Bulletins hebdomadaires

Pleins feux sur le jihad mondial (15 – 21 août 2019)

Cette semaine, l'armée syrienne a achevé la prise de contrôle de la zone rurale située à l'Ouest et au Nord-Ouest de la ville de Khan Shaykhun. Les forces syriennes sont entrées dans la banlieue Ouest de la ville et ont établi un barrage routier au Nord de celle-ci sur l'autoroute M-5 (autoroute Damas-Hama-Alep). L’armée syrienne s’efforce apparemment de prendre le contrôle de Khan Shaykhun (détenu par le Siège de Libération d’Al-Sham et d’autres organisations rebelles), de compléter le nettoyage de la région méridionale d’Idlib et de poursuivre sa progression vers le Nord en direction d’Idlib, le fief des rebelles.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et (14-20 août 2019)

Les événements de la semaine dernière ont principalement porté sur une attaque à l'arme blanche dans la vieille ville de Jérusalem et une attaque à l'arme blanche dans le Gush Etzion. Trois personnes ont été blessées, un policier (à Jérusalem) et deux civils (dans le Gush Etzion). Les attaques ont fait suite à l'attaque au couteau à Gush Etzion la semaine précédente, au cours de laquelle un Israélien avait été tué. Selon nous, la série d'attaques peut être considérée comme faisant partie du terrorisme populaire et non comme organisée par l'une des organisations terroristes établies. Les deux attaques terroristes ont probablement été inspirées par l'attaque meurtrière de la semaine précédente. Il s’agit probablement de copies d’attaques, caractéristiques du terrorisme populaire.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (8 – 14 août 2019)

Le 2 août 2019, l'armée syrienne a annoncé un cessez-le-feu dans la région d'Idlib à la suite de la déclaration faite par les participants à la réunion d'Astana (1er août 2019). La déclaration d'Astana a appelé à une accalmie sur le terrain dans la région d'Idlib, sur la base de la mise en œuvre du mémorandum de Sotchi pour la création d'une zone démilitarisée (17 septembre 2018). Le cessez-le-feu a duré quatre jours jusqu'à ce que l'armée syrienne annonce la reprise de ses activités militaires (5 août 2019). Dans son annonce sur la reprise des combats, l'armée syrienne a reproché à la Turquie d'avoir autorisé les organisations rebelles qui lui sont affiliées à violer les termes du cessez-le-feu et à renoncer à son engagement pris dans le cadre du mémorandum de Sotchi.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (7-13 août 2019)

La semaine dernière, les événements ont été consacrés à l'attaque à l'arme lanche dans le Gush Etzion de Dvir Soreq, un soldat de Tsahal et un étudiant de yeshiva. Deux Palestiniens soupçonnés d'avoir commis une attaque à l'arme blanche ont été arrêtés dans le village de Beit Kahel, dans la région de Hébron (à environ dix kilomètres du lieu de l'attaque). Selon les médias israéliens, les interrogatoires ont montré qu'ils avaient apparemment agi seuls et que l'attaque n'était pas préméditée. Les porte-parole du Hamas ont salué "l'attaque héroïque" et ont appelé à la poursuite de la "lutte populaire" et de l'intifada contre Israël. Les hauts responsables de l'Autorité Palestinienne n'ont pas commenté l'attaque.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (1er- 7 août 2019)

Le 2 août 2019, l'armée syrienne a annoncé un cessez-le-feu dans la région d'Idlib à la suite de la déclaration faite par les participants à la réunion d'Astana (1er août 2019). La déclaration d'Astana a appelé à une accalmie sur le terrain dans la région d'Idlib, sur la base de la mise en œuvre du mémorandum de Sotchi pour la création d'une zone démilitarisée (17 septembre 2018). Le cessez-le-feu a duré quatre jours jusqu'à ce que l'armée syrienne annonce la reprise de ses activités militaires (5 août 2019). Dans son annonce sur la reprise des combats, l'armée syrienne a reproché à la Turquie d'avoir autorisé les organisations rebelles qui lui sont affiliées à violer les termes du cessez-le-feu et à renoncer à son engagement pris dans le cadre du mémorandum de Sotchi.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (31 juillet – 6 août 2019)

Le vendredi 2 août 2019, la marche du retour dans la bande de Gaza a eu lieu avec environ 6 000 participants (la moyenne des dernières semaines). Des membres des forces de sécurité du Hamas ont été filmés en train de faire partir de jeunes Palestiniens du secteur de la clôture. Néanmoins, la violence près de la clôture a consisté, comme d'habitude, à des lancers d'engins piégés, de grenades et de cocktails Molotov. Il y a eu également des tentatives de sabotage de la barrière de sécurité et plusieurs tentatives de franchir la frontière pour se rendre en territoire israélien. De plus, des ballons incendiaires ont été lancés la semaine dernière, certains d'entre eux provoquant des incendies.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2019201820172016201520132012