Financement du terrorisme

Khaled Mashaal précise que le Hamas est décidé à poursuivre la voie de la “résistance” (cf., le terrorisme) et que “toutes les autres déclarations sont des manœuvres politiques.”

Rencontrant plusieurs participants de haut rang à une conférence des partis arabes à Damas, Khaled Mashaal a souligné à plusieurs reprises que le Hamas poursuivrait la voie de la “résistance” (cf., le terrorisme) et a noté que la plupart des fonds ainsi que des efforts du Hamas dans la bande de Gaza étaient alloués à
Lire la suite...

Saisie par la Marine israélienne d’un bateau transportant un important convoi d’armes (comportant des roquettes, des obus de mortier et des armes antichars) en provenance d’Iran. La cargaison était apparemment destinée au Hezbollah au Liban.

Dans la nuit du 3 novembre 2009, la Marine israélienne a saisi une expédition d’armes faisant route de l’Iran vers la Syrie et destinée au Hezbollah au Liban. Les armes étaient transportées sur le cargo MV Francop, qui venait d’Antigua et Barbuda et avait été loué par UFS (United Feeding Services), une société de fret
Lire la suite...

Le Yémen annonce la saisie d’un navire iranien transportant des armes pour les chiites rebelles du Nord du pays

Le 26 octobre 2009, le Yémen a annoncé la saisie du bateau iranien Mahan-1, chargé d’armes, notamment antichars. La cargaison devait être livrée aux rebelles chiites Houthi, qui se battent contre l’armée yéménite au Nord du pays, à la frontière yéménite-saoudienne. Le bateau était parti du port iranien de Bandar Abbas. Son équipage, dont cinq
Lire la suite...

Le ministre de l’Intérieur de l’administration de facto du Hamas décrit le soutien de son cabinet aux organisations terroristes opérant dans la bande de Gaza. Sa description contredit les affirmations de l’administration du Hamas au Comité Goldstone, sel

Le 28 octobre, Fathi Hamad, le ministre de l’Intérieur de l’administration de facto du Hamas, a prononcé un discours à une conférence de Gaza sponsorisée par l’Association des Factions et des Syndicats Professionnels. Dans son discours, il a décrit les liens étroits entre le ministère de l’Intérieur du Hamas et les organisations terroristes opérant dans
Lire la suite...

Le Hamas a récemment diffusé une émission de télévision pour enfants qui a appelé à la mort des Juifs.

Le 22 septembre 2009, Al-Aqsa, la chaîne satellitaire du Hamas dans la bande de Gaza, a diffusé un épisode de son programme pour enfants intitulé “Les Pionniers de Demain.” Un des personnages était un acteur revêtu d’un costume d’ours surnommé Nassur (“le vainqueur” en arabe), qui a spécifiquement appelé à massacrer les Juifs et à
Lire la suite...

Ingérence et subversion de l’Iran au Yémen

Le Yémen, pays stratégique sur le plan géopolitique, est devenu une pomme de discorde entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, conformément au modus operandi de subversion iranienne des populations chiites du Moyen-Orient.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

201420132012201020092008200720062005

Financement du terrorisme

Afin de mettre en œuvre leurs activités, les organisations terroristes doivent garantir des sources de financement. Dans certains cas, le financement du terrorisme se fait par le biais de fonds réunis de manière illégale. Cependant, il existe des organisations terroristes qui financent leurs activités terroristes également par des fonds recueillis légalement, dont des collectes, des organismes de charité etc., destinés au financement du terrorisme. Parfois, les donateurs ne sont pas au courant que leur argent est destiné à financer le terrorisme. Les pays soutenant le terrorisme sont une autre source du financement du terrorisme.
Le Hamas possède un large réseau social basé sur les donations. Au cours des années, des fonds nombreux ont été créées dans plusieurs pays afin de recueillir des fonds pour le mouvement. Une partie significative de ces fonds est destinée à financer son réseau social mais finance en fait le terrorisme.
Un rapport publié basé sur des documents et des informations saisis durant l’Opération Rempart affirme que Yasser Arafat était personnellement impliqué dans la fomentation d’attentats et le financement du terrorisme palestinien. Selon le rapport, de l’argent en provenance de l’Union Européenne et de pays donateurs a servi à financer le terrorisme. Des pays arabes soutiennent également le financement du terrorisme. Aujourd’hui, le gouvernement d’Abu Mazen s’affranchit du terrorisme et affirme même que la deuxième intifada a causé de lourds préjudices aux Palestiniens.
Un des moyens de lutter contre le terrorisme est de lutter contre le financement du terrorisme. Cependant, de même que le combat contre les activités de financement du terrorisme s’accroît, les méthodes de financement prennent une tournure sophistiquée et se diversifient.