Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25-31 mars 2015) *

Evénements de la Journée de la Terre.

Evénements de la Journée de la Terre.

Evénements de la Journée de la Terre.

Evénements de la Journée de la Terre.

Heurts près de Wadi Fukin entre Palestiniens et forces de Tsahal, durant lesquels un officier de Tsahal a été blessé (Page Facebook Shihab, 30 mars 2015).

Heurts près de Wadi Fukin entre Palestiniens et forces de Tsahal, durant lesquels un officier de Tsahal a été blessé (Page Facebook Shihab, 30 mars 2015).

Discours de Mahmoud Abbas au sommet de la Ligue arabe à Charm el-Cheikh (Wafa, 28 mars 2015)

Discours de Mahmoud Abbas au sommet de la Ligue arabe à Charm el-Cheikh (Wafa, 28 mars 2015)

Manifestation conjointe du Hamas et du JIP contre les propos d'Abbas au sommet de la Ligue arabe (Page Facebook Paldf, 29 mars 2015)

Manifestation conjointe du Hamas et du JIP contre les propos d'Abbas au sommet de la Ligue arabe (Page Facebook Paldf, 29 mars 2015)

Mahmoud Abbas accueilli par le Premier ministre tunisien Habib Essid (Wafa, 29 mars 2015)

Mahmoud Abbas accueilli par le Premier ministre tunisien Habib Essid (Wafa, 29 mars 2015)

Walaa al-Batat, présentatrice d'une émission pour enfants, expliquent aux jeunes téléspectateurs que toutes les villes palestiniennes conquises en 1958 reviendront aux mains des Palestiniens (Chaîne de télévision palestinienne officielle, 6 mars 2015)

Walaa al-Batat, présentatrice d'une émission pour enfants, expliquent aux jeunes téléspectateurs que toutes les villes palestiniennes conquises en 1958 reviendront aux mains des Palestiniens (Chaîne de télévision palestinienne officielle, 6 mars 2015)

  • Le calme perdure au Sud d'Israël, tandis qu'en Judée-Samarie, des incidents ont été signalés dans le cadre de la "résistance populaire". La Journée de la Terre a été marquée dans la bande de Gaza et en Judée-Samarie sans incidents particuliers.
  • Israël a annoncé le dégel des taxes perçues pour le compte des Palestiniens, gelées au cours des quatre derniers mois. Nimr Hamad, conseiller de Mahmoud Abbas, a déclaré que le dégel des taxes était dû aux pressions de responsables arabes  et internationaux sur le Premier ministre israélien.
  • Riyadh al-Maliki, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement de consensus national, a annoncé qu'il participerait le 1er avril 2015 à une cérémonie organisée à La Haye à l'occasion de l'adhésion officielle de l'AP à la CPI.
Tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël
  • Aucune roquette et aucun obus de mortier n'ont été tirés cette semaine sur le Sud d'Israël.

Tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël

  • Les violences ont continué au cours de la semaine écoulée dans le cadre de la "résistance populaire", avec notamment des tirs de pierres et de cocktails Molotov. Une partie des manifestations et des confrontations se sont déroulées sous le signe de la Journée de la Terre,[3] marquée le 30 mars (voir ci-après). Ci-après les principales attaques:
  • Le 25 mars 2015, des heurts ont été signalés dans le camp de réfugiés de Jelazoun (près de Beit El). Durant les manifestations, un émeutier palestinien a été visé par des tirs et gravement blessé. Il est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital. En réaction à sa mort, des Palestiniens ont incendié des terrains entre Jelazoun et Beit El et ont lancé des pierres sur les forces de sécurité israéliennes (Agence de presse Tazpit, 25 mars 2015).
  • Le 28 mars 2015, des Palestiniens ont lancé des pierres sur des véhicules israéliens sur la route Adam-Hizme (région de Benyamin), sans faire de blessés. Des dégâts importants ont été causés à un autobus (Agence de presse Tazpit, 28 mars 2015).
Visite de Rami Hamdallah dans la bande de Gaza
  • RamiHamdallah, le Premier ministre du gouvernement de consensus national palestinien, est arrivé dans la bande de Gaza le 25 mars 2015 à la tête d'une délégation palestinienne gouvernementale. Il a rencontré de hauts responsables et des représentants des organisations palestiniennes. Il a également assisté à une conférence palestino-turque sur le thème de la santé. Hamdallah a déclaréque Mahmoud Abbas était engagé à soulager les souffrances de la bande de Gaza. Il a remercié les gouvernements d'Arabie Saoudite, du Qatar et du Koweït pour leur aide et leur soutien dans la reconstruction de la bande de Gaza. Il a dit à un journaliste que la crise de l'alimentation électrique de la bande de Gaza prendrait fin dans un proche avenir. Il a également affirmé que le gouvernement s'efforce de transférer le contrôle des terminaux de la bande de Gaza et de fournir des matériaux de construction (Alresala.net, 26 mars 2015).

