Données

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (8-14 novembre 2017)

En réponse aux menaces du Jihad Islamique Palestinien de se venger de l'explosion du tunnel terroriste et de la mort de ses membres, le général Yoav Mordechaï, le coordinateur des activités du gouvernement dans les territoires, a averti que si l'organisation attaquait Israël, Israël réagirait avec intensité et détermination. Sa déclaration visait non seulement le JIP mais également le Hamas.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (1er-7 novembre 2017)

La semaine dernière, en Judée-Samarie des rassemblements, des défilés et des manifestations ont eu lieu pour marquer le centenaire de la Déclaration Balfour. Les événements se sont déroulés sans heurts avec les forces de sécurité israéliennes. Le ministre palestinien des Affaires étrangères a déclaré que les Palestiniens allaient déposer des plaintes contre la Déclaration Balfour auprès de tribunaux européens et internationaux.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (25-31 octobre 2017)

La semaine a été marquée par l'explosion d'un tunnel terroriste du Jihad Islamique Palestinien en Israël, près de la barrière de sécurité. Jusqu'ici, les noms de sept morts ont été publiés, dont cinq membres du JIP, le commandant de la brigade centrale des camps et son second, et deux membres du Hamas (qui ont aidé à secourir les victimes du tunnel).Le Hamas a imputé la responsabilité de l'incident à Israël, affirmant qu'il tente de torpiller l'accord de réconciliation palestinienne.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (18-24 octobre 2017)

La semaine a été relativement calme. Une attaque à la voiture bélier a apparemment été empêchée dans le centre d'Israël et une attaque à l'arme blanche a été déjouée au carrefour du Gush Etzion. Le calme a régné dans la bande de Gaza. La mise en œuvre de la réconciliation Hamas-Fatah a continué, même si les hauts responsables du Hamas ont affirmé leur refus de discuter de l'avenir de la branche armée de l'organisation et de ses armes.
Lire la suite...

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (3-17 octobre 2017)

Début Octobre 2017, une attaque à l'arme blanche a été commise contre un résident d'Elkana, dont le corps a été retrouvé dans un entrepôt de Kfar Qassem. Les services de sécurité générale ont annoncé avoir arrêté deux Palestiniens de Qabatiya impliqués dans le meurtre pour des raisons terroristes.
Lire la suite...

Le terrorisme populaire: Etat des lieux

Le 26 septembre 2017, deux ans après le déclenchement de la vague de terrorisme populaire (début Octobre 2015), une fusillade a été menée dans la localité d'Har Adar, au Nord-Ouest de Jérusalem. Cette attaque terroriste a été menée dans le cadre du terrorisme populaire (la "résistance populaire" comme l'appellent les Palestiniens). La stratégie de terrorisme populaire a été adoptée il y a huit ans par l'Autorité Palestinienne et le Fatah lors de la sixième convention du Fatah.
Lire la suite...

Recherche de publications des années précédentes

2017201620152014201320122011201020092008200720062005

Données

Un long et sanguinaire conflit se déroule entre Israël et les organisations terroristes palestiniennes. Ce combat s’exprime principalement par les attentats terroristes, qui ont fait jusqu’ici de nombreuses victimes. Il est difficile de savoir exactement à quel moment les terroristes ont commencé à commettre des attentats contre Israël. Cependant, il est possible de dire que la Guerre des Six Jours a été un tournant après lequel les organisations terroristes palestiniennes se sont renforcées et les attentats terroristes ont pris de l’ampleur en Israël et à l’extérieur contre des cibles israéliennes et juives.
Dans les années 1970, les attentats terroristes étaient principalement des détournements d’avion, effectués par des terroristes du Front. Après les évènements de Septembre noir (1970), les principaux attentats terroristes ont été commis à l’étranger par des terroristes du Fatah (sous le nom de Septembre noir), le principal étant l’attentat contre la délégation israélienne aux Jeux olympiques de Munich. De même, des attentats terroristes ont été commis depuis la frontière (attentats de la frontière jordanienne jusqu’en 1970 puis attentats de la frontière libanaise), une partie visant des cibles civiles. Dans les années 1990, les attentats suicide sont devenus la méthode de combat principale des organisations terroristes palestiniennes, au départ par des organisations islamiques radicales dont le Hamas, suivies par les organisations laïques qui ont également commis des attentats terroristes. 
Une hausse conséquence des attentats suicide a été notée durant le combat terroriste palestinien (l’Intifada al-Aqsa, 2000-2005) durant lequel de nombreux attentats terroristes ont été commis, notamment des attentats suicide qui ont perturbé la vie en Israël et ont menacé les principales villes.
La diminution des attentats terroristes a débuté après l’Opération Plomb Durci et s’est confirmée avec la construction de segments de la barrière de sécurité.