Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25-31 octobre 2017)

La semaine a été marquée par l'explosion d'un tunnel terroriste du Jihad Islamique Palestinien en Israël, près de la barrière de sécurité. Jusqu'ici, les noms de sept morts ont été publiés, dont cinq membres du JIP, le commandant de la brigade centrale des camps et son second, et deux membres du Hamas (qui ont aidé à secourir les victimes du tunnel).Le Hamas a imputé la responsabilité de l'incident à Israël, affirmant qu'il tente de torpiller l'accord de réconciliation palestinienne.
Lire la suite...

Un activiste palestinien de Grande-Bretagne affilié au Hamas reconnaîtque les flottilles à destination de la bande de Gaza ne visent pas à « briser le siège » ni à transférer de l’aide humanitaire mais à plébisciter la propagande anti-israélienne

Zaher Birawi est un activiste palestinien qui vit en Grande-Bretagne et est affilié aux Frères musulmans et au Hamas. Il possède une vaste expérience dans l'envoi de flottilles de l'Europe à la bande de Gaza dans l'objectif déclaré de "briser le siège" de la bande de Gaza. Il est actuellement le président de la Commission internationale contre le siège de Gaza, un organisme créé pour envoyer des flottilles à destination de Gaza.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme du conflit israélo-palestinien (6-12 septembre 2017)

Aucune attaque n'a été signalée cette semaine en Judée-Samarie, cependant dans trois incidents différents, des Palestiniens ont été arrêtés à un point de contrôle près du Caveau des Patriarches à Hébron, en possession de couteaux. Aucune roquette n'a été tirée dans le Sud d'Israël.
Lire la suite...

Incitation et délégitimation

Un long et sanguinaire conflit se déroule entre Israël et les organisations terroristes palestiniennes. Ce combat s’exprime principalement par les attentats terroristes, qui ont fait jusqu’ici de nombreuses victimes. Il est difficile de savoir exactement à quel moment les terroristes ont commencé à commettre des attentats contre Israël. Cependant, il est possible de dire que la Guerre des Six Jours a été un tournant après lequel les organisations terroristes palestiniennes se sont renforcées et les attentats terroristes ont pris de l’ampleur en Israël et à l’extérieur contre des cibles israéliennes et juives.
Dans les années 1970, les attentats terroristes étaient principalement des détournements d’avion, effectués par des terroristes du Front. Après les évènements de Septembre noir (1970), les principaux attentats terroristes ont été commis à l’étranger par des terroristes du Fatah (sous le nom de Septembre noir), le principal étant l’attentat contre la délégation israélienne aux Jeux olympiques de Munich. De même, des attentats terroristes ont été commis depuis la frontière (attentats de la frontière jordanienne jusqu’en 1970 puis attentats de la frontière libanaise), une partie visant des cibles civiles. Dans les années 1990, les attentats suicide sont devenus la méthode de combat principale des organisations terroristes palestiniennes, au départ par des organisations islamiques radicales dont le Hamas, suivies par les organisations laïques qui ont également commis des attentats terroristes. 
Une hausse conséquence des attentats suicide a été notée durant le combat terroriste palestinien (l’Intifada al-Aqsa, 2000-2005) durant lequel de nombreux attentats terroristes ont été commis, notamment des attentats suicide qui ont perturbé la vie en Israël et ont menacé les principales villes.
La diminution des attentats terroristes a débuté après l’Opération Plomb Durci et s’est confirmée avec la construction de segments de la barrière de sécurité.