Jihad Islamique Palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (4-9 octobre 2018)

Le 7 octobre 2018, deux Israéliens ont été tués dans une attaque menée par un terroriste palestinien dans la zone industrielle de Barkan en Samarie. Le meurtrier était un Palestinien de 23 ans originaire du village de Shuweika (près de Tulkarem), l'un des milliers de Palestiniens qui travaillent sur le site. Il s'est enfui et les forces de sécurité israéliennes sont toujours à sa recherche. Les organisations terroristes, en particulier le Hamas, ont salué l'attaque et l'assaillant.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (17 septembre – 3 octobre 2018)

La tendance à l'escalade se poursuit dans la bande de Gaza, avec une augmentation de la fréquence des émeutes et des événements de propagande et du niveau de la violence qui les accompagne. Cela a accru les frictions entre les émeutiers et les soldats de Tsahal, entraînant une augmentation du nombre de victimes palestiniennes. Apparemment, la situation sur le terrain a été influencée par un sentiment de frustration face à l’absence de progrès dans les tentatives de parvenir à un accord de réconciliation, ce qui est susceptible d’entraîner une nouvelle vague d’escalade.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (29 août – 4 septembre 2018)

Les "marches du retour" et les flottilles de Gaza se sont poursuivies vendredi dernier. Les émeutiers ont lancé des pierres, brûlé des pneus et pénétré en territoire israélien dans le Nord de la bande de Gaza. À l’un des sites, une grenade a été lancée sur une force de Tsahal. Une autre flottille de bateaux a quitté le port de Gaza; le voyage en mer s'est terminé sans incidents. Entre-temps, les efforts égyptiens se sont poursuivis en vue d'un accord, mais l’Autorité Palestinienne insiste sur le fait qu’une réconciliation interne palestinienne doit précéder l’arrangement.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (8-14 août 2018)

La semaine écoulée a été marquée par une cinquième vague d’escalade entre le Hamas et Tsahal, au cours de laquelle le Hamas et les autres organisations terroristes de la bande de Gaza ont tiré environ 180 roquettes et obus de mortier. Les forces de Tsahal ont réagi en attaquant environ 150 cibles, pour la plupart des infrastructures et des actifs terroristes du Hamas. L'escalade s'est terminée après 24 heures avec un cessez-le-feu décidé unilatéralement par le Hamas, sans participation formelle d'Israël.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25-31 juillet 2018)

La semaine dernière, les événements terroristes ont été marqués par une attaque à l'arme blanche dans la localité d'Adam (près de Ramallah). Un habitant a été tué et deux autres ont été blessés. Le terroriste était originaire du village de Kobar (Nord-Ouest de Ramallah), d'où est également originaire le meurtrier des trois membres de la famille Salomon (Juillet 2017). Au cours des activités des forces de sécurité israéliennes à Kobar, des habitants locaux ont manifesté en lançant des pierres et des cocktails Molotov sur les forces.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (11-17 juillet 2018)

Le 14 juillet 2018, il y a eu un troisième round d'escalade entre l'armée israélienne et le Hamas le long de la frontière de la bande de Gaza, plus grave que les fois précédentes. À la suite de la montée de la violence du Hamas pendant les "marches du retour", l'aviation israélienne a effectué trois vagues d'attaques aériennes contre des cibles militaires du Hamas. Le Hamas (et d'autres organisations terroristes) a lancé environ 200 roquettes et obus de mortier sur Israël. Le cycle actuel d'escalade s'est terminé par un cessez-le-feu, mais le Hamas et le Jihad islamique palestinien (JIP) ont clairement indiqué que le cessez-le-feu n'incluait pas le terrorisme incendiaire (qui a d'ailleurs continué).
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2018201720162015201420132012201120102008200720062005

Jihad Islamique Palestinien

Le Jihad Islamique Palestinien est le deuxième mouvement par son importance dans la bande de Gaza. Le Jihad Islamique Palestinien a été créé à la fin des années 1970 dans la bande de Gaza par des étudiants d’Egypte, des membres des Frères Musulmans, avec à leur tête le Dr. Fathi Shaqaqi. Le Jihad Islamique Palestinien prône l’idéologie sunnite islamique radicale fondamentaliste, inspirée de la Révolution islamique en Iran et aspire à la libération de toute la Palestine par le jihad (la guerre sainte), et à la création d’un Etat palestinien musulman. Le Jihad Islamique Palestinien est contre tout accord avec Israël.
Le Jihad Islamique Palestinien considère le terrorisme comme un moyen exclusif de promouvoir ses objectifs. Le Jihad Islamique Palestinien œuvre en tant qu’organisation terroriste uniquement et n’investit pas de moyens considérables dans les activités sociales et populaires.
Le Jihad Islamique Palestinien possède une branche armée, les Brigades de Jérusalem, qui commet des attentats, y compris des attaques suicide en Israël. Aujourd’hui, le Jihad Islamique Palestinien se concentre notamment sur les tirs de roquettes, y compris de roquettes à longue portée, et d’obus de mortier sur Israël depuis la bande de Gaza. 
Les dirigeants du Jihad Islamique Palestinien séjournent en permanence en Syrie. Le Jihad Islamique Palestinien a un caractère pro-iranien et est proche de l’Iran, qui lui fournit un large soutien.
Le Jihad Islamique Palestinien a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis.