Pleins feux sur le jihad mondial (2-8 juin 2016)

Adolescents de Manbij attendant de recevoir des gilets de combat et des armes.

Adolescents de Manbij attendant de recevoir des gilets de combat et des armes.

Adolescents de Manbij armés prêtant serment d'allégeance à l'Etat islamique (Haqq, 4 juin 2016)

Adolescents de Manbij armés prêtant serment d'allégeance à l'Etat islamique (Haqq, 4 juin 2016)

L'usine de gaz de Fallujah, reprise par l'armée irakienne (Al-Sumaria, 6 juin 2016)

L'usine de gaz de Fallujah, reprise par l'armée irakienne (Al-Sumaria, 6 juin 2016)

Le terroriste suicide Abu Omar avant son attentat contre l'armée irakienne.

Le terroriste suicide Abu Omar avant son attentat contre l'armée irakienne.

Tirs de missile antichar.

Tirs de missile antichar.

Destruction d'antiquités dans la région de Mossoul (Haqq, 7 juin 2016)

Destruction d'antiquités dans la région de Mossoul (Haqq, 7 juin 2016)

Entrée des forces dans l'aéroport international d'Al-Qardabiya (Compte Twitter du centre d'information de la campagne sur Syrte, 4 juin 2016)

Entrée des forces dans l'aéroport international d'Al-Qardabiya (Compte Twitter du centre d'information de la campagne sur Syrte, 4 juin 2016)


Aperçu général

  • L'Etat islamique continue de faire face à une forte pression sur ses bastions en Syrie, en Irak et en Libye :
  • En Syrie, l'armée syrienne, avec le soutien aérien de la Russie, a lancé une opération militaire àl'Est, sur la route menant d'Ithriya à la ville de Tabqa, située sur les rives duLac Assad (environ 43 km au Sud d'Al-Raqqah). L'armée syrienne a réalisé des accomplissements et a repris plusieurs secteurs clés le long de la route. Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont atteint les faubourgs de Manbij, un bastion de l'Etat islamique à l'Ouest de l'Euphrate, et se préparent à en prendre le contrôle. Les installations de production et de commercialisation de pétrole de l'Etat islamique dans la région d'Al-Hasaka, au Nord de la Syrie, ont été la cible de frappes aériennes russes cette semaine dans l'intention déclarée de "détruire la base de l'économie" de l'organisation.
  • En Irak, la campagne de Falloujah se poursuit, avec le soutien aérien des États-Unis et des pays de la coalition. L'armée irakienne a repris plusieurs cibles autour de la ville, mais a des difficultés à avancer dans la ville elle-même. L'Etat islamique mène des combats intenses, envoie des terroristes suicide, fait exploser des voitures piégées, utilise des tunnels et recourt aux civils pris au piège dans la ville comme boucliers humains.
  • En Libye, le siège de la ville de Syrte, bastion de l'Etat islamique, se resserre. Cette semaine, les forces du gouvernement de consensus national, dirigées par les milices de l'Aube de la Libye, ont repris l'aéroport d'Al-Qardabiya, situé à environ 20 km au Sud de Syrte. Les Gardes des installations pétrolières continuent d'avancer vers Syrte de l'Est et se préparent à prendre la ville de Harawah (environ 70 km à l'Est de Syrte).

 

L'accord de cessez-le-feu en Syrie

  • Selon un rapport du ministère russe de la Défense, jusqu'à présent, 134 accords locaux de cessez-le-feu en Syrie ont été conclus (Spoutnik, 6 juin 2016). Dans les faits, les combats se poursuivent (à une intensité variable) dans les différentes provinces syriennes.

La campagne internationale contre l'Etat islamique

Les frappes aériennes
  • Cette semaine, la coalition internationale menée par les Etats-Unis a réalisé des frappes aériennes intensives en Syrie. La plupartdes frappes aériennes ont été menées dans la ville de Manbij, en soutien aux FDS, qui s'apprêtent à prendre la relève. Cette semaine, pour la première fois, des avions du porte-avions Harry Truman ont effectué des frappes aériennes contre des cibles de l'Etat islamique en Syrie depuis la mer Méditerranée. En Irak, les avions de la coalition ont effectué des frappes aériennes intensives à Fallujah,à l'appui de la campagne de l'armée irakienne.

