Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (26 février – 4 mars 2014)

Membres des services de sécurité du Hamas patrouillant le long de la frontière entre Gaza et Israël afin d'empêcher les Gazaouites de s'en approcher. En face, forces de Tsahal

Membres des services de sécurité du Hamas patrouillant le long de la frontière entre Gaza et Israël afin d'empêcher les Gazaouites de s'en approcher. En face, forces de Tsahal

Membres des services de sécurité du Hamas patrouillant le long de la frontière entre Gaza et Israël afin d'empêcher les Gazaouites de s'en approcher. En face, forces de Tsahal

Membres des services de sécurité du Hamas patrouillant le long de la frontière entre Gaza et Israël afin d'empêcher les Gazaouites de s'en approcher. En face, forces de Tsahal

Les services de sécurité du Hamas dispersent un rassemblement de jeunes palestiniens près d'une position de Tsahal dans le secteur de Nahal Oz, à l'Est de Gaza

Les services de sécurité du Hamas dispersent un rassemblement de jeunes palestiniens près d'une position de Tsahal dans le secteur de Nahal Oz, à l'Est de Gaza

Funérailles de Mu'ataz Washha. Les drapeaux rouges portent l'emblème du FPLP (Agence de presse Wafa, 28 février 2014).

Funérailles de Mu'ataz Washha. Les drapeaux rouges portent l'emblème du FPLP (Agence de presse Wafa, 28 février 2014).

Caricature publiée dans Al-Ayam à la mémoire du terroriste Mu'ataz Washha. La légende précise : 'Au pays des chahids… le chahid Mu'ataz Washha

Caricature publiée dans Al-Ayam à la mémoire du terroriste Mu'ataz Washha. La légende précise : 'Au pays des chahids… le chahid Mu'ataz Washha"

Heurts entre Palestiniens et forces israéliennes de sécurité sur le Mont du Temple (Filastin al-'Aan, 27 février 2014).

Heurts entre Palestiniens et forces israéliennes de sécurité sur le Mont du Temple (Filastin al-'Aan, 27 février 2014).

Palestiniens lançant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem Est  (Agence de presse Wafa, 28 février 2014)

Palestiniens lançant des pierres sur les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem Est (Agence de presse Wafa, 28 février 2014)

Activités du terminal de Kerem Shalom en présence de membres des services de sécurité du Hamas

Activités du terminal de Kerem Shalom en présence de membres des services de sécurité du Hamas

Prière de protestation devant le terminal de Rafah fermé (Filastin al-'Aan, 28 février 2014)

Prière de protestation devant le terminal de Rafah fermé (Filastin al-'Aan, 28 février 2014)

Gerbe de Mahmoud Abbas aux funérailles des terroristes (PNN, Dunia Al-Watan, 26 février 2014)

Gerbe de Mahmoud Abbas aux funérailles des terroristes (PNN, Dunia Al-Watan, 26 février 2014)

Palestiniens détruisant la position de Tsahal au barrage de Beit Furik (Filastin al-'Aan, 2 mars 2014)

Palestiniens détruisant la position de Tsahal au barrage de Beit Furik (Filastin al-'Aan, 2 mars 2014)

  • La semaine a été marquée par une attaque à l'arme blanche contre un Israélien àune station d'essence près du carrefour Geha de Tel-Aviv. Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un Palestinien de Naplouse qui a affirmé qu'il avait attaqué l'homme en représailles aux actions des forces de sécurité israéliennes contre les Palestiniens. Les attaques à l'arme blanche sont un modus operandi courant des activités de "résistance populaire".
  • Des appareils de l'arméede l'air israélienne ont frappé deux cellules terroristes dans la bande de Gaza dans le cadre des tentatives d'Israël d'empêcher les tirs de roquettes. Dans un cas, une cellule a été ciblée alors que ses membres s'apprêtaient à tirer des roquettes sur Israël. Cette semaine encore, les habitants de Gaza ont manifesté devant la barrière frontalière. Les médias palestiniens ont rapporté que les services de sécurité du Hamas n'ont pas permis aux manifestants d'atteindre la clôture.
  • Selon unpremier rapport, un tribunal égyptien a désigné le Hamas organisation terroriste. La décision doit être ratifiée par le gouvernement égyptien.
Attaque à l'arme blanche en Israël
  • Le 2 mars2014,un ultra-orthodoxe de Bnei Brak a été poignardé dans le dos à une  station d'essence près du carrefour Geha à Tel Aviv. Il a été grièvement blessé et évacué à l'hôpital. L'enquête initiale a révélé qu'un groupe d'ultra-orthodoxes se trouvait devant la station d'essence quand tout à coup un homme a poignardé l'un d'eux dans le dos et s'est enfuit. Les forces de sécurité israéliennes ont appréhendé plusieurs suspects. L'un d'entre eux, résident de Naplouse âgé de 34 ans, aaffirmé avoir commis l'attaque en représailles aux actions d'Israël contre les Palestiniens (Sites d'information israéliens, 2 mars 2014)[1].
Tirs de roquettes
  • Aucune roquette ne s'est abattue en territoire israélien au cours de la semaine écoulée.

  				 Tirs de roquettes

Opérations préventives d'Israël
  • Au cours de la semaine écoulée, des appareils de l'armée de l'air israélienne ont frappé des cibles terroristes dans le cadre des mesures prises par Israël pour empêcher les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien :
  • Le 27 février 2014 dans la soirée, des appareils de l'armée de l'air ont frappé une cible terroriste au Nord de la bande de Gaza (Ynet, 27 février 2014). Les médias palestiniens ont rapporté qu'un avion israélien avait attaqué un champ à l'Est de Beit Hanoun et que personne n'avait été blessé (Agence de presse Safa, site Alresala.net, Paltoday.ps, 28 février 2014).
  • Le 3 mars 2014, des appareils de l'armée de l'air ont frappé un groupe de terroristes au Nord de Gaza qui s'apprêtaient à tirer des roquettes en territoire israélien (Porte-parole de Tsahal, 3 mars 2014). Les médias palestiniens ont annoncé que deux résidents de Gaza avaient été tués à Beit Hanoun et un troisième blessé. La photo de l'un des Gazaouites tués, Musab Musa al-Za'anin, le montrait vêtu de l'uniforme des Brigades de Jérusalem, la branche armée du Jihad Islamique Palestinien (Agences de presse Safa et Ma'an, Paltoday.ps, et Quds.net, 3 mars 2014).

Musab Musa al-Za'anin, tué dans une frappe de l'armée de l'air israélienne, revêtu de l'uniforme des Brigades de Jérusalem, la branche armée du JIP (Quds.net, 3 mars 2014)
Musab Musa al-Za'anin, tué dans une frappe de l'armée de l'air israélienne, revêtu de l'uniforme des Brigades de Jérusalem, la branche armée du JIP (Quds.net, 3 mars 2014)

Manifestations du vendredi à la frontière avec la bande de Gaza

  • Le vendredi 28 février 2014, aussitôt après la prière du vendredi, des manifestations ont été organisées par les habitants de Gaza à plusieurs endroits le long de la barrière frontalière séparant la bande de Gaza d'Israël. A une occasion, des dizaines de Palestiniens ont vandalisé puis franchi la barrière de sécurité à l'Est de Khan Younis, au Sud de la bande de Gaza (Agence de presse Safa, 28 février 2014).
  • Selon les rapports, les services de sécurité de l'administration de facto du Hamas ont placé des barrages routiers et se sont déployés dans le secteur pour maintenir les manifestants à distance de la frontière. Il a également été annoncé que le Hamas avait reçu un message de l'Egypte selon lequel les manifestations hebdomadaires le long de la frontière avec Israël représentent une violation de la trêve (Paltoday.ps, 28 février 2014). Islam Shahwan, porte-parole du ministère de l'Intérieur de l'administrationde facto du Hamas, a déclaré que les services de sécurité avaient empêché les manifestants d'atteindre la barrière de sécurité de crainte que les forces israéliennes ne leur tirent dessus. Cependant, il a ajouté qu'ils ne les avaient pas empêché d'exprimer leurs opinions (Agence de presse Safa, 28 février 2014).
Un Palestinien soupçonné d'activités terroristes tué par les forces de sécurité israéliennes
  • Le 27 février 2014 au matin, les forces de sécurité israéliennes ont encerclé un bâtiment dans le village de Beir Zeit (Nord de Ramallah) afin d'arrêter trois Palestiniens soupçonnés d'activités terroristes. Deux d'entre eux ont été appréhendés, tandis que le troisième a refusé de quitter le bâtiment. Après plusieurs heures au cours desquelles le suspect est resté enfermé, refusant de sortir, les soldats ont ouvert le feu et l'ont tué (Ynet, 27 février 2014).
  • Les médias palestiniens ont annoncé la mort de Mu'ataz Washha, membre du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) âgé de 25 ans, ayant déjà purgé une peine de prison en Israël. Des centaines de Palestiniens ont assisté à ses funérailles. Après l'enterrement, des affrontements ont opposé des Palestiniens aux forces de sécurité israéliennes au barrage d'Atarot (Nord de Jérusalem), et quatre Palestiniens ont été blessés (Agences de presse Wafa et Safa, 28 février 2014).

