Jihad Islamique Palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (6-12 février 2019)

Lors de la "marche du retour" dans la bande de Gaza le vendredi 8 février 2019, le niveau de violence était relativement élevé. Des engins piégés et des grenades ont été lancés sur les forces de Tsahal et plusieurs tentatives ont été faites pour franchir la barrière de sécurité. En outre, il semblerait que le Hamas et les autres organisations terroristes palestiniennes appliquent leurs menaces récentes en renouvelant les mini-flottilles et les activités de "l'unité de harcèlement de nuit" avec des déclarations d'intention de renouveler le lancer de ballons incendiaires (qui n'ont pas encore été identifiés en territoire israélien).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (30 janvier – 5 février 2019)

La "marche du retour" du 1er février 2019 a été caractérisée par un niveau de violence relativement faible. Selon nous, le niveau de violence était relativement faible en raison des discussions en cours avec la délégation des renseignements généraux égyptiens. Une délégation de hauts responsables du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien (JIP) s'est rendue en Égypte le 3 février 2019 pour poursuivre les discussions.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (23-29 janvier 2019)

La semaine dernière, il y a eu un niveau relativement élevé de violence contrôlée pendant la "marche du retour" du vendredi. Les violences ont consisté à lancer des pierres, des grenades et des engins piégés sur les forces de Tsahal, à endommager la barrière de sécurité et à allumer des incendies près de la barrière.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (9-15 janvier 2019)

Au cours de la semaine écoulée, de nombreuses violences ont été signalées pendant la "marche du retour". Le nombre de participants à la "marche" a augmenté, des engins piégés et des grenades ont été lancés sur des soldats de Tsahal et sur la barrière de sécurité. De nombreuses tentatives ont été faites de franchir la barrière de sécurité et de pénétrer en territoire israélien. De hauts responsables du Hamas ont déclaré que les marches se poursuivraient et qu'ils envisageaient d'intensifier les méthodes des "marches de retour".
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (26 décembre – 1er janvier 2019)

Dans la bande de Gaza, le nombre de participants aux événements de la "marche du retour" (40ème) du vendredi 28 décembre 2018 a diminué par rapport à la semaine précédente. Un Palestinien a été tué. Le lendemain (29 décembre 2018), une roquette a été tirée en territoire israélien, mettant en œuvre la menace des organisations terroristes contre Israël. En réponse, l'armée de l'air israélienne a attaqué un poste du Hamas dans le Sud de la bande de Gaza.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (19-25 décembre 2018)

Le niveau de violence de la "marche du retour" du vendredi 21 décembre 2018 était plus élevé que les semaines précédentes. Les émeutiers ont jeté des pierres, brûlé des pneus, lancé des grenades et des engins piégés contre des soldats de Tsahal et ont tenté à plusieurs reprises de franchir la barrière de sécurité.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20192018201720162015201420132012201120102008200720062005

Jihad Islamique Palestinien

Le Jihad Islamique Palestinien est le deuxième mouvement par son importance dans la bande de Gaza. Le Jihad Islamique Palestinien a été créé à la fin des années 1970 dans la bande de Gaza par des étudiants d’Egypte, des membres des Frères Musulmans, avec à leur tête le Dr. Fathi Shaqaqi. Le Jihad Islamique Palestinien prône l’idéologie sunnite islamique radicale fondamentaliste, inspirée de la Révolution islamique en Iran et aspire à la libération de toute la Palestine par le jihad (la guerre sainte), et à la création d’un Etat palestinien musulman. Le Jihad Islamique Palestinien est contre tout accord avec Israël.
Le Jihad Islamique Palestinien considère le terrorisme comme un moyen exclusif de promouvoir ses objectifs. Le Jihad Islamique Palestinien œuvre en tant qu’organisation terroriste uniquement et n’investit pas de moyens considérables dans les activités sociales et populaires.
Le Jihad Islamique Palestinien possède une branche armée, les Brigades de Jérusalem, qui commet des attentats, y compris des attaques suicide en Israël. Aujourd’hui, le Jihad Islamique Palestinien se concentre notamment sur les tirs de roquettes, y compris de roquettes à longue portée, et d’obus de mortier sur Israël depuis la bande de Gaza. 
Les dirigeants du Jihad Islamique Palestinien séjournent en permanence en Syrie. Le Jihad Islamique Palestinien a un caractère pro-iranien et est proche de l’Iran, qui lui fournit un large soutien.
Le Jihad Islamique Palestinien a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis.