Jihad Islamique Palestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25 avril – 1er mai 2018)

Les émeutes qui ont eu lieu le vendredi 27 avril 2018, dans le cadre de la "grande marche du retour" ont été les plus violentes depuis le début des événements. Pendant les émeutes, des provocations violentes ont eu lieu, y compris des lancers de cerfs-volants avec des objets incendiaires dans les champs du Néguev occidental; le sabotage de la clôture; des tirs de cocktails Molotov, de grenades et de pierres sur les soldats de Tsahal; le point culminant étant la tentative d'une foule (enflammée par les hauts responsables du Hamas) de pénétrer en territoire israélien (au Sud du terminal de Karni).
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (11-16 avril 2018)

Les événements du troisième vendredi de la "grande marche du retour" ont eu lieu cette semaine à une intensité plus faible et avec un nombre de victimes réduit par rapport aux semaines précédentes. Les manifestations de cette semaine ont été remarquables par l'absence de membres de la haute direction du Hamas.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (7-13 mars 2018)

La semaine dernière, il y a eu trois tirs sur des positions de Tsahal en Samarie et dans la région de Benjamin. Aucune victime ou dommage n'a été signalé. Une attaque à l'arme blanche a été déjouée au terminal de Shuafat ainsi que le recours à des engins piégés à l'entrée du tribunal militaire de Samarie.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (10-16 janvier 2018)

La semaine écoulée a été marquée par l'assassinat d'un civil israélien au carrefour de Havat Gilad en Samarie. L'AP n'a pas fait de commentaires. Un haut responsable du Fatah a écrit sur sa page Facebook que la "mort d'un colon" est "une réponse naturelle et attendue" à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (20-26 décembre 2017)

Cette semaine, les émeutes et les manifestations ont continué après la déclaration de Trump et le vote d'urgence organisé à l'Assemblée générale des Nations Unies, en dépit d'une légère diminution du nombre de participants (environ 3 000 en fin de semaine à plusieurs endroits en Judée-Samarie et à Jérusalem Est, et environ 4 000 dans la bande de Gaza). Cependant, les manifestations palestiniennes qui ont débuté après la déclaration n'ont pas pris fin.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (13 -19 décembre 2017)

Près de deux semaines après la déclaration de Trump sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, les manifestations de colère se sont poursuivies dans l'arène palestinienne, à une intensité moindre toutefois que celle escomptée par certains Palestiniens. Les manifestations et les réunions de protestation se sont poursuivies dans les Etats arabes et musulmans, en particulier en Jordanie et en Turquie.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2018201720162015201420132012201120102008200720062005

Jihad Islamique Palestinien

Le Jihad Islamique Palestinien est le deuxième mouvement par son importance dans la bande de Gaza. Le Jihad Islamique Palestinien a été créé à la fin des années 1970 dans la bande de Gaza par des étudiants d’Egypte, des membres des Frères Musulmans, avec à leur tête le Dr. Fathi Shaqaqi. Le Jihad Islamique Palestinien prône l’idéologie sunnite islamique radicale fondamentaliste, inspirée de la Révolution islamique en Iran et aspire à la libération de toute la Palestine par le jihad (la guerre sainte), et à la création d’un Etat palestinien musulman. Le Jihad Islamique Palestinien est contre tout accord avec Israël.
Le Jihad Islamique Palestinien considère le terrorisme comme un moyen exclusif de promouvoir ses objectifs. Le Jihad Islamique Palestinien œuvre en tant qu’organisation terroriste uniquement et n’investit pas de moyens considérables dans les activités sociales et populaires.
Le Jihad Islamique Palestinien possède une branche armée, les Brigades de Jérusalem, qui commet des attentats, y compris des attaques suicide en Israël. Aujourd’hui, le Jihad Islamique Palestinien se concentre notamment sur les tirs de roquettes, y compris de roquettes à longue portée, et d’obus de mortier sur Israël depuis la bande de Gaza. 
Les dirigeants du Jihad Islamique Palestinien séjournent en permanence en Syrie. Le Jihad Islamique Palestinien a un caractère pro-iranien et est proche de l’Iran, qui lui fournit un large soutien.
Le Jihad Islamique Palestinien a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis.