Pleins feux sur le jihad mondial (11 – 17 mai 2017)

Pleins feux sur le jihad mondial

Pleins feux sur le jihad mondial

Jihan Cheikh Ahmad, porte-parole de l'Opération Colère de l'Euphrate, près du barrage de Tabqa, annonce la libération de la ville et du barrage de Tabqa (Al-Aan Channel, 10 mai 2017).

Jihan Cheikh Ahmad, porte-parole de l'Opération Colère de l'Euphrate, près du barrage de Tabqa, annonce la libération de la ville et du barrage de Tabqa (Al-Aan Channel, 10 mai 2017).

Le barrage de Tabqa (SMART, 12 mai 2017)

Le barrage de Tabqa (SMART, 12 mai 2017)

Soldats de l'armée syrienne à l'aérodrome militaire d'Al-Jarrah (Compte Twitter, 13 mai 2017)

Soldats de l'armée syrienne à l'aérodrome militaire d'Al-Jarrah (Compte Twitter, 13 mai 2017)

Une force du

Une force du "Commando de la Révolution" tire sur des positions de l'Etat islamique (SMART, 14 mai 2017)

La police de la circulation de l'Etat islamique à Abu Kamal (Haqq, 15 mai 2017)

La police de la circulation de l'Etat islamique à Abu Kamal (Haqq, 15 mai 2017)

Membre d'Al-Hisba (police de moralité de l'Etat islamique) observant un marché ouvert (Haqq, 15 mai 2017).

Membre d'Al-Hisba (police de moralité de l'Etat islamique) observant un marché ouvert (Haqq, 15 mai 2017).

Remise en état des trottoirs à Abu Kamal (Haqq, 15 mai 2017)

Remise en état des trottoirs à Abu Kamal (Haqq, 15 mai 2017)

Barils contenant des substances chimiques, saisis dans l'usine par les forces irakiennes (www.allIraknews.com, 8 mai 2017)

Barils contenant des substances chimiques, saisis dans l'usine par les forces irakiennes (www.allIraknews.com, 8 mai 2017)

Embuscade de l'Etat islamique contre la tribu Al-Tarabin (Haqq, 11 mai 2017)

Embuscade de l'Etat islamique contre la tribu Al-Tarabin (Haqq, 11 mai 2017)

Ibrahim Abu Daoud Mohsen, membre de l'Etat islamique dans le Sinaï (Haqq, 15 mai 2017).

Ibrahim Abu Daoud Mohsen, membre de l'Etat islamique dans le Sinaï (Haqq, 15 mai 2017).

Poster publié par le Centre Ibn Taymiyyah de Gaza, soulignant qu'Ibrahim Abu Daoud Mohsen a été tué dans les rangs de l'Etat islamique dans le Sinaï (Centre Ibn Taymiyyah, 15 mai 2017)

Poster publié par le Centre Ibn Taymiyyah de Gaza, soulignant qu'Ibrahim Abu Daoud Mohsen a été tué dans les rangs de l'Etat islamique dans le Sinaï (Centre Ibn Taymiyyah, 15 mai 2017)

La Britannique Sally Jones, l'une des plus éminentes veuves de l'Etat islamique (Twitter)

La Britannique Sally Jones, l'une des plus éminentes veuves de l'Etat islamique (Twitter)

Affiche annonçant une récompense pour plus d'informations sur Abu Muhammad al-Julani (rewardsforjustice.net, 10 mai 2017)

Affiche annonçant une récompense pour plus d'informations sur Abu Muhammad al-Julani (rewardsforjustice.net, 10 mai 2017)

L'infographie publiée par l'Etat islamique, à propos des attaques suicide commises en Avril 2017 (Agence de presse Aamaq, 11 mai 2017)

L'infographie publiée par l'Etat islamique, à propos des attaques suicide commises en Avril 2017 (Agence de presse Aamaq, 11 mai 2017)


