Le conflit israélo-palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (13-19 mars 2019)

Les événements de la semaine dernière ont été centrés sur des attaques combinées (arme blanche et fusillade) à deux endroits près d'Ariel, en Samarie. Un soldat de Tsahal et un civil israélien ont été tués et un autre soldat a été grièvement blessé. Les forces de Tsahal recherchent le terroriste. L'Autorité Palestinienne n'a pas officiellement réagi à l'attaque mais, à titre exceptionnel, deux responsables l'ont condamnée. Le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien (JIP) se sont empressés de féliciter l'attaque terroriste et, dans la bande de Gaza, des bonbons et des pâtisseries ont été distribués aux passants.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (6-12 mars 2019)

La semaine dernière, les Palestiniens ont continué de manifester un niveau élevé de violence lors de la "marche du retour" et les jours suivants. Les principales manifestations de violence ont consisté à lancer des engins piégés et des grenades, des ballons, à pénétrer quotidiennement en territoire israélien et à mener des activités de harcèlement nocturne. En outre, trois roquettes ont été tirées en territoire israélien. En réponse, des avions de l'armée de l'air israélienne ont attaqué des cibles du Hamas.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (27 février – 5 mars 2019)

La semaine dernière, les Palestiniens ont continué de manifester un niveau élevé de violence lors de la "marche du retour" et des jours suivants : des Palestiniens ont lancé des engins piégés et des grenades et ont tenté de franchir la barrière de sécurité. Il y a eu également une augmentation significative du nombre d'engins piégés lancés en territoire israélien (qui sont plus dangereux que les ballons incendiaires). Depuis le vendredi, les Palestiniens ont mené des activités violentes le long de la barrière presque tous les jours et l'unité de harcèlement nocturne a intensifié ses activités.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (20-26 février 2019)

Cette semaine, un niveau élevé de violence a été signalé le vendredi et les jours suivants. Des manifestants, y compris des enfants, qui se trouvaient sur la ligne de front ont affronté les soldats de Tsahal, ont lancé des cocktails Molotov et des grenades et ont grimpé sur la barrière de sécurité. Des actions violentes au cours des jours (et des nuits) qui ont suivi la marche du vendredi ont été notées, ainsi que la reprise des lancers de ballons incendiaires sur Israël. Dans le même temps, la rhétorique déchaînée du Hamas, qui inclut des menaces pour élever le niveau de violence, se poursuit.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (13-19 février 2019)

La semaine dernière, la "marche du retour" du vendredi a de nouveau été caractérisée par un niveau élevé de violence. Les Palestiniens ont lancé des grenades et des engins piégés, ainsi que des ballons incendiaires et tenté de franchir la clôture. Le reste de la semaine, des activités violentes ont également eu lieu. Les émeutiers palestiniens ont lancé des engins piégés et des grenades en territoire israélien. Un soldat de Tsahal a été blessé par un engin piégé qui a explosé à proximité. Les chars de Tsahal ont riposté en tirant sur deux postes d'observation du Hamas dans le Nord de la bande de Gaza. En outre, un soldat a été blessé lors de la "marche du retour" du vendredi.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (6-12 février 2019)

Lors de la "marche du retour" dans la bande de Gaza le vendredi 8 février 2019, le niveau de violence était relativement élevé. Des engins piégés et des grenades ont été lancés sur les forces de Tsahal et plusieurs tentatives ont été faites pour franchir la barrière de sécurité. En outre, il semblerait que le Hamas et les autres organisations terroristes palestiniennes appliquent leurs menaces récentes en renouvelant les mini-flottilles et les activités de "l'unité de harcèlement de nuit" avec des déclarations d'intention de renouveler le lancer de ballons incendiaires (qui n'ont pas encore été identifiés en territoire israélien).
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

201920182017201620152014201320122011201020092008200720062005

Le conflit israélo-palestinien

L’Autorité Palestinienne est une autorité à moitié autonome sous le pouvoir de laquelle se trouve la majorité de la population palestinienne de Judée-Samarie. L’Autorité Palestinienne a été fondée en 1994 suite aux Accords d’Oslo signés entre Israël et l’OLP. De manière formelle, l’Autorité Palestinienne contrôle également la bande de Gaza, mais, dans les faits, l’Autorité Palestinienne a perdu le contrôle de la bande en Juin 2007 avec la prise de contrôle du Hamas. Depuis la mort de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas (Abu Mazen) est à la tête de l’Autorité Palestinienne.
Durant la vague de terrorisme palestinien (l’Intifada al-Aqsa), le statut de l’Autorité Palestinienne a été ébranlé suite à son incapacité et son absence de désir d’empêcher le terrorisme depuis son territoire. La coopération entre Israël et l’Autorité Palestinienne a été annulée et son activité a cessé de manière globale. Aujourd’hui, l’Autorité Palestinienne œuvre par le biais de son système de sécurité au respect de l’ordre interne et à déjouer des tentatives d’actes terroristes.
De nombreux pays du monde reconnaissent d’une manière ou d’une autre l’Autorité Palestinienne comme une entité étatique même si la plupart ne reconnaissent pas l’Autorité Palestinienne comme pays indépendant. Une partie ont fait passé le niveau de leurs relations diplomatiques avec l’Autorité Palestinienne à celui d’ambassades. Récemment, le Président de l’Autorité Palestinienne Abu Mazen a œuvré à la reconnaissance de l’Autorité Palestinienne comme membre de l’ONU. Le 23 septembre 2011, le Président de l’Autorité Palestinienne a déposé une demande au Secrétaire général de l’ONU appelant à la reconnaissance d’un Etat palestinien.