Pleins feux sur le jihad mondial (15-21 octobre 2015)

Pleins feux sur le jihad mondial

Pleins feux sur le jihad mondial

Le commandant de la Force Qods Qassem Soleimani s'adresse à des combattants (vraisemblablement du Hezbollah), apparemment dans la région de Lattaquié, après le début de l'offensive terrestre de l'armée syrienne (Facebook, 13 octobre 2015)

Le commandant de la Force Qods Qassem Soleimani s'adresse à des combattants (vraisemblablement du Hezbollah), apparemment dans la région de Lattaquié, après le début de l'offensive terrestre de l'armée syrienne (Facebook, 13 octobre 2015)

Tanks de l'armée syrienne faisant route vers la zone rurale au Sud-Ouest d'Alep (Page Facebook Military Media Syria Central; Youtube, 16 octobre 2015)

Tanks de l'armée syrienne faisant route vers la zone rurale au Sud-Ouest d'Alep (Page Facebook Military Media Syria Central; Youtube, 16 octobre 2015)

Frappes d'hélicoptères russes dans la zone rurale au Nord de Homs

Frappes d'hélicoptères russes dans la zone rurale au Nord de Homs

Membres de l'Etat islamique près d'un barrage pris aux forces rebelles dans le quartier d'al-Tadamon à Damas (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 16 octobre 2015)

Membres de l'Etat islamique près d'un barrage pris aux forces rebelles dans le quartier d'al-Tadamon à Damas (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 16 octobre 2015)

Les cadets de la première formation des forces spéciales de l'Etat islamique à  Mossoul (Site Internet de partage de fichiers justpaste.it, 18 octobre 2015)

Les cadets de la première formation des forces spéciales de l'Etat islamique à Mossoul (Site Internet de partage de fichiers justpaste.it, 18 octobre 2015)

Le membre de l'Etat islamique Shuja 'al-Dusri, qui a effectué l'attaque dans la mosquée chiite dans la ville de Saihat, en Arabie saoudite (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 16 octobre 2015)

Le membre de l'Etat islamique Shuja 'al-Dusri, qui a effectué l'attaque dans la mosquée chiite dans la ville de Saihat, en Arabie saoudite (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 16 octobre 2015)

Annonce de l'Etat islamique recrutant des ingénieurs aéronautiques et d'autres experts (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 17 octobre 2015)

Annonce de l'Etat islamique recrutant des ingénieurs aéronautiques et d'autres experts (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 17 octobre 2015)

Le titre de la vidéo :

Le titre de la vidéo : "Effrayez les Juifs une fois de plus, avec des explosions, le feu et des coups de couteau" (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015)

Un commentateur appelle à libérer la mosquée Al-Aqsa de la

Un commentateur appelle à libérer la mosquée Al-Aqsa de la "contamination des descendants des singes et des porcs" (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015)

Membre de l'Etat islamique de la Province de Kirkouk en Irak appelant les musulmans de Jérusalem à  intensifier leurs attaques contre les Juifs (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015)

Membre de l'Etat islamique de la Province de Kirkouk en Irak appelant les musulmans de Jérusalem à intensifier leurs attaques contre les Juifs (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015)


Principaux points

  • Cette semaine, l'armée syrienne, avec le soutien iranien et russe, a poursuivi son attaque contre les organisations rebelles dirigées par le Front al-Nusra. Les combats se sont concentrés dans la zone rurale du Sud et du Sud-Ouest d'Alep. Selon les rapports des médias syriens et libanais, l'armée syrienne aurait réalisé des avancées locales et repris le contrôle de plusieurs villages. D'autre part, l'effort syrien pour lever le siège de la base aérienne militaire de Kuweyres, à l'Est d'Alep, s'est jusqu'ici révélé infructueux. Selon les rapports des médias, plusieurs milliers d'Iraniens se seraient rendus en Syrie pour prendre part à l'offensive. Il a également été rapporté que Qassem Soleimani, le commandant de la Force Qods, se trouverait au Nord de la Syrie pour commander les mouvements offensifs.
  • Compte tenu de la vague de terrorisme palestinien qui frappe Israël, l'Etat islamique a lancé une campagne médiatique mêlée d'incitation à un antisémitisme vicieux. La campagne appelle au meurtre des Juifs de diverses manières (attaques à l'arme blanche, incendie, empoisonnement, attaque à la voiture bélier, utilisation d'explosifs, etc.). Afin de promouvoir la campagne, l'Etat islamique utilise un hashtag Twitter intitulé "Massacrer des Juifs". Selon nous, la campagne d'incitation de l'Etat islamique pourrait inciter les jihadistes à agir contre Israël et les Juifs au Moyen-Orient et dans le monde.