Droite : Funérailles de Mu'ataz Washha. Les drapeaux rouges portent l'emblème du FPLP (Agence de presse Wafa, 28 février 2014). Gauche : Annonce de la mort de Mu'ataz Washha (Page Facebook du FPLP, 27 février 2014)
Droite : Funérailles de Mu'ataz Washha. Les drapeaux rouges portent l'emblème du FPLP (Agence de presse Wafa, 28 février 2014). Gauche : Annonce de la mort de Mu'ataz Washha (Page Facebook du FPLP, 27 février 2014)

  • L'Autorité Palestinienne (AP) a condamné la mort de Mu'ataz Washha, la qualifiant de "nouvelle escalade dans la série d'assassinats commis par Israël". L'AP a appelé la communauté internationale et les organisations des droits de l'homme à agir de façon responsable et à intervenir pour arrêter "l'escalade" d'Israël (Agence de presse Wafa, 27 février 2014). Husam Badran, porte-parole du Hamas, a condamné l'incident, qu'il a qualifié "d'exécution", et a appelé à réagir et à mettre un terme aux violations israéliennes (Quds Press, 27 février 2014).
Poursuite des violences en Judée-Samarie
  • Lesviolences continuent en Judée-Samarie dans le cadre de la "résistance populaire". Des pierres ont été lancées sur les forces de sécurité israéliennes et sur des civils israéliens et des cocktails Molotov ont été lancés aux principaux carrefours de Judée-Samarie. Par ailleurs, les manifestations du vendredi ont été organisées aux points traditionnels de confrontation (Bil'in, Ni'lin, Nabi Saleh, Qadoum, Beit Umar, etc.).
  • Le principal événement s'est déroulé sur le Mont du Temple le 26 février 2014. Des dizaines de Palestiniens, dont certains masqués, ont lancé des pierres et des projectiles sur les forces de sécurité israéliennes. Ils ont également tenté d'incendier la porte menant au Mont du Temple et ont mis le feu à des drapeaux israéliens. L'émeute a eu lieu après que plusieurs dizaines de Palestiniens sont arrivés sur place pendant la nuit avec le corps d'un prisonnier palestinien de Jérusalem-Est mort à l'hôpital des suites d'un cancer. La force de police sécurisant le Mont du Temple les a empêchés d'entrer dans l'enceinte et une émeute a éclaté. Il n'y a pas eu de victimes et aucun suspect n'a été arrêté (Ynet, 27 février 2014). Les troubles ont continué le lendemain (Vendredi), après qu'à la suite de l'émeute, Israël a imposé des restrictions sur l'âge des Palestiniens autorisés à entrer sur le Mont du Temple pour prier.
  • Ci-après les principaux événements :
  • 1er mars 2014- Les forces de sécurité israéliennes ont saisi un fusil d'assaut de type M-16 dans un véhicule qui tentait de franchir le terminal de Te'enim (près de Tulkarem). Le fusil avait été démantelé et se trouvait sur ​​le siège arrière de la voiture. C'est la deuxième fois ce mois-ci qu'une arme est saisie à Te'enim (Porte-parole de Tsahal, 1er mars 2014).

