Turquie

Salah al-Arouri, haut responsable du Hamas qui dirige des cellules terroristes de Judée-Samarie depuis la Turquie, a avoué que le Hamas était responsable de l'enlèvement et de l'assassinat des trois adolescents du Gush Etsion

Publié 24/08/2014 Sorte l'article
Le 20 août 2014, Salah Mohammad Suleiman al-Arouri, haut responsable du Hamas qui opère depuis la Turquie, a déclaré devant les participants de la quatrième conférence de l'Union mondiale des dignitaires musulmans organisée en Turquie, que la branche armée du Hamas était responsable de l'enlèvement et de l'assassinat des trois adolescents du Gush Etsion (12 juin 2014). Ses propos ont été formulés au nom de Khaled Mashaal, le dirigeant du Hamas ("qui se tient à la tête de cette résistance") et ont apparemment été enregistrés à l'insu d'al-Arouri, puis publiés sur Youtube et largement repris.
Plus à lire

Le phénomène des volontaires étrangers des pays occidentaux qui combattent en Syrie, la plupart dans les rangs des organisations rebelles proches d'Al-Qaïda et du jihad mondial *

Publié 03/02/2014 Sorte l'article
Cette étude, qui est la suite de celle portant sur le phénomène des volontaires étrangers en Syrie, traite des volontaires des pays d'Occident qui combattent aux côtés des rebelles. Nous estimons leur nombre à au moins 1600, la plupart étant originaires des pays d'Europe de l'Ouest. L'estimation maximale est de près de 2100 volontaires étrangers.
Plus à lire

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (31 juillet – 6 août 2013)

Publié 06/08/2013 Sorte l'article
Le calme a régné cette semaine au Sud d'Israël. En Judée-Samarie, les activités violentes organisées dans le cadre de la "résistance populaire" continuent. Selon des données des services de sécurité générale, au mois de Juillet 2013, une légère diminution des attentats a été notée en Judée-Samarie et à Jérusalem. La plupart des attaques étaient des tirs de pierres et de cocktails Molotov.
Plus à lire

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (31 octobre – 6 novembre 2012)

Publié 06/11/2012 Sorte l'article
Les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza continuent avec deux impacts de roquettes identifiés en territoire israélien au cours de la semaine écoulée. Trois soldats de Tsahal effectuant des activités contre-terroristes de routine à proximité de la barrière de sécurité ont été blessés par un engin piégé. A Jérusalem-Est, un jeune juif a été poignardé dans le dos par deux Palestiniens.
Plus à lire

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (23-29 mai 2012)

Publié 29/05/2012 Sorte l'article
Cette semaine encore, aucune roquette et aucun obus de mortier n'ont été tirés sur le Sud d'Israël. Récemment, les forces de sécurité israéliennes ont démantelé plusieurs cellules terroristes opérant dans le secteur de Hébron. En Turquie, le procureur général a déposé des actes d'accusation contre quatre officiers israéliens impliqués dans les événements du Mavi Marmara.
Plus à lire
1

Recherche de publications des années précédentes

2012    2013    2014
informations sur Turquie
Depuis la victoire du parti islamique en Turquie en 2008 et l'élection de Recep Tayyip Erdogan au poste de Premier ministre du gouvernement de Turquie, la Turquie a adopté une politique étrangère régionale active et autoritaire reflétant sa confiance en elle et son sentiment de possession et de puissance. Cette politique de la Turquie aspire à renforcer les liens de la Turquie avec ses voisines, notamment l'Iran et l'Irak, ainsi qu'avec le Soudan, afin de donner à la Turquie une profondeur stratégique et de la transformer en force régionale d'influence. De fait, le gouvernement turc considère les chamboulements régionaux comme une opportunité de promouvoir les intérêts et l'influence régionale de la Turquie.
Afin de plébisciter son influence, la Turquie recourt à des organisations non gouvernementales. Une de ces organisations est l'IHH, un groupe islamique radical qui se considère, notamment, comme aidant la politique de la Turquie. Ce groupe organise des flottilles et des convois pour la bande de Gaza et apporte son soutien au Hamas. L'organisation bénéficie du soutien logistique gouvernemental de la Turquie, ainsi que d'une protection politique.
Sur fond de cette politique du gouvernement tuc dirigé par Erdogan, un tournant progressif dans les relations Israël – Turquie a été noté. La Turquie a commencé à prendre de plus en plus le parti des Palestiniens dans leur combat contre Israël. Le gouvernement de Turquie transfère des fonds et du soutien au Hamas et le Premier ministre de Turquie Erdogan a dénoncé à plusieurs reprises la politique israélienne.
Le sommet du gel des relations Israël – Turquie a été noté après les évènements du Mavi Marmara durant lesquels neuf citoyens de Turquie ont été tués, membres de l'organisation IHH, après avoir recouru à un comportement violent face aux tentatives de la marine israélienne d'empêcher le navire d'entrer à Gaza. Par la suite, les relations diplomatiques entre Israël et la Turquie ont été revues à la baisse, cependant, les liens économiques n'ont pas été atteints.