 

La campagne internationale contre l'Etat islamique

Frappes des Etats-Unis et des pays de la coalition
  • La semaine écoulée a été marquée par la poursuite des frappes aériennes des Etats-Unis et des pays de la coalition contredes cibles de l'Etat islamique. Pendant la semaine, des dizaines de frappes ont été effectuées en Syrie et en Irak avec des avions de combat, des avions d'attaque et des véhicules aériens sans pilote.
  • Ci-après les principales attaques (Site du Département d'Etat américain) :
  • En Syrie– Les frappes aériennes ont été concentrées sur les secteurs d'Al-Raqqah, Alep, Marea et Abu Camel. Les frappes ont notamment visé des unités tactiques, des véhicules, des bâtiments et des engins improvisés de l'Etat islamique.
  • En Irak– Les frappes aériennes ont été concentrées sur les secteurs d'al-Bagdadi, Baiji, Mossoul, Ramadi, Samara, Tel Afar, Falloujah et Kisik (Ouest de Mossoul). Les frappes ont notamment visé des unités tactiques, des bâtiments, de l'artillerie, des positions de combat, des véhicules, des armes et des tunnels de l'Etat islamique.
  • Selon un rapport du 16 octobre 2015, les forces de la coalition ont frappé la raffinerie de Qayyarah dans la province méridionale de Ninive, au Nord-Ouest de l'Irak. La raffinerie, tombée aux mains de l'Etat islamique en Juin 2014, était utilisée par l'Etat islamique pour la production de produits pétroliers à vendre au marché noir et constituait une source de revenu pour l'organisation. Elle servait également de cachette d'armes. Selon la déclaration américaine, le raid aérien a été réalisé en coordination avec le gouvernement irakien (CENTCOM, 17 octobre 2015).

Implication russe dans la guerre civile syrienne

Les frappes aériennes russes
  • Selon le chef de l'état-major russe, entre le début des frappes aériennes le 30 septembre 2015 et le 16 octobre 2015, les avions russes ont frappé 456 cibles de l'Etat islamique. Selon le rapport, 394 frappes aériennes ont été menées la semaine dernière, détruisant 46 positions de communication, six installations de production d'explosifs, 22 entrepôts et réserves de carburant et 272 postes et camps militaires (Spoutnik, 16 octobre 2015). La Russie aurait l'intention d'étendre ses frappes aériennes en Syrie à 300 frappes aériennes par jour et de construire des pistes pour ses avions (Daily Mail, 18 octobre 2015). Selon nous, la plupart des frappes aériennes de la Russie visent des cibles des organisations rebelles dirigées par le Front al-Nusra et non l'Etat islamique (comme on pourrait le déduire des annonces russes).
  • Selon le ministère russe de la Défense :
  • Le 17 octobre 2015, 36 frappes aériennes ont été effectuées, frappant environ 49 cibles de l'Etat islamique à Idlib, Lattaquié, Damas et Alep. Les frappes aériennes ont détruit 11 centres de commandement de l'Etat islamique.
  • Le 18 octobre 2015, 60 frappes aériennes ont été effectuées, frappant environ 51 cibles de l'Etat islamique à Hama, Lattaquié et Alep, Damas, détruisant quatre centres de commandement, six entrepôts d'armes et de matériel militaire, deux bunkers et 32 camps.
  • Le 19 octobre, 2015, 33 frappes aériennes ont été effectuées, frappant 49 cibles de l'Etat islamique à Idlib, Lattaquié, Damas, Alep et Hama (Ministère russe de la Défense, 18 octobre 2015).
  • Le ministère russe de la Défense a indiqué que les Etats-Unis et la Russie ont signé un mémorandum d'accord sur la prévention des incidents de sécurité de vol durant les opérations en Syrie. L'accord comprend plusieurs règles visant à prévenir des accidents entre l'armée de l'air russe et l'armée de l'air américaine. Selon le ministère, le mémorandum est d'une importance pratique car il régule le mouvement des aéronefs avec et sans pilote des différentes armées dans le ciel de la Syrie. Selon le ministère, l'armée américaine a entrepris de transmettre le mémorandum au reste des pays de la coalition sous commandement américain (Site Internet du ministère russe de la Défense, 19 octobre 2015).
  • Ci-après quelques-unes des déclarations des responsables russes concernant la participation de la Russie en Syrie :
  • Dans un discours prononcé à l'occasion d'une conférence régionale organisée au Kazakhstan, le Président russe Vladimir Poutine a déclaré que depuis le 30 septembre 2015, des centaines de militants ont été tués dans les frappes aériennes russes en Syrie, et l'armée russe a réalisé des "accomplissements impressionnants," notamment la destruction d'arsenaux et de centres de commandement (Site Internet RT.com). Poutine a également déclaré que 5.000-7.000 soldats de la Russie et des anciens pays de l'Union soviétique luttaient contre l'Etat islamique (RT.com).
  • Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a accusé l'administration Obama de l'absence de progrès dans les pourparlers entre les Etats-Unis et la Russie sur la coordination d'une offensive aérienne contre l'Etat islamique. Le ministre russe des Affaires étrangères, Anatoly Antonov a déclaré que les Américains se sont vus offrir la possibilité de coopérer plus étroitement en Syrie et ont décliné l'offre à l'heure actuelle. Selon lui, l'offre comprend l'élargissement des dispositions existantes concernant les vols dans l'espace aérien syrien et l'expansion de la coopération militaire dans tous les aspects de la guerre contre l'Etat islamique. Selon lui, un tel accord pourrait être un élan pour une coopération future (RT.com, 19 octobre 2015).
Recrutement de mercenaires russes
  • Le 18 octobre 2015, la chaîne Al-Arabiya a rapporté qu'une entreprise privée russe appelée Wagner recrutait des mercenaires russes pour combattre en Syrie. Les mercenaires doivent être âgés de 18 à 40 ans, et le salaire mensuel est de 1,300-4000 dollars. Ces mercenaires sont appelés "volontaires" parce que, selon l'article n° 359 de la loi russe, la sanction pour une personne agissant en tant que mercenaire est de sept ans en prison. Selon une source syrienne, la Russie a envoyé 2.000 mercenaires pour Syrie jusqu'ici et leur nombre devrait dépasser les 20.000 (Chaîne Alarabiya.net, 18 octobre 2015).

