Diffusion du terrorisme

Le terrorisme populaire: Etat des lieux

Le 26 septembre 2017, deux ans après le déclenchement de la vague de terrorisme populaire (début Octobre 2015), une fusillade a été menée dans la localité d'Har Adar, au Nord-Ouest de Jérusalem. Cette attaque terroriste a été menée dans le cadre du terrorisme populaire (la "résistance populaire" comme l'appellent les Palestiniens). La stratégie de terrorisme populaire a été adoptée il y a huit ans par l'Autorité Palestinienne et le Fatah lors de la sixième convention du Fatah.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (28 septembre – 2 octobre 2017)

Cette semaine encore, les événements en Syrie étaient centrés autour des zones d'Idlib et de Deir Ez-Zor : Dans la région d'Idlib, des bombardiers stratégiques russes ont attaqué des cibles du Siège de Libération d'Al-Sham. Les frappes ont été effectuées en réponse à une attaque contre la police militaire russe chargée de superviser la mise en œuvre de l'accord de désescalade.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2018201720162015201420132012201020092008200720062005

Diffusion du terrorisme

Les organisations terroristes palestiniennes et islamiques recourent largement aux moyens de communication écrits et électroniques afin de “diffuser le terrorisme” et des messages incitant au terrorisme. Chaque organisation possède ses propos outils médiatiques sophistiqués afin de diffuser le terrorisme, notamment des chaînes de télévision, des stations de radio, des journaux et l’utilisation de vecteurs divers. Parmi eux se remarquent notamment le Hamas et le Hezbollah, qui possèdent des chaînes de télévision satellite. Al-Qaïda possède également une infrastructure de communication sophistiquée.
Les organisations terroristes du monde ont appris à mettre à profit la révolution médiatique de la dernière décennie, utilisant massivement Internet pour diffuser le terrorisme. Internet permet aux organisations de diffuser le terrorisme et leurs messages sans censure, tout en profitant de la liberté d’expression, en passant au-delà des limitations géographiques et en contournant les obstacles posés par les gouvernements divers. La diffusion du terrorisme par Internet permet d’atteindre plusieurs objectifs, dont : expliquer et justifier les actes terroristes ; recueillir et transférer des informations ; accroître la capacité des organisations et façonner leur image ; recruter et diriger des activistes, etc.
L’organisation Al-Qaïda, le Hamas et le Hezbollah au Moyen-Orient sont des exemples flagrants d’organisations terroristes qui ont réussi à profiter de la révolution médiatique pour diffuser le terrorisme. Ces organisations recourent largement aux médias pour diffuser le terrorisme, en parallèle à leurs activités terroristes sur le terrain.