Droite : Conférence de presse de Rami Hamdallah à son arrivée dans la bande de Gaza (Paltoday, 25 mars 2015). Gauche : Des résidents de la bande de Gaza manifestent contre la visite. Les manifestants brandissent des affiches sur lesquelles on peut lire :"Celui qui a imposé le blocus à Gaza n'est pas le bienvenu" (Paltoday, 25 mars 2015)
Droite : Conférence de presse de Rami Hamdallah à son arrivée dans la bande de Gaza (Paltoday, 25 mars 2015). Gauche : Des résidents de la bande de Gaza manifestent contre la visite. Les manifestants brandissent des affiches sur lesquelles on peut lire :"Celui qui a imposé le blocus à Gaza n'est pas le bienvenu" (Paltoday, 25 mars 2015)

  • Mamoun Abu Shahla,ministre du Travail du gouvernement de consensus national palestinien, a qualifié la rencontre de la délégation avec les représentants du Hamas de positive et de productive au sujet des problèmes auxquels font face les Gazaouites. Il a affirmé qu'un comité serait nommé pour trouver des solutions aux questions relatives aux travailleurs, à la reconstruction et à l'électricité. Il a également affirmé que le Hamas avait accepté de transférer le contrôle des terminaux de la bande de Gaza au gouvernement de consensus national palestinien. Il a ajouté que l'autorité des frontières et des terminaux traiterait de toutes les questions en jeu. En ce qui concerne la reconstruction, il a affirmé que dans un proche avenir les Gazaouites commenceraient à voir que les fonds reçus du Koweït, d'Arabie saoudite et du Qatar ont été utilisées à bon escient (Alwatanvoice.com, 25 mars 2015).
  • Des sources du Hamas ont critiqué la visite de Rami Hamdallah dans la bande de Gaza. Taher al-Nunu, membre du département d'information du Hamas, a affirmé que sa visite dans la bande de Gaza avait pris la tournure d'un événement médiatique. Il a noté que Hamdallah n'avait pas donné de réponses claires sur les solutions aux problèmes des Gazaouites. Il a dit espérer qu'il ne faudrait pas à Hamdallah trois ou quatre mois pour organiser une nouvelle visite, et a affirmé que la bande de Gaza fait partie intégrante du gouvernement de consensus national et n'en est pas un appendice (Télévision Al-Aqsa, 26 mars 2015).
Relations Hamas - Egypte
  • Samir Sabri, l'avocat égyptien qui a présenté la demande de désigner le Hamas comme une organisation terroriste, est revenu sur sa requête après que le bureau du conseiller juridique du gouvernement a fait appel de la décision de la Cour. Sabri a affirmé être revenu sur sa demande pour éviter de poser des problèmes aux dirigeants égyptiens dans le cadre de la réconciliation palestinienne interne. Il a affirmé que les divergences d'opinion entre le régime égyptien et le Hamas devaient être résolues pour que l'unité soit rétablie, et que la participation égyptienne était au centre du processus (Shorouknews.com, 27 mars 2015).
  • Dans le même temps, le Hamas tente de réaliser sa propre réconciliation avec l'Egypte. Musa Abu Marzouq, membre du bureau politique du Hamas, a rencontré de hauts responsables des renseignements égyptiens dans un effort d'améliorer les relations bilatérales. Au cours de la réunion, ils ont discuté de l'ouverture du terminal de Rafah, de la situation sécuritaire dans la péninsule du Sinaï et d'autres questions (Quds.net, 29 mars 2015).
  • Sur le terrain, les forces de sécurité égyptiennes continuent leurs opérations le long de la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza. Des gardes-frontières égyptiens ont indiqué avoir découvert l'ouverture d'un tunnel dans les ruines de maisons détruites. Ils ont affirmé qu'il s'agissait d'un des plus grands tunnels découverts jusqu'ici. Selon les rapports, le tunnel est long de 2,8 km, large d'1,51 m, et profond de plusieurs mètres. Le tunnel a été utilisé par les terroristes pour transférer des individus, des marchandises, des armes et des munitions (Page Facebook des forces armées égyptiennes, 29 mars 2015).
Clôture d'une formation militaire de cellules du Fatah
  • Le 25 mars 2015, lescellules Ayman Awda des Brigades des martyrs Al-Aqsa du Fatah ont organisé une cérémonie à l'occasion de la fin de la formation militaire des "unités martyrs", en présence de responsables militaires. La cérémonie s'est déroulée dans l'un des centres de formation dans le secteur de Rafah (Sud de la bande de Gaza). Quarante personnes ont participé à la formation et ont simulé des attaques à armes réelles, des infiltrations dans des positions de Tsahal, des tirs à la mitrailleuse, des tirs de grenades et de roquettes. 
Evénements de la Journée de la Terre
  • Le 30 mars 2015, comme chaque année, la Journée de la Terre a été marquée en Judée-Samarie, dans la bande de Gaza et par les Arabes israéliens. Les manifestations et rassemblements ont été organisés dans une dizaine de lieux et plusieurs centaines de Palestiniens y ont participé. La plupart des événements se sont déroulés sans incident exceptionnel, à l'exception d'un certain nombre d'affrontements avec les forces de Tsahal. Lors d'un affrontement à Wadi Fukin (Ouest de Bethléem), un officier de Tsahal a été légèrement blessé par une pierre (Porte-parole de Tsahal, 30 mars 2015).
  • A la veille de Journée de la Terre, le Hamas a appelé les organisations palestiniennes à mener une "résistance armée" [cf., des attaques terroristes] contre "l'occupation israélienne" (Site Internet du Hamas, 29 mars 2015). Dans la bande de Gaza, la Journée a été marquée par un défilé au Centre de la ville de Gaza. Les participants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Se raccrocher à la terre est le droit légitime des propriétaire de terres" et "Nous n'allons pas négocier un seul centimètre de la terre de Palestine". Ils ont appelé l'Autorité Palestinienne à mettre fin à sa coordination sécuritaire avec Israël (Alresala.net, 30 mars 2015). Des Palestiniens ont organisé une manifestation près de la barrière de sécurité à la frontière. Les médias palestiniens ont rapporté que plusieurs manifestants avaient été blessés par des tirs de forces de Tsahal visant à disperser ceux qui s'était approchés de la frontière (Al-Resalah.net, Wafa, 30 mars 2015).