Participation de la Russie dans les combats en Syrie

  • Selon un rapport publié par le centre de coordination russe de la base de Hmeymim, au coursde la semaine dernière,les avions de l'armée de l'air russe ont attaqué plusieurs installations de production de pétrole dans le secteur de Hassaké, contrôlé par l'Etat islamique. Ces attaques ont détruit des équipements techniques et des produits pétroliers ont été incendiés (TASS, 2 juin2016). Dans la région d'Al-Tura (environ 42 km au Sud d'Al-Raqqah), des appareils de l'armée de l'air russe ont attaqué une autre installation pétrolière. Selon le centre de coordination, l'armée de l'air russe poursuit sa mission de démolir la base de l'économie de l'Etat islamique (TASS, 1er juin 2016).
  • L'ambassadeur russe en Irak a été cité disant que la Russie est prête à fournir aux forces de sécurité irakiennes tout l'équipement militaire nécessaire pour vaincrel'Etat islamique (Spoutnik, 7 juin 2016).
  • Les responsables russes ont continué à critiquer la Turquie. Par exemple :
  • Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, la coalition dirigée par les Etats-Unis en Syrie est inutile parce que les terroristes continuent d'entrer par la frontière avec la Turquie.Selon Lavrov, cette coalition ne fait que "parler" et la Russie s'estime trompée (TASS, 31 mai 2016).
  • Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova,la Turquie sert de patron aux "groupes extrémistes" en Syrie. SelonZakharova, ces groupes sont la principale cause des violations du cessez-le-feu. Elle a également souligné que, sans l'intervention "criminelle" de la Turquie dans les affaires de savoisine (à savoir, la Syrie), un accord de paix aurait été conclu beaucoup plus tôt (TASS, 2 juin 2016).
Principaux développements en Syrie
Frappes de l'armée syrienne sur Tabqa
  • Le 4 juin 2016, l'armée syrienne a lancé une opération militaire dans l'Estde la Syrie avec le soutien aérien de la Russie. L'opération se déroule sur la route menant d'Ithriya à la ville de Tabqa,située sur les rives du lac Assad (environ43 km au Sud-Ouest d'Al-Raqqah). Selon les rapports, l'armée syrienne est déjàdans les limites de la Province d'Al-Raqqah (Observatoire syrien des droits de l'homme, 4 juin 2016).
  • Selon les rapports au moment de l'attaque, l'armée syrienne a été en mesure de prendrecertaines villes importantes le long de la route menant à Tabqa et les forces sontà environ 20 km de la base aérienne militaire de Tabqa :
  • La région du village d'Abu al-Allaj : Le 5 juin 2016, l'armée syrienneaurait repris le village d'Abu al-Allaj des mains de l'Etat islamique. En outre,plusieurs collines autour du village ont été reprises. Pendant les combats dans la région,des dizaines de membres de l'Etat islamique ont été tués et blessés, et un siège de l'organisation,des véhicules blindés et des armes ont été détruits (Télévision syrienne, 5 juin 2016).
  • La zone du village de Bir Nabaj: Le même jour, l'armée syrienne a reprisle village de Bir Nabaj, sur la route menant à Tabqa (environ 40 km au Sudde Tabqa). Des avions russes ont effectué des frappes aériennes contre des cibles de l'Etat islamique dans la région,à l'appui de l'armée syrienne.
  • La ville de Bir Zidan : Le lendemain, l'armée syrienne a repris la ville deBir Zidan, située sur la route.
L'offensive des FDS sur la ville de Manbij
  • Après environ une semaine de combats, les troupes des FDS se trouvaient à près de cinq kilomètres de la ville de Manbij, contrôlée par l'Etat islamique. Selon des sources kurdes, les forces sont maintenantprêtent à attaquer la ville. Les membres de l'Etat islamique auraient abandonné 15 villeset villages à l'Est de la ville (Al-Durar al-Shamiya, 1er juin 2016). L'Etat islamique a publiéune vidéo montrant la distribution d'armes et de matériel militaire à 140 jeunesâgés de 15-16 ans et leur serment d'allégeance au responsable de l'organisation. Le recrutement deces jeunes, avec les troupes des FDS à la périphérie de Manbij, peut témoigner de la pénurie de main-d'œuvre dans les rangs de l'Etat islamique dans la ville. Des membres de l'organisation auraient transféré les détenus des prisons de la ville hors de la ville et permettraient également aux civils de la quitter.
Les batailles dans la région de Khan Touman, au Sud d'Alep
  • Jaysh al-Fatah (dirigée par le Front Al-Nusra) a lancé une offensive cette semaine dans lazone de Khan Touman, au Sud d'Alep, qu'elle avait conquise le 6 mai 2016. Lebut de l'attaque est d'élargir la zone de contrôle de Jaysh al-Fatah autour de KhanTouman. L'armée syrienne dans la zone est aidée par les milices chiites pro-iraniennes,avec le soutien de l'air russe. Jaysh al-Fatah a annoncé la reprise de plusieursvillages près de Khan Touman. Elle affirme également que ses membres ont abattu un avion de chasse(prétendument russe, selon un rapport) qui s'est écrasé à environ 13 km au Sud-Ouest d'Alep (Al-Jazeera, 5 juin 2016).
Les combats dans la région du champ de pétrole au Sud de Deir al-Zor
  • Le 4 juin 2016, l'Etat islamique a annoncé que ses membres avaient repris Tallat Thayyemdes mains de l'armée syrienne. La zone domine le champ de pétrole de Thayyem(10 km au Sud-Est de Deir al-Zor), l'un des champs de pétrole les plus importants de Syrie dans larégion de Deir al-Zor.

Principaux développements en Irak

La campagne de reprise de Fallujah
 (Etat des lieux exact au 8 juin 2016)
  • L'armée irakienne a rencontré des difficultés dans la campagne pour la reprise deFallujah. Bien que les sources irakiennes continuent de rendre compte de réalisations, l'armée irakienne a apparemment des difficultés à avancer dans la ville. L'Etat islamique a répliqué avecdes actes de guérilla contre les milices chiites et l'armée irakienne, recourant à des terroristes suicide et des voitures piégées.
  • Selon un rapport publié par une "source de sécurité" irakienne le 6 juin 2016, l'armée irakienne aurait réussi à reprendre l'usine de gaz située au Sud de Falloujah. L'armée irakiennea également rapporté que ses forces auraient pénétré dans les quartiers de Jubail et Shuhadaa dansle Sud de la ville (Al-Sumaria, 5-6 juin 2016). Selon le commandant de l'opération de l'armée irakienne pour la libération de Fallujah, la lente avancée de l'armée irakienne dans la ville est due au grand nombre d'engins explosifs improvisés posés par l'Etat islamique dans la ville. Il a ajouté que l'armée irakienne avançait du côté Sud de la ville,dans le but d'atteindre le centre-ville (AFP, 7 juin 2016). Selon lecommandant des milices chiites pro-iraniennes, les milices coopèrent avec les forces de sécurité irakiennes, et 47 villages et deux banlieues de Fallujah ont été libérés à ce jour(Al-Mayadeen, 5 juin 2016).
  • L'Etat islamique accompagne l'offensive de Falloujah avec une campagne médiatique. Lemessage principal de la campagne est que des membres de l'organisation marquent des victoires sur l'armée irakienne et quel'Etat islamique est déterminé à garder Fallujah sous son contrôle. Une des vidéos publiées par l'organisation montre des tirs de missiles anti-char sur un véhicule de l'armée irakienneet l'explosion d'une voiture piégée par un terroriste suicide (Haqq, 3 juin 2016).
La ville de Bagdad et ses environs
  • L'Etat islamique continue de commettre des actes terroristes et de guérilla dans et autourde la ville de Bagdad. Le 4 juin 2016, plusieurs attaques ont été commises dans Bagdad, tuant neuf personnes (y compris des soldats). Dans la ville d'Al-Tarmiya, au Nord deBagdad, un terroriste suicide a activé une ceinture explosive à un barrage de l'armée irakienne.Quatre soldats ont été tués. Dans deux autres endroits au Sud et au Sud-Ouest de Bagdad,quatre personnes ont été tuées par des engins explosifs improvisés qui ont explosé.
Autres régions
  • Karbala– Une voiture piégée a explosé dans la ville de Karbala (environ 100 km au Sud deBagdad), un des bastions des chiites en Irak. Au moins huit personnes auraient été tuées et 24 autres blessées. L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque (Haqq,7 juin 2016).
  • Mossoul– La Province de Ninive de l'Etat islamique a publié une vidéo de la destruction desites archéologiques, probablement dans la ville de Mossoul et ses environs. La vidéose termine parun appel à détruire les pyramides en Egypte (Haqq, 7 juin 2016).

L'Egypte et la péninsule du Sinaï

  • La semaine dernière, les forces de sécurité égyptiennes ont poursuivi leurs activités intensives contre la Province du Sinaï de l'Etat islamique, principalement au Nord du Sinaï. Dans ce cadre, des membres de l'organisation ont été tués, des arrestations massives ont été effectuées, des armes ont été saisies, un nouveau tunnel près de la frontièreavec Gaza a été détruit et des engins piégés ont été neutralisés. Les membres de l'Etat islamique, de leur côté, continuent d'attaquer les forces égyptiennes, principalement en faisant exploser des engins piégés dans les villes et le long des routes.

Le jihad mondial dans d'autres pays

Libye
La campagne de Syrte
  • Cette semaine, les forces qui avancent vers la ville de Syrte de l'Est et de l'Ouest ont reprisd'autres secteurs clés. Le plus important est l'aéroport Al-Qardabiya, situé au Sud deSyrte. La base de contrôle territorial de l'Etat islamique dans et autour de Syrte se rétrécitet ses membres sont obligés de défendre la ville elle-même.
Avancée vers Syrte des forces de l'Ouest
  • Selon une annonce de la salle des opérations à Misrata, les forces dirigées parl'Aube de la Libye ont repris l'aéroport international d'Al-Qardabiya, à environ 20 km au Sudde Syrte (l'aéroport avait été repris par l'Etat islamique il y a environ un an). L'aéroport abrite également unebase de l'armée de l'air libyenne. Ensuite, les forces ont pris la ville de Qasr AbuHadi, près de l'aéroport, et ont avancé vers la région d'Al-Gharbiyat, à lapériphérie de Syrte(Page Facebook du centre d'information de la campagne surSyrte, Al-Arabi al-Jadid, 4 juin 2016).
  • L'Etat islamique (comme d'habitude) a répliqué par des actes de guérilla contre les forces. Le 2 juin 2016, l'organisation a revendiqué la responsabilité d'un attentat suicide contre unconvoi de troupes de l'Aube de la Libye qui tentait d'avancer vers Syrte. L'organisation a également affirmé avoir abattu un avion de chasse qui avait attaqué ses membres dansla zone où l'attentat suicide a été réalisé (justpaste.it, 2 juin 2016 ;Haqq, 3 juin 2016). Le centre d'information de l'opération a confirmé que deuxcombattants ont été tués et 12 autres ont été blessés dans l'explosion d'une voiture piégée à l'Est de la centrale. Le centre d'information a également rapporté qu'un avion de chasse avaitété détruit"en raison d'une défaillance technique" après avoir effectué des frappes aériennes sur des cibles de l'Etat islamique (Portail Al-Wasat, 2 juin 2016).
La force à l'Est de Syrte
  • Les Gardes des installations pétrolières, qui ont libéré les villes de Bin Jawad etNawfaliyah la semaine dernière, ont annoncé qu'ils avançaient vers la ville deHarawah (70 km à l'Est de Syrte). Un haut responsable de la force a annoncé s'attendre à des difficultés dans la bataille sur Harawah en raison de la présence de civils, deschamps de mines autour de la ville et de bâtiments piégés. Selon
  • des sources Harawah, les membres de l'Etat islamique ont construit des digues autour de la ville et piégé plusieurs bâtiments (Al-Arabi al-Jadid, 2 juin 2016 ; BawabatIfriqya al-Ikhbariya, 2 juin 2016 ; Portail Al-Wasat, 3 juin 2016).
L'arène maritime
  • Dans une conférence de presse organisée à Misrata,un officier supérieur des gardes-côtes libyens a déclaré que ses forces participaient également à la campagne. Selon lui, lesgardes-côtes effectuent des patrouilles le long des côtes pour empêcher l'arrivée de fournitureset de renforts pour l'Etat islamique à Syrte et empêcher les membres de l'organisation de s'enfuir parla mer.Lors de la conférence de presse, le porte-parole de la salle des opérations de la campagnea souligné qu'il n'y avait pas de présence de forces étrangères ni d'experts militaires étrangersaux côtés des forces libyennes (Agence de presse Al-Tadamoun, Portail Al-Wasat, 3 juin 2016).

La guerre de propagande

Nouvelles menaces contre Israël
  • Le compte Twitter d'Aamaq, la branche information de l'Etat islamique, a publié uneannonce appelant à l'ouverture d'un front contre Israël ("l'ennemi juif") dans l'immédiat. Selon l'organisation, la décision est liée au fait qu'Israëleffectue des frappes aériennes contre la Province du Sinaï. Selon Aamaq, sept avions sans pilote israéliens, des avions de combat et des hélicoptères d'attaque Apache ont effectué des frappes aériennes massivescontre les positions [de membres de l'organisation] dans le Nord du Sinaï (Compte Twitter Aamaq, 5 juin2016).