Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (20-26 mai 2015)

 Le Hamas construit une route le long de la frontière entre Gaza et Israël.

Le Hamas construit une route le long de la frontière entre Gaza et Israël.

Attaque à la voiture bélier au carrefour A-Tur à Jérusalem.

Attaque à la voiture bélier au carrefour A-Tur à Jérusalem.

Attaque à la voiture bélier au carrefour A-Tur à Jérusalem.

Attaque à la voiture bélier au carrefour A-Tur à Jérusalem.

Palestinien lançant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes dans le village de Qadoum durant la manifestation hebdomadaire organisée sur place (Wafa, 22 mai 2015)

Palestinien lançant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes dans le village de Qadoum durant la manifestation hebdomadaire organisée sur place (Wafa, 22 mai 2015)

Ouverture du terminal de Rafah le 26 mai 2015 sous haute surveillance égyptienne

Ouverture du terminal de Rafah le 26 mai 2015 sous haute surveillance égyptienne

Travaux de construction de la route près de la barrière de sécurité

Travaux de construction de la route près de la barrière de sécurité

L'affiche accrochée dans la ville de Gaza :

L'affiche accrochée dans la ville de Gaza : "Merci, Turquie, libératrice de la Palestine"

Rencontre à Ramallah entre Mahmoud Abbas et Federica Mogherini, le Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la sécurité (Wafa, 20 mai 2015)

Rencontre à Ramallah entre Mahmoud Abbas et Federica Mogherini, le Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la sécurité (Wafa, 20 mai 2015)

Rami Hamdallah, le Premier ministre du gouvernement de consensus national, rencontre à Ramallah le Président de la FIFA Joseph Blatter (Wafa, 20 mai 2015)

Rami Hamdallah, le Premier ministre du gouvernement de consensus national, rencontre à Ramallah le Président de la FIFA Joseph Blatter (Wafa, 20 mai 2015)

  • Le calme a perduré au cours de la semaine écoulée au Sud d'Israël. A Jérusalem, un groupe de gardes-frontières a été la cible d'une attaque à la voiture bélier sur la route menant au Mont des Oliviers. Deux gardes-frontières ont été légèrement blessés. Le terroriste a été tué. Le Fatah a salué l'attaque. Les médias de l'Autorité Palestinienne ont qualifié l'incident "d'accident de la circulation" et ont vivement critiqué Israël. L'AP, comme d'habitude, n'a pas condamné l'attaque.
  • Les médias palestiniens ont récemment rapporté qu'une route de terre était en construction dans la bande de Gaza le long de la frontière avec Israël à une distance de quelques centaines de mètres de la barrière de sécurité. Les médias affiliés au Hamas ont rapporté que les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, étaient en charge de la voirie. Selon nous, la construction de la route vise à défier Israël. Son objectif est de permettre aux Brigades Izz al-Din al-Qassam de contrôler le secteur de la barrière et d'améliorer les capacités opérationnelles du Hamas contre les forces de Tsahal de l'autre côté de la clôture, ainsi que la capacité du Hamas à infiltrer des terroristes en territoire israélien.
Tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël
  • Aucune roquette et aucun obus de mortier n'ont été tirés cette semaine en territoire israélien.

Tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël

Attaque à la voiture bélier à Jérusalem
  • Dans la matinée du 20 mai 2015, un Palestinien a percuté un groupe de gardes-frontières au carrefour A-Tur, qui mène au Mont Oliviers, à Jérusalem. Le chauffeur a été tué par l'un des gardes-frontières. Selon les premiers éléments de l'enquête, le terroriste a identifié un groupe de gardes-frontières au carrefour et a délibérément fait une embardée dans leur direction. Après les avoir percutés, il a fait demi-tour afin de vérifier qu'il les avait tués. L'un des gardes-frontières a tiré dans sa direction et l'a abattu. Un garde-frontière et une garde-frontière ont été légèrement blessés et ont été évacués vers un hôpital ; ils ont été libérés par la suite. L'attaque est la troisième commise au cours du mois écoulé et la septième depuis début 2015. Au cours de l'année écoulée, le nombre d'attaques à la voiture bélier commises dans le cadre de la "résistance populaire" a augmenté.
  • Le terroriste palestinien qui a effectué l'attaque est Imran Omar Abu Dheim (alias Abu Hamzeh), 41 ans, de Jebel Mukaber (Sud de Jérusalem), marié et père de cinq enfants (Page Facebook PALDF, 20 mai 2015). Il n'était apparemment affilié à aucune organisation terroriste palestinienne et a commis l'attaque de sa propre initiative. Il était lié à Alaa Hachem Abu Dheim, qui a effectué la fusillade contre la yeshiva Mercaz Ha'Rav à Jérusalem le 6 mars 2008.[3]Selon son frère, Imran Omar Abu Dheim travaillait comme agent de sécurité de véhicule pour plusieurs compagnies israéliennes de transport. Ses funérailles se sont déroulées à Jebel Mukaber, où une tente de deuil a été érigée.
  • Cette fois encore, le Fatah et les médias de l'Autorité Palestinienne (AP) ont qualifié l'attaque "d'accident de la circulation" et le terroriste de "victime des forces de sécurité israéliennes".L'AP n'a pas condamné l'attaque. Le ministère palestinien des Affaires étrangères a demandé à l'ONU de nommer une commission internationale chargée d'enquêter sur les circonstances des "meurtres de résidents de Jérusalem par les forces de sécurité israéliennes" (Wafa.ps, 21 mai 2015). [4]
Attaque à l'arme blanche à Jérusalem
  • Dans la nuit du 23 mai 2015, deux jeunes juifs ont été poignardés près de la Porte de Naplouse à Jérusalem, alors qu'ils se rendaient au Mur occidental. Un Palestinien les a agressés avant de s'enfuir vers la vieille ville. Un des adolescents, âgé de 15 ans, a été poignardé à l'estomac. L'autre, âgé de 19 ans, n'a été que légèrement blessé. Après des recherches, un Palestinien de 19 ans de la vieille ville a été arrêté et le couteau utilisé dans l'attaque a été trouvé en sa possession (Ynet, 24 mai 2015).
Manifestations et heurts
  • Les violences et le terrorisme se sont poursuivis au cours de la semaine écoulée aux points de friction "traditionnels" en Judée-Samarie et à Jérusalem Est dans le cadre de la "résistance populaire", avec notamment des tirs de pierres et de cocktails Molotov sur les forces de sécurité israéliennes.
 