Principaux évènements de la semaine

  • Le cessez-le-feu entré en vigueur le 6 mai 2017 dans quatre régions (l'Accord d'Astana) est toujours respecté. Selon l'envoyé de l'ONU en Syrie, des pourparlers entre la Syrie et les États-Unis au sujet de l'élargissement de la zone de sécurité sont en cours.
  • La pression sur l'Etat islamique augmente en Irak et en Syrie, et le territoire sous son contrôle se réduit. Ci-après les principaux incidents de la semaine :
  • Reprise d'autres quartiers de Mossoul : Les forces de sécurité irakiennes ont repris d'autres quartiers de la partie Ouest de la villeet le secteur sous contrôle de l'Etat islamique se réduit.
  • Avancée d'une force rebelle d'Al-Tanf(le triangle frontalierentrela Syrie, l'Irak, etla Jordanie) vers la ville d'Abu Kamal (à la frontière syro-irakienne). L'objectif de laforce rebelle, qui est soutenue par les Etats-Unis, est de prendre la ville d'Abu Kamal, qui contrôle le barrage à la frontière entre la Syrie et l'Iraket représente une importantebase arrière pour l'Etat islamique
  • Reprise de l'aérodrome d'Al-Jarrah, situé sur la route menant d'Al-Bab aulac Assad, par les forces syriennes. Les troupes syriennes devraientpoursuivre en direction de l'Euphratesur cette route.
  • Reprise du barrage deTabqa par lesforces desFDS : Après la prise de la ville de Tabqa,le secteur du barrage aégalement été repris. Les membres de l'Etat islamique se sontretirésde ces régions, etle siège par les FDSdela ville d'Al-Raqqah, le fief de l'Etat islamique en Syrie, se resserre.

 

Statut du nouveau cessez-le-feu (Accord d'Astana)

  • Le cessez-le-feudéclaré dans quatre zones de combat en Syrie, qui ont été définies commedes zones de désescalade, est toujours globalement respecté. Le 12 mai 2017, le centre de coordination russe de Hmeymim a qualifié la situation dans les zones de désescalade de "stable" (TASS, 12 mai 2017). L'envoyé spécial des Nations Unies en SyrieStaffan de Misturaa déclaré dans un entretien qu'en ce qui concerne la question des zones de sécurité, il est possible, à son avis, de parvenir à un accord entre la Syrie et les États-Unis.Selon de Mistura, des négociations sont en cours entre les deux payssur cette question(Corriere della Sera, 14 mai 2017).
  • Selon le rapport d'une chaîne de télévision arabe fondé sur des sources turques, la Turquie a l'intentionde lancer une opération militaire baptisée "Bouclier d'Idlib," semblable à l'Opération Bouclier de l'Euphrate qui a récemment été achevée. L'opérationsera menée par des organisations rebelles au Nord de la Syrie, avec l'aide de la Turquie. Sonobjectif est de reprendre le contrôle de la Province d'Idlib et d'éliminer la présence des organisations terroristes telles que l'Etat islamique et le Siège de Libération d'Al-Sham (Al-Hadath Al-Arabiya (14 mai 2017). La crédibilité dece rapport reste non corroborée. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, le Siège de Libération d'Al-Sham a renforcé sa présence dans la région frontalière entre la Syrieet la Turquie en vue de l'opération turque.