Droite : Annonce publiée par le Hamas à l'occasion de la 39ème Journée de la Terre (Site Internet du Hamas, 30 mars 2015). Gauche : Emeutiers à proximité de la frontière avec Israël à l'Est de Khan Younes, brandissant des drapeaux palestiniens (Felesteen al-Yom, 30 mars 2015)
Droite : Annonce publiée par le Hamas à l'occasion de la 39ème Journée de la Terre (Site Internet du Hamas, 30 mars 2015). Gauche : Emeutiers à proximité de la frontière avec Israël à l'Est de Khan Younes, brandissant des drapeaux palestiniens (Felesteen al-Yom, 30 mars 2015)

Discours de Mahmoud Abbas
  • Mahmoud Abbas a prononcé un discours lors du sommet de la Ligue arabe à Charm el-Cheikh, dans lequel il a abordé diverses questions (Télévision palestinienne, 28 mars 2015) :
  • Les négociations avec Israël- Les négociations avec Israël ont totalement cessé malgré les efforts du Président américain Obama et du secrétaire d'Etat John Kerry. Israël adhère obstinément à sa politique de colonisation, refuse de libérer des prisonniers palestiniens et tente de judaïser Jérusalem. Israël a ignoré tous les accords signés, a saisi des terres palestiniennes, nui à l'autorité de l'AP et emploie une politique de punition collective. L'AP examinera ses relations politiques, sécuritaires et économiques avec Israël à la lumière de la décision prise par le conseil central de l'OLP le 5 mars 2015. Cependant, les Palestiniens veulent une paix basée sur l'initiative de paix arabe et les résolutions adoptées par l'Assemblée générale de l'ONU.
  • Les élections en Israël- Depuis que Benyamin Netanyahu a remporté les élections, Israël s'éloigne de la paix et se dirige vers l'extrémisme et le racisme. Israël est ivre de pouvoir et rejette la main tendue par ses voisins dans le cadre de l'initiative de paix arabe. Il nie l'indépendance des Palestiniens et leur désir de vivre dans le respect.Les élections en Israël prouvent qu'Israël n'est pas un partenaire pour une entente négociée.
  • L'AP sur la scène internationale- Le 1er avril 2015, l'AP devait rejoindre officiellement la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Toutefois, aucune date précise de dépôt de demande d'enquête n'a été mentionnée. Mahmoud Abbas a appelé la communauté internationale à fixer une date pour la fin de l'occupation [israélienne] et la reconnaissance d'un Etat palestinien.
  • Le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien ont critiqué le discours d'Abbas, affirmant que le Hamas n'avait pas été mentionné. Le 29 mars 2015, le Hamas et le JIP ont organisé un défilé dans le camp de réfugiés de Jabaliya en protestation contre le discours d'Abbas. Les participants ont brandi des affiches critiquant Abbas, sur lesquelles on pouvait lire : "Abbas ne nous represente pas", "Les propos d'Abbas ne sont pas nationaux et pas moraux", "A bas Abbas". Par ailleurs, les émeutiers ont piétiné un portrait d'Abbas (Page Facebok Paldf, 29 mars 2015).
  • Le porte-parole du Hamas Sami Abu Zuhri a affirmé que le discours de Mahmoud Abbas était "vide et sans contenu." Il a affirmé que le Hamas n'accepterait pas de séparation entre la bande de Gaza et la Judée-Samarie et chercherait à libérer toutes les terres palestiniennes. Il a noté qu'Abbas n'avait aucun statut légitime et n'avait pas été élu par le peuple palestinien pendant une longue période (Al-Aqsa, 29 mars 2015). Le haut responsable du Hamas Musheir al-Masri a déclaré que le discours de Mahmoud Abbas ne reflète pas les intérêts du peuple palestinien, mais renforce seulement le schisme interne (Alquds.com, 28 mars 2015).
Dégel des fonds de l'AP
  • Le bureau du Premier ministre israélien a déclaré dans un communiqué que suite aux recommandations du ministre de la Défense, de l'armée israélienne et des services de sécurité générale, le Premier ministre avait autorisé le dégel des recettes fiscales perçues par Israël pour le compte de l'AP (gelées au cours des quatre derniers mois). Les fonds seront transférés après déduction des paiements pour les services rendus à la population palestinienne (comme l'électricité, l'eau et les services médicaux). Selon le Premier ministre israélien, les préoccupations humanitaires ont également influencé la décision, de même que les considérations générales pour les intérêts d'Israël à l'heure actuelle (Site Internet du Premier ministre israélien, 27 mars 2015).