Le fusil trouvé dans le véhicule (Porte-parole de Tsahal, 1er mars 2014)
Le fusil trouvé dans le véhicule (Porte-parole de Tsahal, 1er mars 2014)

  • 1e mars 2014- Des Palestiniens ont lancé des pierres sur des véhicules israéliens sur la route 443 dans la région d'Atarot (Nord de Jérusalem), entraînant la fermeture de l'artère. Plusieurs véhicules ont été endommagés. La route a été rouverte après environ 25 minutes (Agence de presse Tazpit, 1er mars 2014).
  • 27 février 2014 - Des Palestiniens ont lancé des pierres sur un véhicule israélien près de Luban al-Ach-Charqiya (province de Ramallah). Il n'y a pas eu de victimes mais le véhicule a été sérieusement endommagé.
  • 26 février 2014 - Un cocktail Molotov a été lancé sur un véhicule israélien près de la localité de Jitsehar (Sud de Naplouse). Quelques minutes plus tard, quatre cocktails Molotov ont été lancés sur un bus israélien et sur un véhicule à proximité de la localité juive de Megadlim (sur la route trans-Samarie). Deux personnes ont été blessées et le bus et le véhicule ont été endommagés. A une autre occasion, des Palestiniens ont lancé des pierres sur des véhicules près du village arabe d'Azoun (entre Naplouse et Qalqilya). Les voitures ont subi d'importants dégâts (Agence de presse Tazpit, 26 février 2014).

Véhicules touchés par des pierres près d'Azoun (Photo : Seraya Diamant, agence de presse Tazpit, 26 février 2014)
Véhicules touchés par des pierres près d'Azoun (Photo : Seraya Diamant, agence de presse Tazpit, 26 février 2014)