Principaux développements en Syrie

L'offensive terrestre de l'armée syrienne au Nord de la Syrie – Etat des lieux
  • Pendant la semaine, les combats se sont poursuivis dans les régions de Hama, Idlib et Alep. Les combats font partie d'une attaque visant à relâcher la pression stratégique exercée par le Front al-Nusra et ses alliés (Jaish al-Fatah) sur les bastions essentiels du régime syrien à Lattaquié et à établir le contrôle du régime syrien au Nord-Ouest de la Syrie.
  • Cette semaine, les attaques de l'armée syrienne ont apparemment été concentrées dans la zone rurale du Sud et du Sud-Ouest d'Alep. Selon des rapports des médias syriens et libanais, l'armée syrienne a enregistré desavancées locales et repris le contrôle de plusieurs villages. En outre, l'effort syrien pour lever le siège de la base aérienne militaire de Kuweyres, à l'Est d'Alep, se poursuit, sans succès jusqu'à présent.
  • Selon les rapports des médias, plusieurs milliers de combattants des Gardiens de la révolution iranienne se sont rendus en Syrie pour aider l'armée syrienne dans sa campagne. Selon un rapport publié dans le journal libanais Al-Akhbar, affilié au Hezbollah, le commandant de la Force Qods Qassem Soleimani s'est rendu au Nord-Ouest de la Syrie le 11 octobre 2015 afin de commander l'offensive de l'armée syrienne avec le soutien des Gardiens de la révolution (Al-Akhbar, 13 octobre 2015).
Les combats dans la province d'Alep
  • Selon les rapports des médias, l'armée syrienne a lancé une vaste opération militaire dans la périphérie du Sud-Ouest d'Alep. L'armée syrienne a réussi à reprendre le contrôle de plusieurs villages dans le Sud-Ouest de la province (Al-Mayadeen, 16 octobre 2015). Il a  également été rapporté que l'armée syrienne et ses alliés avaient affronté l'Etat islamique et réussi à prendre le contrôle de plusieurs villages dans le Sud et l'Est de la province d'Alep (Facebook, agence de presse syrienne, Al-Mayadeen, 18 octobre 2015). Le 16 octobre 2015, la branche information de l'armée syrienne a publié sur sa page Facebook une vidéo montrant deux chars et trois véhicules de transport de troupe de l'armée syrienne avançant dans la zone rurale du Sud-Ouest d'Alep (Page Facebook Military Media Syria Central, Youtube, 16 octobre 2015).
  • Le 18 octobre 2015, dans un message publié sur un compte Twitter affilié à l'Etat islamique, la Province d'Alep de l'organisation a revendiqué la responsabilité d'une attaque à la voiture piégée contre l'armée syrienne. La voiture était conduite par un terroriste suicide appelé Abu al-Mo'atassem al-Shami. La voiture, qui transportait 10 tonnes d'explosifs, a explosé à un point de rassemblement de l'armée syrienne à Tall Na'am, à environ 31 km au Sud d'Alep (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 18 octobre 2015).
  • L'armée syrienne poursuit ses efforts afin de lever le siège de la base aérienne militaire de Kuweyres, à l'Est d'Alep. À cette fin, les forces ont commencé à prendre d'assaut les villages situés près de la base aérienne qui sont sous le contrôle de l'Etat islamique (SNN, 17 octobre 2015). L'activité de l'armée syrienne est réalisée avec le soutien aérien russe. Selon un rapport du 17 octobre 2015, des avions russes ont attaqué des positions de l'Etat islamique dans la région de la base aérienne (Agence de presse Khatwa, 17 octobre 2015).
La province de Hama
  • Des membres de l'Etat islamique auraient réussi à prendre le contrôle de deux barrages des forces de sécurité syriennes à l'Est de la province de Hama. Onze membres des forces de sécurité syriennes ont été tués (SNN, 16 octobre 2015). D'autre part, selon des sources militaires syriennes, au moins 40 membres de l'Etat islamique ont été tués dans un raid aérien contre un convoi de l'Etat islamique composé de 16 véhicules (Télévision Al-Arabiya, 18 octobre 2015).
Mort de trois membres du réseau Khorasan
  • Selon un rapport publié par les autorités américaines, trois membres d'Al-Qaïda ont été tués dans un raid aérien le 15 octobre 2015, dans la ville d'al-Dana, à l'Ouest d'Alep. Les trois étaient Abdul Mohsen Abdallah Ibrahim al-Charekh, un Saoudien de naissance, alias Sanafi al-Nasr. Abd al-Malik al-Saoudi et un Marocain ont été tués avec lui. Un autre membre, ressortissant égyptien, n'a pas été blessé. Les quatre hommes étaient membres d'un réseau appelé Khorasan et se trouvaient en Syrie pour une mission pour le leader d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri (Site Internet du Département américain de la Défense, 18 octobre 2015).