  • Des sources palestiniennes ont nié les accusations selon lesquelles la décision israélienne de dégeler les recettes fiscales était le résultat d'un "accord politique secret" avec Israël. Nimr Hamad, conseiller de Mahmoud Abbas, a affirmé que le principal facteur était la pression exercée sur Netanyahu par des organismes arabes et internationaux (Alresala.net 30 Mars 2015).
Adhésion à la CPI
  • Riyadh al-Maliki, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement de consensus national palestinien, a annoncé qu'une cérémonie serait organisée le 1er avril 2015 à La Haye à l'occasion de l'adhésion formelle de l'Autorité Palestinienne à la Cour pénale internationale. Selon lui, le 17 janvier 2015, le procureur général de la cour a décidé de lancer une enquête préliminaire afin de déterminer si oui ou non il y a une base pour enquêter sur les crimes de guerre commis lors de l'Opération Barrière Protectrice. Depuis lors, selon lui, le ministre palestinien des Affaires étrangères est en contact constant avec le bureau du procureur général. Il a affirmé que lorsque le tribunal statuera qu'il y a effectivement une base pour une enquête formelle, les Palestiniens fourniront le matériel nécessaire aux deux poursuites judiciaires, liées à l'Opération Barrière Protectrice et aux implantations [en Judée-Samarie] (Radio Voix de la Palestine, 30 mars 2015).
Participation d'Abbas à un défilé international contre le terrorisme à Tunis
  • Le 29 mars 2015, le Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas s'est rendu à la tête d'une délégation à Tunis afin de participer à un défilé international contre le terrorisme organisé par le Parlement tunisien,suite à l'attentat commis par des membres du jihad mondial le 18 mars 2015 dans un musée proche du Parlement et dans lequel 20 personnes ont été tuées. Le Premier ministre tunisien a accueilli Abbas à l'aéroport au cours d'une cérémonie officielle (Wafa, 29 mars ; Al-Ayyam, 30 mars 2105).
Résultats d'un sondage palestinien
  • Selon un sondage réalisé par le centre de sondage palestinien PSR sous la direction de Khalil Shakaki entre le 19 et le 21 mars 2015 auprès de 1263 Palestiniens de Judée-Samarie et de la bande de Gaza :
  • 47% pensent qu'après la victoire de la droite en Israël, les confrontations entre Israël et les Palestiniens vont augmenter et la situation sécuritaire empirer. 18% pensent que les confrontations vont diminuer. 32% sont d'avis que la situation va rester identique.
  • 48% des sondès soutiennent Mahmoud Abbas comme candidat à la présidence de l'Autorité Palestinienne (contre 42% lors du sondage précédent, effectué trois mois plus tôt).
  • 48% des sondés soutiennent la reprise de l'intifada (contre 56% selon le sondage précédent).
  • 66% pensent que le Hamas a remporté l'Opération Bordure Protectrice (contre 60% dans le dernier sondage). 24% pensent que les deux parties ont perdu.
Exposition sur les chahids à l'Université Al-Najah de Naplouse
  • Le 29 mars 2015, des militants du Bloc islamique de l'Université Al-Najah de Naplouse ont inauguré une exposition pour la deuxième fois sur les chahids palestiniens sous le thème "Sur la voie de notre commandant" (selon les organisateurs, le nom vise également à marquer l'anniversaire de la mort du fondateur du Hamas, cheikh Ahmed Yassine). Des photos, des affiches et des maquettes ont été présentées à la gloire des chahids palestiniens, dont des terroristes suicide, des commandants du Hamas et des terroristes tués dans l'Opération Bordure Protectrice. Des députés du Hamas au Conseil législatif palestinien ont assisté à la cérémonie d'ouverture, dont le cheikh Fathi al-Qara'wi et Mona Mansour (Page Facebook de l'Université Al-Najah de Naplouse, 30 mars 2015 ; Palestine-info.info, 29 mars 2015).