Le terminal de Rafah
  • Les autorités égyptiennes ont annoncé que le terminal de Rafah serait ouvert pour deux jours, les 26 et 27 mai 2015, pour le passage des Palestiniens du côté égyptien vers la bande de Gaza (Omannews.gov.om, 4 mai 2015).Maher Abu Subha, le directeur des terminaux et des frontières pour le Hamas, a qualifié la mesure d'insuffisante et a appelé les Egypte à ouvrir le terminal de Rafah à l'ensemble de la population (Paltoday.tv, 24 mai 2015). Le 26 mai 2015, les autorités égyptiennes ont ouvert le terminal de Rafah du côté égyptien pour les Palestiniens désireux d'entrer dans la bande de Gaza, après qu'il avait été fermé pendant 86 jours. Le terminal a été fortement sécurisé par les forces égyptiennes (Paltimes.net, 26 mai 2015).
Construction d'une route à la frontière entre Gaza et Israël
  • Les médias palestiniens ont récemment rapporté que des camions et des bulldozers  palestiniens étaient utilisés pour construire une route à environ 250 mètres de la barrière de sécurité entre la bande de Gaza et Israël. Selon les rapports, ils se trouveraient à quelques mètres de bases de Tsahal près de la frontière. Des sites affiliés au Hamas ont signalé que la branche armée du Hamas est responsable de la construction de la route, dont le but est d'assurer la sécurité à la frontière et de permettre le bon déroulement des "activités de résistance" [cf., des attaques terroristes] (Raialyoum.com, 25 mai 2015). Selon Al-Ayam, le but de la route, qui présente des remblais de sable, est de compliquer l'identification par l'armée israélienne des véhicules circulant sur la route. Le Hamas utilise également des matériaux issus de ruines de bâtiments pour la construction (Al-ayyam.com, 25 mai 2015).
  • Ibrahim al-Madhoun, commentateur politique affilié au Hamas, a affirmé dans un article que la construction de la route vise à créer des faits sur le terrain dans le cadre des réalisations des récents combats et à rendre les activités de la branche armée manifestes (Maannews.net, 25 mai 2015). Mahmoud al-Zak, haut responsable de l'OLP dans la bande de Gaza, a critiqué le la construction de la route, affirmant qu'elle était de nature à élargir la zone tampon au détriment des terres agricoles. Il a affirmé qu'un certain nombre d'agriculteurs lui avaient déjà parlé de leurs préoccupations concernant les conséquences de la construction de la route sur les terres agricoles (Al-ayyam.com, 25 mai 2015).
  • Selon nous, la route est construite comme un défi à Israël et vise à accroître le contrôle sécuritaire par les Brigades Izz al-Din al-Qassam à la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Le Hamas aura plus de facilité à contrôler les civils qui approchent de la clôture ou qui tentent de la traverser et de s'infiltrer en Israël. Dans le même temps, elle pourrait améliorer les capacités de sa branche armée en vue des activités menées par l'armée israélienne de l'autre côté de la clôture.
Gel des avoirs d'associations caritatives de Gaza
  • La Banque de Palestine a récemment annoncé le gel des comptes de31 associations caritatives et son refus d'ouvrir des comptes à plus de 50 autres. Cette mesure, prise suite à une demande du Fonds monétaire palestinien, complique le flux annuel d'environ 2 millions de dollars des fonds et allocations destinés aux Palestiniens nécessiteux dans la bande de Gaza (Paltimes.net, 21 mai 2015). La plupart des associations caritatives opérant dans la bande de Gaza sont affiliées au Hamas, au Jihad Islamique Palestinien (JIP) et à d'autres organisations terroristes.
  • Pour protester contre les actions de la banque, une bombe a explosé à l'entrée de la branche de Beit Lahia. Aucune victime n'a été signalée. Il a également été rapporté que les familles nécessiteuses et les orphelins ont manifesté devant des succursales de la banque à travers la bande de Gaza. Les manifestants, parmi lesquels figuraient des enfants, ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "La Banque de Palestine a imposé un siège sur les orphelins de Gaza", et "Pourquoi, Banque de Palestine?" (Paltimes.net, 21 mai 2015). Dans la matinée du 26 mai 2015, la protestation s'est intensifiée lorsque les orphelins et les enfants de familles nécessiteuses ont bloqué les entrées de toutes les branches de la banque dans la bande de Gaza. Dans un acte de solidarité avec la Banque de Palestine, les directeurs des autres banques opérant dans la bande de Gaza ont annoncé qu'ils fermaient leurs établissements (Maannews.net, 26 mai 2015).

Droite : Les familles et les orphelins nécessiteux ferment la branche de la Banque de Palestine à Deir al-Balah. Gauche : Pancartes sur la porte de la banque : "La Banque de Palestine est fermée jusqu'à nouvel ordre", "La Banque de Palestine – Nom national mais actes sataniques", "Banque Palestine fermée par décision des orphelins" (Page Facebook Qudsn, 26 mai 2015)
Droite : Les familles et les orphelins nécessiteux ferment la branche de la Banque de Palestine à Deir al-Balah. Gauche : Pancartes sur la porte de la banque : "La Banque de Palestine est fermée jusqu'à nouvel ordre", "La Banque de Palestine – Nom national mais actes sataniques", "Banque Palestine fermée par décision des orphelins" (Page Facebook Qudsn, 26 mai 2015)

Soutien humanitaire turc à la bande de Gaza
  • Le 20 mai 2015, un grand panneau a été accroché dans la ville de Gaza montrant Tayyip Erdogan, le Premier ministre turc, et Ismail Haniya, le chef adjoint du bureau politique du Hamas avec le titre : "Merci, Turquie, libératrice de la Palestine". L'affiche a été accrochée par le Hamas afin de remercier le gouvernement turc de financer le mariage de masse prévu pour le mois prochain de 4.000 jeunes Gazaouis démunis (Page Facebook PALDF, 21 mai 2015 et Almesryoon.com, 20 mai 2015).
Arrestation d'un salafiste de haut rang dans la bande de Gaza
  • Des sources dans la bande de Gaza ont indiqué que la branche armée du Hamas a récemment arrêté Alaa 'Jaude, un responsable salafiste jihadiste à Dir al-Balah. Jaude a été accusé d'avoir créé un groupe de soutien à l'Etat islamique dans la bande de Gaza (Karamapress.com, 18 mai 2015).
Fin de formation d'une nouvelle unité du ministère de l'Intérieur du Hamas
  • Les médias palestiniens ont rapporté que 21 mai 2015, une cérémonie a été organisée à l'occasion de la fin de la sixième formation du ministère de l'Intérieur de la bande de Gaza dans le cadre d'une nouvelle unité de sécurité appelée "Libération malgré le siège", en présence des 130 participants formés à assurer la sécurité de responsables du Hamas durant l'atterrissage d'un hélicoptère sous les tirs (en utilisant l'hélicoptère de Yasser Arafat, qui a été saisi). Les membres ont également suivi un cours de natation avancé (Paltimes.net, 21 mai 2015 ; Ministère palestinien de l'Intérieur, 21 mai 2015).

Cérémonie de fin de formation. Droite : Les cadets défilent devant de hauts responsables des forces de sécurité du Hamas et du ministère de l'Intérieur (Ministre de l'Intérieur palestinien, 21 mai 2015). Gauche : Des membres des services de sécurité descendent d'un hélicoptère  (Felesteen al-Yom, 21 mai 2015)
Cérémonie de fin de formation. Droite : Les cadets défilent devant de hauts responsables des forces de sécurité du Hamas et du ministère de l'Intérieur (Ministre de l'Intérieur palestinien, 21 mai 2015). Gauche : Des membres des services de sécurité descendent d'un hélicoptère  (Felesteen al-Yom, 21 mai 2015)

Préparatifs en vue des camps d'été
  • Le Hamas se prépare en vue de ses camps d'été annuels dans la bande de Gaza. Le porte-parole du Hamas Musheir al-Masri a affirmé que cette année, des camps d'été seraient également organisés pour les filles. Il a déclaré que les filles recevraient une formation militaire et s'entraîneraient au maniement des armes comme les garçons. Les camps sont fréquentés par les Gazaouites âgés de 14 à 20 ans, et leur objectif, selon le Hamas, est de leur enseigner l'autodéfense et l'esprit de la "résistance" [cf., le terrorisme anti-israélien] (Paltimes.net, 23 mai 2015). 
Rencontre entre Mahmoud Abas et la représentante des affaires étrangères de l'UE
  • Le 20 mai 2015, Mahmoud Abbas, le Présidents de l'AP, a rencontré à Ramallah Federica Mogherini, le Haut Représentant de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Mogherini a organisé une conférence de presse conjointe avec Saeb Erekat après la réunion. Erekat a fait état de "discussions sérieuses" sur l'évolution du processus de paix. Il a affirmé que les Palestiniens apprécient les mesures prises par l'UE, en particulier tout ce qui concerne la condamnation des implantations et le boycott des biens qui y sont fabriqués. Il a dit que tandis que les Palestiniens investissent leurs efforts dans la préservation de la solution à deux États, Israël construit des implantations, poursuit ses arrestations et impose des diktats (Wafa.ps, 20 mai 2015).
Proposition françaisede solution au conflit israélo-palestinien
  • La France envisage de soumettre une résolution au Conseil de sécurité pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Selon les rapports des médias, les versions préliminaires de la proposition ont été remises à Israël, aux Palestiniens et à diverses agences de l'UE. Selon des sources diplomatiques occidentales, la France a promis à l'administration américaine de retarder sa proposition après la signature d'un accord nucléaire avec l'Iran (Alhayat.com, 24 mai 2015).
  • En réaction, les Palestiniens ont soulevé plusieurs points au sujet de la proposition de résolution, notamment sur la question de la reconnaissance d'Israël en tant qu'État juif (Alhayat.com, 24 mai 2015). Ainsi, Nabil Shaath, membre du comité central du Fatah, a affirmé qu'il n'était pas au courant des détails de la proposition française mais que les demandes des Palestiniens étaient claires et comprenaient l'arrêt de la construction dans les implantations tant que les négociations sont en cours, une date limite pour le retrait d'Israël et la mise en œuvre du "droit au retour" (Alwatanvoice.com, 21 mai 2015).
Activités de l'AP face aux organisations internationales
  • Nabil Abou Zneid, le représentant de l'AP en Hollande, a affirmé que le 25 juin 2015, Riyad al-Maliki, le ministre palestinien des Affaires étrangères, soumettra les dossiers des implantations et de l'Opération Bordure Protectrice à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Il a dit qu'environ un mois plus tard, une délégation de hauts responsables du CPI se rendra dans les territoires palestiniens pour examiner la situation (Radio Voix de la Palestine, 20 mai 2015).
  • Riyad al-Maliki,le ministre palestinien des Affaires étrangères, a annoncé que les Palestiniens avaient formellement adhéré à l'Organisation mondiale des douanes. Il a affirmé que la stratégie palestinienne dans le travail avec les organisations et institutions  internationales incluait de définir la nature du cadre juridique du futur Etat palestinien en tant que nation, pour renforcer la légitimité de l'indépendance et de la souveraineté palestinienne et l'arrêt de l'occupation israélienne (Wafa.ps, 18 mai 2015).
  • Le général Khalil al-Naqib, directeur des services de santé de l'Autorité Palestinienne, a déclaré l'AP avait adhéré au comité international de médecine militaire. Il a affirmé qu'il s'agissait d'une réalisation importante pour les Palestiniens et une nouvelle victoire de leur politique (Al-Quds, 21 mai 2015). 
Tentatives palestiniennes de suspendre Israël de la FIFA
  • Le 20 mai 2015, le Président de la FIFA, Joseph Blatter a effectué une visite d'une journée dans les territoires administrés par l'Autorité Palestinienne, suite à la demande de Jibril Rajoub, le ministre de la Jeunesse et du Sport de l'AP de suspendre l'adhésion d'Israël à la fédération. A la veille de sa visite, des dizaines de Palestiniens ont organisé un rassemblement de soutien à la suspension d'Israël devant le siège du Comité olympique au Centre de Ramallah.
  • Dans une tentative pour résoudre le problème, Joseph Blatter, a rencontré Mahmoud Abbas, Rami Hamdallah, le Premier ministre du gouvernement de consensus national palestinien, et Jibril Rajoub, le Président de la fédération palestinienne de football. Mahmoud Abbas a affirmé que le sport palestinien était mis à mal par les Israéliens et leurs tentatives visant à limiter son développement. Dans une conférence de presse organisée à Ramallah, Blatter a annoncé avoir rencontré le 19 mai  2015 le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a exprimé sa volonté de résoudre le problème et de faciliter le déplacement des athlètes palestiniens en Judée-Samarie. Netanyahu a déclaré que la demande de l'association de football palestinienne de suspendre Israël de la FIFA était un dangereux précédent (Alaraby.co.uk, 20 mai 2015).
Flotte suédoise pour la bande de Gaza
  • Le 25 mai 2015, le navire Marianne de Göteborg a appareillé de Suède et fait route vers la Méditerranée, où il sera rejoint par d'autres navires. Le navire, qui a pris la mer d'un port en Allemagne, devrait ancrer à Brest, en France, où une réception aura lieu pour ses passagers. Le bateau est censé s'arrêter dans d'autres ports européens afin d'enrôler l'opinion publique et des fonds (Shiptogaza.se, 25 mai 2015).

[1]Exact à la date du 26 mai 2015. Les statistiques ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier ni les roquettes tirées qui se sont abattues dans la bande de Gaza.
[2] Ces données ne tiennent pas compte des tirs d'obus de mortier.
[3]Le 6 mars 2008, un terroriste palestinien armé d'un fusil Kalachnikov a pris d'assaut la yeshiva Mercaz Ha'Rav de Jérusalem. Il a abattu huit étudiants et en a blessé dix, dont quatre dans un état jugé critique. A ce sujet, voir notre article du 9 mars 2008 intitulé "Huit étudiants tués par un terroriste à la yeshiva Mercaz Ha'Rav de Jérusalem", à l'adressehttp://www.terrorism-info.org.il/fr/article/18493
[4]Au sujet des attaques à la voiture bélier, voir nos publications des 18 et 21 mai 2015.