Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (5 – 11 février 2014)

Visite des ministres de l'Autorité Palestinienne à l'avant-poste palestinien illégal d'Eyn Hijla dans la Vallée du Jourdain, démantelé par Tsahal

Visite des ministres de l'Autorité Palestinienne à l'avant-poste palestinien illégal d'Eyn Hijla dans la Vallée du Jourdain, démantelé par Tsahal

La moto conduite par Abdallah al-Kharti après la frappe (Youtube, Filastin al-'Aan, 9 février 2014)

La moto conduite par Abdallah al-Kharti après la frappe (Youtube, Filastin al-'Aan, 9 février 2014)

L'accident près de Shilo (Tazpit, 5 février 2014)

L'accident près de Shilo (Tazpit, 5 février 2014)

Ramadan Shalah reçu à Téhéran par Mahmoud Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères (Paltoday, 6 février 2014)

Ramadan Shalah reçu à Téhéran par Mahmoud Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères (Paltoday, 6 février 2014)

Sa'ed al-Kuni, le ministre des Autorités locales de l'AP, remet le portefeuille de la lutte contre la barrière et les implantations au ministre de l'Agriculture Walid Assaf (Wafa, 10 février 2014)

Sa'ed al-Kuni, le ministre des Autorités locales de l'AP, remet le portefeuille de la lutte contre la barrière et les implantations au ministre de l'Agriculture Walid Assaf (Wafa, 10 février 2014)

: Les forces de sécurité israéliennes évacuent les activistes palestiniens de l'avant-poste illégal d'Eyn al-Hijla.

: Les forces de sécurité israéliennes évacuent les activistes palestiniens de l'avant-poste illégal d'Eyn al-Hijla.

La télévision palestinienne au service de la

La télévision palestinienne au service de la "résistance populaire" : Mahmoud al-Alul (à gauche) remet un prix à la chaîne pour sa couverture des événements d'Eyn al-Hijla (Page Facebook de la télévision palestinienne, 10 février 2014)

  • Les tirs de roquettes de la bande de Gaza continuent sur Israël alors que quatre engins se sont abattus cette semaine dans le Néguev occidental. Tsahal a répliqué par des frappes contre des cibles terroristes dans la bande de Gaza. Des membres du Hamas ont annoncé qu'ils s'efforçaient de respecter l'accalmie.
  • En Judée-Samarie et à Jérusalem, les activités de "résistance populaire" continuent. Au cours de la semaine écoulée, des pierres ont été lancées, un Israélien a été poignardé près de la porte de Damas à Jérusalem et des Palestiniens ont affronté les forces de sécurité israéliennes sur le Mont du Temple et dans le camp de réfugiés de Jelazoun près de Beit El.
  • Les forces de sécurité israéliennes ont évacué un avant-poste illégal érigé par des militants de la "résistance populaire" avec le soutien de l'Autorité Palestinienne à Eyn Hijla au Sud de la Vallée du Jourdain. Une autre tentative d'ériger un avant-poste illégal au Nord de la Vallée du Jourdain a été empêchée par les forces de sécurité israéliennes.
Tirs de roquettes

Quatre roquettes ont été tirées en territoire israéliendurant la semaine écoulée :

  • Le 4 février 2014, une roquette s'est abattue dans un terrain vague près d'Ashkelon, sans faire ni blessés ni dégâts.
  • Le 6 février 2014 dans la soirée, une roquette s'est abattue dans un terrain vague au Sud d'Ashkelon, sans faire ni blessés ni dégâts.
  • Le 8 février 2014 dans l'après-midi, une roquette s'est abattue près d'un kibboutz du Conseil régional de Shaar Haneguev sans faire ni blessés ni dégâts.
  • Le 10 février 2014, une roquette s'est abattue près d'un kibboutz du Conseil régional d'Ashkelon sans faire ni blessés ni dégâts.

