Hezbollah

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (28 novembre – 4 décembre 2018)

Le 4 décembre 2018, l'Opération Northern Shield a commencé le long de la frontière entre Israël et le Liban. Son objectif est de révéler et de neutraliser les tunnels d’attaque terroriste du Hezbollah pénétrant du Liban vers le territoire israélien. Selon le porte-parole de Tsahal, les forces de Tsahal ont localisé un tunnel allant de la partie Sud du village de Kafr Kila à 40 mètres en territoire israélien (à la périphérie de la ville de Metulla, dans le Nord du pays). Il a ajouté qu'il existe de plus grands tunnels dans la région. Selon Tsahal, l'opération durera plusieurs semaines.
Lire la suite...

Les Etats-Unis ont récemment désigné le Hezbollah comme l’un des cinq principaux groupes criminels internationaux et ont approuvé des projets de loi renforçant les sanctions imposées au Hezbollah et à ces partisans

En Octobre 2018, l'administration américaine a adopté une série de mesures législatives et répressives contre le Hezbollah et tous ceux qui le soutiennent. Ces mesures ont rencontré un large soutien au Congrès et ont été approuvées par le Président Trump. Ces mesures fournissent aux forces de l’ordre une "boîte à outils" améliorée dans la lutte contre le Hezbollah et le crime international dans lequel il est impliqué. Au niveau politique, ces mesures reflètent l’engagement profond de l’administration Trump de donner une priorité élevée à la lutte contre le Hezbollah dans le cadre de la campagne globale contre l’Iran.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (6-16 septembre 2018)

Dans la région d'Idlib, les préparatifs de la campagne imminente se poursuivent. Ces préparatifs comprennent le renforcement continu du Nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne par les différentes parties (l'armée syrienne, l'armée turque, le Hezbollah et les milices chiites gérées par l'Iran). En même temps, la Russie et l'armée syrienne, concentrées dans le Sud de la région d'Idlib, ont mené des attaques aériennes et des attaques d'artillerie intensives. Dans la région d'Idlib et dans la zone rurale à l'Ouest d'Alep, des manifestations à grande échelle ont été organisées en faveur des organisations rebelles.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (3-9 janvier 2018)

La semaine dernière, la tendance à la baisse du nombre de participants aux manifestations et aux émeutes en Judée-Samarie et à Jérusalem Est a continué et a même augmenté. Les conditions météorologiques du vendredi, le jour principal de la prière dans les mosquées, a contribué au nombre peu élevé de manifestants.
Lire la suite...

Vive condamnation de l’Iran pour son soutien au terrorisme et désignation du Hezbollah comme organisation terroriste à une réunion d’urgence de la Ligue arabe au Caire

Le 19 novembre 2017, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont organisé une réunion d'urgence au Caire à la demande de l'Arabie Saoudite. La réunion a porté sur l'ingérence de l'Iran dans les affaires intérieures des Etats arabes. L'Arabie saoudite s'est plainte du tir d'un missile balistique sur son territoire par les Houthis, soutenus par l'Iran. Bahreïn s'est plaint d'activités terroristes menées sur son territoire par des groupes soutenus par l'Iran, y compris une cellule récemment démantelée qui prévoyait de faire exploser des installations pétrolières.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (24-30 août 2017)

Cette semaine, l'État islamique a subi deux revers, qui s'ajoutent à une série d'échecs. L'organisation a été forcée d'accepter un cessez-le-feu avec le Hezbollah, en vertu duquel elle a évacué ses membres des montagnes Qalamoun à l'Ouest (frontière syro-libanaise).
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20182017201620152014201320122011201020092008200720062005

Hezbollah

Le Hezbollah est une organisation islamique chiite à la double casquette : d’un côté, une organisation terroriste et de l’autre une organisation politique interne libanaise. Le Hezbollah a été créé par les Gardiens de la Révolution iranienne en 1982 en tant qu’organisation concurrente du groupe Amal. Avec le retrait de Tsahal suite à la Première guerre du Liban (1985), le Hezbollah est devenu la principale organisation au Sud Liban et au sein de la communauté chiite libanaise. En 1992, le Hezbollah a entamé une activité politique au Liban et des députés du Hezbollah ont été élus au Parlement.
 Le Hezbollah est une organisation terroriste effectuant des attentats principalement contre Israël, à la frontière libanaise et à l’étranger. A la frontière libanaise, le Hezbollah effectue principalement des tirs de roquettes sur les localités du Nord d’Israël. En dehors d’Israël, avec le soutien des Gardiens de la Révolution iranienne, le Hezbollah a commis des attentats contre des cibles israéliennes et juives, avec notamment l’attentat contre l’ambassade israélienne à Buenos Aires en Argentine (17 mars 1992) et l’attentat contre le bâtiment communautaire juif de Buenos Aires (18 juillet 1994). Le Hezbollah a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis et les pays de l’Union Européenne.
 Suite au retrait de Tsahal du Liban (Mai 2000), le Hezbollah a pris le contrôle du secteur et de tout le Sud Liban et a mis en place une large infrastructure militaire au Liban avec le soutien de l’Iran. L’infrastructure du Hezbollah comprend un système de roquettes qui menace le front israélien. Jusqu’à la Seconde guerre du Liban (2006), le Hezbollah a souvent effectué des opérations à la frontière libano-israélienne. Depuis Juin 2006 (Seconde guerre du Liban), le Hezbollah a adopté un profil relativement discret. Aujourd’hui, le Hezbollah continue de se construire comme acteur politique sur la scène libanaise interne et de renforcer son infrastructure militaire.