Le conflit israélo-palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (4-10 juillet 2018)

Le 6 juillet 2018, la "marche du retour" du vendredi n'a réuni que quelques milliers de Gazaouites. L'un d'entre eux a été tué lorsqu'une grenade à main a explosé, apparemment déclenchée par erreur par un émeutier à proximité. Comme d'habitude, la "marche du retour" a été accompagnée de violences qui comprenaient un certain nombre de tentatives de sabotage de la barrière de sécurité et d'attaque des soldats de Tsahal. Le terrorisme incendiaire a continué sans relâche.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (27 juin – 3 juillet 2018)

La "marche du retour" du 29 juin 2018 a été suivie par quelques milliers de Palestiniens. Bien que le nombre de participants continue d'être inférieur à ce qu'il était par le passé, le nombre de tentatives de franchir la clôture a augmenté par rapport aux semaines précédentes. Par ailleurs, le terrorisme incendiaire est également en hausse (le 29 juin 2018, il y a eu 15 incendies près de la frontière entre Israël et Gaza, et 25 incendies le 30 juin 2018).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (20-26 juin 2018)

La marche du vendredi 22 juin 2018 a réuni plusieurs milliers de Gazaouites. La fréquentation était la plus basse depuis le début des "marches du retour". Il semble que les Gazaouites se soient lassés. Cependant, le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien (JIP) ont souligné que les marches continueront et seront étendues à de nouveaux sites de friction.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (13-19 juin 2018)

Les marches du retour du vendredi 15 juin 2018, qui se sont déroulées pendant l'Eid al-Fitr, ont été les plus calmes depuis le début des marches le 30 mars 2018. Aucun affrontement avec Tsahal n'a été signalé. D'autre part, le lancer de cerfs-volants et de ballons incendiaires en territoire israélien a augmenté, causant une douzaine d'incendies dans les localités proches de la frontière (jusqu'à présent, plus de 6 000 acres ont été incendiées dans plus de 400 incendies).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (6-12 juin 2018)

Près de 10 000 manifestants (beaucoup moins que prévu par le Hamas) ont participé aux manifestations du 8 juin 2018 visant à marquer la Journée de Jérusalem et la Journée de la Naksa. Les événements ont continué à être caractérisés par une conduite violente, sous la direction du Hamas.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (30 mai – 5 juin 2018)

La semaine écoulée a été marquée par deux salves de roquettes sur Israël, au cours desquelles plus de 150 roquettes et obus de mortier ont été tirés, une quantité sans précédent depuis l'Opération Bordure Protectrice. La première salve a été initiée par le Jihad Islamique Palestinien (JIP) en représailles à la mort de trois de ses membres et a été rejointe par le Hamas. La seconde salve aurait été menée par une faction du Fatah, selon nous, alors que le Hamas a fermé les yeux.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20182017201620152014201320122011201020092008200720062005

Le conflit israélo-palestinien

L’Autorité Palestinienne est une autorité à moitié autonome sous le pouvoir de laquelle se trouve la majorité de la population palestinienne de Judée-Samarie. L’Autorité Palestinienne a été fondée en 1994 suite aux Accords d’Oslo signés entre Israël et l’OLP. De manière formelle, l’Autorité Palestinienne contrôle également la bande de Gaza, mais, dans les faits, l’Autorité Palestinienne a perdu le contrôle de la bande en Juin 2007 avec la prise de contrôle du Hamas. Depuis la mort de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas (Abu Mazen) est à la tête de l’Autorité Palestinienne.
Durant la vague de terrorisme palestinien (l’Intifada al-Aqsa), le statut de l’Autorité Palestinienne a été ébranlé suite à son incapacité et son absence de désir d’empêcher le terrorisme depuis son territoire. La coopération entre Israël et l’Autorité Palestinienne a été annulée et son activité a cessé de manière globale. Aujourd’hui, l’Autorité Palestinienne œuvre par le biais de son système de sécurité au respect de l’ordre interne et à déjouer des tentatives d’actes terroristes.
De nombreux pays du monde reconnaissent d’une manière ou d’une autre l’Autorité Palestinienne comme une entité étatique même si la plupart ne reconnaissent pas l’Autorité Palestinienne comme pays indépendant. Une partie ont fait passé le niveau de leurs relations diplomatiques avec l’Autorité Palestinienne à celui d’ambassades. Récemment, le Président de l’Autorité Palestinienne Abu Mazen a œuvré à la reconnaissance de l’Autorité Palestinienne comme membre de l’ONU. Le 23 septembre 2011, le Président de l’Autorité Palestinienne a déposé une demande au Secrétaire général de l’ONU appelant à la reconnaissance d’un Etat palestinien.