Diffusion du terrorisme

Pleins feux sur le jihad mondial (9-15 juin 2016)

Publié 15/06/2016 Sorte l'article
Cette semaine encore, les attaques se poursuivent contre les bastions de l'Etat islamique en Syrie, en Irak et en Libye, avec jusqu'à présent aucun changement significatif sur le terrain : les Forces démocratiques syriennes (FDS) resserrent le siège de la ville de Manbij ; l'armée syrienne continue de progresser vers la ville de Tabqa, à l'Ouest d'Al-Raqqah ; les forces armées irakiennes se battent dans les quartiers Sud de Falloujah ; les forces du gouvernement libyen de consensus national resserrent le siège de la ville de Syrte et, selon certains rapports, combattent déjà dans sa banlieue.
Plus à lire

Une campagne médiatique de l'Etat islamique appelle à tuer des Juifs sur fond de la vague terroriste palestinienne

Publié 21/10/2015 Sorte l'article
La vague de terrorisme palestinien qui sévit en Israël a donné naissance à une campagne médiatique de l'Etat islamique. Le but de la campagne, mêlée d'incitation à un antisémitisme vicieux, est d'encourager la vague d'attentats terroristes palestiniens, la présentant comme un conflit entre les Juifs ("les descendants des singes et des porcs") et l'islam.
Plus à lire

Salah al-Arouri, haut responsable du Hamas qui dirige des cellules terroristes de Judée-Samarie depuis la Turquie, a avoué que le Hamas était responsable de l'enlèvement et de l'assassinat des trois adolescents du Gush Etsion

Publié 24/08/2014 Sorte l'article
Le 20 août 2014, Salah Mohammad Suleiman al-Arouri, haut responsable du Hamas qui opère depuis la Turquie, a déclaré devant les participants de la quatrième conférence de l'Union mondiale des dignitaires musulmans organisée en Turquie, que la branche armée du Hamas était responsable de l'enlèvement et de l'assassinat des trois adolescents du Gush Etsion (12 juin 2014). Ses propos ont été formulés au nom de Khaled Mashaal, le dirigeant du Hamas ("qui se tient à la tête de cette résistance") et ont apparemment été enregistrés à l'insu d'al-Arouri, puis publiés sur Youtube et largement repris.
Plus à lire

Violences sur le terrain dans le cadre de la huitième conférence internationale de soutien à la "résistance populaire" *

Publié 05/11/2013 Sorte l'article
La huitième conférence internationale de Bil'in sur la résistance populaire s'est déroulée entre le 2 et le 4 octobre 2013 sous le titre "Renforcement, augmentation et développement de la résistance populaire en Palestine". Des responsables de l'Autorité Palestinienne et du Fatah, des activistes de terrain de la "résistance populaire" et des représentants des organisations palestiniennes y ont participé, ainsi que des représentants étrangers, dont au moins deux diplomates européens.
Plus à lire

Des diplomates étrangers, notamment européens, prennent part aux activités de "résistance populaire" en Judée-Samarie

Publié 30/10/2013 Sorte l'article
Des ressortissants étrangers prennent part aux activités organisées dans le cadre de la "résistance populaire" en Judée-Samarie aux côtés des Palestiniens. Dans la plupart des cas, il s'agit de militants et de représentants d'ONG occidentales pro-palestiniennes participant à la campagne de délégitimation d'Israël. Dans des cas isolés, ils participent également à des activités de provocation anti-israélienne sur le terrain.
Plus à lire
1<2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8>14

Recherche de publications des années précédentes

2005    2006    2007    2008    2009    2010    2012    2013    2014    2015    2016
informations sur Diffusion du terrorisme
Les organisations terroristes palestiniennes et islamiques recourent largement aux moyens de communication écrits et électroniques afin de "diffuser le terrorisme" et des messages incitant au terrorisme. Chaque organisation possède ses propos outils médiatiques sophistiqués afin de diffuser le terrorisme, notamment des chaînes de télévision, des stations de radio, des journaux et l'utilisation de vecteurs divers. Parmi eux se remarquent notamment le Hamas et le Hezbollah, qui possèdent des chaînes de télévision satellite. Al-Qaïda possède également une infrastructure de communication sophistiquée.
Les organisations terroristes du monde ont appris à mettre à profit la révolution médiatique de la dernière décennie, utilisant massivement Internet pour diffuser le terrorisme. Internet permet aux organisations de diffuser le terrorisme et leurs messages sans censure, tout en profitant de la liberté d'expression, en passant au-delà des limitations géographiques et en contournant les obstacles posés par les gouvernements divers. La diffusion du terrorisme par Internet permet d'atteindre plusieurs objectifs, dont : expliquer et justifier les actes terroristes ; recueillir et transférer des informations ; accroître la capacité des organisations et façonner leur image ; recruter et diriger des activistes, etc.
L'organisation Al-Qaïda, le Hamas et le Hezbollah au Moyen-Orient sont des exemples flagrants d'organisations terroristes qui ont réussi à profiter de la révolution médiatique pour diffuser le terrorisme. Ces organisations recourent largement aux médias pour diffuser le terrorisme, en parallèle à leurs activités terroristes sur le terrain.