne serait pas conclu par le biais de l’Autorité Palestinienne.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (8-14 août 2018)

La semaine écoulée a été marquée par une cinquième vague d’escalade entre le Hamas et Tsahal, au cours de laquelle le Hamas et les autres organisations terroristes de la bande de Gaza ont tiré environ 180 roquettes et obus de mortier. Les forces de Tsahal ont réagi en attaquant environ 150 cibles, pour la plupart des infrastructures et des actifs terroristes du Hamas. L'escalade s'est terminée après 24 heures avec un cessez-le-feu décidé unilatéralement par le Hamas, sans participation formelle d'Israël.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (1er –7 août 2018)

Le vendredi 3 août 2018, plus de 8 000 manifestants et émeutiers de Gaza ont participé à la "marche du retour". Ils ont affronté les forces de Tsahal et ont lancé un engin piégé et des cocktails Molotov. Un groupe de Palestiniens a réussi à infiltrer un poste de Tsahal en territoire israélien et à retourner dans la bande de Gaza. Par ailleurs, le terrorisme incendiaire continue.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20182017201620152014201320122011201020092008200720062005

Le conflit israélo-palestinien

L’Autorité Palestinienne est une autorité à moitié autonome sous le pouvoir de laquelle se trouve la majorité de la population palestinienne de Judée-Samarie. L’Autorité Palestinienne a été fondée en 1994 suite aux Accords d’Oslo signés entre Israël et l’OLP. De manière formelle, l’Autorité Palestinienne contrôle également la bande de Gaza, mais, dans les faits, l’Autorité Palestinienne a perdu le contrôle de la bande en Juin 2007 avec la prise de contrôle du Hamas. Depuis la mort de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas (Abu Mazen) est à la tête de l’Autorité Palestinienne.
Durant la vague de terrorisme palestinien (l’Intifada al-Aqsa), le statut de l’Autorité Palestinienne a été ébranlé suite à son incapacité et son absence de désir d’empêcher le terrorisme depuis son territoire. La coopération entre Israël et l’Autorité Palestinienne a été annulée et son activité a cessé de manière globale. Aujourd’hui, l’Autorité Palestinienne œuvre par le biais de son système de sécurité au respect de l’ordre interne et à déjouer des tentatives d’actes terroristes.
De nombreux pays du monde reconnaissent d’une manière ou d’une autre l’Autorité Palestinienne comme une entité étatique même si la plupart ne reconnaissent pas l’Autorité Palestinienne comme pays indépendant. Une partie ont fait passé le niveau de leurs relations diplomatiques avec l’Autorité Palestinienne à celui d’ambassades. Récemment, le Président de l’Autorité Palestinienne Abu Mazen a œuvré à la reconnaissance de l’Autorité Palestinienne comme membre de l’ONU. Le 23 septembre 2011, le Président de l’Autorité Palestinienne a déposé une demande au Secrétaire général de l’ONU appelant à la reconnaissance d’un Etat palestinien.