Hezbollah

Pleins feux sur le jihad mondial (24-30 août 2017)

Cette semaine, l'État islamique a subi deux revers, qui s'ajoutent à une série d'échecs. L'organisation a été forcée d'accepter un cessez-le-feu avec le Hezbollah, en vertu duquel elle a évacué ses membres des montagnes Qalamoun à l'Ouest (frontière syro-libanaise).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (17-23 août 2017)

L'Etat islamique, qui fait face à des pressions croissantes en Syrie et en Irak, a revendiqué cette semaine la responsabilité de trois attentats : une attaque à la voiture bélier à Barcelone (14 mort, plus de 130 blessés), une attaque à la voiture bélier dans la ville de Cambrils, au Sud de Barcelone (un mort et cinq blessés) et une attaque à l'arme blanche dans la ville de Surgut dans l'Ouest de la Sibérie (sept blessés).
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (2-9 août 2017)

Les forces syriennes avancent vers Deir Ez-Zor sur deux fronts : à partir de la ville de Sukhnah (environ 125 km de Deir ez-Zor), qu'elles ont repris cette semaine, et d'Al-Raqqah, sur la Route 4, le long de l'Euphrate. Elles ont combattu dans le secteur de la ville de Maadan, à environ 70 km de Deir Ez-Zor. Les forces des FDS éprouvent des difficultés à Al-Raqqah.
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (21 juillet – 2 août 2017)

La déchéance de l'Etat islamique en Irak et en Syrie, avec la chute de Mossoul et la campagne d'Al-Raqqah, a accru la crainte dans plusieurs pays que les combattants étrangers de l'organisation retournent dans leur pays d'origine. Divers pays ont donc pris des mesures de prévention.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (10-16 août 2016)

La semaine a été marquée par des attaques à l’arme blanche dans le quartier d’A-Tor à Jérusalem Est et deux tentatives d’attaques à un barrage routier près de la localité de Shaked (Nord de la Samarie) et à un barrage à Hébron. Un jeune civil israélien et une soldate israélienne ont été blessés. Des émeutes
Lire la suite...

Pleins feux sur le jihad mondial (16-22 juin 2016)

Cette semaine encore, les attaques se sont poursuivies contre les grandes villes contrôlées par l’Etat islamique en Syrie, en Irak et en Libye. Sur ces trois fronts, l’Etat islamique fait maintenant face à la possibilité de perdre des avant-postes d’une importance considérable tant sur le plan militaire qu’en termes de relations publiques.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2017201620152014201320122011201020092008200720062005

Hezbollah

Le Hezbollah est une organisation islamique chiite à la double casquette : d’un côté, une organisation terroriste et de l’autre une organisation politique interne libanaise. Le Hezbollah a été créé par les Gardiens de la Révolution iranienne en 1982 en tant qu’organisation concurrente du groupe Amal. Avec le retrait de Tsahal suite à la Première guerre du Liban (1985), le Hezbollah est devenu la principale organisation au Sud Liban et au sein de la communauté chiite libanaise. En 1992, le Hezbollah a entamé une activité politique au Liban et des députés du Hezbollah ont été élus au Parlement.
 Le Hezbollah est une organisation terroriste effectuant des attentats principalement contre Israël, à la frontière libanaise et à l’étranger. A la frontière libanaise, le Hezbollah effectue principalement des tirs de roquettes sur les localités du Nord d’Israël. En dehors d’Israël, avec le soutien des Gardiens de la Révolution iranienne, le Hezbollah a commis des attentats contre des cibles israéliennes et juives, avec notamment l’attentat contre l’ambassade israélienne à Buenos Aires en Argentine (17 mars 1992) et l’attentat contre le bâtiment communautaire juif de Buenos Aires (18 juillet 1994). Le Hezbollah a été déclaré organisation terroriste par les Etats-Unis et les pays de l’Union Européenne.
 Suite au retrait de Tsahal du Liban (Mai 2000), le Hezbollah a pris le contrôle du secteur et de tout le Sud Liban et a mis en place une large infrastructure militaire au Liban avec le soutien de l’Iran. L’infrastructure du Hezbollah comprend un système de roquettes qui menace le front israélien. Jusqu’à la Seconde guerre du Liban (2006), le Hezbollah a souvent effectué des opérations à la frontière libano-israélienne. Depuis Juin 2006 (Seconde guerre du Liban), le Hezbollah a adopté un profil relativement discret. Aujourd’hui, le Hezbollah continue de se construire comme acteur politique sur la scène libanaise interne et de renforcer son infrastructure militaire.