  • Selon un rapport du Front al-Nusra, Sanafi al-Nasr, le commandant de ses forces à Lattaquié, a été tué dans un raid aérien dans la région d'al-Dana, avec deux de ses escortes. Selon le Front al-Nusra, ils ont été attaqués par des drones américains (www.ajel.sa, 16 octobre 2015).
  • Le réseau Khorasan a été mentionné par le Président américain Barack Obama en Septembre 2014. Il s'agit d'un réseau terroriste opérant en Syrie composé de membres d'Al-Qaida ayant combattu en Afghanistan et au Pakistan, qui ont été rejoints par plusieurs combattants étrangers venus d'Europe et des États-Unis. Le réseau opère en Syrie comme une branche d'Al-Qaïda sous le parrainage du Front al-Nusra et commet des attaques contre des cibles occidentales. Ce n'est pas la première fois que des avions américains attaquent des objectifs du réseau Khorasan. En Juillet 2015, le Département américain de la Défense a annoncé l'élimination de Muhsin al-Fadhli près de la ville de Sarmada, dans la province d'Idlib au Nord-Ouest de la Syrie. Muhsin al-Fadhli était le chef du réseau Khorasan (Site Internet du Département américain de la Défense, 21 juillet 2015). Les attaques contre les membres du réseau Khorasan sont rares car la plupart des frappes aériennes américaines visent l'Etat islamique.
  • Le 15 octobre 2015, un journaliste d'Al-Nusra a repris deux photos sur son compte Twitter publiées par un autre journaliste du Front al-Nusra d'Alep. Les
  • photos montraient un véhicule détruit. Le journaliste a expliqué qu'un avion de la coalition avait frappé un véhicule des moudjahidin dans la ville d'al-Dana, située à environ 33 km à l'Ouest d'Alep (Compte Twitter affilié à Al-Nusra, 15 octobre 2015). Il s'agit apparemment de la mort des trois membres du réseau Khorasan.
La province de Homs
  • Le 17 octobre 2015, un compte Twitter affilié à l'Etat islamique a annoncé que l'armée syrienne et ses milices avaient attaqué des villes et des villages au Nord de la zone rurale de Homs, avec le soutien aérien d'hélicoptères russes. La vidéo montrait deux hélicoptères russes attaquant une zone urbaine (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 17 octobre 2015).
La province de Damas
  • Selon les rapports des médias syriens, l'armée syrienne se bat contre Jaysh al-islam et le Front al-Nusra dans la zone rurale à l'Est et à l'Ouest de Damas. Mohammad Sarhan, membre important du Front al-Nusra, aurait été tué dans les affrontements dans la région (Dimashq al-Aan, 17 octobre 2015).
  • Selon les rapports des médias, les membres de l'Etat islamique ont pris le contrôle de parties des quartiers de Yalda et d'al-Tadamon, à la périphérie Sud-Est de Damas (voir carte). Cette prise de contrôle a eu lieu après les combats menés par l'Etat islamique et d'autres organisations rebelles (a3maqagency.wordpress.com, 16 octobre 2015).
  • Le 16 octobre 2015, un compte Twitter affilié à l'Etat islamique a publié des photos montrant des membres de l'Etat islamique armés au cours des combats contre les forces rebelles dans le quartier d'al-Tadamon à Damas. Les photos montrent des membres de l'Etat islamique portant un ruban rouge au-dessus de leur coude droit, apparemment comme moyen d'identification (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 16 octobre 2015).
La province de Deir al-Zor
  • L'Etat islamique continue à faire pression sur la base aérienne militaire de Deir al-Zor. Dans la nuit du 16 octobre 2015, des membres de l'Etat islamique auraient tenté de pénétrer dans la base aérienne et auraient fait exploser un engin piégé près de la ville d'al-Jafrah. En conséquence, des affrontements ont éclaté
  • entre les membres de l'organisation et les forces du régime syrien (Comités de coordination locale, 16 octobre 2015).
  • Le 16 octobre 2015, une page Facebook affiliée à l'armée syrienne a signalé qu'un membre de l'Etat islamique appelé Abu Seif al-Iraqi et plus de quinze autres membres de l'Etat islamique avaient été tués dans des combats avec l'armée syrienne dans la région de la base aérienne militaire de Deir al-Zor (Page Facebook  Military Media Syria Central, 16 octobre 2015).

