Iran

Pleins feux sur le jihad mondial (8 - 14 juin 2017)

Publié 14/06/2017 Sorte l'article
La semaine a été marquée par une attaque menée par l'Etat islamique à Téhéran contre le Majles (Parlement iranien) et le mausolée de Khomeiny. Dix-sept personnes ont été tuées et 52 ont été blessées dans l'attaque, la plupart apparemment dans l'édifice du Parlement. L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque, et ses médias ont menacé de mener d'autres attaques contre l'Iran et les chiites.
Plus à lire

Pleins feux sur le jihad mondial (2 - 7 juin 2017)

Publié 07/06/2017 Sorte l'article
La semaine a été marquée par une attaque à la voiture bélier et à l'arme blanche sur le pont de Londres, dont la responsabilité a été revendiquée par l'Etat islamique. Sept personnes ont été tuées et 48 autres ont été blessées. L'attaque s'inscrit dans le cadre des tentatives de l'organisation de commettre des attaques d'ampleur dans le monde entier à l'occasion du ramadan (Irak, Egypte, Philippines, Afghanistan (?) et Grande-Bretagne). L'Etat islamique continue d'appeler ses partisans à commettre des attentats dans les pays occidentaux (les "pays des croisés"), à l'occasion du Ramadan.
Plus à lire

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélo-palestinien (24 mai – 1er juin 2017)

Publié 01/06/2017 Sorte l'article
Le terrorisme populaire s'est poursuivi cette semaine avec une attaque à l'arme blanche à l'entrée de Mevo Dotan (Nord de la Samarie). Un soldat a été légèrement blessé. La terroriste responsable de l'attaque a été tuée. Plusieurs attaques ont été déjouées cette semaine et des manifestations et des émeutes ont été signalées, mais en nombre moins important que la semaine précédente.
Plus à lire

Pleins feux sur le jihad mondial* (18 - 24 mai 2017)

Publié 24/05/2017 Sorte l'article
La semaine a été marquée par la frappe par des avions américains d'une force mécanisée syrienne faisant route vers Al-Tanf à la frontière entre la Syrie, la Jordanie et l'Irak. La force était composée de soldats syriens, de membres du Hezbollah et des milices chiites manipulées par l'Iran. La reprise par la force du secteur d'Al-Tanf aurait pu nuire sensiblement aux efforts des États-Unis et de la Jordanie de créer une zone tampon de sécurité le long de la frontière syro-jordanienne et aurait permis au régime syrien et aux Iraniens de contrôler une section importante de la route Damas-Bagdad.
Plus à lire

Pleins feux sur le jihad mondial (30 mars – 5 avril 2017)*

Publié 05/04/2017 Sorte l'article
La pression sur l'Etat islamique en Irak et en Syrie est en augmentation. Suite à la reprise du barrage de Tabqa et de l'aérodrome au Sud, les forces des FDS opérant avec le soutien américain avancent vers la ville de Tabqa, contrôlée par l'Etat islamique (environ 60 000 résidents). La ville a été presque complètement assiégée. Sa chute symboliserait la perte d'un autre territoire vital pour l'organisation, et l'intensification de la pression sur l'Etat islamique dans son fief d'Al-Raqqah.
Plus à lire

Pleins feux sur le jihad mondial (24-30 novembre 2016)

Publié 30/11/2016 Sorte l'article
Cette semaine, les forces de l'armée syrienne avec le soutien aérien de la Russie ont continué à prendre le contrôle des quartiers détenus par les organisations rebelles dans la partie Nord de l'Est d'Alep. Jusqu'à présent, elles ont repris plus d'un tiers de l'Est d'Alep. Apparemment, leur but est de séparer la partie Nord de l'Est d'Alep de sa partie Sud, puis de nettoyer le Sud-Est de la ville de la présence des organisations rebelles et de marquer une réalisation militaire décisive avec de profondes implications politiques.
Plus à lire
1<2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8>20

Recherche de publications des années précédentes

2006    2007    2008    2009    2010    2011    2012    2013    2014    2015    2016    2017
informations sur Iran
"L'exportation" de la Révolution musulmane de l'Iran est le principe de base de la Révolution iranienne dès son commencement. L'Iran aspire à l'hégémonie régionale et à prendre la tête du monde islamique. A cette fin, l'Iran développe un réseau de liens avec des organisations clandestines et de groupes terroristes et avec les communautés islamiques (notamment chiites) du monde et du Moyen-Orient. Dans ce cadre, l'Iran œuvre dans les pays d'Afrique, d'Amérique du Sud, d'Asie, etc.
Un des outils principaux de l'Iran pour exporter la Révolution est le soutien aux pays et organisations pratiquant le terrorisme contre des intérêts israéliens, américains et occidentaux et qui œuvrent sous des régimes pro-occidentaux dans l'objectif de promouvoir les intérêts de l'Iran.
Les liens de l'Iran et d'Israël ont connu des hauts et des bas. Lors du régime du Shah, une alliance politique reliait les deux pays. Après la Révolution et la création de la République islamique d'Iran, l'Iran a cessé de reconnaître Israël et a rompu tous ses liens officiels avec. La position extrémiste de Khomeiny envers Israël et le sionisme a été exprimée à de nombreuses reprises en public dès son retour d'exil d'Iran. Les liens sont devenus encore plus tendus avec l'arrivée au pouvoir d'Ahmadinejad en Iran en 2005. Le régime iranien a affiché son intention d'annihiler Israël et adopte une politique antisémite, y compris de négation de l'Holocauste.
Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique anti-israélienne, l'Iran développe ses liens avec les organisations terroristes opérant contre Israël. L'Iran encourage les organisations terroristes palestiniennes, notamment le Jihad Islamique Palestinien et le Hezbollah à commettre des attentats contre Israël. A cette fin, l'Iran se charge du financement et de l'armement de ces organisations. Ces dernières années, plusieurs expéditions d'armes d'Iran destinées à l'armement des organisations terroristes ont été saisies.
Afin de promouvoir ses intérêts régionaux et mondiaux, l'Iran œuvre à développer une puissance nucléaire militaire et met au point des missiles à longue portée et des têtes de missiles pouvant toucher Israël, les pays du Moyen-Orient et d'Europe depuis l'Iran.