Expressions de soutien dans la bande de Gaza à l’Etat Islamique en Irak et dans la Grande Syrie, affilié au jihad mondial.


Salafistes jihadistes  armés et masqués dans la bande de Gaza exprimant leur soutien à l'Etat Islamique dans une vidéo publiée sur Internet (Al-Quds, 12 février 2014)
Salafistes jihadistes  armés et masqués dans la bande de Gaza exprimant leur soutien à l'Etat Islamique dans une vidéo publiée sur Internet (Al-Quds, 12 février 2014)

Aperçu général

1.      Au cours des derniers mois, des expressions de soutien de salafistes jihadistes  de la bande de Gaza à l'Etat Islamique en Irak et dans la Grande Syrie (ci-après "l'Etat Islamique") ont été signalées, alors que les victoires et les accomplissements de l'organisation en Syrie et en Irak se multiplient. Ces activistes ont organisé un défilé de soutien à l'Etat Islamique à Rafah et ont publié une vidéo de soutien sur Youtube. Par ailleurs, près de quarante activistes se trouvent actuellement en Syrie, et certains sont vraisemblablement actifs dans le cadre d'une unité distincte de l'organisation portant le nom du cheikh Abu Nur al-Maqdisi (cheikh salafiste jihadiste de la bande de Gaza tué en 1009 par le Hamas suite à son annonce de création d'un Emirat islamique en Palestine).

2.      Au cours de l'Opération Bordure Protectrice, plusieurs roquettes ont été tirées sur Israël par des salafistes jihadistes de la bande de Gaza qui se sont officiellement identifiés à l'Etat Islamique et ont publié une vidéo sur laquelle on pouvait voir le drapeau d'Al-Qaïda (Pour la vidéo du tir, voir plus bas). Par ailleurs, au moins deux salafistes jihadistes ont été tués dans des frappes de Tsahal. Cependant, dans l'ensemble, le poids des activités des salafistes jihadistes dans l'Opération Bordure Protectrice reste marginal.

3.      Selon nous, le Hamas considère les activités des salafistes jihadistes comme un danger potentiel et un défi pratique et idéologique à son autorité dans la bande de Gaza. Par ailleurs, à cette étape, l'infrastructure salafiste jihadiste dans son ensemble ne représente pas une menace réelle à l'autorité du Hamas, qui possède les moyens de réprimer les activités opérationnelles ou de propagande défiant les "règles du jeu" fixées par lui-même (comme par le passé). Les récentes expressions de soutien à l'Etat Islamique signalées dans la bande de Gaza ont été vivement gérées par le Hamas, qui tient toutefois à éviter une confrontation générale avec les salafistes jihadistes.

Expressions de soutien à l'Etat Islamique dans la bande de Gaza

4.      Suite aux accomplissements de l'Etat Islamique au Nord de l'Irak durant la première moitié du mois de Juin 2014, des salafistes jihadistes de Rafah, au Sud de la bande de Gaza, ont organisé le 12 juin 2014 un défilé de soutien à l'organisation. Durant la manifestation, des drapeaux de l'Etat Islamique ont été arborés et des slogans appelant au droit d'instaurer un Califat islamique et critiquant les juifs ont été scandés. Le défilé de soutien a été dispersé par le Hamas.

 Défilé de soutien des résidents palestiniens de Rafah à l'Etat Islamique, dispersé par la Police du Hamas (Youtube)
Défilé de soutien des résidents palestiniens de Rafah à l'Etat Islamique, dispersé par la Police du Hamas (Youtube)

5.      Quatre mois plus tôt (12 février 2014), des salafistes jihadistes de la bande de Gaza avaient publié sur Internet une vidéo montrantleur soutien à l'Etat Islamique, sous la direction d'Abu Bakr al-Bagdadi. Sur la vidéo, dix individus armés et masqués pouvaient être vus sur fond du drapeau de l'Etat Islamique (alquds.com, 12 février 2014). Cette expression de soutien fait suite au fossé entre l'Etat Islamique et le Front al-Nusra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie (Pour un extrait de la vidéo retirée depuis d'Internet, voir la première page).

Réactions du Hamas aux expressions de soutien

6.      La Police du Hamas a rapidement dispersé le défilé de soutien à l'Etat Islamique organisé à Rafah le 12 juin 2014 (Site Internet Amad, 14 juin 2014). Par ailleurs, le Hamas a lancé une offensive médiatique contre l'Etat Islamique sur Internet. Sur le Forum du Hamas, une section a été ouverte et héberge des critiques acerbes de l'Etat Islamique : "[les membres de] L'Etat Islamique ne sont pas des jihadistes mais des agents tuant plus de musulmans que de renégats". Un Internaute a écrit : "Il n'y a pas de place à la pensée takfire[1] à Gaza… Ce sont des kharidjites.[2] La solution est l'épée d'Ali". Un autre internaute a affirmé que "l'Etat Islamique tue des chiites en Irak. L'Etat Islamique tue des chiites et des sunnites en Syrie" (Forum du Hamas sur Internet, 14 juin 2014).

7.      En réaction à la publication de la vidéo de soutien à l'Etat Islamique (12 février 2014), Salah al-Bardawil, haut responsable du Hamas dans la bande de Gaza, a déclaré qu'il n'y avait pas d'extrémistes liés à l'Etat Islamique et aux organisations d'Al-Qaïda dans la bande de Gaza. Selon lui, les publications sur Internet visent à souiller le Hamas et à le montrer comme une organisation proche Al-Qaïda (Al-Quds, 12 février 2014).

Tirs de roquettes de salafistes jihadistes de la bande de Gaza proches de l'Etat Islamique durant l'Opération Bordure Protectrice

8.      Le 8 juillet 2014, une vidéo a été publiée sur Youtube par deux salafistes jihadistes de la bande de Gaza montrant plusieurs tirs de roquettes sur Israël, dont les tirs d'au moins dix roquettes sur Israël dans la soirée et dans la nuit, apparemment de deux ou trois emplacements différents.

9.      La vidéo a été publiée sur Youtube sous le titre "[le mouvement] salafiste jihadiste de Gaza – Les amants de l'Etat Islamique [en Irak et dans la Grande Syrie] tirent des roquettes sur les Juifs". La vidéo montrait le drapeau d'al-Qaïda. Sur l'image d’ouverture du film on pouvait lire : "Jihad et tirs – les fils de l'Etat Islamique, Bayt al-Maqdis [Jérusalem]".

[1]Les adeptes du takfirisme accusent un musulman ou un groupe de musulmans d'hérésie et autorisent de verser le sang de personnes et de groupes de population. L'appellation takfir est devenue une insulte pour les organisations d'Al-Qaïda et du jihad mondial utilisée par leurs opposants (Iran, Hezbollah).
[2]Les Kharidjites sont la première secte de l'Islam qui a fait scission de l'armée d'Ali ibn Abi T̩alib durant la bataille de Siffin (657 de l'ère chrétienne) suite à leur refus d'accepter la conciliation. "Kharidjite" est une insulte pour les groupes musulmans ayant fait scission.