Principaux développements en Irak

La province d'al-Anbar
Ramadi
  • L'armée irakienne continue ses tentatives pour reprendre le contrôle de la ville de Ramadi, jusqu'ici sans succès. De forces spéciales de l'armée irakienne auraient pris le contrôle d'une zone au Nord de Ramadi des mains de l'Etat islamique et contrôleraient désormais la région d'Albu-Risha (Spoutnik, 18 octobre 2015). D'autre part, selon un rapport du 17 octobre 2015, les forces de l'armée irakienne auraient subi de lourdes pertes suite à une embuscade tendue par l'Etat islamique à l'Ouest de Ramadi. Le 17 octobre 2015, un compte Twitter affilié à l'Etat islamique a rapporté que 33 soldats de l'armée irakienne ont été tués dans cet incident, et neuf militaires véhicules ont été détruits (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 17 octobre 2015).
  • Le 18 octobre 2015, un ressortissant britannique de l'Etat islamique a réalisé un attentat suicide près de Ramadi avec un autre terroriste. L'attaque était dirigée contre les forces spéciales de l'armée irakienne et a été effectuée par Abu Omar al-Baritani. L'attaque terroriste a tué environ 80 personnes. Le deuxième terroriste suicide, Abu Katiba, était probablement d'origine syrienne (The Daily Mail, 18 octobre 2015).
La province de Salah al-Din
  Baiji
  • Des sources irakiennes ont affirmé que l'armée irakienne avait lancé une vaste offensive dans la région de Baiji et réalisé des accomplissements. Elles ont affirmé que la majeure partie de la ville a été reprise par l'armée irakienne, à l'exception de quelques quartiers de l'Ouest et du marché dans le centre-ville. L'armée irakienne considère la prise de contrôle de la ville comme son plus grand succès depuis l'assaut de l'Etat islamique dans la zone le 10 juin 2014. Le commandement conjoint des opérations en Irak a ​​également rapporté que les forces du régime irakien avaient réussi à reprendre l'enceinte de la raffinerie de Baiji après un an de batailles. Ces rapports irakiens nécessitent une vérification.
La province de Ninive
  • La branche information de l'Etat islamique dans la province de Ninive (Nord-Ouest de l'Irak) a publié des photos montrant des membres qui, selon l'Etat islamique, ont terminé la première formation des forces spéciales de l'organisation à Mossoul. Les membres sur les photos sont masqués, armés de fusils d'assaut Kalachnikov et portent des uniformes kaki avec l'insigne des forces spéciales (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique; justpaste.it, 14 octobre 2015).

Le jihad mondial dans les autres pays

Arabie saoudite
  • Le 16 octobre 2015, un groupe se faisant appeler la Province de Bahreïn de l'Etat islamique a revendiqué la responsabilité d'une attaque contre une mosquée chiite dans la ville de Saihat (région d'al-Qatif à l'Est de l'Arabie saoudite). L'attaque a été menée par un membre de l'Etat islamique appelé Shuja 'al-Dusri. Des fidèles ont été tués et blessés dans l'attaque (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 16 octobre 2015).
  • Le 16 octobre 2015, un compte Twitter opposé à l'Etat islamique a publié la photo du corps d'un membre de l'organisation responsable de l'attaque contre la mosquée chiite de Saihat. La photo montrait le terroriste couché sur le dos dans la rue, revêtu d'une djellaba blanche et d'un gilet de combat. Ses vêtements sont identiques à ceux qu'il portait sur la photo publiée par l'Etat islamique avant son départ pour l'attaque (Compte Twitter opposé à l'Etat islamique, 16 octobre 2015).
Khorosan
  • Jalal al-Din, membre important de l'Etat islamique dans la Province de Khorasan, qui occupait la fonction de mufti, a été tué dans une frappe aérienne menée par les forces américaines à Khorasan le 13 octobre 2015. Il a été tué alors qu'il circulait dans sa voiture avec cinq personnes. L'Etat islamique n'a pas officiellement annoncé sa mort, mais les rapports de sa mort sont également apparus sur ses réseaux sociaux (The Long War Journal, 15 octobre 2015).

L'Egypte et la péninsule du Sinaï

  • Les forces de sécurité égyptiennes ont poursuivi leur activité intensive contre la branche de l'Etat islamique dans la péninsule du Sinaï. Parallèlement aux activités de contre-terrorisme et de prévention des Egyptiens, les membres de la Province du Sinaï de l'Etat islamique ont continué à mener des attaques contre les forces de sécurité égyptiennes, principalement dans la région de cheikh Zoweid. Le 19 octobre 2015, les forces de sécurité égyptiennes ont annoncé le début de la deuxième étape de leur opération d'élimination de tous les nids terroristes dans la péninsule du Sinaï, accompagnée de vastes attaques terrestres et de frappes aériennes.
  • Le 14 octobre 2015, les forces de sécurité égyptiennes ont déclaré qu'elles avaient déjoué une tentative de contrebande d'armes destinées à Ansar Bayt al-Maqdis par un tunnel le long de la frontière avec la bande de Gaza. Elles ont également trouvé sept ouvertures d'un autre tunnel (Al-Watan, 14 octobre 2015). Les forces ont également indiqué avoir découvert un tunnel sous une maison à Rafah où des insignes et des uniformes de l'Etat islamique ont été trouvés, ainsi que des pistolets et des fusils de sniper, des engins piégés et des radios par satellite (Youtube du ministère égyptien de la Défense, 14 octobre 2015).
  • Ci-après les principaux événements :
  • Le 18 octobre 2015, de violents affrontements ont opposé les forces de sécurité égyptiennes aux membres de la Province du Sinaï au Sud-Ouest de cheikh Zoweid (Compte Twitter affilié à la Province du Sinaï, 18 octobre 2015).
  • Le 18 octobre 2015, des membres de la Province du Sinaï ont attaqué un véhicule blindé de l'armée égyptienne à Al-Arish. Le véhicule a explosé après avoir roulé sur un engin piégé. Il n'y a pas eu de victimes (Portail Veto, 18 août 2015).
  • Le 17 octobre 2015, un résident d'Al-Arish a été blessé par un engin piégé placé sur la route internationale au Sud d'al-Arish (Portail Veto, 17 octobre 2015).
  • Le 17 octobre 2015, un soldat a été tué et trois soldats ont été blessés dans l'explosion d'un engin piégé contre un véhicule blindé sur la route de contournement d'al-Arish (ONA, 17 octobre 2015).
  • Le 16 octobre 2015, un engin piégé a été activé contre une voiture de la force de paix au Sud de cheikh Zoweid sur la route d'Al-Jura. Deux soldats américains ont été légèrement blessés (Al-Watan, 17 octobre 2015).
  • Le 15 octobre 2015, un compte Twitter affilié à l'Etat islamique a rapporté que trois membres des forces de sécurité égyptiennes avaient été tués dans une opération de l'Etat islamique à cheikh Zoweid (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 15 octobre 2015).
  • Le 14 octobre 2015, un engin piégé a explosé près du bureau du procureur militaire à al-Arish alors une voiture blindée passait par là (Al-Youm al-Sabea, 14 octobre 2015).

