Pleins feux sur le jihad mondial (11-17 janvier 2018)

En Syrie, les combats se poursuivent dans la région entre Hama et l'aéroport militaire d'Abu Ad-Duhur, l'objectif intermédiaire de la campagne de reprise de la région d'Idlib. Les forces syriennes ont nettoyé des dizaines de villages et de villes et sont sur le point d'entourer de grands groupes de membres du Siège de Libération d'Al-Sham dans la région.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (4-10 janvier 2018)

Les forces syriennes, avec le soutien aérien de la Russie, ont poursuivi la campagne de reprise de la région d'Idlib, qui se trouve sous l'emprise des organisations rebelles (notamment le Siège de Libération d'al-Sham). Il semble que leur principal effort porte sur la reprise de l'aérodrome militaire d'Abu al-Duhur, au Sud-Est d'Idlib, qui représente une cible intermédiaire importante.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (28 décembre 2017 – 3 janvier 2018)

En Syrie, les affrontements ont continué dans la partie orientale de la Province d'Idlib entre les forces syriennes et le Siège de Libération d'Al-Sham. Dans le Nord du Golan, la mise en œuvre de l'accord d'évacuation des rebelles vers les régions d'Idlib et de Deraa a commencé, mais n'a pas encore été complétée (l'évacuation a été retardée en raison d'un différend entre les parties). En Irak, les forces de sécurité irakiennes ont mené des activités militaires contre des membres de l'Etat islamique, malgré une diminution de la portée des activités de l'organisation cette semaine.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (21-27 décembre 2017)

En Syrie, les combats continuent entre les forces syriennes et le Siège de Libération d'Al-Sham, dans le cadre de la campagne de libération d'Idlib. Dans le Nord du Golan, un accord de cession a été atteint. Selon l'accord, les membres du Siège de Libération d'Al-Sham doivent quitter les villages sur les pentes du mont Hermon (région de Mazraat Beit Jann) près de la frontière avec Israël et seront évacués vers la région d'Idlib (les autres organisations rebelles seront évacuées vers la région de Daraa). L'accord devrait être mis en œuvre dans les jours à venir. En Irak, les affrontements se poursuivent entre les forces de sécurité irakiennes et les membres de l'Etat islamique opérant dans diverses régions du pays.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (20-26 décembre 2017)

Cette semaine, les émeutes et les manifestations ont continué après la déclaration de Trump et le vote d'urgence organisé à l'Assemblée générale des Nations Unies, en dépit d'une légère diminution du nombre de participants (environ 3 000 en fin de semaine à plusieurs endroits en Judée-Samarie et à Jérusalem Est, et environ 4 000 dans la bande de Gaza). Cependant, les manifestations palestiniennes qui ont débuté après la déclaration n'ont pas pris fin.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (7-13 décembre 2017)

Cette semaine, le Président russe Vladimir Poutine a effectué une visite surprise en Syrie. Au cours de la visite, il a annoncé que la mission de lutte contre le terrorisme en Syrie "a été en grande partie achevée." Par conséquent, "une part significative" des forces russes en Syrie va retourner en Russie, mais les forces russes vont continuer à opérer dans les bases de Hmeymim et Tartous.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (2–8 novembre 2017)

La conquête des régions contrôlées par l'État islamique est dans son dernier tournant. Abu Kamal, le dernier bastion de l'organisation, est actuellement sous la pression combinée de l'armée syrienne, des milices chiites, des membres du Hezbollah et des FDS qui avancent vers la ville des deux côtés de l'Euphrate. L'attaque sur Abu Kamal est menée avec le soutien intensif de l'armée de l'air russe.
Lire la suite...

Portrait du groupuscule jihadiste salafiste « Tawhid wal-Jihad » de la bande de Gaza, responsable de l’attentat du 18 juin 2012 à la frontière israélo-égyptienne qui a coûté la vie à un civil israélien.

Le 18 juin 2012, une fusillade a été perpétrée à la frontière israélo-égyptienne et devait inclure l’explosion d’une charge. Un civil israélien a été tué dans l’attaque, dont la responsabilité a été revendiquée par un réseau regroupant les groupuscules jihadistes salafistes de la bande de Gaza et appelé le « Conseil de la shura des combattants
Lire la suite...