Financement du terrorisme

Internet au service des organisations terroristes: le réseau Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses fournisseurs d’accès

Le réseau Internet du JIP possède six sites, dont quatre d’information et deux consacrés au fondateur de l’organisation et à son dirigeant actuel. Contrairement au Hamas, qui cherche à atteindre les publics du monde entier, l’auditoire ciblé par le JIP est principalement composé de Palestiniens et de locuteurs arabes. Ainsi, à l’exception d’un seul, tous
Lire la suite...

Endoctrinement à l’occasion de la rentrée scolaire : une émission diffusée par la chaîne Al-Aqsa du Hamas a montré un enfant expert dans le domaine du jihad

Chaque lundi, Al-Aqsa, le principal vecteur de l’empire médiatique du Hamas, diffuse un programme pour enfants appelé “Premiers de la classe,” dans lequel des enfants compétents dans divers domaines sont interviewés. Le 3 septembre dernier, une émission spéciale à l’occasion de la rentrée scolaire a été consacrée à un enfant prénommé “Ahmad” (nom symbolisant tous
Lire la suite...

Le Parti Islamique de Libération a récemment organisé des manifestations de masse à Al-Bireh et dans d’autres villes de l’Autorité palestinienne.

Bien que ne possédant pas de branche militaire, son idéologie islamique radicale et son déploiement mondial en font une source de recrutement potentiel pour les organisations terroristes islamiques dans les territoires administrés par l’AP et dans le monde entier.
Lire la suite...

L’internet, champ de bataille des organisations terroristes

L’internet, champ de bataille des organisations terroristes : comment le Hezbollah et le Hamas exploitent l’internet pour captiver les cœurs et les esprits, et moyens de combattre ce phénomène
Lire la suite...

L’industrie de la haine : le Hamas recourt à Internet pour diffuser des caricatures antisémites au public russophone

Un des principaux organes de l’infrastructure Internet du Hamas est le site Palestine-Info, qui existe en huit langues. Il diffuse des “informations” factuelles mêlées de propagande sur les attaques terroristes du Hamas, le conflit avec Israël et l’arène palestinienne interne.
Lire la suite...

Le Hamas a annoncé son intention de lancer prochainement une version turque de son principal site Internet, soit la huitième version du site

Le Hamas considère Internet comme une arme de première importance dans la guerre psychologique. L’idéologie islamique radicale du mouvement, la propagande anti-Fatah, anti-israélienne et anti-occidentale, ainsi que l’incitation au terrorisme contre Israël sont diffusées par le Hamas par le biais de ses 25 sites Internet, avec en tête le site Palestine-information.net.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

201420132012201020092008200720062005

Financement du terrorisme

Afin de mettre en œuvre leurs activités, les organisations terroristes doivent garantir des sources de financement. Dans certains cas, le financement du terrorisme se fait par le biais de fonds réunis de manière illégale. Cependant, il existe des organisations terroristes qui financent leurs activités terroristes également par des fonds recueillis légalement, dont des collectes, des organismes de charité etc., destinés au financement du terrorisme. Parfois, les donateurs ne sont pas au courant que leur argent est destiné à financer le terrorisme. Les pays soutenant le terrorisme sont une autre source du financement du terrorisme.
Le Hamas possède un large réseau social basé sur les donations. Au cours des années, des fonds nombreux ont été créées dans plusieurs pays afin de recueillir des fonds pour le mouvement. Une partie significative de ces fonds est destinée à financer son réseau social mais finance en fait le terrorisme.
Un rapport publié basé sur des documents et des informations saisis durant l’Opération Rempart affirme que Yasser Arafat était personnellement impliqué dans la fomentation d’attentats et le financement du terrorisme palestinien. Selon le rapport, de l’argent en provenance de l’Union Européenne et de pays donateurs a servi à financer le terrorisme. Des pays arabes soutiennent également le financement du terrorisme. Aujourd’hui, le gouvernement d’Abu Mazen s’affranchit du terrorisme et affirme même que la deuxième intifada a causé de lourds préjudices aux Palestiniens.
Un des moyens de lutter contre le terrorisme est de lutter contre le financement du terrorisme. Cependant, de même que le combat contre les activités de financement du terrorisme s’accroît, les méthodes de financement prennent une tournure sophistiquée et se diversifient.