La conduite de l'Etat islamique

L'Etat islamique recrute des ingénieurs en aéronautique et d'autres experts
  • Le 17 octobre 2015, un compte Twitter affilié à l'Etat islamique a publié une annonce au nom de la direction de l'industrialisation militaire et du développement de l'organisation. L'annonce précise que l'Etat islamique recrute des ingénieurs spécialisés en aviation, physique, chimie, machinerie et métaux. Des ouvriers en métallurgie et des machinistes sont également recherchés. L'annonce incluait également des numéros de téléphone (Compte Twitter affilié à l'Etat islamique, 17 octobre 2015).
Recrutement de combattants de Belgique dans les rangs de l'Etat islamique
  • Selon le rapport de la commission belge des droits de l'homme de l'ONU, jusqu'à présent, près de 500 Belges ont été recrutés dans les rangs de l'Etat islamique en Irak et en Syrie. La moyenne d'âge des recrues est de 23 ans et elles viennent généralement des classes inférieures, où le taux de chômage chez les jeunes est de 24%. Les recrues en provenance de Belgique sont arrivées en trois vagues principales : la première en 2010, dirigée par l'organisation Sharia4Belgium, qui a depuis été démantelée par les autorités belges, la deuxième en 2012, et la troisième vague a débuté en 2014 et se poursuit toujours.
  • L'activité de recrutement en Belgique recourt aux réseaux internes amicaux et familiaux et aux réseaux sociaux. Les montants versés aux recruteurs sont élevés. Certains recruteurs en Syrie sont payés en fonction du nombre de personnes recrutées et de la qualité des recrues. Si la recrue est un expert en informatique ou un médecin (professions convoitées par l'Etat islamique), le recruteur reçoit une rétribution plus élevée (Spoutnik, 17 octobre 2015).

Activtés de contre-terrorisme et de prévention

Appel à Toyota concernant l'utilisation par l'Etat islamique de véhicules de la société
  • La chaîne de télévision américaine ABC a signalé l'utilisation généralisée de véhicules Toyota par des membres de l'Etat islamique. Par conséquent, les responsables du contre-terrorisme au Trésor américain ont demandé à la société Toyota de les aider à déterminer de quelle manière l'Etat islamique a réussi à acquérir une telle quantité de pick-up Hilux Toyota. La société a répondu qu'elle ignorait comment l'Etat islamique a acquis les véhicules. Selon un porte-parole de Toyota aux États-Unis, la société a pour politique de ne pas vendre de véhicules à des acheteurs qui sont susceptibles de les utiliser pour des activités militaires ou terroristes (ABC News, 6 octobre 2015).
Développement d'un logiciel pour la guerre contre l'Etat islamique
  • Des scientifiques russes auraient développé un nouveau logiciel informatique pouvant identifier les recruteurs de l'Etat islamique sur les réseaux sociaux. Selon eux, à partir de 2016, le logiciel va commencer à identifier les comptes de réseaux sociaux associés à de potentiels recruteurs et leur envoyer un message en arabe. Il étudiera ensuite la réponse reçue (Spoutnik, 13 octobre 2015).

