Jihad mondial

Pleins feux sur le jihad mondial (9-15 janvier 2020)

Le 12 janvier 2020, un cessez-le-feu conclu entre la Turquie et la Russie est entré en vigueur dans la région d'Idlib. Même après la déclaration du cessez-le-feu (13 et 14 janvier 2020), les frictions militaires se sont poursuivies entre le Siège de Libération d'Al-Sham et les forces syriennes. Selon nous, il est très douteux que le cessez-le-feu survivra longtemps parce que les forces combattantes sur le terrain n'ont aucun intérêt réel à le maintenir dans le temps. Lors d'un sommet à Moscou, organisé par des responsables du renseignement de Russie, de Syrie et de Turquie, le représentant syrien Ali Mamlouk a déclaré que la Syrie était déterminée à continuer de lutter contre le "terrorisme" jusqu'à la libération de toute la région d'Idlib et l'application de la souveraineté syrienne dans ce pays.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (2-8 janvier 2020)

Les événements dramatiques survenus cette semaine, en particulier l'élimination du commandant de la force Qods Qassem Soleimani et le tir de missiles en réponse sur deux bases américaines en Irak, pourraient, selon nous, nuire à l'efficacité de la campagne dirigée par les États-Unis contre l'Etat islamique. Cela se reflète dans l'annonce faite cette semaine par l'armée américaine qu'elle a suspendu ses activités militaires contre l'Etat islamique, car elle s'est maintenant engagée à donner la priorité à la défense des bases irakiennes qui abritent les forces de la coalition.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (26 décembre 2019 – 1er janvier 2020)

L'attaque de l'armée syrienne contre le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations rebelles, qui a commencé le 20 décembre 2019, s'est affaiblie cette semaine et s'est terminée (temporairement) le 26 décembre 2019. Les forces de l'armée syrienne sont maintenant déployées à la périphérie de la ville de Maarat Nu'man, au Sud d'Idlib, et se préparent à la reprendre. Selon nous, les raisons de l'échec de l'armée syrienne à avancer étaient le temps orageux et peut-être aussi l'intervention russe à la suite de l'activité politique de la Turquie, qui estimait que ses intérêts étaient compromis par l'avance de l'armée syrienne vers Idlib.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (décembre 2019 19-25)

L'événement principal dans l'arène syrienne a été une attaque à grande échelle de l'armée syrienne contre le Siège de Libération d'Al-Sham et d'autres organisations rebelles, à l'Est et au Sud-Est de la ville de Maarat Nu'man. L'armée syrienne a pris le contrôle d'une quarantaine de villes et de villages, malgré la résistance acharnée des organisations rebelles, et ses forces se trouvent désormais à la périphérie de Maarat Nu'man. Selon nous, l'objectif de l'armée syrienne est de reprendre Maarat Nu'man en vue d'une attaque contre Idlib afin de remporter une victoire décisive dans la campagne qu'elle mène depuis environ sept mois.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (12-18 décembre 2019)

Dans l'arène syrienne, l'Etat islamique poursuit son activité intensive, principalement dans la région d'Al-Mayadeen, dans la vallée de l'Euphrate. Les principaux types d'attaques dans la vallée de l'Euphrate ont été l'activation d'engins piégés, des tirs sur des véhicules et des éliminations ciblées (membres des FDS et responsables locaux). Selon une infographie publiée par l'organisation, résumant l'activité de la province d'Al-Sham (Syrie) de fin Août à fin Novembre 2019, il y a eu 233 attaques dans les différentes régions de Syrie, dont plus de la moitié (133) réalisée dans la vallée de l'Euphrate. La publication de l'Etat islamique et nos informations indiquent que l'Etat islamique se rétablit progressivement en Syrie, qui est son principal domaine d'activité, même après la chute de ses bastions dans la vallée de l'Euphrate (Avril 2019).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (5-11 décembre 2019)

Dans l'arène syrienne, des affrontements locaux se sont poursuivis entre l'armée syrienne et les organisations rebelles dans la région d'Idlib, accompagnés de frappes aériennes et d'échanges d'artillerie, sans changement significatif de la situation sur le terrain. Il a été signalé qu'en raison de la forte intensité de l'activité militaire au cours des dernières semaines, des dizaines de milliers de civils ont fui leurs maisons et se sont rendus dans la région d'Alep et des endroits près de la frontière turque. Dans la vallée de l'Euphrate, l'Etat islamique a poursuivi son activité intensive contre les FDS et ses collaborateurs civils.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

202020192018201720162015201420132012201120102009200820072006