Jihad Islamique Palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (24 mai – 4 juin 2019)

Lors des manifestations de la marche du retour, le 31 mai 2019, le thème était "Journée mondiale de Jérusalem". Environ 7 300 Palestiniens ont participé à la marche, moins que les attentes du Jihad Islamique Palestinien (JIP) et du Hamas. Bien que le Hamas ait maîtrisé les manifestants, les actes de violence se sont poursuivis : deux tentatives de pénétration en territoire israélien ont été signalées. Un engin piégé et deux grenades ont été lancés sur la barrière.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (15-25 mai 2019)

Le 15 mai 2019, les événements de la Journée de la Nakba ont eu lieu dans le cadre de la Marche du retour. Quelque 10 000 personnes ont participé aux manifestations, soit un peu plus que la moyenne des participants aux marches des dernières semaines. Des membres du Hamas vêtus de vestes jaunes ont tenté de contenir la foule et de l’empêcher d’atteindre la clôture. Toutefois, dans la pratique, les forces de Tsahal ont été victimes d'actes de violence, notamment de lancer d'engins explosifs et de tentatives de franchir la clôture.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (1-14 mai 2019)

Les principaux responsables du Hamas et du Jihad islamique palestinien (JIP) ont résumé avec satisfaction le huitième cycle d'escalade (qui a duré deux jours, les 4 et 5 mai). Ils ont déclaré que les organisations terroristes avaient prouvé leurs capacités militaires et coordonné les attaques à un très haut niveau. Ils ont également menacé que si Israël ne respectait pas ses engagements ou utilisait des munitions réelles contre les participants à la marche du retour, cela serait considéré comme un viol des accords conclus à la fin de la dernière vague d'escalade.
Lire la suite...

La huitième escalade dans la bande de Gaza, la plus grave et intensive depuis le début des marches du retour (exact au 6 mai à 15h)

Le matin du 6 mai 2019, le huitième cycle d'escalade, qui avait duré deux jours, s'est terminé. Il a commencé à la suite d'un tir de tireurs d'élite du Jihad islamique palestinien (PIJ) visant des soldats de Tsahal. Les forces de Tsahal ont réagi en attaquant des cibles du Hamas, tuant deux membres de sa branche armée. Le lendemain, une salve massive de roquettes et d'obus de mortier a commencé, qui s'est progressivement étendue à des villes situées à 40 kilomètres de la bande de Gaza, notamment à Ashqelon, Ashdod, Qiryat Gat, Qiryat Malachi et Beersheba. Des obus ont été tirés en territoire israélien depuis la bande de Gaza. En réponse, les forces de Tsahal ont attaqué plus de 350 cibles dans la bande de Gaza, notamment des cibles de grande valeur pour les organisations terroristes. Au cours des événements, quatre Israéliens ont été tués et 123 blessés (la plupart d'entre eux soignés pour des blessures légères et un état de choc). En outre, 27 Palestiniens ont été tués, dont la plupart (16) ont été identifiés comme des terroristes, la moitié d’entre eux du JIP.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (17-30 avril 2019)

Dans la bande de Gaza, 6 000 à 7 000 Palestiniens ont participé aux marches du retour des vendredis19 et 26 avril, sur les cinq sites habituels. Le niveau de violence est resté relativement faible, bien que plusieurs tentatives aient été faites de franchir la barrière frontalière et de lancer des engins piégés sur les forces de l’armée.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (27 mars – 2 avril 2019)

Les événements de la semaine dernière ont été consacrés à la marche du retour organisée le samedi 30 mars 2019, date du premier anniversaire de la marche du retour ainsi que de la Journée de la terre. Environ 40 000 manifestants palestiniens ont assisté à la marche. Au cours des événements, le niveau de violence était relativement moins élevé qu'au cours des dernières semaines, principalement en raison des mesures restrictives prises par le Hamas.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20192018201720162015201420132012201120102008200720062005

Jihad Islamique Palestinien

Le Jihad Islamique Palestinien est le deuxième mouvement par son importance dans la bande de Gaza. Le Jihad Islamique Palestinien a été créé à la fin des années 1970 dans la bande de Gaza par des étudiants d’Egypte, des membres des Frères Musulmans, avec à leur tête le Dr. Fathi Shaqaqi. Le Jihad Islamique Palestinien prône l’idéologie sunnite islamique radicale fondamentaliste, inspirée de la Révolution islamique en Iran et aspire à la libération de toute la Palestine par le jihad (la guerre sainte), et à la création d’un Etat palestinien musulman. Le Jihad Islamique Palestinien est contre tout accord avec Israël.
Le Jihad Islamique Palestinien considère le terrorisme comme un moyen exclusif de promouvoir ses objectifs. Le Jihad Islamique Palestinien œuvre en tant qu’organisation terroriste uniquement et n’investit pas de moyens considérables dans les activités sociales et populaires.
Le Jihad Islamique Palestinien possède une branche armée, les Brigades de Jérusalem, qui commet des attentats, y compris des attaques suicide en Israël. Aujourd’hui, le Jihad Islamique Palestinien se concentre notamment sur les tirs de roquettes, y compris de roquettes à longue portée, et d’obus de mortier sur Israël depuis la bande de Gaza. 
Les dirigeants du Jihad Islamique Palestinien séjournent en permanence en Syrie. Le Jihad Islamique Palestinien a un caractère pro-iranien et est proche de l’Iran, qui lui fournit un large soutien.
Le Jihad Islamique Palestinien a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis.