Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (13-19 janvier 2016)

Bannière publiée sur les réseaux sociaux après l'attaque à l'arme blanche d'Otniel, dans laquelle Dafna Meir a été assassinée.

Bannière publiée sur les réseaux sociaux après l'attaque à l'arme blanche d'Otniel, dans laquelle Dafna Meir a été assassinée.

Murad Badr Abdallah Idis sur sa page Facebook (25 décembre 2015)

Murad Badr Abdallah Idis sur sa page Facebook (25 décembre 2015)

Avis de décès du Hamas suite à la mort de Wissam Marwan Ahmed al-Qasrawi (Page Facebook PALDF, 17 janvier 2016)

Avis de décès du Hamas suite à la mort de Wissam Marwan Ahmed al-Qasrawi (Page Facebook PALDF, 17 janvier 2016)

L'avis de décès publié par le Hamas pour Heitham Mahmoud Abd al-Jalil Yassin (Page Facebook du Hamas à Naplouse, 14 janvier 2016)

L'avis de décès publié par le Hamas pour Heitham Mahmoud Abd al-Jalil Yassin (Page Facebook du Hamas à Naplouse, 14 janvier 2016)

  • La campagne terroriste palestinienne a continué durant la semaine écoulée, avec une réduction du nombre d'attaques, mais celles qui ont été réalisées ont été particulièrement graves et ont témoigné d'un degré d'audace élevé. Deux attaques à l'arme blanche ont été commises dans la région de Hébron et de Bethléem, dans lesquelles des terroristes sont entrés dans des localités (Tekoa et Otniel) et ont attaqué les résidents locaux. A Otniel, une femme a été assassinée devant sa propre maison. Sa mort a porté le nombre d'Israéliens civils tués depuis le début de la campagne terroriste actuelle à 29.
  • Au Nord de la bande de Gaza, un appareil de l'armée de l'air israélienne a visé un groupe de terroristes qui déposaient des engins piégés pour attaquer des soldats de Tsahal. Selon les médias palestiniens, un terroriste des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa du Fatah a été tué. Il s'agit de la première élimination ciblée effectuée par les forces de sécurité israéliennes depuis l'Opération Bordure Protectrice. Le Hamas a accusé Israël de la responsabilité de l'attaque et a averti qu'Israël "jouait avec le feu".
Attaques et tentatives d'attaques de la semaine écoulée
  • Le 18 janvier 2016 – Attaque à l'arme blanche: Un Palestinien est arrivé au carrefour de Huwwara (près de Naplouse) et a sorti un couteau. Un soldat de Tsahal a chargé son arme et le Palestinien s'est rendu. Il n'y a pas eu de victimes; le Palestinien a été transféré pour interrogatoire.
  • Le 18 janvier 2016 – Infiltration dans une localité et attaque à l'arme blanche :Un terroriste palestinien est entré dans un local de vêtements dans la localité de Tekoa (Sud de Jérusalem). Il a poignardé une femme enceinte, la blessant grièvement. Le terroriste a été visé par des résidents locaux et emmené à l'hôpital. Les médias palestiniens ont annoncé qu'il était Othman Muhammad Sha'lan, 19 ans, du village de Hindaza, au Sud de Bethléem (Radio Al-Rabia', Hébron, 18 janvier 2016).

Gauche : La scène de l'attaque à l'arme blanche à Tekoa. Droite : Le couteau utilisé dans l'attaque (Page Facebook Qudsn, 18 janvier 2016)
Gauche : La scène de l'attaque à l'arme blanche à Tekoa. Droite : Le couteau utilisé dans l'attaque (Page Facebook Qudsn, 18 janvier 2016)

  • Le 17 janvier 2016 – Infiltration dans une localité et attaque à l'arme blanche :
  • Un terroriste palestinien est entré dans le village d'Otniel au Sud du Mont Hébron et a poignardé à mort une femme qui se tenait devant sa propre maison. Il s'est ensuite enfui vers le village palestinien de Khirbat Karme. La femme assassinée était Dafna Meir, 39 ans, mariée et mère de six enfants.
  • Deux jours plus tard, le tueur a été appréhendé par les forces de sécurité israéliennes dans son village et transféré pour interrogatoire. Le terroriste était Murad Badr Abdallah Idis, 16 ans, du village de Bayt Amra, près de Yatta au Sud du Mont Hébron (Page Facebook Yatta Now, 19 janvier 2016).
  • Le 17 janvier 2016 – Attaque à l'arme blanche :Un terroriste palestinien a essayé de poignarder un soldat d'un groupe de Tsahal qui sécurisait une place près de Huwwara dans la région de Naplouse. Le terroriste a été tué. Les médias palestiniens ont rapporté qu'il étaitWissam Marwan Ahmed al-Qasrawi, 21 ans, célibataire, du village de Missilya, au Sud de Jénine (Dunia al-Watan, 18 janvier 2016). Le Hamas a publié un avis de décès en son nom (Page Facebook PALDF, 17 janvier 2016).
  • Le 16 janvier 2016 – Fusillade : Un Palestinien a tiré avec une arme légère en direction du Caveau des Patriarches depuis le quartier Abu Sneina à Hébron. Aucune victime n'a été signalée.
  • Le 14 janvier 2016 – Attaque à l'arme blanche :Un terroriste palestinien a tenté de poignarder des soldats au carrefour Bayt Einun (près de Kiryat Arba). Les soldats ont identifié le terroriste, ont ouvert le feu et l'ont tué avant qu'il ne les atteigne. Les médias palestiniens ont annoncé qu'il était Mu'id Awni Jabarin, 20 ans, de Sair, au Nord de Hébron (Page Facebook Qudsn, 14 janvier 2016). Il a laissé une lettre pour sa mère, lui demandant pardon et disant qu'il avait espéré tuer deux soldats israéliens et devenir un chahid (Majal, 14 janvier 2016). Le Hamas a publié un avis de décès en son nom (Page Facebook PALDF, 15 janvier 2016). L'Autorité Palestinienne (AP) a organisé des funérailles militaires en son honneur (Agence de presse Wafa, 15 janvier 2016).

Gauche : La lettre de Mu'id Awni Jabarin à sa mère (Page Facebook PALDF, 14 janvier 2016). Droite : L'avis de décès publié par le Hamas pour Mu'id Awni Jabarin (Page Facebook PALDF, 15 janvier 2016)
Gauche : La lettre de Mu'id Awni Jabarin à sa mère (Page Facebook PALDF, 14 janvier 2016). Droite : L'avis de décès publié par le Hamas pour Mu'id Awni Jabarin (Page Facebook PALDF, 15 janvier 2016)

  • Le 14 janvier 2016 – Attaque à l'arme blanche :
  • Une patrouille de Tsahal engagée dans des activités opérationnelles dans la région du Mont Ebal, près de Naplouse, a été attaquée par des terroristes palestiniens qui ont lancé du verre et des objets dans leur direction. Un des Palestiniens a agressé et poignardé un officier. Celui-ci n'a été pas sérieusement blessé. Les soldats ont tiré sur le terroriste, le blessant mortellement. Il a été soigné sur place et est décédé plus tard.
  • Les médias palestiniens ont annoncé que le terroriste était Heitham Mahmoud Abd al-Jalil Yassin, 36 ans, d'Asira al-Shimaliya, au Nord de Naplouse (Paltoday, 14 janvier 2016). Le Hamas a publié un avis de décès en son nom (Page Facebook du Hamas à Naplouse, 14 janvier 2016).
  • Le 12 janvier 2016 – Attaque à l'arme blanche :
  • Un terroriste palestinien a essayé de poignarder des soldats de Tsahal patrouillant au carrefour de Bayt Einun (près de Hébron). Il est arrivé sur les lieux, est sorti de sa voiture et s'est dirigé vers les soldats. Il a essayé de poignarder l'un des soldats. Ceux-ci ont ouvert le feu et l'ont tué.
  • ·Le terroriste était Ahmed Muhammad Qasem al-Kawazbah, 23 ans, du village de Sair. Il était lié à trois autres terroristes du clan al-Kawazbah, qui ont été tués en essayant de poignarder des soldats israéliens au carrefour du Gush Etzion le 6 janvier 2016.
  • Le Hamas a publié un avis de décès suite à sa mort, le qualifiant de "fils chahid et de combattant du jihad" (Filastin al-'Aan et Mouvement islamique à Naplouse, 12 janvier 2016 ; page Facebook Sair Our Home, 12-13 janvier 2016).
Manifestations et violences
  • En parallèle aux attentats, les manifestations, les défilés de protestation, les émeutes, et les tirs de pierres, de cocktails Molotov et d'engins piégés continuent en Judée-Samarie et à Jérusalem. Le 13 janvier 2016, un Palestinien a été tué dans une émeute près de Beit Jala, Srour Ahmed Ibrahim Abu Srour, 21 ans, du camp de réfugiés d'Aida au Sud de Bethléem. Il appartenait au mouvement Al-Shabiba du Fatah. Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) et le Fatah ont publié des avis de décès en son nom. Après ses funérailles, des émeutes ont éclaté à Bethléem entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes (Filastin al-Yawm, pages Facebook des Nouvelles du camp de réfugiés d'Aida - 24 heures, et de l'État du camp de réfugiés d'Aïda, 12 janvier 2016 ; Shasha News, 13 janvier 2016).
  • Le vendredi 15 janvier 2016, les principaux sites d'émeutes palestiniennes étaient Bituniya (près de Ramallah), le pont de Halhoul (Nord de Hébron), Sair (près de Naplouse), Silwad, Qaddoum et Ni'lin.
  • Ci-après les incidents majeurs :
  • Le 18 janvier 2016 - Un Palestinien impliqué dans des tirs de pierres sur le tramway dans la région de Shuafat a été appréhendé par la police israélienne. Il a brandi un couteau et a menacé la police. Il a été emmené pour interrogatoire (Page Facebook Red Alert, 18 janvier 2016).
  • Le 17 janvier 2016– Une Palestinienne armée d'un couteau est arrivée à l'entrée Ouest de Kiryat Arba. Elle a été arrêtée; il n'y a pas eu de victimes (Page Facebook Red Alert, 17 janvier 2016).
  • Le 17 janvier 2016- Des Palestiniens ont lancé des cocktails Molotov sur des véhicules sur la route reliant le Gush Etzion à Jérusalem. Des Palestiniens ont lancé un cocktail Molotov sur un bus au Nord d'Al-Aroub dans le Gush Etzion. Il n'y a eu ni victime ni dégât (Page Facebook Red Alert, 17 janvier 2016).
  • Le 15 janvier 2016– Des Palestiniens ont lancé des pierres sur les forces de Tsahal lors d'une émeute dans Bethléem. Un Palestinien a été grièvement blessé (Page Facebook Red Alert, 15 janvier 2016).
  • Le 15 janvier 2016– Des Palestiniens ont lancé des pierres sur les soldats de Tsahal et brûlé des pneus près du barrage de Bituniya (région de Ramallah). Un soldat a été touché par une pierre et transféré à l'hôpital (Page Facebook Red Alert, 15 janvier 2016).
  • Le 15 janvier 2016 – Des Palestiniens ont lancé trois cocktails Molotov sur deux bus au Sud de Karmei Tzur sur la route du Gush Etzion - Hébron. Il n'y a pas eu de victimes (Page Facebook Red Alert, 15 janvier 2016).
  • Le 14 janvier 2016– Des Palestiniens ont lancé des pierres sur un bus sur la route Hizme - Anatot (Benyamin). Le bus était vide. Le conducteur a été blessé et transféré à l'hôpital. Le bus a été endommagé.
  • Le 13 janvier 2016 – Un cocktail Molotov a été lancé sur une position de Tsahal sur la route Gush Etzion – Hébron, près d'Al-Aroub. Aucun blessé n'a été signalé.
Frappe d'une cellule à la frontière
  • Le 13 janvier 2016, un appareil de l'armée de l'air israélienne a visé une cellule de terroristes qui posaient des engins piégés au Nord de la bande de Gaza.Selon des sources sécuritaires israéliennes, les terroristes prévoyaient de faire exploser les engins piégés contre les forces de sécurité israéliennes engagées dans des activités opérationnelles près de la barrière de sécurité (Porte-parole de Tsahal, 13 janvier 2016). Les médias palestiniens ont annoncé la mort d'un terroriste et plusieurs autres blessés. Le terroriste tué était Musa Asa'd Salman Abu Za'iter, 23 ans (Compte Twitter du porte-parole du ministère de la Santé dans la bande de Gaza, 13 janvier 2016). Il s'agit de la première élimination ciblée effectuée par les forces de sécurité israéliennes depuis l'Opération Barrière Protectrice.
  • Un porte-parole des Brigade des Martyrs d'Al-Aqsa, la branche armée du Fatah dans la bande de Gaza, a annoncé que le commandant de l'unité des roquettes de l'organisation avait été tuépar Tsahal alors qu'il "suivait le mouvement des véhicules militaires de Tsahal qui avaient pénétré sur le territoire de Beit Lahia" (Dunia al-Watan, 13 janvier 2016). Un responsable des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa a salué Abu Za'iter, le qualifiant de "lion de l'unité des roquettes", affirmant qu'il avait joué un rôle important dans la "résistance" contre Israël lors de l'Opération Barrière Protectrice. Il a ajouté qu'Abu Za'iter était membre de l'unité Nabil Masoud, qui a collaboré avec la branche armée du Hamas dans l'attaque d'Ashdod en 2004 (Quds Press, 15 janvier 2016).

Gauche : L'avis de décès publié par le Fatah pour Abu Za'iter. Droite : Abu Za'iter (Page Facebook affiliée au Fatah dans la bande de Gaza, 14 janvier 2016)
Gauche : L'avis de décès publié par le Fatah pour Abu Za'iter. Droite : Abu Za'iter (Page Facebook affiliée au Fatah dans la bande de Gaza, 14 janvier 2016)

  • Dans la bande de Gaza, l'incident a été accueilli par de vives réactions :
  • Salah al-Bardawil, haut responsable du Hamas, a averti qu'Israël "jouait avec le feu." Il a affirmé qu'il s'agissait d'une nouvelle expression de la "série de crimes" commis par Israël contre les Palestiniens et que l'événement serait ajouté à la facture d'Israël aux Palestiniens (Alresala.net, 13 janvier 2016).
  • Sami Abu Zuhri, porte-parole du Hamas, a déclaré qu'Israël était responsable de sa mort et a averti contre la "poursuite de l'agression" contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza (Agence de presse Safa et site Internet du Hamas, 13 janvier 2015). Musheir al-Masri, haut responsable du Hamas, a affirmé que l'attaque de l'armée israélienne était une violation flagrante de l'accord de trêve (Al-Watania, 13 janvier 2016). 
  • Un porte-parole des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsaa affirmé que les tentatives d'Israël de faire glisser la bande de Gaza dans une nouvelle guerre seraient un échec, mais que la mort d'Abu Za'iter ne passerait pas sous silence et qu'en réponse, son organisation attaquerait Israël en profondeur  (Dunia al-Watan, 13 janvier 2016).
  • Le Jihad Islamique Palestinien (JIP) a affirmé qu'Abu Za'iter était membre de l'organisation.Khader Habib, haut responsable du JIP, a affirmé que l'attaque déstabiliserait la situation sur le terrain, déjà fragile (Kofiapress, 13 janvier 2016).
Tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël
  • Au cours de la semaine écoulée, aucune roquette ou obus de mortier n'ont été identifiés en territoire israélien.

Tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël

Manifestations violentes et attentats près de la barrière
  • Les émeutes se poursuivent près de la barrière de sécuritéen soutien avec les Palestiniens de Judée-Samarie et de Jérusalem. Le 15 janvier 2016, des dizaines de résidents de la bande de de Gaza se sont approchés de la clôture dans la bande de Gaza. Ils ont brûlé des pneus et lancé des pierres sur les forces de sécurité israéliennes. Un Palestinien s'est approché de la clôture et a tenté de pénétrer en territoire israélien. Les soldats ont tiré dans sa direction. Selon les rapports, deux habitants de Gaza ont été tués dans des émeutes près de la barrière de sécurité dans le Centre de la bande de Gaza, à l'Est d'Al-Bureij. Les médias palestiniens ont annoncé la mort de Muhammad Adel Abu Zaid, 18 ans, membre du Hamas (Paltoday, 15 janvier 2016). Un porte-parole du ministère de la Santé dans la bande de Gaza a annoncé la mort de Muhammad Majdi Qitta, 26 ans, de Khan Yunis, tué par des tirs de Tsahal dans le camp de réfugiés d'Al-Bureij (Compte Twitter d'Ashraf al-Qidra, 15 janvier 2016).
Reconstruction de la bande de Gaza
  • Le 16 janvier 2016, une cérémonie a eu lieu dans le Sud de Gaza sur des terres appartenant anciennement au Goush Katif, au cours de laquelle les clés de 1060 appartements ont été distribuées, dans le cadre de la première étape d'un projet de construction d'un nouveau quartier, entièrement financé par l'ancien dirigeant du Qatar Hamed bin Khalifa. Sa construction a commencé en 2012.
"Accident de travail" dans des tunnels de la bande de Gaza
  • Un membre du dispositif des tunnels du Hamas a été tué alors qu'il travaillait dans un tunnel dans la zone située au Nord de Rafah. Les médias palestiniens ont annoncé la mort de Bassam Ayub al-Akhras, 22 ans, électrocuté dans l'un des tunnels de la "résistance" (Site Internet des Brigades Izz al-Din al-Qassam, 15 janvier 2016).
  • Des équipes de secours ont extrait trois Palestiniens bloqués dans l'un des tunnels de contrebande au Sud de Rafah après son effondrement pendant des rénovations (Dunia Al-Watan, 17 janvier 2016).
Relations Hamas-Iran
  • Osama Hamdan, responsable des relations extérieures du Hamas, a déclaré que l'Iran n'avait jamais demandé au Hamas de rompre ses relations diplomatiques avec l'Arabie saoudite ou d'adopter une position hostile. Il a affirmé que le Hamas entretient des relations avec tous les pays régionaux compétents à promouvoir les intérêts du mouvement et de la cause palestinienne. Il a également affirmé que le Hamas avait des relations suivies avec l'Iran et que des délégations du mouvement se rendaient souvent à Téhéran. Cependant, il n'a pas confirmé que Khaled Mashaal avait été invité à se rendre à Téhéran (Agence de presse Ma'an, 17 janvier 2016).
  • Les remarques d'Osama Hamdan font suite aux rapports de sources palestiniennes selon lesquelles Mohammad Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, aurait demandé au Hamas de soutenir l'Iran face à l'Arabie Saoudite. En retour, selon les rapports, l'Iran reconnaîtrait le Hamas comme le représentant officiel des Palestiniens. Des sources du Hamas ont nié le rapport mais ont confirmé la réunion et la demande de soutien de l'Iran (Al-Sharq Al-Awsat, 9 janvier 2016).
Le mouvement Al-Saberin dans la bande de Gaza
  • Un entretien avec Hashem Salem, chef du Mouvement Al-Saberin, fait la lumière sur la nature de l'organisme.Selon Salem, l'organisation reçoit des fonds de l'Iran, mais ils sont destinés principalement à des activités de da'wah. Il a refusé de dire si l'organisation reçoit également le soutien militaire de l'Iran, mais il a précisé que ses membres ne reçoivent pas de salaire. Quant aux relations avec le Hamas, il a déclaré que les relations sécuritaires et militaires étaient bonnes et positives, et qu'Al-Saberin, comme les autres organisations, était engagée à l'accord de trêve avec Israël. En ce qui concerne ses relations avec le JIP (dont sont issus la plupart des membres d'Al-Saberin), il les a qualifiées de bonnes mais a fait état de "désaccords techniques."
  • En ce qui concerne les autres activités d'Al-Saberin, il a affirmé qu'elle agit en Judée-Samarie et à Jérusalem. Il a déclaré que l'organisation était dotée d'une branche armée, dont l'objectif est de lutter contre Israël et qui participe activement aux événements récents (Agence de presse Ma'an, 14 janvier 2016). Le 17 janvier 2016, le Mouvement Al-Saberin a publié une déclaration félicitant l'Iran pour l'accord nucléaire et la levée des sanctions (Site Internet du mouvement Al-Saberin, 17 janvier 2016).
  • Le Mouvement Al-Saberin ("Le Mouvement Al-Saberin pour la victoire de la Palestine") est un réseau terroriste créé en 2014 par des membres qui ont quitté le JIP. Il est affilié au Hezbollah et à l'Iran, qui finance apparemment ses opérations dans la bande de Gaza. Le 16 décembre 2015, il a revendiqué la responsabilité d'une attaque contre une patrouille de Tsahal près de la barrière de sécurité au Sud de la bande de Gaza; qui n'a fait aucune victime. L'attaque était la première du genre depuis l'Opération Bordure Protectrice effectuée contre les forces de Tsahal le long de la frontière avec Gaza. Des membres d'Al-Saberin ont affirmé que l'attaque faisait partie de "l'intifada de Jérusalem" et était une réponse aux menaces israéliennes contre la bande de Gaza (Site Internet de l'organisation Al-Saberin, 18 janvier 2016). 
  • La faction du Bloc islamique affilié au Hamas de l'Université Al-Najah de Naplouse a organisé une foire du livre à l'université, utilisée pour encourager les terroristes à commettre des attaques contre Israël. Ci-après des exemples (Page Facebook du Bloc islamique du Hamas de l'Université Al-Najah de Naplouse, 17 janvier 2016).

Gauche : Ecriteau "Voici Bilal", "Bilal a effectué une attaque à l'arme blanche". "Bilal est un héros, soyez comme Bilal ". Bilal est Bilal Ghanem, l'un des terroristes palestiniens qui a effectué une attaque contre un bus dans le quartier Armon Hanatsiv de Jérusalem. A droite : Exposition glorifiant les deux terroristes qui ont perpétré l'attaque contre un bus de la ligne 78 à Armon Hanatsiv à Jérusalem, avec leurs photos.
Gauche : Ecriteau "Voici Bilal", "Bilal a effectué une attaque à l'arme blanche". "Bilal est un héros, soyez comme Bilal ". Bilal est Bilal Ghanem, l'un des terroristes palestiniens qui a effectué une attaque contre un bus dans le quartier Armon Hanatsiv de Jérusalem. A droite : Exposition glorifiant les deux terroristes qui ont perpétré l'attaque contre un bus de la ligne 78 à Armon Hanatsiv à Jérusalem, avec leurs photos.

Gauche : Bannière de la foire du livre. En arabe on peut lire : "L'intifada éclate des têtes." Droite : Affiche avec les photos de deux membres de la cellule terroriste du Hamas qui ont tué le couple Henkin (Page Facebook du Bloc islamique de l'Université Al-Najah de Naplouse, 17 janvier 2016)
Gauche : Bannière de la foire du livre. En arabe on peut lire : "L'intifada éclate des têtes." Droite : Affiche avec les photos de deux membres de la cellule terroriste du Hamas qui ont tué le couple Henkin (Page Facebook du Bloc islamique de l'Université Al-Najah de Naplouse, 17 janvier 2016)

[1]Exact à la date du 19 janvier 2016. Les statistiques ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier ni les roquettes tirées qui se sont abattues dans la bande de Gaza
[2] Ces données ne tiennent pas compte des tirs d'obus de mortier.