Tirs de roquettes

Riposte aux tirs de roquettes
  • En riposte aux récents tirs de roquettes, des appareils de l'armée de l'air israélienne ont frappé dans la nuit du 10 au 11 février 2014 un lanceur de roquettes souterrain au Centre de la bande de Gaza et un autre objectif terroriste au Nord (Porte-parole de Tsahal, 11 février 2014).
Attaque d'un membre des Comités de résistance populaire
  • Le 9 février 2014, Abdallah Suleiman Salim al-Kharti, responsable d'une des brigades des Comités de résistance populaire opérant en collaboration avec Ansar Bayt al-Maqdis (une organisation terroriste affiliée au jihad mondial dans la péninsule du Sinaï) a été pris pour cible et grièvement blessé. L'attaque a eu lieu alors que Suleiman al-Kharti conduisait une moto dans la région de Deir al-Balah, dans la bande de Gaza. Les médias palestiniens ont annoncé qu'un autre Palestinien a été blessé dans la frappe. La Brigade de l'Unité d'Allah, une faction extrémiste des Comités, a annoncé dans un communiqué qu'un haut responsable avait été blessé.
  • Selon des internautes d'un forum du Hamas, Al-Kharti était également un officier de la police du Hamas (Filastin Al-'Aan, 9 février 2014). Salim al-Kharti est né en 1985 et a été impliqué dans des activités terroristes, dont la planification et la réalisation de tirs de roquettes en territoire israélien, y compris une attaque sur Eilat. Il a également été impliqué dans l'attaque sur la route d'Eilat (19 août 2011) et dans le transfert d'armes à des terroristes affiliés au jihad mondial dans la Péninsule du Sinaï (Porte-parole de Tsahal et Ynet, 9 février 2014).
Tentative d'attaque dans une salle de réception à Jérusalem
  • Un acte d'accusation a été déposé devant un tribunal israélien contre quatre Palestiniens de Jérusalem-Est, âgés de 19 à 21 ans, qui prévoyaient de commettre unattentat dans une salle de réception de Jérusalem. Selon l'acte d'accusation, Anas Awisat et Basel Abeidat, résidents de Jérusalem-Est, ont eu l'idée de l'attaque. Awisat a suggéré de prendre pour cible une salle de réception dans le quartier de Bayit Vegan à Jérusalem où il avait travaillé pendant une courte période. Les deux avaient prévu de se déguiser en juifs ultra-orthodoxes et d'entrer dans la salle avec les invités. Ils ont contacté un marchand d'armes dans l'Autorité Palestinienne afin d'acquérir un fusil Uzi. Celui-ci leur a promis de leur en trouver un. A la mi-Décembre 2013, ils ont enrôlé un terroriste nommé Ahmed Srour, qui était prêt à participer au financement de l'achat de l'arme. Les trois sont allés examiner le site de l'attaque proposée, mais quelques jours plus tard, ils se sont disputés et Srour a déclaré qu'il n'était plus intéressé (Ynet, 5 février 2014).
Poursuite des violences en Judée-Samarie
  • Lesviolences continuent en Judée-Samarie dans le cadre de la "résistance populaire". Des pierres et des cocktails Molotov ont été lancés sur les forces de sécurité israéliennes et sur des civils israéliens et plusieurs tentatives d'attaques ont été signalées aux principaux carrefours de Judée-Samarie. Par ailleurs, une tentative d'introduire des armes en Israël en contrebande a été déjouée. Selon les palestiniens, les activités étaient focalisées cette semaine sur le Mont du Temple, le camp de réfugiés de Jelazoun, Silwad, Bil'in, Qadoum et al-Masara (Al-Alam, 8 février 2014).
  • Ci-après les principaux événements :
  • Le5 février 2014, lors d'une action préventive des forces de sécurité israéliennes dans le camp de réfugiés de Fara dans la Vallée du Jourdain, trois engins piégés, une mitrailleuse Karl Gustav, des munitions et d'autres armes ont été saisis. Pendant l'opération, des cocktails Molotov et des pierres ont été lancés sur les soldats israéliens. Un garde-frontière a été légèrement blessé (Porte-parole de Tsahal, 5 février 2014).
  • Le 5 février 2014, des pierres ont été lancées sur le point de passage de Beqaot (région de Naplouse). Un membre des forces de sécurité israéliennes a été légèrement blessé (Ynet, 5 février 2014).
  • Le 5 février 2014, des Palestiniens masqués ont lancé des pierres sur une bétonneuse israélienne qui circulait près de Shilo. Suite aux tirs de pierres, le conducteur de la bétonnière a percuté un autobus israélien transportant des enfants. Le conducteur de la bétonnière a été légèrement blessé.
  • Dans l'après-midi du9 février 2014, un civil israélien a été poignardé et légèrement blessé dans une attaque à l'arme blanche près de la porte de Damas à Jérusalem. La victime a été évacuée à l'hôpital. Son agresseur a réussi à s'enfuir.

