Le conflit israélo-palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25-31 mars 2020)

Alors que le Hamas a concentré la majeure partie de son attention sur la prévention de la propagation du COVID-19 dans la bande de Gaza, la semaine dernière, une roquette a été tirée en territoire israélien. On ne sait pas quelle organisation l'a licencié. Il s'agit de la première roquette tirée au cours du mois dernier. En réponse, Tsahal a attaqué un certain nombre de positions du Hamas. Aucune victime n'a été signalée, que ce soit à la suite des tirs de roquettes ou de l'attaque de Tsahal. En Judée-Samarie, les Palestiniens continuent de lancer des pierres et des cocktails Molotov sur les véhicules israéliens, tandis que l'Autorité Palestinienne (AP) et le Fatah concentrent leur attention sur la prévention de la propagation du COVID-19 dans les territoires de l'AP.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (18-24 mars 2020)

Le calme continue de régner le long de la frontière de la bande de Gaza, le Hamas concentrant ses efforts et son attention sur la lutte contre le coronavirus. En Judée-Samarie, une force de Tsahal a tué un Palestinien de Ni'lin qui jetait des pierres sur des véhicules israéliens. Il a été signalé que des pierres avaient été trouvées dans son véhicule, prêtes à être lancées. Les jets de "routine" de pierres et de cocktails Molotov sur des véhicules israéliens, y compris des bus, sur les routes de Judée-Samarie se poursuivent.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (11-17 mars 2020)

Dans la bande de Gaza, cette semaine, l'accent a été mis sur la lutte contre le virus Corona. La majeure partie de l'attention du Hamas et de l'Autorité Palestinienne cette semaine a été consacrée à se préparer à répondre à la propagation du virus Corona. Le nombre de patients dans le territoire palestinien s'élève actuellement à environ 41 patients, dont 37 dans le district de Bethléem, deux dans le district de Tulkarem, un à Ramallah et un identifié comme atteint lors de la traversée du pont Allenby.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (4-10 mars 2020)

La semaine dernière, la bande de Gaza était relativement calme. Jusqu'à présent, on ne sait pas si les marches du retour reprendront le 30 mars comme prévu. Une attaque à l'arme blanche a été tentée Porte de Naplouse dans la vieille ville de Jérusalem. Le terroriste a été arrêté. Aucune victime n'a été signalée. Un porte-parole du gouvernement de l'Autorité Palestinienne (AP) a annoncé que jusqu'à présent 26 personnes infectées par le coronavirus ont été identifiées, la plupart à Bethléem. L'AP a déclaré l'état d'urgence et a pris une série de mesures pour empêcher la propagation du virus sur son territoire. Jusqu'à présent, aucun cas d'infection à coronavirus n'a été signalé dans la bande de Gaza. L'épidémie de coronavirus a entraîné une diminution du nombre de fidèles qui se rendent dans les mosquées pour prier par rapport aux semaines précédentes.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (26 février – 3 mars 2020)

La semaine dernière a été relativement calme après le dernier cycle d'escalade dans la bande de Gaza. Lundi, jour des élections générales israéliennes, s'est passé sans incident exceptionnel. Une fermeture générale a été imposée à la Judée-Samarie et levée mardi matin. À l'exception des cocktails Molotov et des pierres lancés sur des véhicules israéliens circulant sur les routes, aucun événement exceptionnel n'a été enregistré en Judée-Samarie.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (19-25 février 2020)

La semaine dernière, les événements terroristes se sont concentrés sur une nouvelle série d'escalade depuis la bande de Gaza, initiée par le Jihad islamique palestinien (JIP) (23-24 février 2020). Plus de 110 roquettes ont été tirées sur les localités israéliennes près de la bande de Gaza et les villes du Sud Sderot et Ashqelon. En réponse, les forces de Tsahal ont attaqué des cibles de la branche armée du JIP dans la bande de Gaza et près de Damas. Dans ce cycle d'escalade, comme dans le précédent (novembre 2019), le Hamas s'est abstenu de tirer des roquettes et les forces de Tsahal ont évité d'attaquer des cibles du Hamas.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2020201920182017201620152014201320122011201020092008200720062005

Le conflit israélo-palestinien

L’Autorité Palestinienne est une autorité à moitié autonome sous le pouvoir de laquelle se trouve la majorité de la population palestinienne de Judée-Samarie. L’Autorité Palestinienne a été fondée en 1994 suite aux Accords d’Oslo signés entre Israël et l’OLP. De manière formelle, l’Autorité Palestinienne contrôle également la bande de Gaza, mais, dans les faits, l’Autorité Palestinienne a perdu le contrôle de la bande en Juin 2007 avec la prise de contrôle du Hamas. Depuis la mort de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas (Abu Mazen) est à la tête de l’Autorité Palestinienne.
Durant la vague de terrorisme palestinien (l’Intifada al-Aqsa), le statut de l’Autorité Palestinienne a été ébranlé suite à son incapacité et son absence de désir d’empêcher le terrorisme depuis son territoire. La coopération entre Israël et l’Autorité Palestinienne a été annulée et son activité a cessé de manière globale. Aujourd’hui, l’Autorité Palestinienne œuvre par le biais de son système de sécurité au respect de l’ordre interne et à déjouer des tentatives d’actes terroristes.
De nombreux pays du monde reconnaissent d’une manière ou d’une autre l’Autorité Palestinienne comme une entité étatique même si la plupart ne reconnaissent pas l’Autorité Palestinienne comme pays indépendant. Une partie ont fait passé le niveau de leurs relations diplomatiques avec l’Autorité Palestinienne à celui d’ambassades. Récemment, le Président de l’Autorité Palestinienne Abu Mazen a œuvré à la reconnaissance de l’Autorité Palestinienne comme membre de l’ONU. Le 23 septembre 2011, le Président de l’Autorité Palestinienne a déposé une demande au Secrétaire général de l’ONU appelant à la reconnaissance d’un Etat palestinien.