Liban

Opération Bordure Protectrice – Etat des lieux No.7 (17 juillet, 12h)

Publié 17/07/2014 Sorte l'article
Le 16 juillet 2014, l'ONU a demandé une "trêve humanitaire" pour permettre à la population de Gaza de s'approvisionner et de réparer les infrastructures. Israël et le Hamas ont donné leur accord. La trêve a débuté le 17 juillet à 10h et s'est terminée à 15h. Elle a été violée deux heures après son entrée en vigueur par des tirs de la bande de Gaza sur le Néguev occidental.
Plus à lire

Opération Bordure Protectrice – Etat des lieux n°6 (16 juillet, 12h)

Publié 16/07/2014 Sorte l'article
Le cessez-le-feu proposé par l'Egypte et accepté par Israël a été rejeté par le Hamas. Le 15 juillet 2014, les tirs de roquettes et d'obus de mortier sur Israël se sont multipliés, avec 125 engins tirés au cours de la journée.
Plus à lire

Opération Bordure Protectrice – Etat des lieux n°4 (14 juillet, 12h)

Publié 14/07/2014 Sorte l'article
Au cours de la journée écoulée, l'Opération Bordure Protectrice se poursuit selon le modèle connu : Tsahal continue ses frappes intensives contre des cibles terroristes de la bande de Gaza tandis que le Hamas et les autres organisations terroristes poursuivent leurs tirs massifs de roquettes sur Israël (y compris sur le Centre et le Nord du pays).
Plus à lire

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (21-27 mai 2014)

Publié 27/05/2014 Sorte l'article
Au cours de la semaine écoulée, un tir de roquette a été identifié dans le Néguev occidental. Les organisations terroristes opérant dans la bande de Gaza ont revendiqué la responsabilité de tirs d'obus de mortier et de la pose d'un engin piégé près la barrière de sécurité au Sud de la bande de Gaza. En Judée-Samarie, les tirs de pierres et de cocktails Molotov sur des véhicules israéliens se poursuivent. En Belgique, trois personnes ont été tuées, dont deux Israéliens, dans une fusillade, apparemment motivée par l'antisémitisme.
Plus à lire

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (9-13 avril 2014)*

Publié 13/04/2014 Sorte l'article
Deux obus de mortier ont été tirés cette semaine sur le Néguev occidental. Un des engins s'est abattu au cœur d'une localité sans faire de blessés. Le FPLP a revendiqué la responsabilité du tir sur Israël et la pose d'un engin piégé près de forces de Tsahal. Par ailleurs, des dizaines de Palestiniens se sont rassemblés près de la barrière de sécurité au Nord de la bande de Gaza, ont lancé des pierres et ont tenté de s'avancer vers la barrière.
Plus à lire

L'utilisation de terroristes suicide : principal modus operandi du Front Al-Nusra et de l'Etat islamique contre le régime syrien et le Hezbollah au Liban*.

Publié 11/02/2014 Sorte l'article
Au cours de la guerre civile syrienne, les attentats suicide sont devenus la marque du Front Al-Nusra et de l'Etat islamique en Irak et dans la Grande Syrie, deux organisations affiliées à Al-Qaïda et au jihad mondial. Les attentats suicide ont été nombreux en 2012 et 2013 et ont infligé de lourdes pertes au régime syrien en termes de victimes et de dégâts. Depuis 2014, les attaques ont été exportées au Liban et sont devenues le principal modus operandi de la lutte contre le Hezbollah et les chiites.
Plus à lire
1<2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8>12

Recherche de publications des années précédentes

2006    2007    2008    2009    2010    2011    2012    2013    2014
informations sur Liban
Le Liban est un petit pays comptant 4,1 millions d'habitants. Le Liban est situé sur les rives de la Méditerranée, entouré d'Israël au Sud et de la Syrie à l'Est. Le Liban a reçu l'indépendance le 22 novembre 1943. En raison de la composition ethnique particulière au Liban, l'histoire du pays est fluctuée de conflits et de guerres civils entre religions et ethnies qui composent la population. Depuis l'indépendance, le Liban a adopté une méthode politique unique, basée sur un système équilibré entre les différentes ethnies et dans le cadre de laquelle la démocratie parlementaire repose sur une base ethnique/religieuse alors que les hautes fonctions au Liban sont attribuées selon des critères ethniques agrées dans la Constitution de 1943.
La complexité sociale du Liban, la faiblesse du pouvoir central et les écarts économiques et sociaux entre les ethnies ont provoqué la création de nombreux groupes armés partisans/ethniques dans le pays, et certains ont adopté le terrorisme. Le principal est l'organisation terroriste chiite Hezbollah, créée durant l'Etat 1982 pendant la Première guerre du Liban. En plus d'être une organisation terroriste fidèle à la direction iranienne, le Hezbollah est également impliqué dans le système politique du Liban.
Le Liban a toujours servi d'arène d'ingérence des foyers de puissance extérieurs, moyen-orientaux et internationaux. Aujourd'hui, l'implication de l'Iran et de la Syrie prédominent, ces derniers aidant à l'armement, au financement et à l'entraînement des membres du Hezbollah. Depuis la Seconde guerre du Liban (2006), un calme relatif règne à la frontière libano-israélienne et est mis à profit pour plébisciter le processus de renforcement militaire du Hezbollah, en opposition aux décisions du Conseil de sécurité de l'ONU.