Droite : Palestiniens lançant des pierres sur les forces de Tsahal durant des affrontements dans le camp de réfugiés de Jelazoun près de Beit El (Agence de presse Wafa, 7 février 2014). Gauche : Confrontations sur le Mont du Temple (Wafa, 7 février 2014)
Droite : Palestiniens lançant des pierres sur les forces de Tsahal durant des affrontements dans le camp de réfugiés de Jelazoun près de Beit El (Agence de presse Wafa, 7 février 2014). Gauche : Confrontations sur le Mont du Temple (Wafa, 7 février 2014)

Situation aux terminaux
Terminal de Rafah
  • La semaine dernière, le terminal de Rafah était ouvert et a été utilisé par près de 3500 Palestiniens. Plusieurs dizaines de camions l'ont emprunté, chargés de matériaux de construction pour le projet qatari de reconstruction de la bande de Gaza. Maher Abu Subha, le responsable de l'autorité des terminaux, a déclaré qu'il y avait de nouvelles procédures en vigueur, et que les passeports des voyageurs se rendant en Egypte devaient être transférés aux Egyptiens à l'avance, afin de surmonter les fréquents problèmes informatiques du côté égyptien. Il a ajouté que l'augmentation du nombre de Palestiniens utilisant le passage était le résultat de la nouvelle procédure (Agence de presse Safa, 7 février 2014). 
Destruction d'un tunnel
  • Le 9 février 2014, les forces de sécurité égyptiennes ont détruit un tunnel appartenant à un membre du Hamas. Le tunnel était notamment utilisé pour transférer des armes et des fonds aux terroristes du Sinaï (Masrawy.com, 10 février 2014).
Manifestations dans la bande de Gaza
  • Le 7 février 2014, le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien (JIP) ont organisé un défilé pour protester contre le cadre de l'accord proposé par John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, et les négociations avec Israël. Les deux groupes de marcheurs sont partis de mosquées du Nord de la bande de Gaza avant de s'unir en une seule marche. Plusieurs centaines de personnes ont participé à la manifestation.
  • Dans le Sud, de jeunes Palestiniens se sont rassemblés près de la barrière de sécurité dans la région de Nahal Oz. Les médias palestiniens ont annoncé que quatre habitants de Gaza ont été blessés par des tirs de Tsahal à l'Est de Jabaliya (Nord de la bande de Gaza) (Palestine online et Alresala.net, 7 février 2014).

Droite : Manifestation commune du Hamas et du JIP (Paltoday, 7 février 2014). Gauche : Jeunes Palestiniens s'approchant de la barrière de sécurité à l'Est de Jabaliya, au Nord de la bande de Gaza (Qudsnet, 8 février 2014)
Droite : Manifestation commune du Hamas et du JIP (Paltoday, 7 février 2014). Gauche : Jeunes Palestiniens s'approchant de la barrière de sécurité à l'Est de Jabaliya, au Nord de la bande de Gaza (Qudsnet, 8 février 2014)