Droite : Entrée de l'exposition. A l'entrée se trouve un drapeau israélien que les visiteurs piétinent. Au-dessus de l'entrée on peut libre en lettres de sang "Sur la voie de notre commandant". Gauche : Exposition de photos de membres du Hamas tués dans diverses opérations dans la bande de Gaza (dont dans l'Opération Bordure Protectrice). A l'entrée, portrait de Yehia Ayache (Page Facebook de l'Université al-Najah de Naplouse, 30 mars 2015)
Droite : Entrée de l'exposition. A l'entrée se trouve un drapeau israélien que les visiteurs piétinent. Au-dessus de l'entrée on peut libre en lettres de sang "Sur la voie de notre commandant". Gauche : Exposition de photos de membres du Hamas tués dans diverses opérations dans la bande de Gaza (dont dans l'Opération Bordure Protectrice). A l'entrée, portrait de Yehia Ayache (Page Facebook de l'Université al-Najah de Naplouse, 30 mars 2015)

Droite : Affiche d'explication sur "l'action de Zikim" (tentative d'infiltration de membres des Brigades Izz al-Din al-Qassam en territoire israélien par la mer durant l'Opération Bordure Protectrice). Gauche : Exposition d'une guitare piégée. L'affiche précise "Mélodie de la résistance… Au son des… bombes" (Page Facebook de l'Université al-Najah de Naplouse, 30 mars 2015)
Droite : Affiche d'explication sur "l'action de Zikim" (tentative d'infiltration de membres des Brigades Izz al-Din al-Qassam en territoire israélien par la mer durant l'Opération Bordure Protectrice). Gauche : Exposition d'une guitare piégée. L'affiche précise "Mélodie de la résistance… Au son des… bombes" (Page Facebook de l'Université al-Najah de Naplouse, 30 mars 2015)