Principaux développements en Syrie

La campagne d'Al-Raqqah
  • Le 4 mai 2017, les FDS ont repris la ville et le barrage de Tabqasur l'Euphrate. Dans une conférence de presse, les FDS ontdéclaré quelorsque toutes les mines et engins piégés auront été retirés de la ville, elle seraremise au conseil civil de Tabqa et aux forces de sécurité interne dansla ville.Selon l'annonce, le barrage est une institution nationale qui doit servir l'ensemble de la Syrie. Les FDSont appelé les jeunes Syriens de la région à rejoindre leurs rangs pour protéger la ville et larégion (Al-Hadath Al-Arabiya, 12 mai 2017).
  • En parallèle,les FDS ont continué leur lente progression vers la villed'Al-Raqqah, le fief de l'Etat islamique en Syrie, intensifiant leur siège. Leur avancée a été soutenue par des forces spéciales américaines et des avions de la coalition. Les FDS auraient pris le contrôle de plusieurs régions en dehors de la ville et seraient maintenant à un peu plus de 6 km d'Al-Raqqah (Observatoire syrien des droits de l'homme, 13 mai 2017 ; Rusiya al Youm,13 mai 2017).
Préparatifs de l'Etat islamique en vue de la campagne d'Al-Raqqah
  • L'Etat islamiquecontinue ses préparatifs en vue de la campagne imminente sur laville d'Al-Raqqah. Les commandants et les membres de l'organisation ont déclaré la mobilisation générale.Les membres se barricadent dans un ancien camp de l'armée syrienne, à environ 1 km au Nord de Al-Raqqah (Observatoire syrien des droits de l'homme, le 13 mai,2017 ; Rusiya al Youm, 13 mai 2017). Ils ont avisé les habitants vivant dans lapériphérie d'Al-Raqqah de quitter leur domicile dans un délai de cinq jours à cause descombats qui devraient avoir lieu dans la région (Khotwa, 14 mai 2017). Les résidents d'Al-Raqqah ont l'interdiction de quitter la ville, et les bateaux utilisés pour le transport des résidentsde la ville par l'Euphrate ont été confisqués (Observatoire syrien des droits de l'homme, 8 mai 2017).
Avancée de l'armée syrienne vers le lac Assad
  • L'armée syrienne et les forces d'élite du Hezbollah (Al-Nukhba) ont repris cette semainel'aérodrome Al-Jarrah, situé sur la route d'Al-Bab, vers le lac Assad. L'aérodrome a été repris de l'Etat islamique, qui l'a contrôlé pendant environ neufsemaines. Les forces syriennes ont également repris plusieurs villages dans le secteur de l'aérodrome(Observatoire syrien des droits de l'homme, 13 mai 2017). Il y a un mois et demi (29 mars 2017), les forces syriennes ont repris la ville de Deir Hafer, à environ 22 km à l'Ouest del'aérodrome d'Al-Jarrah. À ce stade, on ignore si et dans quelle mesure lesforces syriennes continuent d'avancer sur cette route vers le lac Assad.
Avancée d'une force rebelle soutenue par l'Occident du secteur de Tanf vers Abu Kamal
  • Selon les médias syriens, le 14 mai 2017, une organisation rebelle appelée"le Commando de la Révolution" (Maghawir Al-Thawra), avec le soutien des Etats-Unis, a lancé uneaction militaire afin de prendre la ville d'Abu Kamal.Une force decette organisation a commencé à se déplacer vers Abu Kamal depuis le barrage d'Al-Tanfsitué sur la frontière syro-irakienne près du triangle frontalier entre la Syrie, l'Iraketla Jordanie. Des batailles auraient été menées entre cette force et des membres de l'Etat islamique dansles régions désertiques au Sud d'Abu Kamal(Khotwa, 14 mai 2017 ; InstitutNORS d'études stratégiques, 14 mai 2017 ; Smart, 14 mai 2017).
  • En parallèle, des attaques aériennes ont été menées contre des cibles de l'Etat islamique à AbuKamal: le 15 mai 2017, l'aviation irakienne aurait effectué des frappes aériennes dans la ville,causant la mort d'au moins 30 personnes et les blessures d'autres 50.Des sources américaines ont nié toute frappe aérienne de la coalition. En outre, desavions de la coalition auraient attaqué une cible de l'organisation dans un village à la périphérie d'Abu Kamal(Orient News, 15 mai 2017). De son côté, l'Etat islamique a qualifié la frappe d'AbuKamal de massacre  contre des civils (Aamaq, 15 mai 2017).
  • La ville d'Abu Kamal, dans la vallée de l'Euphrate, abrite une population de 120 000. EnJanvier 2014, l'Etat islamique a pris le contrôle de la ville. Abu Kamal est d'une grande importance pour l'organisation, en raison de son contrôle de la frontière syro-irakienne. Il s'agit d'une base arrière de l'Etat islamique, d'unrefuge pour les membres qui ont fui Mossoul et Al-Raqqah, les bastions de l'organisation  qui sont de plusen plus sous pression. De l'autre côté de la frontière se trouve la ville irakienne d'Al-Qaim, autre bastion de l'Etat islamique. Jusqu'à fin 2016, la force de rebelles "Commando de la Révolution", soutenue par les Etats-Unis était appelée "la nouvelle armée syrienne" et opérait principalement dansles régions désertiques de l'Est de la Syrie. La force se compose detribus résidant dans la région,et plusieurs de ses membres étaient membres de "la nouvelle armée syrienne."
La réponse de l'Etat islamique
  • L'Etat islamique insiste sur le retour à la normale. Le 15 mai 2017, l'organisationa publié des photos censées démontrer que la vie continue normalement àAbu Kamal (Haqq, 15 mai 2017). Il n'est pas clair quand ces photos ont été prises.
  • Le 15 mai 2017, une voiture piégée a explosé près d'une station essence dans lecamp de réfugiés d'Al-Rukbanprès de la région frontalière entrela Syrie, la Jordanie et l'Irak. Le camp abritequelque 80 000 réfugiés qui ont fui la Syrie. L'attaque avait pour but de frapper une patrouille de"l'Armée des tribus libres" (Jaysh Ahrar al-Ashaer), une organisation tribale localecoopérant avec le "Commando de la révolution" (Al-Jazeera, 15 mai 2017 ; Akhbar al-Aan, 16 mai 2017). L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque. L'attaque peut avoir été effectuée pourtenter de détourner l'attention et les ressources de la force qui fait route vers Abu Kamal.