Le Hamas tente de préserver la trêve
  • Le ministère de l'Intérieur de l'administration de facto du Hamas dans la bande de Gaza a déclaré dans un communiqué qu'il ne permettrait pas à Israël de violer la trêve. Islam Shahwan, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, a déclaré que les forces de sécurité du Hamas s'étaient redéployées le long de la frontière et qu'elles ne laisseraient pas Israël annuler la trêve obtenue après l'Opération Pilier de Défense (Site Internet du ministère de l'Intérieur du Hamas, 4 février 2014).
  • Dans une interview au Washington Post, Bassem Naim, le conseiller d'Ismail Haniya pour les affaires externes, a déclaré que "le Hamas fait beaucoup d'efforts pour maintenir le cessez-le-feu et des centaines de policiers tentent d'empêcher les tirs de roquettes" (Note : En réalité, les roquettes continuent de viser le territoire israélien, comme indiqué ci-haut). Mahmoud al-Zahar, haut responsable du Hamas, a déclaré que "les Israéliens comprennent que le Hamas a le contrôle de la situation, et que l'alternative au Hamas serait l'anarchie avec des organisations du jihad mondial à leur porte" (Washington Post, 10 février 2014).
  • Des sources palestiniennes ont publié un document signé par Fathi Hamad, le ministre de l'Intérieur de l'administration de facto du Hamas, ordonnant au commandant des forces de sécurité générale Abu Obeida al-Jarah d'appliquer strictement la politique de retenue du Hamas. Selon le document, sous la rubrique "Tirs de roquettes", il est précisé que l'ordre doit être imposé dans les zones d'où les roquettes sont tirées et les auteurs des tirs doivent être arrêtés même si cela signifie tirer à balles réelles. Le document précise également que les responsables des tirs de roquettes doivent être jugés et punis et considérés comme des collaborateurs ou des agents. Le ministère de l'Intérieur de l'administration de facto du Hamas a affirmé que le document était "faux et mensonger" (Filastin al-Yawm, 5 février 2014).
Visite du secrétaire général du JIP en Iran
  • Une délégation de hauts responsables du JIP dirigée par son secrétaire général, Ramadan Shallah et son second Ziyad al-Nakhaleh, s'est rendue à Téhéran. Shallah y a rencontré des responsables du régime iranien, dont le ministre des Affaires étrangères Mahmoud Zarif et Ali Larijani, le Président du Conseil de la Choura (Site Internet Paltoday, 6 février 2014).
  • Durant leur rencontre, Mahmoud Zarif a déclaré à Ramadan Shallah que l'Iran soutenait la "résistance" du peuple palestinien à "l'agression de l'entité sioniste". Shallah a affirmé que la "résistance" était la seule voie ouverte au peuple palestinien (Site Internet Paltoday, 6 février  2014).
Un expert sur l'Iran estime l'étendue du soutien iranien aux organisations palestiniennes
  • Interrogé par la radio Raya de Ramallah sur l'aide apportée par l'Iran aux organisations terroristes palestiniennes, Alireza Nourizadeh,[3]qui dirige le Centre d'études arabes et iraniennes à Londres, a estimé que depuis sa fondation jusqu'à aujourd'hui, le Hamas a reçu plus de 2 milliards de dollars de l'Iran. Selon lui, la dernière fois que Mahmoud al-Zahar s'est rendu en Iran (Septembre 2012), il a reçu 50 millions de dollars en plus des 250 millions de dollars reçus en versements échelonnés sur une période de trois mois. En ce qui concerne le JIP, Nourizadeh a estimé qu'il reçoit entre 100 et 150 millions de dollars chaque année et que ces sommes sont transférées par des banques iraniennes à Beyrouth et à Malte. Il a également déclaré que l'OLP et l'Autorité Palestinienne ne reçoivent "pas un centime" de l'Iran.
  • En ce qui concerne les relations entre le JIP et l'Iran, Alireza Nourizadeh les a qualifiées de "bonnes et amicales". Il a dit que tous les membres du JIP en Palestine avaient été formés en Iran et avaient même reçu leurs armes de l'Iran, et que le Hezbollah avait joué un rôle important (Radio Raya, 8 février 2014).
Transfert du portefeuille de la lutte contre la barrière et les implantations au ministre de l'Agriculture de l'AP
  • Le 10 février 2014, une cérémonie a eu lieu à Ramallah pour transférer le portefeuille de la lutte contre la barrière et les implantations de Sa'ed al-Kuni, le ministre des Autorités locales de l'AP, à Walid Assaf, le ministre de l'Agriculture. Le portefeuille, les employés et le financement ont tous été transférés au ministère palestinien de l'Agriculture. Lors de la cérémonie, Walid Assaf a appelé à mettre en œuvre la "résistance populaire" comme cela a été fait à Eyn Hijla. Une des personnes présentes lors de la cérémonie était Abdallah Abu Rahma, activiste de premier plan de la résistance populaire en Judée-Samarie (Page Facebook du ministère de l'Agriculture de l'AP, 10 février 2014).
Campagne de construction d'avant-postes dans la Vallée du Jourdain[4]
  • Le 7 février 2014, des ministres de l'AP ont visité l'avant-poste d'Eyn al-Hijla. Parmi eux se trouvaientSa'ed al-Kuni, le ministre des Autorités locales, Walid Assaf, ministre de l'Agriculture, et Jawad Naji, le ministre des Finances. Ils ont été invités à visiter Eyn al-Hijla par Rami Hamdallah, le Premier ministre palestinien. Sa'ed al-Kuni a déclaré que le gouvernement palestinien appréciait et soutenait "les grands efforts" des comités de résistance populaire, les mesures prises pour préserver les terres et les moyens de résistance utilisés (Panet.co.il, 7 février 2014).
  • Dans la nuit du 7 février 2014, les forces de sécurité israéliennes ont évacué  Eyn al-Hijla. Les médias palestiniens ont annoncé que 41 Palestiniens avaient été blessés pendant l'évacuation.Ahmed Assaf, un porte-parole du Fatah, a déclaré que l'assaut des forces israéliennes et l'évacuation par la force de l'avant-poste d'Eyn al-Hijla n'étaient pas la dernière bataille et qu'ilscontinueraient leur lutte "indépendamment des victimes". Il a ajouté que l'avant-poste d'Ein al-Hijla avait envoyé le message à Israël et au monde entier que la Vallée du Jourdain serait inclue dans les territoires palestiniens et qu'ils n'y renonceraient pas (Agence de presse Wafa, 7 février 2014).
  • En réponse à l'évacuation, le 7 février 2014, des dizaines de Palestiniens ont participé à la construction d'un avant-poste illégal appelé Al-Awda 2 (cf., Le Retour 2) dans la région de Jiftlic, au Centre de la Vallée du Jourdain. Selon les organisateurs, le nom a été donné après l'évacuation d'Al-Awda 1, érigé au Nord de la Vallée du Jourdain (Al-Ayam, 8 février 2014). Les médias palestiniens ont annoncé que les forces de Tsahal ont empêché des militants palestiniens d'ériger le nouvel avant-poste et les ont évacués. Certains des militants ont été arrêtés et libérés après une courte période, sauf un. Un haut responsable des comités de résistance populaire a déclaré qu'ils continueraient à construire des avant-postes (Agence de presse Safa, 7 février 2014).
  • Le 10 février 2014, Mahmoud al-Alul, membre du comité central du Fatah et chef du bureau du recrutement et d'organisation du Fatah en Judée-Samarie, s'est rendu dans les locaux de la télévision palestinienne à Ramallah afin de remettre un prix à Riyad al-Hassan, le président de l'autorité de radiodiffusion de la télévision palestinienne (institution relevant directement du bureau du Président de l'AP) pour la couverture médiatique par la chaîne des événements d'Eyn al-Hijla. Mahmoud al-Alul a félicité l'équipe de journalistes pour son rôle dans la "diffusion de l'esprit de la position ferme des Palestiniens et la diffusion du message de la résistance populaire et l'adhésion à la terre". Des journalistes palestiniens et des militants de la résistance populaire, dont Abdallah Abu Rahma, le chef du comité national de résistance populaire, et Hassan Faraj, secrétaire des Shabiba du Fatah en Judée-Samarie, étaient présents à la remise du prix (Page Facebook de la télévision palestinienne, 10 février 2014).
Boycott des produits israéliens à l'Université Al-Najah de Naplouse

nLe boycott des produits israéliens en Judée-Samarie continue alors que la faction du bloc islamique du Hamas à l'Université d'Al-Najah de Naplouse a utilisé sa page Facebook pour remercier officiellement la cafétéria universitaire d'avoir répondu à sa demande de baisser le prix du thé et de retirer de la vente tous les produits fabriqués en Israël (Page Facebook de la faction du bloc islamique de l'Université Al-Najah, 6 février 2014). 

Note de remerciement à la direction de la cafétéria de l'Université Al-Najah de Naplouse (Page Facebook de la faction du bloc islamique de l'Université, 6 février 2014)
Note de remerciement à la direction de la cafétéria de l'Université Al-Najah de Naplouse (Page Facebook de la faction du bloc islamique de l'Université, 6 février 2014)

"L'Arche de Gaza"
  • Le 8 février 2014, les militants du projet "L'Arche de Gaza" ont annoncé avoir mis à l'eau le navire avoir l'avoir réparé, nettoyé et peint. Ils ont précisé que des travaux électriques et de plomberie devaient être effectués et ont demandé des contributions au grand public (Gazaark.org, 8 février 2014). Les militants ont l'intention de naviguer chargés de marchandises de Gaza afin de protester contre le "siège" israélien de la bande de Gaza.
 

[1]Exact à la date du 11 février 2014. Ces données ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier.
[2]Ces données ne comprennent pas les tirs d'obus de mortier.
[3]Alireza Nourizadehest un académicien iranien, auteur et journaliste spécialisé en histoire iranienne moderne. Il vit à Londres. Il est titulaire d'un doctorat en relations internationales de l'Université de Londres. Il apparaît souvent dans les médias et critique le régime iranien. En outre, il est correspondant pour Deutsche Welle, commentateur politique pour la Voix de l'Amérique et écrit également pour le quotidien saoudien Al-Sharq Al-Awsat (Wikipedia)
[4]Suite de notre article intitulé "Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (29 janvier – 4 février 2014)", à l'adressehttp://www.terrorism-info.org.il/fr/article/20617