Terminal de Rafah
  • Le terminal de Rafah a été fermé durant la semaine écoulée à l'exception du 25 février 2014, date à laquelle il a ouvert pour les Palestiniens désireux d'entrer dans la bande de Gaza, principalement les pèlerins qui avaient été retardés en Egypte (Agence de presse Ma'an, 27 février 2014). Le ministère de l'intérieur de l'administration de facto du Hamas a demandé à l'Egypte de prendre la responsabilité et d'ouvrir le terminal immédiatement et de le lasser ouvert, et de ne pas participer au "blocus" de la bande de Gaza. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur de l'administration de facto du Hamas, depuis le début de 2014, le terminal de Rafah a été ouvert seulement neuf jours, tandis que les terminaux d'Erez et de Kerem Shalom, à la frontière israélienne, étaient presque ouverts en permanence (Al-Ra'i, 2 mars 2014).
  • Les protestations contre la fermeture du terminal de Rafah ont continué. Le 28 février 2014, une prière de masse a eu lieu en face du terminal. Lesporte-parole du Hamas ont déclaré qu'ils aggraveraient leurs protestations non-violentes jusqu'à ce que le "blocus" soit levé (Agence de presse Ma'an, 28 février 2014).
  • Ghazi Hamed, vice-ministre des Affaires étrangères de l'administration de facto du Hamas, a annoncé que l'Egypte avait fait état de son mécontentement suite à l'installation de la tente de protestation (Filastin al-Yawm, 1er mars 2014). Il a critiqué l'Egypte, disant qu'il était hors de question que le terminal de Rafah soit fermé pendant 23 jours d'affilée, et a exigé que les autorités égyptiennes prennent la responsabilité de la bande de Gaza (Site Internet Shihab, 1er mars 2014).
  • Hamad al-Rakab, porte-parole du Hamas pour la province de Khan Younis, a demandé à toutes les agences des Nations Unies et aux institutions internationales de mettre fin aux violations des droits de l'homme des Palestiniens et à prendre des mesures sur le terrain pour lever le "blocus". Il a ajouté que le Hamas exigeait que les autorités égyptiennes ouvrent le terminal dans les deux sens pour une durée indéfinie (Agence de presse Safa, 28 février 2014).
Relations Egypte-Hamas
  • Selon un rapport initial, le 4 mars 2014, un tribunal égyptien a désigné le Hamas organisation terroriste. Il a été précisé que la décision doit encore être ratifiée par le gouvernement. En cas de ratification, toutes les activités du Hamas seront interdites en Egypte et tous ses biens seront confisqués (Ynet, 4 mars 2014).
  • Avant que le tribunal annonce sa décision, le Hamas a publié un communiqué officiel condamnant fermement les discussions actuelles sur la question de le désigner organisation terroriste. Le Hamas a qualifié cette décision "de précédent sérieux, de développement grave et d'un écart par rapport à toutes les conventions internationales et les relations mutuelles". Le Hamas a accusé l'Egypte d'avoir adopté une mesure politique témoignant de sa position pro-Israël ("Le fait de désigner le Hamas organisation terroriste est une désignation sioniste"). Le texte a également souligné que toutes les activités du Hamas étaient dirigées exclusivement contre "l'ennemi sioniste" et que le Hamas n'avait jamais interféré dans affaires intérieures de l'Egypte (Hamasinfo.net, 2 mars 2014).
  • Les responsables du Hamas ont vivement dénoncé la mesure égyptienne :  
  • Musa Abu Marzouk, membre du bureau politique du Hamas, a déclaré que la décision de la cour égyptienne de désigner le Hamas organisation terroriste était telle "une alliance avec l'occupation israélienne" (Filastin al-Yawm, 2 mars 2014).
  • Mahmoud al-Zahar a averti que si le Hamas était désigné organisation terroriste, le mouvement ferait appel aux tribunaux (Quds.net, 2 mars 2014).
  • Salah al-Bardawil, député du Hamas au Conseil Législatif Palestinien, a déclaré que le Hamas avait rédigé un mémorandum de 13 articles réfutant les accusations égyptiennes. Il a précisé que le texte serait soumis aux autorités judiciaires arabes et internationales (Alresala.net, 3 mars 2014).
Film irano-palestinien sur l'enlèvement de Gilad Shalit
  • Il a récemment été annoncé que la production d'un film du ministère de la Culture  de l'administration de facto du Hamas sur l'enlèvement de Gilad Shalit avait cessé en raison de coupes budgétaires (de 2,5 millions de dollars à 320 000 dollars). La coupe est principalement le résultat du retrait par l'Iran de son soutien au projet en raison de la crise dans les relations Iran-Hamas. Cependant, le ministre de la Culture de l'administration de facto du Hamas a affirmé que les contacts entre son bureau et l'Iran étaient en cours et qu'ils étaient engagés dans un projet conjoint pour produire un film sur l'Opération Plomb Durci (Agence France Presse, 28 février 2014).
Les négociations entre Israël et les Palestiniens
  • Saeb Erekat, le chef de l'équipe de négociation palestinienne, a de nouveau déclaré que les Palestiniens rejetaient toute prolongation des négociations au-delà de la date limite convenue (fin Avril 2014). Il a précisé qu'ils n'avaient pas l'intention de poursuivre les négociations "même une heure" si le gouvernement israélien continuait "d'ignorer le droit international" (Agence France Presse, 27 février 2014). Erekat a déclaré que le leadership américain n'avait pas encore soumis à l'AP de document écrit officiel et que seuls des "ballons d'essai", généralement rendus publics par Israël, ont été publiés jusqu'ici (Al-Ayam, 3 mars 2014). Il a ajouté que si Netanyahu sabotait les efforts de John Kerry,il n'y aurait pas d'autre choix que de mettre en place un mécanisme international comme la Conférence de Genève portant sur les questions de la Syrie et de l'Iran pour forcer Israël à se conformer aux principes du droit international. Saeb Erekat s'est rendu à Washington pour y rencontrer le Secrétaire d'Etat américain John Kerry afin de préparer la rencontre entre Mahmoud Abbas et le Président Obama, prévue le 17 mars 2014 (Radio  Voix de la Palestine, 3 mars 2014).

Prolongation des négociations : caricature publiée dans le journal du Hamas Felesteen sur l'intention de prolonger les pourparlers avec Israël (Felesteen, 1er mars 2014)
Prolongation des négociations : caricature publiée dans le journal du Hamas Felesteen sur l'intention de prolonger les pourparlers avec Israël (Felesteen, 1er mars 2014)

  • Le 1er mars 2014 au matin, deux roquettes ont été identifiées à proximité d'une position de Tsahal sur le mont Hermon. Aucune organisation n'a revendiqué la responsabilité des tirs. On ignore qui a tiré les roquettes et s'il s'agissait d'un tir délibéré contre Israël ou de "fuites" des combats en Syrie en Israël. Toutefois, les médias ont rapporté que le tir de roquettes était une réponse du Hezbollah à la prétendue attaque d'Israël à la frontière syro-libanaise.
Nouvelles funérailles militaires officielles pour des terroristes
  • De nouvelles funérailles militaires ont été organisées au cours de la semaine écoulée pour les dépouilles des terroristes transférées par Israël à l'AP :
  • Le 23 février 2014, Israël a transféré à l'AP le corps de Muayed Muhammad Salah al-Din, un terroriste du Hamas. Il a été enterré dans le village de Hizma. Des représentants des organisations terroristes palestiniennes, y compris du Hamas, ont assisté aux funérailles, ainsi que des responsables de l'AP (AJNAD, 24 février 2014). Khaled Mashaal, le chef du bureau politique du Hamas, a prononcé un discours retransmis par téléphone (Palestine-info, 26 février 2014).
  • Le 26 février 2014, un enterrement a eu lieu pour les restes du terroriste suicide Ragheb Jaradat[1]dans le village de Silat al-Harathia, dans la province de Jénine. Le gouverneur de la province de Jénine, Talal Dweikat, a assisté aux funérailles et a personnellement exprimé les condoléances de Mahmoud Abbas à la famille (Dunia Al-Watan et site Internet du Fatah au Danemark, 26 février 2014).
  • Le 26 février 2014, un enterrement avec les honneurs militaires a eu lieu dans le village de Tamoun, dans la province de Tubas, pour le terroriste Sami Basharat,[2]en présence de Rabih al-Khandaqji, le gouverneur de la province de Tubas et de représentants du Fatah. Al-Khandaqji a déposé une gerbe sur la tombe au nom du Président de l'AP Mahmoud Abbas (Youtube et PNN, 26 février 2014).
Activités de protestation : Destruction du barrage de Beit Furik
  • Le 1er mars 2014, des Palestiniens masqués ont détruit une partie des installations au barrage israélien de Beit Furik (Est de Naplouse). Les responsables du saccage ont affirmé qu'il s'agissait de "représailles à la confiscation des terres et à la politique d'élimination d'Israël" (Agence de presse Ma'an, 1er mars 2014).

Palestiniens détruisant la position de Tsahal au barrage de Beit Furik (Filastin al-'Aan, 2 mars 2014)
Palestiniens détruisant la position de Tsahal au barrage de Beit Furik (Filastin al-'Aan, 2 mars 2014)

Incitation à la violence sur la page Facebook officielle de Bil'in
  • Le 2 mars 2014, un avis a été publié sur la page Facebook officielle de Bil'in incitant  à la violence contre Israël. La légende précisait : "La liberté sans le sang ne sert à rien… De Bil'in, terre de lutte et de sacrifice" (Page Facebook officielle du village de Bil'in, 2 mars 2014).

Incitation à la violence sur la page Facebook officielle de Bil'in

[1]A ce sujet, voir notre article (en anglais) du 19 novembre 2013 intitulé : "The Fatal Stabbing Attack of an Israeli Soldier at the Afula Central Bus Station is a Widespread Modus Operandi that is Relatively Easy to Carry Out, Constituting Part of the Palestinian “Popular Resistance” Attacks", à l'adresse http://www.terrorism-info.org.il/en/article/20595
[2]Exact à la date du 4 mars 2014. Ces données ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier.
[3]Ces données ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier.
[4]Ragheb Jaradat était un terroriste suicide du JIP qui s'est fait exploser en Avril 2002 au carrefour Yagur (Sud de Haïfa), tuant huit Israéliens.
[5]Sami Basharat était un terroriste du Fatah tué dans une opération de Tsahal dans le village de Tamoun en 2003.