Activités de propagande de l'Etat islamique

Incitation à tuer des Juifs
  • La vague de terrorisme palestinien qui sévit en Israël a donné naissance à une campagne médiatique de l'Etat islamique. Le but de la campagne, mêlée d'incitation à un antisémitisme vicieux, est d'encourager la vague d'attentats terroristes palestiniens, la présentant comme un conflit entre les Juifs ("les descendants des singes et des porcs") et l'islam. Dans le cadre de la
  • campagne, l'Etat islamique a mis en place une nouvelle branche médiatique appelée la Fondation Al-Mazraat, spécialisée sur la question palestinienne.[1] En outre, un hashtag en arabe "Massacrer des Juifs"[2] a été publié sur Twitter.Selon nous, la campagne d'incitation de l'Etat islamique est susceptible d'inciter des éléments jihadistes à agir contre Israël et les Juifs au Moyen-Orient et dans le monde. 
  • Ci-après des exemples du contenu de la campagne d'incitation de l'Etat islamique :
  • La Fondation Al-Mazraata publié une série de vidéos de soutien aux Palestiniens et à leurs actions. Les vidéos de soutien montrent des photos du Mont du Temple, de la mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher, et comprennent des appels à mener le jihad pour Allah sur la terre de Palestine. Par exemple, une vidéo intitulée "Le Massacre des Juifs" montre des photos de la vieille ville de Jérusalem, du Mont du Temple, du Dôme du Rocher et de la mosquée Al-Aqsa. Dans le fond, Osama Ben Laden parle de l'importance de Jérusalem. Ledirigeant de l'Etat islamique, Abu Bakr al-Baghdadi, y appelle également à la vengeance. La vidéo montre les récentes attaques menées à Jérusalem, avec l'inscription "Opérations solitaires à Jérusalem." La vidéo montre également des membres de l'Etat islamique en formation, avec la voix d'Osama ben Laden en fond, disant qu'il est interdit de reconnaître l'existence de l'Etat juif sur le sol de Palestine (Fondation Al-Mazraat, 18 octobre 2015).
  • La vidéo publiée par le département d'information de l'Etat islamique dans la Province de Deir al-Zor décrit les Juifs comme les "assassins des prophètes" et comme ceux qui "ont déformé les livres d'Allah et se sont battus contre les fidèles [musulmans]". Les Juifs sont également accusés d'avoir créé le christianisme et l'islam chiite et de monter les chrétiens contre les musulmans, avec des photos montrant un attentant à l'arme blanche et à la voiture bélier à Jérusalem en arrière-plan, où le commentateur déclare : "Poignardez le Juif avec un couteau ou écrasez-le avec une voiture, empoisonnez-le, ramenez les explosifs, [utilisez] des ceintures piégées et des engins piégés, brûlez leurs visages et leur maisons". Par la suite, dans la vidéo, un membre de l'Etat islamique appelé Abu Muslim al-Masri appelle au jihad palestinien et appelle les Palestiniens à "amputer les membres" des Juifs" (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015).
  • Dans une autre vidéo du 18 octobre 2015 produite par le bureau d'information de la Province méridionale de l'Etat islamique (Sud-Ouest de l'Irak), le commentateur qualifie les Juifs et les Chrétiens "d'ennemis de l'Islam". Il note que l'Etat islamique n'oubliera pas les Musulmans de Jérusalem jusqu'à ce que "nous reprenions la Mosquée Al-Aqsa de la contamination des descendants des singes et des porcs." Il a ajouté que l'État islamique se rapproche d'Israël de l'Irak et de la Syrie, et que "l'heure des Juifs se rapproche" (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015). 
  • Dans une autre vidéo, produite par la Province de Kirkouk de l'Etat islamique, un membre de l'Etat islamique appelle tous les musulmans de Jérusalem à intensifier leurs attaques contre les Juifs dans le cadre du jihad mené contre eux (Site Internet de partage de fichiers archive.org, 18 octobre 2015). 
  • L'Etat islamique a récemment mis en place une nouvelle branche médiatique appelée la Fondation Al-Mazraat, chargée de la question palestinienne. Les domaines que la fondation gère incluent le suivi de tout ce qui concerne la question d'Al-Aqsa et la publication de matériaux, dans le but d'inciter la nation islamique à mener le jihad pour récupérer les lieux saints qui ont été volés, en premier lieu Al-Aqsa et le reste de la terre sainte, et à sensibiliser les musulmans sur l'importance de renforcer les fondements du califat islamique.La fondation possède un site Internet qui publie des propos d'incitation appelant à agir contre Israël, en utilisant des impératifs religieux, des éléments visuels et des moyens conçus pour provoquer les sentiments des musulmans et les inciter à agir. Les contenus du site Internet comprennent des informations sur le sujet de Jérusalem et des liens vers des vidéos documentant les attaques terroristes, glorifiant les chahids et encourageant l'activité terroriste. Le site Internet inclut des liens vers plusieurs vidéos produites par l'Etat islamique sur le sujet d'Al-Aqsa et de la Palestine.

[1] Al-Masra - La route prise par Mahomet de la Mecque à la mosquée Al-Aqsa, d'où il est monté au ciel.
[2] https://twitter.com/hashtag/%D9%86%D8%AD%D8%B1_%D8%A7%D9%84%D9%8A%D9%87%D9%88%D8%AF?src=hash