Jihad Islamique Palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (5-11 décembre 2018)

La semaine écoulée a été marquée par une fusillade au carrefour d'Ofra (Nord-Est de Ramallah). Un véhicule transportant deux terroristes masqués a ouvert le feu sur un groupe de civils à un arrêt de bus. Neuf personnes ont été blessées, dont deux gravement. Les forces de Tsahal fouillent les villes et les villages palestiniens pour appréhender les assaillants. L’Autorité Palestinienne n’a pas fait référence à l’attentat, alors que le Hamas et le Jihad islamique palestinien l’ont salué.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (28 novembre – 4 décembre 2018)

Le 4 décembre 2018, l'Opération Northern Shield a commencé le long de la frontière entre Israël et le Liban. Son objectif est de révéler et de neutraliser les tunnels d’attaque terroriste du Hezbollah pénétrant du Liban vers le territoire israélien. Selon le porte-parole de Tsahal, les forces de Tsahal ont localisé un tunnel allant de la partie Sud du village de Kafr Kila à 40 mètres en territoire israélien (à la périphérie de la ville de Metulla, dans le Nord du pays). Il a ajouté qu'il existe de plus grands tunnels dans la région. Selon Tsahal, l'opération durera plusieurs semaines.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (14-20 novembre 2018)

Après la dernière vague d'escalade et le cessez-le-feu, les "marches du retour" et les mini-flottilles se poursuivent. Le Hamas, qui souhaite actuellement calmer la situation afin de faire progresser les contacts pour un arrangement, a réduit le niveau de violence (en empêchant les affrontements exceptionnels, en empêchant les émeutiers de s'approcher de la barrière frontalière et en empêchant le lancer de cerfs-volants et de ballons incendiaires).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (7-13 novembre 2018)

Dans la bande de Gaza, les événements de la "marche du retour" du vendredi 9 novembre 2018 se sont déroulés sans incident exceptionnel. Le Hamas a continué d'empêcher les émeutiers d'atteindre la barrière de sécurité, mais des actes de violence ont néanmoins été commis (des engins piégés et des cocktails Molotov ont été lancés sur des soldats de Tsahal et des tentatives de franchissement de la barrière ont été signalées). En Judée-Samarie, une fusillade a eu lieu et des Palestiniens ont lancé des pierres et des cocktails Molotov. Cependant, il n'y a pas eu d'attaque exceptionnelle en dépit des événements dans la bande de Gaza.
Lire la suite...

Escalade dans la bande de Gaza – Etat des lieux (exact à la date du 13 novembre à 12h)

Lors d'une opération des forces spéciales de l'armée israélienne dans le Sud de la bande de Gaza le 11 novembre 2018, un échange de tirs a eu lieu entre les forces et les membres du Hamas. Un lieutenant-colonel de Tsahal a été tué et un autre officier a été blessé. Sept terroristes ont été tués, dont six de la branche armée du Hamas. La réponse du Hamas s'est faite en deux étapes. Au cours de la première phase, relativement limitée, 17 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur les localités proches de la bande de Gaza (11 novembre 2018). Au cours de la deuxième étape, qui a débuté le lendemain (12 novembre 2018), le Hamas a lancé une attaque à la roquette massive sans précédent sur les localités et les villes israéliennes du Néguev occidental.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (30 octobre – 6 novembre 2018)

Au cours de la "marche du retour" du 2 novembre 2018, le niveau de violence a considérablement diminué. La mini-flottille hebdomadaire et les émeutes près de la frontière Nord de la bande de Gaza se sont également déroulées sans violence exceptionnelle. Dans les coulisses, les efforts déployés par les autorités égyptiennes continuent de promouvoir une accalmie. À cette fin, une délégation égyptienne est arrivée dans la bande de Gaza pour une nouvelle série de négociations (la cinquième ce mois-ci).
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2018201720162015201420132012201120102008200720062005

Jihad Islamique Palestinien

Le Jihad Islamique Palestinien est le deuxième mouvement par son importance dans la bande de Gaza. Le Jihad Islamique Palestinien a été créé à la fin des années 1970 dans la bande de Gaza par des étudiants d’Egypte, des membres des Frères Musulmans, avec à leur tête le Dr. Fathi Shaqaqi. Le Jihad Islamique Palestinien prône l’idéologie sunnite islamique radicale fondamentaliste, inspirée de la Révolution islamique en Iran et aspire à la libération de toute la Palestine par le jihad (la guerre sainte), et à la création d’un Etat palestinien musulman. Le Jihad Islamique Palestinien est contre tout accord avec Israël.
Le Jihad Islamique Palestinien considère le terrorisme comme un moyen exclusif de promouvoir ses objectifs. Le Jihad Islamique Palestinien œuvre en tant qu’organisation terroriste uniquement et n’investit pas de moyens considérables dans les activités sociales et populaires.
Le Jihad Islamique Palestinien possède une branche armée, les Brigades de Jérusalem, qui commet des attentats, y compris des attaques suicide en Israël. Aujourd’hui, le Jihad Islamique Palestinien se concentre notamment sur les tirs de roquettes, y compris de roquettes à longue portée, et d’obus de mortier sur Israël depuis la bande de Gaza. 
Les dirigeants du Jihad Islamique Palestinien séjournent en permanence en Syrie. Le Jihad Islamique Palestinien a un caractère pro-iranien et est proche de l’Iran, qui lui fournit un large soutien.
Le Jihad Islamique Palestinien a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis.