Hamas

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (3-9 janvier 2018)

La semaine dernière, la tendance à la baisse du nombre de participants aux manifestations et aux émeutes en Judée-Samarie et à Jérusalem Est a continué et a même augmenté. Les conditions météorologiques du vendredi, le jour principal de la prière dans les mosquées, a contribué au nombre peu élevé de manifestants.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (27 décembre 2017 – 2 janvier 2018)

Après une courte interruption, les tirs de roquettes et d'obus de mortier de la bande de Gaza ont repris cette semaine. Un engin s'est abattu dans un terrain inhabité d'une des localités du conseil régional d'Eshkol. Trois obus de mortier ont été tirés (sciemment?) à proximité d'un rassemblement en mémoire du soldat Oren Shaul, dont le corps est détenu par le Hamas. Un des engins s'est abattu dans le secteur du conseil régional de Shaar Hanéguev et a causé des dégâts à un bâtiment. En riposte, des appareils de l'armée de l'air ont frappé deux positions du Hamas au Nord de la bande de Gaza.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (20-26 décembre 2017)

Cette semaine, les émeutes et les manifestations ont continué après la déclaration de Trump et le vote d'urgence organisé à l'Assemblée générale des Nations Unies, en dépit d'une légère diminution du nombre de participants (environ 3 000 en fin de semaine à plusieurs endroits en Judée-Samarie et à Jérusalem Est, et environ 4 000 dans la bande de Gaza). Cependant, les manifestations palestiniennes qui ont débuté après la déclaration n'ont pas pris fin.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (13 -19 décembre 2017)

Près de deux semaines après la déclaration de Trump sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, les manifestations de colère se sont poursuivies dans l'arène palestinienne, à une intensité moindre toutefois que celle escomptée par certains Palestiniens. Les manifestations et les réunions de protestation se sont poursuivies dans les Etats arabes et musulmans, en particulier en Jordanie et en Turquie.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (6-12 décembre 2017)

La vague d'émeutes palestiniennes et d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes continue en Judée-Samarie, à Jérusalem et dans la bande de Gaza, bien que de manière moins intensive par rapports aux sommets de vendredi et samedi (8 et 9 décembre 2017). Les médias palestiniens constituent une plate-forme pour les appels à l'émeute. En parallèle, au cours des derniers jours, trois attaques terroristes ont été commises.
Lire la suite...

Réactions palestiniennes à la déclaration de Trump sur la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël (exact au 10 décembre 2017)

La déclaration de Trump selon laquelle les Etats-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël a donné lieu à des appels de la part des dirigeants de l'Autorité Palestinienne (AP) et du Fatah à des manifestations de protestation. Les dirigeants du Hamas et du Jihad Islamique Palestinien (JIP) ont appelé à un renouvellement de la campagne armée contre Israël.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2018201720162015201420132012201120102009200820072006

Hamas

Le Hamas est un mouvement islamique sunnite fondamentaliste, créé en 1987 par des membres des Frères Musulmans dans la bande de Gaza. Le mouvement prône la création d’un Etat islamique sur tout le territoire de l’Etat d’Israël et reconnaît le droit d’Israël à exister.
La direction du mouvement possède deux branches : le Hamas interne : qui comprend le gouvernement du Hamas dans la bande de Gaza et est responsable des activités gouvernementales courantes y compris des activités sociales face à la population de la bande de Gaza. Le Hamas externe (le bureau politique), situé en dehors des frontières de la bande de Gaza, notamment en Syrie, et chargé des liens avec les pays et organes divers principalement pour la collecte de fonds et de moyens pour le Hamas.
Selon la charte du Hamas, le document fondateur du mouvement qui détermine sa politique, et selon des déclarations des dirigeants du Hamas, l’unique moyen d’arriver aux buts du mouvement passe par la lutte armée contre Israël. Le Hamas possède une branche armée, les Brigades Izz al-Din al-Qassam, qui effectue des attentats contre Israël, y compris des tirs de roquettes et des attaques suicide.
Le Hamas est reconnu organisation terroriste par les Etats-Unis et l’Union Européenne.
Au fil des ans, le Hamas s’est plaint de la politique de l’OLP et de l’Autorité Palestinienne, ce qui a été source de conflit entre les parties, le sommet ayant été atteint en Juin 2007 avec la prise de contrôle de la bande de Gaza par la force en parallèle à la répression des activistes du Fatah et de l’Autorité Palestinienne.