Données

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (5-16 septembre 2018)a

Alors que les contacts pour des arrangements sont enlisés, le Hamas a récemment intensifié le niveau de violence contre Israël. Lors des événements de la "marche du retour" (14 septembre 2018), il y a eu plus de violence que la semaine dernière. Pendant la marche, des grenades et des bombes artisanales ont été lancées sur les soldats de Tsahal. Les jours suivants, des grenades et des bombes artisanales ont été lancées et des engins piégés ont été posés près de la barrière de sécurité. En outre, les incendies se sont poursuivis (des ballons incendiaires ont été découverts dans une aire de jeux dans la ville israélienne de Kiryat Gat, à environ 50 km de la bande de Gaza).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (29 août – 4 septembre 2018)

Les "marches du retour" et les flottilles de Gaza se sont poursuivies vendredi dernier. Les émeutiers ont lancé des pierres, brûlé des pneus et pénétré en territoire israélien dans le Nord de la bande de Gaza. À l’un des sites, une grenade a été lancée sur une force de Tsahal. Une autre flottille de bateaux a quitté le port de Gaza; le voyage en mer s'est terminé sans incidents. Entre-temps, les efforts égyptiens se sont poursuivis en vue d'un accord, mais l’Autorité Palestinienne insiste sur le fait qu’une réconciliation interne palestinienne doit précéder l’arrangement.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (22-28 août 2018)

Les "marches du retour" ont eu lieu à la frontière entre Israël et la bande de Gaza vendredi dernier avec un nombre relativement restreint de participants (environ 5 000, la moitié par rapport aux semaines précédentes). Le niveau et l'intensité de la violence étaient relativement faibles et l'ampleur du terrorisme incendiaire s'est réduite. Par conséquent, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a décidé de rouvrir le terminal d'Erez (Nord de la bande de Gaza).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (8-14 août 2018)

La semaine écoulée a été marquée par une cinquième vague d’escalade entre le Hamas et Tsahal, au cours de laquelle le Hamas et les autres organisations terroristes de la bande de Gaza ont tiré environ 180 roquettes et obus de mortier. Les forces de Tsahal ont réagi en attaquant environ 150 cibles, pour la plupart des infrastructures et des actifs terroristes du Hamas. L'escalade s'est terminée après 24 heures avec un cessez-le-feu décidé unilatéralement par le Hamas, sans participation formelle d'Israël.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (1er –7 août 2018)

Le vendredi 3 août 2018, plus de 8 000 manifestants et émeutiers de Gaza ont participé à la "marche du retour". Ils ont affronté les forces de Tsahal et ont lancé un engin piégé et des cocktails Molotov. Un groupe de Palestiniens a réussi à infiltrer un poste de Tsahal en territoire israélien et à retourner dans la bande de Gaza. Par ailleurs, le terrorisme incendiaire continue.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25-31 juillet 2018)

La semaine dernière, les événements terroristes ont été marqués par une attaque à l'arme blanche dans la localité d'Adam (près de Ramallah). Un habitant a été tué et deux autres ont été blessés. Le terroriste était originaire du village de Kobar (Nord-Ouest de Ramallah), d'où est également originaire le meurtrier des trois membres de la famille Salomon (Juillet 2017). Au cours des activités des forces de sécurité israéliennes à Kobar, des habitants locaux ont manifesté en lançant des pierres et des cocktails Molotov sur les forces.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

20182017201620152014201320122011201020092008200720062005

Données

Un long et sanguinaire conflit se déroule entre Israël et les organisations terroristes palestiniennes. Ce combat s’exprime principalement par les attentats terroristes, qui ont fait jusqu’ici de nombreuses victimes. Il est difficile de savoir exactement à quel moment les terroristes ont commencé à commettre des attentats contre Israël. Cependant, il est possible de dire que la Guerre des Six Jours a été un tournant après lequel les organisations terroristes palestiniennes se sont renforcées et les attentats terroristes ont pris de l’ampleur en Israël et à l’extérieur contre des cibles israéliennes et juives.
Dans les années 1970, les attentats terroristes étaient principalement des détournements d’avion, effectués par des terroristes du Front. Après les évènements de Septembre noir (1970), les principaux attentats terroristes ont été commis à l’étranger par des terroristes du Fatah (sous le nom de Septembre noir), le principal étant l’attentat contre la délégation israélienne aux Jeux olympiques de Munich. De même, des attentats terroristes ont été commis depuis la frontière (attentats de la frontière jordanienne jusqu’en 1970 puis attentats de la frontière libanaise), une partie visant des cibles civiles. Dans les années 1990, les attentats suicide sont devenus la méthode de combat principale des organisations terroristes palestiniennes, au départ par des organisations islamiques radicales dont le Hamas, suivies par les organisations laïques qui ont également commis des attentats terroristes. 
Une hausse conséquence des attentats suicide a été notée durant le combat terroriste palestinien (l’Intifada al-Aqsa, 2000-2005) durant lequel de nombreux attentats terroristes ont été commis, notamment des attentats suicide qui ont perturbé la vie en Israël et ont menacé les principales villes.
La diminution des attentats terroristes a débuté après l’Opération Plomb Durci et s’est confirmée avec la construction de segments de la barrière de sécurité.