  • L'exposition s'inscrit dans le cadre de l'incitation au terrorisme continue menée par le Bloc islamique à l'Université Al-Najah. Le 1er mars 2015, le Bloc avait inauguré une exposition sur Jérusalem, avec l'accent sur les terroristes ayant commis des attaques terroristes contre Israël et sur l'incitation au terrorisme. Depuis la deuxième Intifada, l'Université Al-Najah est considérée comme un foyer d'incitation au terrorisme, en particulier le Hamas, qui y exploite une cellule étudiante (le Bloc islamique) à cet effet[4].
Les Palestiniens appellent la FIFA à sanctionner Israël
  • La Fédération Palestinienne de Football, dirigée par Jibril Rajoub, a officiellement demandé à la FIFA (la Fédération Internationale de Football) de suspende Israël de l'organisation s'il ne répond pas à un certain nombre de conditions, dont l'autorisation de libre passage sans contrôle pour les joueurs, les membres et l'équipement, ainsi que l'assurance qu'Israël prendra des mesures fermes pour éliminer le "racisme" des ligues de football israélien. Un vote des deux tiers est nécessaire pour que la demande soit acceptée (Paltoday.tv, 30 mars 2015).
Poursuite de l'incitation sur la page Facebook officielle du Fatah
  • La page Facebook officielle du Fatah continue de publier des messages et des photos commémorant et glorifiant les terroristes suicide, et incitant à la violence anti-israélienne et au terrorisme. Des photos ont ainsi été récemment publiées commémorant Alaa 'Faza' al-Daraghmeh, un membre de la "Force 17" du Fatah, tué dans un échange de tirs avec les forces de Tsahal près de la Muqata'a à Ramallah en 2002. Il y avait aussi un avis commémorant le 13ème anniversaire de la mort de la terroriste Ayat al-Akhras, qui a effectué un attentat suicide dans un supermarché de Jérusalem en 2002. En outre, il y avait une affiche d'un pistolet et de munitions représentant le mot "Fatah" en arabe (Page Facebook officielle du Fatah, 25 mars 2015).

Droite : Photos d'Alaa Faza' Daragmeh. Centre : Affiche commémorant le 13ème anniversaire de la mort de la terroriste suicide Ayat al-Akhras. En arabe on peut lire "Le 13ème anniversaire de la mort en chahid d'Ayat al-Akhras l'héroïne, fille des Brigades des martyrs al-Aqsa". Gauche : Affiche présentant un pistolet et des munitions formant le mot Fatah en arabe (Page Facebook du Fatah, 28 mars 2015)
Droite : Photos d'Alaa Faza' Daragmeh. Centre : Affiche commémorant le 13ème anniversaire de la mort de la terroriste suicide Ayat al-Akhras. En arabe on peut lire "Le 13ème anniversaire de la mort en chahid d'Ayat al-Akhras l'héroïne, fille des Brigades des martyrs al-Aqsa". Gauche : Affiche présentant un pistolet et des munitions formant le mot Fatah en arabe (Page Facebook du Fatah, 28 mars 2015)

Apprentissage du thème du "droit au retour" sur la chaîne de télévision palestinienne officielle
  • Le 6 mars 2015, la chaîne de télévision officielle palestinienne (directement subordonnée au bureau du Président de l'AP) a  diffusé un épisode d'un programme hebdomadaire pour enfants. La présentatrice, Walaa al-Batat, a expliqué aux enfants que toutes les villes palestiniennes conquises en 1948, dont Jaffa, Haïfa, Acre et Nazareth, seraient, le moment venu, de nouveau aux mains des Palestiniens (Télévision palestinienne, 6 mars 2015).

[*]En raison des fêtes de Pessah, il n'y aura pas de bulletin la semaine prochaine.
[2]Exact à la date du 31 mars 2015. Les statistiques ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier ni les roquettes tirées qui se sont abattues dans la bande de Gaza.
[3] Ces données ne tiennent pas compte des tirs d'obus de mortier.
[4]La Journée de la Terre est célébrée par les arabes israéliens depuis 1976 et marque leur attachement à leurs terres et leur opposition à l'expropriation.
[5]A ce sujet, voir notre article (en anglais) du 8 mars 2015 intitulé : "Incitement to terrorism by the Hamas student association at Al-Najah University in Nablus."