Principaux développements en Irak

La campagne de reprise de Mossoul
  • Les forces de sécurité irakiennes ont repris d'autres quartiers de l'Ouest de Mossoul,et l'enclave de l'Etat islamique se réduit. Selon un haut fonctionnaire de l'armée irakienne, leterritoire détenu par l'organisation à Mossoul a été réduit à 9% des quartiers de l'Ouest de la ville (Reuters, 14 mai 2017). Selon le ministre irakien de la Défense,la zone de Mossoul sera sous le contrôle total de l'armée irakienne d'ici le début du Ramadan,soit à la fin Mai 2017 (Al-Arabiya, 11 mai 2017). Selon des rapports de sources locales,quelque 600 membres de l'Etat islamique se trouvent encore à Mossoul(Press TV, 13 mai  2017).
  • La police irakienne a annoncé que ses hommes ont pris le contrôle de la plus grande usine defabrication d'engins chimiques de l'Etat islamique dans le secteur du Quartier du 17 juillet (un desquartiers repris par les forces irakiennes au Nord-Ouest de Bagdad, près du Tigre). Selon l'annonce, des dizaines de ces engins ont été désactivés(www.allIraknews.com, 8 mai 2017).
La réponse de l'Etat islamique
  • L'Etat islamique continue de diffuser des vidéos des combats menés par sesmembres à Mossoul. Le 11 mai 2017, la branche information de l'organisation, Aamaq, a publié une vidéode membres luttant dans les quartiersd'Al-Haramat et d'Al-Thawra dans l'Ouest de Mossoul (Aamaq, 11 mai 2017). L'Etat islamique continue d'annoncer la réalisation d'attentats suicide perpétrés par ses membres contre les forces irakiennes dans lapartie Ouest de la ville (Haqq, 12 mai 2017).

La Péninsule du Sinaï

Poursuite des heurts violents entre l'Etat islamique et la tribu Al-Tarabin
  • Selon des sources tribales,le 10 mai 2017, de violents affrontements ont eu lieuentre la Province du Sinaï de l'Etat islamique et la tribu Al-Tarabin au Sud de Rafah et au Sud d'Al-Sheikh Zuweid. L'armée égyptienne a fourni un appui aérien aux forces sur le terrain (Al-Araby Al-Jadid, 10 mai 2017). Le 13 mai 2017, l'armée égyptienneet des cellules de la tribu Al-Tarabin ont mené une activité militaire conjointecontre l'Etat islamique au Sud de Rafah et d'al-Cheikh Zuweid(Al-Araby Al-Jadid, 13 mai2017). Mahmoud Nimr al-Zughra aurait été tué dans ces affrontements. Il était chargé de la formation des membres de l'organisation. En outre, la tribu Al-Tarabina capturé de nombreux membres de l'Etat islamique, dont de hauts responsables (alarabiya.net, 12 mai 2017).
  • Le 14 mai 2017, les forces de sécurité égyptiennes ont attaqué une maison au Sud de Rafahoù Ibrahim Abu Daoud Mohsen séjournait. Palestinien de Gaza,Ili s'était infiltré dans le Sinaï pour combattre dans les rangs de l'Etat islamique. Il a ététué. Dans sa maison, les forces ont trouvé une grande quantité d'explosifs, desappareils de communication, des munitions, et du matériel de fabrication d'explosifs (Al-Watan, 15 mai 2017).Le Centre Abu Taymiyyah de Gaza (affilié aux salafistes jihadistes) et le site Internet Haqqde l'Etat islamique ont annoncé qu'Ibrahim Abu Daoud Mohsen a été tué dans le Sinaï dans "les combats de la charia." Le site Internet Haqq a ajouté que ces derniers jours, d'autres jeunes Palestiniens ont "migré" vers le "califat" de l'Etat islamique,notamment des jeunes appartenant à l'unité d'élite de la branche armée du Hamas Al-Nukhba(Centre Ibn Taymiyyah ; Haqq, 15 mai 2017).

La conduite de l'Etat islamique

Recrutement de femmes occidentales dans les rangs de l'Etat islamique
  • Selon les médias américains, l'Etat islamique recrute des femmes occidentales, baptisées "les lionnes d'Allah." Plus de 600 femmes auraientété recrutées à ce jour. La fonction principale de ces femmes, dont certaines vivent enSyrie et en Irak, est d'élever la prochaine génération de l'organisation, dont un grand nombre de membres sont tués dans les combats. Lesfemmes qui sont recrutés reçoivent une allocation de 25 $ par mois par enfant et une prime de maternité de 400 $ pour chaque enfant qu'elles portent, et une prime de 500 $au mariage. Les femmes encouragent leurs maris à effectuer des attaques suicide. Sileurs conjoints sont tués, elles deviennent des héroïnes et sont récompensées par l'organisation.
  • Certaines femmes prennent une part active au combat, et plusieurs suivent uneformation, y compris une formation spécialisée. Selon des rapports récents, l'Etat islamique a commencé à utiliserdes cellules desnipers féminines afin d'aider les combattants à Mossoul. L'organisation a également émis unelicence de mariage spéciale autorisant les femmes mariées à effectuer desattaques suicide avec l'approbation du chef de l'organisation. Dans ce cas, le mari ne doit pasempêcher sa femme de s'acquitter de sa mission. Certains considèrent l'utilisation des femmes dans les rangs de l'organisation comme une menace pour la sécurité, du fait que, contrairement auxhommes, les femmes en général n'éveillent pas les soupçons des autorités. Elles peuvent franchirplus facilement la sécurité, se faufiler dans les lieux publics avec des armes ou desbombes sans éveiller les soupçons(New York Post, 13 mai 2017).Activités du jihad mondial dans d'autres pays
Pakistan
  • Le 12 mai 2017, un attentat suicide a été effectué parl'explosion de ceintures piégées contre un convoi du sénateur pakistanais et vice-président du Sénat Abdul Ghafoor Haideri. L'attaque a eu lieu près de la villede Mastung dans la province du Baloutchistan (environ 55 km à l'Est de la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan). L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque terroriste. Vingt-cinqpersonnes ont été tuées et au moins 35 ont été blessées. Le sénateur, qui a été légèrement blessé,estime avoir été la cible de l'attaque. Haideri est membre de lacoalition dirigée par le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif (Reuters, 12 mai 2017).

Activités de prévention

Offre de récompense pour des informations sur Abu Mohammad al-Julani
  • Le département d'État américain de la Justice a publié uneoffre de récompense de 10 millions de dollars pour des informations menant à la capture d'Abu Mohammad al-Julani. Al-Julani dirige le Fateh al-Sham (anciennement le Front Al-Nusra), succursale d'Al-Qaïda en Syrie, qui a été déclaréorganisation terroriste par les États-Unis et le Conseil de sécurité des Nations Unies(rewardsforjustice.net, 10 mai 2017).

Activités de propagande

L'Etat islamique prétend avoir effectué 82 attaques suicide en Syrie et en Irak
  • Selon une infographique publiée par la branche information de l'Etat islamique, Aamaq, l'organisation aurait effectué 82 attaques suicide en Syrie et l'Irak en Avril 2017.Cinquante-six des attaques ont été menées en Irak contre les forces de sécurité irakiennes, et 26en Syrie (une contre le régime syrien, 19 contre les forces kurdes, et 6contre des éléments de l'opposition rivale). La plupart des attaques suicide ont été menées danset autour de la ville de Mossoul, où l'Etat islamique prétend avoir effectué 33 attaques.Le deuxième plus grand nombre d'attaques suicide (17) a été réalisé dans lesecteur d'Al-Raqqah. Deux des attaques suicide ont été menées avec des voiturespiégées, 51 avec des ceintures d'explosifs et des engins explosifs avec 26 vestes (Aamaq News Agency,11 mai 2017).
Al-Qaïda publie des recommandations aux auteurs d'attentats suicide en Occident
  • La fondation Al-Sahab, la branche information d'Al-Qaïda, a publié un enregistrement audio intitulé "Recommandations à ceux qui sont prêts à sacrifier leur vie en Occident." Dans la bande, le fils d'Oussama ben Laden, Hamza Ben Laden, appelle les musulmansaux États-Unis, en Occident et en "Palestine occupée" à lancer des attaquescontre des intérêts juifs et occidentaux.Il ajoute que les priorités doivent être fixées ence qui concerne les cibles de l'attaque : la plus haute priorité est quiconque porte atteinte à la religion[c.-à-d., l'Islam] et au prophète,après quoi les intérêts juifs partout dans le monde doivent être attaqués. S'il est impossible de leur faire du tort, les Américains et les"croisés" (cf., les pays occidentaux) doivent être pris pour cible. Il a ajouté que la Russie doit également êtreincluse dans les objectifs en raison de son intervention dans les affaires islamiques.S'adressant aux auteurs potentiels, il leur conseille de conserver le secret, de prendreles précautions, d'apprendre à utiliser les armes qu'ils choisissent, et de choisir la cibleavec soin dans le but de nuire au maximum d'"ennemis" (Al-Sahab, 13 mai2017).