Diffusion du terrorisme

Terrorisme et Internet

Le Hezbollah recourt largement à Internet pour diffuser sa haine anti-israélienne, anti-juive et anti-américaine dans le cadre de sa guerre psychologique (exact au 3 décembre)
Lire la suite...

Des publications du Hezbollah saisies durant la seconde guerre au Liban prouvent que l’organisation inculque l’idéologie radicale de la révolution islamique iranienne et glorifie le jihad (shahada – mort en martyr) ainsi que les personnalités de l’Ayatoll

Durant la seconde guerre au Liban, les soldats de Tsahal ont saisi des documents trouvés aux mains de membres du Hezbollah. Parmi ces documents se trouvent des publications traitant de l’idéologie de la révolution islamique iranienne de 1979. Les documents en question ont été traduits en arabe et diffusés par des maisons d’édition opérant au
Lire la suite...

Le mouvement de jeunesse du Hezbollah, “les Eclaireurs de l’Imam al-Mahdi,” compte des milliers de membres.

Selon des documents saisis pendant la dernière guerre du Liban, ces jeunes sont endoctrinés avec les principes de l’Islam radical iranien. Cet endoctrinement se base sur le culte de la personnalité du dirigeant iranien ‘Ali Khamenei et sur l’“héritage guerrier” du Hezbollah ; l’importance des symboles nationaux libanais est minimisée.
Lire la suite...

Documents saisis durant la seconde guerre du Liban montrant de quelle façon le Hezbollah collecte des fonds et diffuse sa propagande, notamment au sein de la jeune génération.

Des prospectus appelant à la collecte de fonds pour le Hezbollah et traitant d’endoctrinement de la population libanaise par l’organisation (notamment au sein de la population chiite) ont été saisis dans les villages d’‘Aita al-Sha’ab et d’Aita’run durant la seconde guerre du Liban. Les prospectus et autres documents saisis ont été publiés par une institution
Lire la suite...

L’infrastructure civile du Hamas dans les territoires administrés par l’AP

Durant l’Opération “Pluie d’été”, Tsahal a mené des raids contre plus de 40 institutions et locaux de l’infrastructure civile du Hamas (da’wah) en Judée et en Samarie. Ces raids ont eu lieu en plusieurs endroits, y compris Jenine, Naplouse, Tulkarem, Ramallah, Bethléem, Hebron, Jericho, et dans des localités et villages de la région de Jérusalem.
Lire la suite...

Terrorisme et Internet : examen des sites Internet du Hamas et de leurs fournisseurs d’accès

Le Hamas accorde une importance toute particulière à la diffusion de ses messages sur Internet. Ceux-ci s’adressent à plusieurs publics dans les territoires administrés par l’Autorité Palestinienne et dans le monde arabe. Au fil des ans, le Hamas a investi d’importantes sommes d’argent dans le développement d’une infrastructure Internet, qui comprend plus de 20 sites
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2018201720162015201420132012201020092008200720062005

Diffusion du terrorisme

Les organisations terroristes palestiniennes et islamiques recourent largement aux moyens de communication écrits et électroniques afin de “diffuser le terrorisme” et des messages incitant au terrorisme. Chaque organisation possède ses propos outils médiatiques sophistiqués afin de diffuser le terrorisme, notamment des chaînes de télévision, des stations de radio, des journaux et l’utilisation de vecteurs divers. Parmi eux se remarquent notamment le Hamas et le Hezbollah, qui possèdent des chaînes de télévision satellite. Al-Qaïda possède également une infrastructure de communication sophistiquée.
Les organisations terroristes du monde ont appris à mettre à profit la révolution médiatique de la dernière décennie, utilisant massivement Internet pour diffuser le terrorisme. Internet permet aux organisations de diffuser le terrorisme et leurs messages sans censure, tout en profitant de la liberté d’expression, en passant au-delà des limitations géographiques et en contournant les obstacles posés par les gouvernements divers. La diffusion du terrorisme par Internet permet d’atteindre plusieurs objectifs, dont : expliquer et justifier les actes terroristes ; recueillir et transférer des informations ; accroître la capacité des organisations et façonner leur image ; recruter et diriger des activistes, etc.
L’organisation Al-Qaïda, le Hamas et le Hezbollah au Moyen-Orient sont des exemples flagrants d’organisations terroristes qui ont réussi à profiter de la révolution médiatique pour diffuser le terrorisme. Ces organisations recourent largement aux médias pour diffuser le terrorisme, en parallèle à leurs activités terroristes sur le terrain.