Syrie

Pleins feux sur le jihad mondial (12-17 avril 2018)

Avec la conquête de la ville de Douma et l'évacuation des derniers combattants de son territoire, l'armée syrienne a effectivement terminé la prise de contrôle de la Ghouta orientale. L'armée syrienne déplace à présent ses forces vers le camp de réfugiés d'Al-Yarmouk au Sud de Damas, qui reste une enclave contrôlée par l'Etat islamique. L'armée syrienne a envoyé des renforts dans la région et a commencé à attaquer des positions de l'Etat islamique.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (29 mars – 11 avril 2018)

L'armée syrienne a continué à attaquer les organisations rebelles dans la ville de Douma, leur dernier fief important dans la Ghouta occidentale. L'opération terrestre de l'armée syrienne était accompagnée de frappes aériennes, dont l'une impliquant l'utilisation d'armes chimiques. Le Président Trump et d'autres pays occidentaux ont condamné l'utilisation d'armes chimiques et tenu le régime syrien pour responsable.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (22-28 mars 2018)

Les forces de sécurité syriennes ont pris le contrôle de la quasi-totalité de la Ghouta orientale des organisations rebelles. L'enclave Sud des rebelles est sur le point de tomber et le dernier bastion est la ville de Duma, au Nord-est de Damas. En parallèle, dans le cadre des accords de retrait, plus de 100 000 civils et des milliers de membres des organisations rebelles ont été transférés vers Idlib.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (15-21 mars 2018)

Dans la Ghouta orientale, l'armée syrienne a continué à attaquer les trois enclaves des groupes de rébellion, dont le territoire diminue. Selon des sources syriennes, environ 75% de la zone de la Ghouta orientale a été reprise par l'armée syrienne. À la lumière de ces succès, le Président syrien Bashar Assad a mené une tournée très médiatisée parmi les troupes de l'armée syrienne dans la Ghouta orientale.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (8-14 mars 2018)

Cette semaine, les combats en Syrie ont été concentrés dans la Ghouta orientale, où les forces syriennes ont réussi à diviser la zone contrôlée par les organisations rebelles en trois parties. Les forces syriennes continuent leur combat avec le soutien aérien, tandis que les résidents locaux sont en détresse sévère. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), 1 170 personnes ont été tuées dans la Ghouta orientale en 23 jours de frappes aériennes et de tirs d'artillerie par l'armée syrienne.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (1-7 mars 2018)

Cette semaine encore, les combats en Syrie ont été focalisés sur la Ghouta orientale. Afin d'alléger la pression sur Damas, les forces syriennes et russes donnent désormais la priorité à la reprise de la Ghouta orientale plutôt qu'à la campagne de reprise de la région d'Idlib, qui a été temporairement suspendue. Les forces syriennes ont poursuivi leur offensive terrestre et auraient repris le contrôle de plusieurs villes et villages et d'environ un tiers de la région de la Ghouta orientale. Les progrès de la Syrie dans l'offensive terrestre, avec l'appui de l'armée de l'air russe ont continué, en dépit de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies sur un cessez-le-feu, et malgré l'ordre du Président Poutine d'observer des "pauses humanitaires." Les médias ont signalé de nombreuses victimes civiles et une détérioration de la situation humanitaire.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

201820172016201520142013201220112009200820072006

Syrie

La Syrie soutient depuis de nombreuses années les organisations terroristes palestiniennes et le Hezbollah. Les sièges de plusieurs organisations terroristes palestiniennes, dont le bureau politique du Hamas, le Jihad Islamique Palestinien et d’autres groupes œuvrant depuis la Syrie se trouvent en Syrie. Au-delà d’un refuge politique, la Syrie leur octroie également un soutien dans le domaine de la formation, du financement et des armements. Les dirigeants des organisations reçoivent de la Syrie une protection et le gouvernement de Syrie leur permet également d’organiser des rencontres et des conférences tout en utilisant les installations officielles.
La Syrie soutient également physiquement et politiquement le Hezbollah qui agit en coopération avec son allié l’Iran. La preuve des liens entre la Syrie et le Hezbollah se retrouve avec la mort d’Imad Mughnieh, le responsable opérationnel du Hezbollah, à Damas, la capitale de la Syrie.
La Syrie a été classée pays soutenant le terrorisme par le Département d’Etat américain en 1979.